Dan Seagrave Tortueuse fantasy

« Gateways to Annihilation » de Dan Seagrave

Dan Seagrave

C’est en illustrant gracieusement des pochettes d’album pour d’obscurs groupes de thrash que Dan Seagrave a forgé ses premières armes. Rapidement repéré par Roadrunner Records, il devient illustrateur professionnel et continue à officier pour des groupes de death core.

Sombre, donc. Et même carrément torturé.

Cet Anglais natif de Worksop, à côté de Nottingham en Angleterre, tombe amoureux du Canada en 1990. Il a alors 20 ans, et s’y installe pour devenir directeur artistique et head painter dans une agence créative. 13 ans plus tard, il obtient la nationalité canadienne.

Son travail méticuleux dépeint des scènes épiques dans lesquelles prédominent les thèmes de l’avidité, de la solitude, de la dépersonnalisation et de l’évolution. Ce touche-à-tout concède un goût pour l’abstraction, dont il fait usage dans un autre pan de son travail ; il s’adonne également à la vidéo.

Pour en savoir plus sur Dan Seagrave