Cela fait deux ans que j’ai envie de vous parler d’un de mes hobbies de nerd : le Postcrossing !

Kézako ? Le Postcrossing est un échange de cartes postales mondial, ouvert à toutes et à tous.

À force d’en entendre parler sur le net, j’ai eu envie d’essayer. J’adore envoyer et recevoir du courrier depuis mon enfance. J’ai vu dans le Postcrossing l’occasion rêvée de poursuivre ce passe-temps !

Cela me permet en plus d’allier loisirs créatifs, écriture et collectionnite aiguë.

Comme on me pose souvent des questions à ce sujet, je vais vous présenter un peu le truc. Qui sait, ça vous donnera peut-être envie d’essayer ?

Comment fonctionne le Postcrossing ?

Le fonctionnement du Postcrossing est simple :

  1. vous vous créez un compte gratuitement sur postcrossing.com (site en anglais) ;
  2. vous envoyez une carte postale à un·e inconnu·e situé·e n’importe où dans le monde, et vous notez sur cette carte l’identifiant unique qui vous est fourni (par exemple : FR-12345676) ;
  3. lorsque votre destinataire reçoit votre carte, il ou elle confirme sa réception en saisissant l’identifiant sur le site ;
  4. au bout de quelques semaines, vous recevez à votre tour une carte postale d’une autre personne. Et ainsi de suite : pour chaque carte que vous envoyez et qui arrive à destination, vous recevrez une carte. N’oubliez pas de confirmer la réception de la carte sur le site pour permettre à la personne qui vous l’a envoyée d’en recevoir une à son tour !

Bon à savoir à propos du Postcrossing

  • Ce n’est pas la personne à qui vous avez écrit qui vous écrit en échange, mais bien une tierce personne que vous ne connaissez pas d’avance.
  • Vous ne pouvez pas choisir à qui vous allez écrire. Les adresses sont distribuées au hasard.
  • Vous ne pouvez pas non plus ne pas écrire à une personne dont le profil ne vous plairait pas. Une adresse = une carte, c’est le jeu !
  • Vous ne pouvez envoyer qu’un nombre limité de cartes à la fois. À votre inscription, ce nombre est fixé à 5. Il augmentera au fil du temps en fonction du volume de cartes que vous aurez envoyées.
  • Si votre carte n’est pas arrivée à destination au-delà de 365 jours, vous ne recevrez pas de carte en échange.

Et la confidentialité, alors ?

Votre adresse n’est JAMAIS affichée publiquement sur postcrossing.com.

Seule la personne qui doit vous écrire obtient, momentanément, votre adresse.

Une fois que vous avez reçu la carte qui vous était destinée, votre correspondant·e n’a plus accès à votre adresse, sauf si il ou elle l’a notée ou l’a conservée dans sa boîte email – le site vous envoie en effet un email avec les informations d’expédition à chaque demande d’adresse.

Mais, d’expérience, on envoie tellement de cartes quand on fait du Postcrossing, que conserver l’adresse de chaque personne à qui on écrit est inutile puisqu’on n’a pas l’occasion de se réécrire a priori.

Toutefois, si cela vous rassure, vous pouvez tout à fait choisir d’indiquer vos coordonnées professionnelles, ou investir dans une boîte postale !

De même, vous pouvez choisir de ne pas recevoir de cartes postales de la part de personnes du même pays que vous, et de ne pas leur en envoyer non plus.

C’est une option disponible dans les paramètres de votre compte Postcrossing (Settings > Profile > Check if you would like to (also) send and receive postcards to and from your own country : laisser la case décochée).

Idéal si vous voulez être sûr·e que des personnes de votre ville, région ou pays n’aient PAS votre adresse. C’est le choix que j’ai fait !

Avant de commencer le Postcrossing, je vous recommande de parcourir la section Help du site, pour être sûr·e de bien comprendre comment tout ça fonctionne.

5 raisons pour lesquelles vous allez adorer le Postcrossing

Maintenant que vous voyez mieux en quoi ça consiste, voici les principales raisons pour lesquelles j’adore le Postcrossing, et qui pourraient vous motiver à essayer !

Raison nº1 : le plaisir de recevoir du courrier

L’anticipation et la surprise de recevoir une nouvelle carte postale dans sa boîte aux lettres, tout simplement !

À l’heure où les emails ont remplacé la plupart des courriers écrits à la main, recevoir une carte de Postcrossing a un petit goût d’antan auquel on s’habitue vite.

La découverte du visuel choisi par la personne qui vous écrit est l’un des moments que je préfère ! Je suis souvent surprise de voir à quel point mes correspondant·es tapent dans le mille, d’ailleurs. Comme si je recevais le courrier d’un·e ami·e !

Raison nº2 : compléter (ou commencer) une collection

Si vous êtes un·e geek, comme moi, alors le Postcrossing va vous ouvrir des horizons de nerditude que vous ne soupçonniez même pas !

En particulier, si vous collectionnez les visuels sur un thème précis (films, musique, personnalités…), indiquez-le dans votre profil pour aider les personnes qui vous écriront à vous envoyer une carte bien ciblée.

De mon côté, j’ai écrit un profil à rallonge (qui n’est accessible qu’aux membres du site), et cela porte ses fruits !

Je vous conseille de donner plusieurs idées différentes, parce que tout le monde n’aura pas forcément en stock de carte sur LE thème unique qui vous intéresse si vous n’en citez qu’un.

À la longue, si besoin, vous pouvez aussi vous permettre de citer les quelques thèmes/cartes qui ne vous intéressent pas du tout, mais sans en faire une règle absolue, car le règlement du Postcrossing l’interdit.

Cela vaut aussi le coup d’ajouter des cartes à vos favoris, sur le site, pour montrer visuellement le type de cartes que vous recherchez.

Ci-dessous, une sélection de cartes postales que j’ai reçues, classées par thèmes !

Ma collection de harpies

J’adore les monstres, en particulier féminins, avec un penchant certain pour les harpies, sirènes à plumes et autres méduses (Mélusine n’est jamais bien loin).

Grâce au Postcrossing, j’ai découvert qu’il existe plusieurs noms pour les harpies en russe : Alkonost, Gamayun et Sirin (sirène). Autant de mots-clés dont j’ai bardé mon profil, dans l’espoir de recevoir d’autres cartes de ce type !

Ma collection Disney

Ce n’est pas une révélation : je suis une grande fan de Disney, et j’ai plaisir à recevoir des cartes sur ce thème, même les plus vintage.

Mention spéciale pour celles qui concernent La Petite Sirène, mon long métrage Disney préféré ! (Hé oui encore une sirène, que voulez-vous, je suis si prévisible.)

Ma collection Harry Potter

Il y a énormément de fans de Harry Potter qui font du Postcrossing, et c’est toujours agréable de recevoir des cartes de la part d’autres Potterheads ! J’aime beaucoup les illustrations, qui me font découvrir plein d’artistes cools à chaque fois.

Ma collection d’animaux mignons

Chats, évidemment, mais aussi chauves-souris, pandas, loutres, renards et autres biquettes… Je reçois souvent des cartes avec des photos d’animaux, et cela illumine toujours ma journée.

Ma collection de curiosités

Je termine avec quelques cartes un peu différentes, et qui rentrent dans la catégorie « bizarre ». C’est sans doute les cartes que je préfère recevoir !

Histoire d’une carte postale parfaite : Bereginya

Un jour, j’ai reçu cette carte postale en provenance de Russie :

On y voit un personnage nommé БЕРЕГИНЯ, ou Bereginja (Bereginya).

Bereginya est un esprit slave, protecteur des familles et des femmes, proche de la rusalka, une espèce de sirène, et de Mokosh (Мокошь), la déesse de la terre mère et nourricière dans la mythologie slave. Vous la sentez, la puissance du féminin sacré ? Bon.

Il semblerait aussi que les Bereginya et les rusalka soient des esprits de femmes décédées avant ou pendant leur nuit de noces, trahies par leurs promis.

Je sais pas vous, mais moi, je trouve ce genre de figures mythologiques particulièrement réconfortantes, une sorte de reconnaissance des femmes victimes de violences conjugales et sexuelles, dont le souvenir arrive jusqu’à nous sous la forme de mythes.

Dans une culture patriarcale qui chercher à effacer depuis des siècles le rôle social, politique et artistique des femmes, les figures comme Bereginya sont, pour moi, des totems et des muses. Moi, je me souviendrai de vous.

L’artiste qui a illustré la carte s’appelle Viktor Korolkov (Виктор Корольков), et il adore peindre des harpies. Much wow, such amazing :

Sérendipité oblige, suite à ça j’ai découvert le groupe folk russe Letenica, dont le premier album s’intitule justement Bereginya, ainsi que le groupe Alkonost, qui fait du folk metal épique, mené par une meuf. La boucle est bouclée !

(D’ailleurs si le metal folk slave est votre dada, ne manquez pas mes playlists de février 2017 et décembre 2016 – ça date un peu mais c’est toujours aussi bon !)

Raison nº3 : faire des rencontres

Le Postcrossing m’a permis de faire connaissance avec des personnes vraiment chouettes. Même si, dans l’absolu, on ne s’écrit qu’une seule fois, il arrive que le contact fonctionne si bien avec quelqu’un qu’on poursuivre nos échanges de cartes, en dehors du cadre du Postcrossing.

Quand on reçoit une carte, et qu’on confirme sa réception sur le site, on a à disposition un champ de formulaire pour remercier la personne qui l’a envoyée, et lui écrire un petit mot. Elle reçoit alors un email avec le message.

C’est tout bête, mais ça fait super plaisir ! Et ça offre souvent l’occasion de rebondir et d’écrire à nouveau à cette personne. (Sauf bien entendu si le ou la destinataire de notre carte ne se donne pas la peine d’écrire ce mot de remerciement, ce que je trouve fort impoli…)

Il est aussi possible d’échanger des cartes directement avec quelqu’un, sans identifiant et en dehors de la limite de cartes imposée. C’est ce qu’on appelle le « direct swap ». Le moteur de recherche permet de trouver des personnes ouvertes à ce type d’échange, en filtrant par pays (utile si vous cherchez quelque chose de très ciblé).

Qu’écrire sur vos cartes ?

Faire connaissance, c’est bien, mais encore faut-il savoir quoi écrire ! Ce n’est pas toujours évident de savoir quoi raconter, sauf si vous êtes fortiche en small talk.

Voici quelques idées :

  • expliquer ce que représente la carte que vous avez choisie, ou évoquer votre rapport au sujet concerné. En gros : pourquoi avez-vous choisi cette carte-ci pour cette personne-là ?
  • se présenter : qui êtes-vous, que faites-vous, quels sont vos centres d’intérêt, quel est votre film préféré, quel livre lisez-vous en ce moment, quel est votre prochain voyage, etc. ;
  • donner quelques conseils de voyage, de choses à voir dans votre région / dans votre pays ;
  • partager un dicton ou un proverbe en français, et indiquer la traduction en anglais. Bonus si vous en expliquez le sens !
  • explorer ce que vous avez en commun avec la personne à qui vous écrivez, en vous basant sur son profil (mais ce n’est pas toujours évident, certains profils étant quasiment vides…) ;
  • dessiner quelque chose !

Faut-il un bon niveau d’anglais ?

Non, vous n’avez pas besoin d’être bilingue pour faire du Postcrossing. Mais des rudiments d’anglais sont nécessaires.

Chaque profil indique quelles sont les langues comprises par la personne à qui vous vous apprêtez à écrire : donc n’hésitez pas à écrire en français, si le profil mentionne que la personne comprend le « French » !

Raison nº4 : le Postcrossing est gratuit (ou presque)

L’inscription sur postcrossing.com est gratuite.

La seule chose qu’il faut payer, ce sont les cartes et les timbres dont vous allez vous servir, bien entendu !

Cela dit, il existe plein de bons plans pour trouver des cartes postales pas chères :

  • les soldes en papeterie ou en ligne ;
  • les sites spécialisés comme Postal Love, qui te les jettent littéralement à la tête ;
  • les vide-greniers : à vous les boîtes à chaussures remplies de cartes à 5 ou 10 centimes ! ;
  • les magasins type Emmaüs, les ressourceries, et les charity shops au Royaume-Uni ;
  • dans une moindre mesure, les circuits de gratuité et de dons, type Geev.

On finit vite par ouvrir l’œil, et faire des stocks de cartes en prévision de prochaines vagues de Postcrossing !

Je me surprends même parfois à acheter des cartes sur des thèmes qui me sont moins familiers, pour faire plaisir aux personnes qui recherchent des cartes très précises (par exemple : les trains, la famille royale d’Angleterre ou… Louis de Funès).

J’en achète parfois en double ou en triple, quand je tombe sur des cartes particulièrement originales.

J’essaie d’avoir « un peu de tout » dans ma réserve de cartes postales, même si les cartes qui sont le plus demandées sont en général… les cartes touristiques. Ce qui a l’avantage de ne pas être difficile à trouver, surtout en Bretagne !

Vous pouvez aussi fabriquer vous-même vos propres cartes, mais ayez conscience que tout le monde n’aime pas en recevoir (bien lire le profil de chaque personne à vous écrivez pour respecter autant que possible ses préférences).

En effet, certain·es considèrent que le résultat est souvent trop « cheap », et préfèrent recevoir de véritables cartes postales du commerce en bonne et due forme. Ce que je trouve un peu triste, mébon !

Combien coûte le Postcrossing ?

Concrètement, à l’heure où j’écris ces lignes, affranchir une carte postale pour l’international coûte 1,30 €.

Prix auquel il faut ajouter le coût de la carte, et des éventuels bonus (autocollant « par avion » – que je conseille, stickers de décoration, masking tape, stylos…).

Compter 1,50 € par carte en moyenne me semble assez proche de la réalité.

Donc, si vous envoyez 5 cartes, cela vous coûtera environ 7,50 €.

Affranchir suffisamment ses cartes

Je vous conseille d’acheter des timbres au tarif International sur le site de La Poste, à 1,30 € l’unité (tarif au 9 juillet 2019).

Mais, si tout ce que vous avez sous la main, ce sont des timbres Lettre Verte (0,88 €) ou Lettre Prioritaire (1,05 €), vous pouvez tout à fait les utiliser à condition de prévoir un complément d’affranchissement. Les timbres de 0,01 €, 0,05 €, et de 0,10 € sont là pour ça, et vous pouvez les mélanger comme bon vous semble du moment que l’affranchissement total atteint bien la somme nécessaire.

Par ailleurs, inutile de dire qu’un vrai timbre, c’est tellement plus joli que les horribles étiquettes fournies par les machines automatiques !

D’autant que les collections de timbres changent régulièrement, et les personnes qui font du Postcrossing apprécient les beaux timbres, beaucoup en faisant collection.

Enfin, je vous conseille aussi de télécharger le catalogue des tarifs postaux.

En effet, les tarifs de la Poste évoluent chaque année, parfois plusieurs fois par an : tenez-vous au courant des augmentations des tarifs postaux pour ne pas sous-affranchir vos cartes. Elles risqueraient en effet de ne jamais arriver à destination faute d’affranchissement suffisant !

D’ailleurs, ne croyez pas la légende urbaine selon laquelle coller un autocollant de fruit (!) sur votre carte suffirait pour que celle-ci voyage tout aussi bien qu’avec un véritable timbre postal… 🙄🤦‍♀️🤪 C’est de l’intox pure et simple.

Raison nº5 : il n’y a aucun engagement

Envie d’envoyer une seule carte pour tester ? C’est possible !

Vous n’avez aucune obligation de continuer, vous pouvez décider d’arrêter d’envoyer des cartes quand vous voulez, ou tout simplement n’en envoyer que de temps en temps.

Personnellement, il se passe souvent des mois avant que je n’envoie une floppée de cartes. Comme j’en ai déjà envoyé beaucoup, je peux en envoyer jusqu’à 13 (!) à chaque fois. Mais parfois, j’en envoie moins : ça dépend vraiment du temps et du budget dont je dispose.

En moyenne, j’y consacre environ un après-midi tous les deux mois.

Bonus : les pires cartes que j’ai reçues !

Bon, j’avoue, parfois, on reçoit des cartes affreuses ! Je ne résiste pas à vous montrer les pires que j’ai reçues :

Je déteste tout particulièrement les « ad cards » : ce sont des cartes postales publicitaires, qui ne sont jamais bien ciblées et ont en général un design tout pourri.

Et puis bon, ça me file les glandes d’en recevoir alors que je prends soin d’envoyer de jolies cartes que j’ai achetées.

Cela dit, j’ai conscience que tout le monde n’a pas un budget de fou pour acheter de belles cartes, car ça revient vite cher.

Au-delà de ça, certaines personnes ont parfois des goûts douteux… Mais le Postcrossing brasse tellement de gens différents que ça me semble inévitable de recevoir, de temps en temps, une daube.

Heureusement, cela ne concerne qu’un nombre infime de cartes. En règle générale, le niveau de qualité est élevé ! 😉

Pour vous donner une idée, sur environ 300 cartes reçues, je n’en ai reçues qu’une dizaine véritablement pourraves. ÇA VA.

Ultimes conseils

Pour terminer, voici quelques conseils spécial Postcrossing, basés sur mon expérience :

  • il est d’usage d’envoyer les cartes postales sans enveloppe. Néanmoins, il y a certains pays où les services postaux fonctionnent assez mal, par exemple dans certains pays de l’est (Russie notamment). N’hésitez donc pas à glisser votre carte dans une enveloppe pour ces pays-là, pour maximiser les chances qu’elle arrive à bon port (sauf si la personne à qui vous écrivez spécifie clairement sur son profil qu’elle ne souhaite pas de carte sous enveloppe, dans ce cas, vous n’avez plus qu’à croiser les doigts pour que votre carte arrive malgré tout…) ;
  • de même, si vous choisissez une carte sur un thème qui pourrait heurter la sensibilité de certains pays conservateurs, n’hésitez pas à glisser votre carte sous enveloppe pour éviter qu’elle ne « se perde » malencontreusement. Typiquement, des cartes politiques, féministes, LGBT+, érotiques, etc. ;
  • je vous conseille d’écrire « PRIORITAIRE PAR AVION » en haut à droite de votre carte, ou de coller un autocollant qui dit la même chose. Vous en trouverez dans tout bureau de poste, sinon vous pouvez en acheter des rigolos sur le site Postal Love. J’adore ceux avec le hibou ! Je vous conseille de privilégier les plus simples, écrits avec une police de caractère bien lisible ;
  • écrivez en noir le nom et l’adresse de la personne à qui vous envoyez votre carte, de façon bien lisible. Gardez vos stylos fantasy pour votre message ;
  • n’oubliez pas de scanner ou de photographier le recto de votre carte (l’image, et surtout pas le verso avec l’adresse et votre message) et à l’uploader sur postcrossing.com. Ainsi, cette image apparaîtra dans votre « wall », c’est-à-dire votre mur de cartes, ainsi que dans celui de la personne à qui vous écrivez. Si vous ne le faites pas, cette personne aura la possibilité de le faire. Mais c’est un peu pénible. Personnellement, j’estime que c’est à celui ou à celle qui écrit de le faire ;
  • pour terminer, n’oubliez pas de noter l’identifiant (ID) de votre carte sur la carte ! Par ailleurs, si vous recevez un jour une carte sans identifiant, n’hésitez pas à contacter l’équipe du site (en anglais) pour leur demander de l’aide. Ils ont accès à tous les numéros, et peuvent retrouver l’identifiant manquant si vous leur donnez suffisamment d’information. Ils sont très réactifs !

À vos stylos !

Voilà, ce billet est terminé, j’espère qu’il vous aura donné quelques idées, voire même envie d’essayer le Postcrossing.

N’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires ci-dessous, ou à me faire part de votre propre expérience postale. Si vous vous lancez, faites-moi signe ! 

Et abonnez-vous à La Lune Mauve par email ou par RSS pour ne pas manquer mes prochains billets, car il y a du lourd qui arrive…

Marie

Déjà 38 commentaires

  1. J’ai fait un peu de Postcrossing il y a quelques années mais j’avoue m’être vite lassée, je trouvais frustrant de n’échanger qu’une carte à chaque fois, j’avais envie d’apprendre à connaître les gens, de tisser des liens + durables… du coup je me suis mise au snail mail, et maintenant je ne fais plus que ça :) Au final c’est toujours chouette de trouver une carte/lettre de l’étranger dans sa boite aux lettres parmi toutes les factures ^^

    Je connaissais pas le site PostalLove, les frais de port vers la France sont pas trop élevés? y a plein de cartes qui me font de l’oeil ;)

    Répondre

    1. Coucou ! Merci d’être passée, ça me fait plaisir de te lire.

      J’ai fait un peu de Postcrossing il y a quelques années mais j’avoue m’être vite lassée, je trouvais frustrant de n’échanger qu’une carte à chaque fois, j’avais envie d’apprendre à connaître les gens, de tisser des liens + durables…

      Je comprends ! Surtout au début, avec le Postcrossing, on ne peut pas envoyer beaucoup de cartes à la fois, et il faut parfois attendre un bout de temps avant de recevoir quoi que ce soit…

      du coup je me suis mise au snail mail, et maintenant je ne fais plus que ça :)

      Intéressant ! Tu passes par un site particulier ? Sinon, comme trouves-tu des correspondant·es ?

      Je connaissais pas le site PostalLove, les frais de port vers la France sont pas trop élevés? y a plein de cartes qui me font de l’oeil ;)

      Non c’est vraiment très, très raisonnable. De mémoire ça vient de Pologne. J’y fais régulièrement des emplettes !

      Répondre

  2. Pimprenelle

    9 juillet 2019

    Merci pour cette belle découverte, ça donne très envie de s’y mettre. Et ce timbre-lune, quelle merveille ! Est-ce que tu suis les collections de timbres de la poste pour en envoyer de beaux, toi aussi ? (Florent Chavouet avait fait une belle série « arbres » l’an dernier)

    Répondre

    1. Aaaaah, les timbres arbres, ils étaient si beaux <3 J'aurais adoré en avoir pour mes faire parts cette année, mais il n'étaient plus en vente. Mais la série "éclosion" est jolie quand même, et va bien pour un bébé né au printemps, ouf !

      Mais revenons à nos moutons : moi aussi j'ai essayé il y a quelques années, mais comme ifeelblue, je me suis lassée : n'aimant pas particulièrement collectionner, je n'ai vite plus trouvé d'intérêt à la chose. Et pourtant, tu donnes presque envie de s'y remettre :D

      Répondre

      1. Tu avais regardé sur le site de La Poste, pour les timbres ? Car je les vois encore en vente, moi (si c’est bien de ces timbres-là que tu parles). Ils sont très beaux en effet !

        Et pourtant, tu donnes presque envie de s’y remettre :D

        Méfait accompli ! ;-)

        Répondre

    2. Je t’en prie, ravie que ce billet soit apprécié !

      Pour les timbres arbres, tu parles de ceux-ci ? Si oui, ils sont encore en vente en ligne. :)

      Répondre

  3. Quelle belle idée, ça me donne envie de m’inscrire dans la seconde. Je suis dingue de la Bereginja <3
    Pour les cartes postales un peu nulles, les expéditeurs ont sans doute cherché à te faire plaisir malgré tout en envoyant quelque chose de "bizarre" pour eux (même si il y a différentes nuances de bizarre, et clairement, des choses bizarres plus jolies que d'autres) ? Cela dit, j'imagine ta tête en découvrant les chicots cariés… brr !

    Répondre

    1. Coucou ! Oui la carte Bereginya est assez fantastique… Je trouve que c’est la mieux de toute la série, en plus, j’ai vraiment eu de la chance !!

      Tiens tu me demandais sur Twitter si on pouvait faire un échange de cartes postales : bien sûr ! N’hésite pas à me contacter en privé pour que je te donne mon adresse. :)

      Répondre

  4. Oh mais c’est trop bien ca ! :D
    Je participais déjà à Lomography Print Exchange, mais ce site là permet d’ouvrir un horizon encore plus large, c’est tellement chouette, cool, magique ! Y’a plus qu’à grave améliorer mon Anglais ><
    Merci pour cette découverte Marie !!!

    Répondre

    1. Oh c’est cool si tu te lances, je suis ravie ! Très bonne idée le print exchange aussi, tu as reçu des trucs sympas ?

      Répondre

  5. Bon et bien je viens de m’inscrire et je compte partir en ville chercher des cartes postales originales et c’est de ta faute !
    Ça fait un moment que j’en entends parler (par ici ou ailleurs) et c’est la tape sur l’épaule qu’il me manquait pour m’y mettre donc merci beaucoup d’avoir pris le temps d’écrire tout ça :)
    Je ne sais pas si je vais réussir à m’y mettre sur la durée mais ça m’a l’air d’être un passe temps léger et peu compliqué, ce qui me convient plutôt en ce moment.
    Et parce que je te lis mais ne commente que très rarement, je voulais te dire que j’apprécie toujours autant ton blog et les découvertes qu’on y fait !!

    Répondre

    1. Bon et bien je viens de m’inscrire et je compte partir en ville chercher des cartes postales originales et c’est de ta faute !

      Ahah ! Sorry not sorry. 😇

      En vrai, ça me fait bien plaisir de voir que ce billet a motivé quelques personnes à commencer le Postcrossing, ne serait-ce que pour essayer. Comme tu dis, ça fait un passe-temps bon marché, rapide et quand même créatif, donc pourquoi se priver ?

      Et parce que je te lis mais ne commente que très rarement, je voulais te dire que j’apprécie toujours autant ton blog et les découvertes qu’on y fait !!

      Oh merci, c’est chouette ! :)

      Répondre

  6. Oh-oh… ton article m’a donné envie de reclasser toutes mes cartes postales par thème (et comme ça fait 10 ans que je suis sur Postcrossing, on parle de quelques heures de travail). Peut-être un projet pour la prochaine soirée télé…

    Répondre

    1. Oh oui, quelle bonne idée ! En le faisant, quand je préparais cet article, j’ai été étonnée de voir toutes les ressemblances, les cartes qui se répondaient inconsciemment les unes aux autres, et même les doublons !

      La réception des cartes se fait au compte-goutte, mais quand tu prends du recul sur tout ce que tu as reçu, tu te rends compte qu’il y a une certaine cohérence. J’aime bien ces demi-hasards :)

      Répondre

  7. Oh… je ne connaissais pas le Postcrossing…mais maintenant j’ai vraiment envie d’essayer ! J’aime beaucoup l’effet de surprise et l’idée d’envoyer ou de recevoir des cartes étranges et insolites me réjouirait tout particulièrement je crois <3 (j'espère que pas mal de profils mentionnent le même genre d'intérêt héhé)

    Merci pour la découverte encore une fois !

    Répondre

    1. Je t’en prie ! Honnêtement, les profils de weirdo·es ne sont pas si courants ; mais quand tu tombes dessus, c’est particulièrement savoureux. Et puis tu as toujours la possibilité de solliciter un échange direct de cartes, si la personne a indiqué être ouverte à ça dans son profil. Cela m’a permis de faire de chouettes échanges :)

      Répondre

  8. C’est intéressant, ça ! Je ne connaissais absolument pas ! Je tenterai peut-être à l’occasion (mais pas tout de suite car je vais peut-être déménager, pas pratique pour recevoir des cartes !). J’adore recevoir du courrier, mais c’est de plus en plus rare, merci les mails !
    Certaines de tes cartes sont vraiment trop chouettes !
    Merci pour la découverte en tout cas !

    Répondre

    1. Je t’en prie, ravie que ça te fasse envie :) Tu peux essayer d’envoyer quelques cartes quand tu veux, ça n’engage à rien !

      Répondre

  9. J’avais déjà découvert le principe sur un blog que je suivais il y a des années, j’ai failli m’inscrire déjà à l’époque et puis je me suis ravisée, même si ça me trottait toujours dans la tête…
    Et bien ton article m’a convaincue ! Je suis inscrite, j’ai commandé des cartes postales, je vais aller faire un tour en ville pour en trouver des cartes locales, et que commence l’aventure !

    J’espère que j’aurais autant de chance que toi, certaines de ces cartes sont à tomber par terre <3

    Répondre

    1. Et bien ton article m’a convaincue ! Je suis inscrite, j’ai commandé des cartes postales, je vais aller faire un tour en ville pour en trouver des cartes locales, et que commence l’aventure !

      Yeah ! C’est vraiment fun de partir à la poursuite de cartes postales. À Rennes, il n’y a pas énormément de boutiques où on peut en trouver des sympas, hormis les sempiternelles cartes touristiques (qui sont néanmoins souvent appréciées).

      Mais on a 2 boutiques spécialisées en cinéma qui vendent des cartes avec des affiches de films, des acteurs et actrices, des scènes de films… J’en ai un bon stock :)

      Et puis parfois tu vas tomber sur des occasions inespérées de renflouer ton stock : les soldes, les déstockages, les braderies en ville… Bref ça devient à force une seconde nature.

      J’ai hâte de voir ce que tu vas recevoir ! :)

      Répondre

  10. Le postcrossing me rappelle une chaîne à laquelle j’ai essayé de participer en primaire (il fallait envoyer des lettres à plusieurs personnes et tu en recevais aussi plein) et je ne sais plus pourquoi j’ai laissé tomber.

    Tu as une superbe collection de cartes, j’imagine aisément le ravissement que ça a dû te procurer à chaque fois que tu as découvert la surprise dans ta boîte aux lettres.

    Je suis tentée d’essayer, j’ai plein de cartes à la maison que je garde dans un coin en attendant d’en faire quelque chose, même s’il est possible que que je me lasse très vite, car je n’ai pas/plus du tout l’âme collectionneuse (un horrible déménagement en urgence m’a complètement traumatisée et vaccinée !).

    Tu évoques les jolis timbres et je me rends soudain compte que j’ai complètement oublié de faire une petite réserve des timbres spéciaux Kupka…

    Question qui me taraude : tu as gardé les cartes horribles que tu as reçues ou tu les a jetées depuis que tu as pris la photo ?

    Au delà du post-crossing, j’aimerais reprendre des correspondances manuscrites (quoique si déjà je pouvais reprendre des correspondances soutenues, même par mails, ça m’irait déjà bien !) pour avoir le plaisir d’envoyer des belles lettres/cartes. Par contre, je me connais, il faudrait que je me fasse violence pour commencer à écrire sans avoir peur de gâcher le papier ^^

    Répondre

    1. Le postcrossing me rappelle une chaîne à laquelle j’ai essayé de participer en primaire (il fallait envoyer des lettres à plusieurs personnes et tu en recevais aussi plein) et je ne sais plus pourquoi j’ai laissé tomber.

      Ah ouii ça me dit vaguement quelque chose ! De mon côté, je recevais des « friendship books » (FB), qui étaient de petits carnets fabriqués à la main, dans lesquels on notait son adresse et on indiquait quel type de correspondant·es on cherchait, puis on le renvoyait à une autre personne, qui faisait de même, et ainsi de suite.

      Une fois que le FB était plein, la dernière personne devait le renvoyer à celle qui l’avait commencé, c’est-à-dire à la toute première adresse. Bon, j’en ai créé une centaine, j’ai dû en recevoir un seul rempli… ahah

      Mais c’était cool, ces petits trucs. J’ai rencontré certaines correspondantes géniales grâce à ça à l’époque. Mais j’ai tout laissé tomber depuis : INTERNET.

      Donc, quelque part, le Postcrossing est une façon de renouer aussi avec ce goût pour la correspondance écrite et papier.

      Je suis tentée d’essayer, j’ai plein de cartes à la maison que je garde dans un coin en attendant d’en faire quelque chose, même s’il est possible que que je me lasse très vite, car je n’ai pas/plus du tout l’âme collectionneuse (un horrible déménagement en urgence m’a complètement traumatisée et vaccinée !).

      Oh oui, je t’encourage à essayer ; tu envoies quelques cartes, même si ça n’est qu’un one shot, tu auras le plaisir de recevoir quelques cartes en échange, ça fait toujours plaisir !

      Question qui me taraude : tu as gardé les cartes horribles que tu as reçues ou tu les a jetées depuis que tu as pris la photo ?

      Ahah ! Non, tu me connais, je les ai gardées par pur fétichisme de la bizarrerie… 

      Mais je me demande régulièrement si je ne devrais pas commencer à en jeter, car j’ai reçu près de 300 cartes et mine de rien ça commence à prendre de la place… Sachant qu’elles ont toutes été photographiées et se trouvent sur mon profil Postcrossing, ça suffit peut-être.

      D’un autre côté, ça me fend le cœur ! Du coup je procrastine. 

      Par contre, je me connais, il faudrait que je me fasse violence pour commencer à écrire sans avoir peur de gâcher le papier ^^

      Bah, parfois je fais des pâtés mais je cache avec des stickers ! J’ai appris avec le temps à m’auto-lâcher la grappe. Je fais ça pour m’amuser. Si ça devenait trop strict, je crois que je m’en détournerais rapidement.

      Et puis franchement, parfois j’ai reçu des messages tellement immondes (stylo qui bave, ratures, tip-ex, etc.) que ça m’a décomplexée !! :-P

      Répondre

  11. Génial et super complet comme article ! Ça donne envie, je m’y mettrai peut-être. Ça peut être sympa a faire aussi avec ses enfants ;-) Une bonne activité les jours de pluie… et entretenir le plaisir d’écrire dans ce monde de tablettes numériques !
    En tout cas moi j’adore recevoir des cartes postales de TOI ! Et comme c’est bientôt mon anniversaire… hi hi, je vais en avoir une <3

    Répondre

    1. Oui en effet, je connais plusieurs personnes qui font du Postcrossing avec leur(s) enfant(s), et c’est un loisir qui plaît beaucoup.

      Il y a un truc profondément humain dans le fait d’envoyer du courrier ; peut-être parce que cela demande d’être pas mal attentionné·e, dans le choix du support, le message à écrire, la façon dont on l’écrit… 

      Consacrer ce temps à quelqu’un, en soi, c’est déjà une preuve solide d’amitié, à l’heure où les emails s’entassent dans nos boîtes aux lettres numériques…

      J’espère que tu as reçu ma carte depuis ! 😘

      Répondre

  12. Je ne connaissais pas du tout ce principe et j’avoue que ça donne vraiment envie ! Le fait de recevoir une lettre d’un(e) inconnu(e) et de découvrir son contenu doit être hyper excitant! Les cartes de Viktor Korolkov sont justes sublimes et tu m’as bien fait rire avec tes pires cartes !! haha!!

    Répondre

    1. J’avoue, aujourd’hui ça me fait rire aussi ! Mais sur le moment, j’ai parfois été outrée ! ahaha

      Répondre

  13. Bonjour Marie,

    Ce post m’a donné tellement envie que je me suis inscrite aussitôt après l’avoir lu. Je ne suis pas collectionneuse mais j’adore écrire. J’ai une petite réserve de jolies cartes dont je ne savais que faire, c’est l’occasion!

    C’est amusant de réfléchir à un message drôle et/ou au moins intéressant à écrire à quelqu’un qu’on connaît peu, et quel plaisir de s’appliquer à bien écrire :)

    J’attends maintenant ma première carte. Merci de nous avoir fait découvrir ce site et d’avoir pris la peine de rédiger tous ces bons conseils!

    Répondre

    1. Bonjour Linda ! Merci pour ton message ! Cela me fait sincèrement plaisir que tu te sois inscrite après avoir lu mon billet. J’avais l’espoir secret qu’il convaincrait certaines personnes de le faire, mais ça rend tout très concret d’un coup, j’adore.

      C’est amusant de réfléchir à un message drôle et/ou au moins intéressant à écrire à quelqu’un qu’on connaît peu, et quel plaisir de s’appliquer à bien écrire :)

      Oui en effet… Au début je réfléchissais beaucoup à ça, j’avais à cœur de ne pas me répéter, et puis j’avoue que deux ans plus tard, j’écris toujours un peu la même chose, sauf si je tombe sur un profil inspirant qui me donne des idées pour développer un sujet plus inhabituel.

      Je me suis souvent demandé ce que je préfère dans le Postcrossing, j’hésite entre choisir une carte pour quelqu’un, ou bien recevoir une carte cool… En ce moment, la première l’emporte :)

      J’espère que tu recevras des cartes sympas ! Amuse-toi bien !

      Répondre

  14. C’est malin, me suis inscrite du coup ;)
    je connaissais le principe de « Artist trading card » mais pas de potscrossing. Merci pour cette découverte, comme beaucoup j’adore recevoir du courrier, j’ai hâte d’envoyer et recevoir mes premières cartes!

    Répondre

    1. Super ! Je suis ravie :) Amuse-toi bien !

      Répondre

  15. Bon ça fait un an que j’ai envie d’en faire, je crois que tu m’as décidé ^^ Le concept est très chouette à la fois pour le côté partage et pour le côté visuel. On risque d’avoir des catégories de cartes en commun d’ailleurs. La carte avec la Bereginya est sublime, j’adore ce genre d’esthétique (et ce genre de thématique). Bref un super article, avec du beau et de l’humain dedans :)

    Répondre

    1. Merci beaucoup ! Je suis contente d’avoir enfin publié ce billet, car je l’ai commencé il y a deux ans, et à la fin je souffrais presque de l’inertie qui m’empêchait de le boucler… (Et le pire c’est que j’en ai plein comme ça.)

      Mais quand je vois le résultat, tant d’enthousiasme pour le Postcrossing, et tant de personnes qui vont décrocher de leurs écrans pour faire une activité manuelle centrée sur autrui, hé bien… Je me dis que ça valait le coup de prendre mon temps pour faire un truc bien.

      J’espère que tu recevras des cartes sympas ! Les Russes sont des participant·es hyper cool et généreux·ses, mes meilleures cartes proviennent de là-bas (dont la Bereginya).

      Répondre

  16. Je voyais passer tes photos de cartes reçues ou envoyées depuis un certain temps et ça me démangeais d’en faire mais, n’ayant aucune idée du comment, eh bien rien.
    Ton billet tombe donc à pic ! Il explique bien tout, m’a rassurée sur les points qui me chiffonnaient, et donc… ma première carte part demain ! :)
    En plus, comme je suis une adepte de la papeterie (carnets, papier à lettres, cartes… tout y passe) (mais j’essaie de me réfréner), j’ai déjà en stock une vingtaine de cartes postales vierges. Du coup, dès mon inscription, j’ai pu demander une adresse pour un envoi, j’avais ce qu’il faut ! :)
    Maintenant, reste à voir ce que cela donnera mais j’avoue que je frétille d’impatience à l’idée que ma petite carte soit lue et d’en recevoir une par la suite :) Et tout ça, grâce à ton billet, donc merci ! :)

    Répondre

    1. Coucou Lulla !

      et donc… ma première carte part demain ! :)

      Aah, c’est chouette ça, je suis contente ! Toi qui adores écrire en plus, c’est pile dans tes cordes !

      En plus, comme je suis une adepte de la papeterie (carnets, papier à lettres, cartes… tout y passe) (mais j’essaie de me réfréner),

      Dans mes bras, copine ! hihi

      Maintenant, reste à voir ce que cela donnera mais j’avoue que je frétille d’impatience à l’idée que ma petite carte soit lue et d’en recevoir une par la suite :) Et tout ça, grâce à ton billet, donc merci ! :)

      Mais je t’en prie ! Je suis toujours contente de partager les trucs cool que j’expérimente ! D’ailleurs je suis presque étonnée de ne pas m’être lassée du Postcrossing au bout de deux ans (même si je me suis un peu calmée depuis niveau rythme).

      C’est un passe-temps que je fais souvent « en récompense » après une période particulièrement chargée, quand je recommence enfin à avoir du temps pour moi.

      Il n’est pas rare que j’y passe un après-midi entier : vu que je peux envoyer 13 cartes à la fois (plus tu en envoies, plus tu peux en envoyer, c’est sans fin hihi), cela prend un certain temps (même si rien ne m’oblige à en envoyer forcément 13, j’aime bien TOUT envoyer d’un coup).

      Bref, amuse-toi bien, j’ai hâte de voir ce que tu vas recevoir :)

      Répondre

  17. Ca y’est moi aussi je me lance (le site va enregistrer une augmentation d’inscriptions grâce à ton article :p) J’ai beaucoup trop hâte de recevoir une carte en retour ! Ca va être dur d’attendre :p Merci pour la découverte, je sens que ça va être super !

    Répondre

    1. C’est super Alice, je suis vraiment ravie ! Tu vas voir, c’est un chouette hobby, très humain. Bonne réception de ta première carte… et des suivantes !

      Répondre

  18. Bon ça donne bien envie tout ça ! Je commence à prendre le réflexe d’acheter les cartes postales qui me plaisent en plusieurs exemplaires, afin d’en avoir un pour moi et d’en envoyer d’autres héhé. Je vais réfléchir à la question :D

    Je me demande aussi comment mettre en valeur les cartes chez moi car j’en ai quelques unes déjà… on devrait installer carrément des porte cartes postales comme dans les magasins aha

    Répondre

    1. Je me demande aussi comment mettre en valeur les cartes chez moi car j’en ai quelques unes déjà… on devrait installer carrément des porte cartes postales comme dans les magasins aha

      Ça se trouve en vide-grenier 😬

      Sinon, chez Hema (je crois), on trouve un présentoir tout simple de cartes postales, qui ne vaut pas cher et qui fait bien le job (j’en ai un 😬).

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents