Juha Arvid Helminen Noir

Photographie politique

« Black Wedding » de Juha Arvid Helminen

Juha Arvid Helminen est un jeune photographe finlandais dont les travaux récents se concentrent sur l’utilisation du noir sur des corps anonymisés afin de décrier le pouvoir, et surtout, l’abus de pouvoir.

Les costumes – militaires, mais pas que –, dont les boutons en métal, les cravates en soie et les gants en cuir scintillent dans l’obscurité, habillent des humains, ou des mannequins, on ne sait plus très bien…

Droits comme des i, immobiles, ces personnages sans visages sèment le trouble : les mises en scène silencieuses provoquent le malaise, multipliant à l’infini le corps normé, souvent militarisé, toujours soumis. Noyé dans la conformité, il fait jaillir un sentiment mêlant de fascination et de répulsion. La chair a totalement disparu, laissant sous l’objectif ce qui semble être des fantômes, symboles spectraux d’institutions oppressantes (armée, églises, conformisme).

En savoir plus sur Juha Arvid Helminen