Les tatouages d’Amanda Wachob ont dilué la frontière entre body art et art abstrait. Tels des pinceaux, les aiguilles disséminent les encres sous la peau, et forment des points, des lignes ou des aplats faussement aléatoires, toujours harmonieux.

Pour prendre rendez-vous avec l’artiste, il faut s’y prendre au moins six mois à l’avance…

Un commentaire

  1. Très original! J’aime beaucoup ce que ça donne pour les fleurs, un rendu très doux. C’est assez bluffant.

Les commentaires sur ce billet sont désormais fermés, mais vous pouvez toujours m’envoyer un email si vous souhaitez me dire quelque chose !

Billets adjacents