Kay Nielsen Contes en couleur

Illustration

Kay Nielsen - The Blue Belt

Kay Nielsen est un illustrateur danois du début du 20e siècle. Dans la lignée d’Arthur Rackham et d’Edmund Dulac, on retrouve bon nombre de ses illustrations dans ce qu’on appelle des « gift books », ces beaux livres illustrés qui eurent beaucoup de succès au début du 20e siècle, surtout en Angleterre.

Né en 1886 à Copenhague de parents artistes (ils étaient acteurs), Kay Rasmus Nielsen s’oriente assez vite vers l’art qu’il part étudier à Paris de 1904 à 1911. Il s’installe ensuite en Angleterre où il reçoit sa première commande pour le recueil In Powder and Crinoline, Fairy Tales Retold de Sir Arthur Quiller-Couch. C’est aussi à cette période qu’il illustre les contes de Perrault pour The Illustrated London News.

En 1914, ses dessins ornent le recueil de contes nordiques East of the Sun and West of the Moon (dont certains ont été réédités par les éditions Corentin : voir références plus bas). Il poursuit sa carrière en illustrant les contes d’Andersen et de Grimm. A l’instar d’Edmund Dulac vers le milieu de sa carrière, les dessins de Kay Nielsen ne se soucient pas de la perspective, mais se concentrent à offrir au regard des couleurs homogènes et des détails décoratifs, évoquant parfois les illustrations orientales. Les tons et la douceur des traits suggèrent une naïveté, une douceur qui siéent aux contes qu’ils illustrent.

En 1939, à l’aube de la seconde guerre mondiale, l’illustrateur danois quitte l’Europe pour s’installer en Californie où il est embauché par The Walt Disney Company. Il travaillera notamment pour certaines scènes du film d’animation Fantasia (Une Nuit sur le Mont Chauve et Ave Maria). Il travaillera aussi sur une adaptation du conte d’Andersen La Petite sirène ; mais le projet fut abonné pour n’être repris que dans les années 80, à partir des travaux du projet initial.

La demande pour ses travaux s’essouffle et il retourne au Danemark où il n’aura pas plus de succès. Il revient alors aux Etats-Unis où il effectuera quelques travaux d’illustrations, notamment pour des écoles. En 1957, il s’éteint à Los Angeles à l’âge de 71 ans, dans la pauvreté. Et pourtant, nombreuses sont les illustrations du danois que l’on rencontre dans les livres de contes édités de nos jours. Preuve que les émotions qu’elles dégagent et leur beauté sont atemporelles.

Pour aller plus loin