Niiv Féminin élémentaire et sauvage

Photographie

"In this divide", Niiv, 2012

Je ne sais plus comment j’ai découvert les travaux de Niiv. C’était au hasard de mes pérégrinations sur le Web, au hasard des images. Mais lorsque je suis tombée sur l’une des photographies de cette artiste française, je me souviens que j’en ai eu le souffle coupé. Car il en exsudait l’essence sauvage, libre et élémentaire, de la femme enracinée dans la Nature et libre de toute contrainte.

Des impressions que l’on retrouve dans d’autres travaux de Niiv. Femmes mélancoliques, menaçantes ou mystérieuses, toutes ont en commun cette magie brute, cette nature sauvage que les décors, naturels, ne font qu’accentuer. Tapis de mousse ou d’herbes hautes, terre poudreuse, troncs feuillus et protecteurs, rivière ondulante, la Nature est sans cesse présente. Quant aux modèles, elles expriment à merveille l’essence féminine la plus profonde, la plus sauvage.

Niiv, Julie de son prénom, est une artiste autodidacte dont le talent explose dans ses travaux. Elle admet elle-même que la nature fait partie de ses sources d’inspirations, aussi bien que les légendes, les contes, les traditions anciennes et les émotions. Parmi les influences qu’elle revendique, se trouve Olga Valeska et les mouvements pré-raphaélite ou du land art.

Avec Niiv, on pénètre dans un monde qui pourtant n’est pas loin. Il suffit de se re-connecter avec soi, avec la terre sous nos pas et le vent qui glisse sur notre peau, pour comprendre les visions de la photographe. Entrez donc, et contemplez. Vibrez.

En savoir plus sur l’artiste