Harry Clarke Illustration raffinée

Illustration

Détail d'une illustration pour The Year's at the Spring : an anthology of recent poetry

Né à Dublin en 1889, Harry Clarke est illustrateur et peintre-verrier. Il appartient au mouvement Arts and Craft, initié par William Morris, et fut grandement influencé par l’Art nouveau. En tant qu’illustrateur, il est souvent comparé à son contemporain Aubrey Beardsley.

Mais l’artiste est avant tout peintre-verrier. Il créa plus de 160 vitraux, faisant de lui un des plus célèbres peintres-verriers d’Irlande. Sa lumière inonde la chapelle Honan de l’Université de Cork (Irlande), mais aussi de nombreux autres édifices du Royaume-Uni.

A partir de 1913 il commence à illustrer des livres : Les Contes d’Andersen, d’Edgar Poe, de Charles Perrault, Le Faust de Goethe… Le tracé raffiné d’Harry Clarke offre des visions précieuses, enchantées, de ces œuvres. Une multitude d’ornements et de détails remplissent l’espace, donnant vie à un ensemble d’une grande richesse. Le macabre prend alors lui aussi des contours soyeux et se pare de beau.

Si ses illustrations sont souvent monochromes, la couleur peut se substituer au noir et blanc. Alors, la richesse vient davantage des teintes que des tracés qui se font plus sages, moins ambitieux… Harry Clarke meurt en 1931, à 41 ans, de la tuberculose. Il laisse derrière lui une œuvre immense et d’une grande richesse. C’est l’illustrateur plutôt que le peintre-verrier qui est ici mis en lumière.

Pour en savoir plus sur Harry Clarke

À lire

Pour le plaisir des yeux et des mots :

  • EA Poe, C. Baudelaire (traduction), H. Clarke (illustrations), Histoires extraordinaires et Nouvelles histoires extraordinaires, Éditions courtes et longues, 2011, 416 pages.

Ce beau livre contient de nombreuses illustrations en noir et blanc et en couleur.