Ed Org Art nouveau féerique

« The Elf Maid » de Ed Org (2010) – aquarelle

Pas évident-évident de trouver des infos fraîches sur Ed Org, ou des versions haute déf’ de ses dessins. Le genre d’illustrateur de l’ancienne génération, pas trop au fait des usages du web (un portfolio qui tue ? non ! un site mis à jour souvent ? non ! un Facebook, un Twitter ? re-non !).

Mais cela ne va pas m’empêcher de vous parler de lui, hein. Surtout depuis que je suis tombée amoureuse de The Elf Maid, que je devais partager sur l’Astre pourpre.

Que peut-on dire malgré tout sur Ed ? Le bougre est né en 1955 en Angleterre, et se targue d’avoir eu une enfance idyllique au milieu des bois, des champs et des étables en ruine. Étudiant en art, il lit Le Seigneur des Anneaux et se prend de passion pour l’univers de Tolkien, influence majeure que l’on ressent encore dans ses travaux récents.

Le style d’Ed Org se caractérise par des dessins au crayon – et parfois à l’aquarelle – très détaillés, qui dépeignent des scènes empruntées à la mythologie et à la féerie. Hormis Tolkien, l’artiste cite le peintre préraphaélite Edward Burne-Jones parmi ses mentors, ainsi que Arthur Rackham, Willy Pogany et Russel Flint.

Les détails qui tuent : Ed Org a illustré l’étiquette de la bière Hobgoblin (très joli site à propos). Par ailleurs, ses dessins les plus grands nécessitent jusqu’à 18 mois de travail ! Respect.