Virginie Ropars Poupées gothico-féeriques

Poupées d'artiste

Coup de cœur de La Lune Mauve

Se retrouver face aux sculptures de Virginie Ropars, ce doit être une expérience étrange, forte, bouleversante. Je n’ai pas encore eu l’occasion de les admirer de près, mais rien que les photographies de ces poupées d’artistes font naître un frisson le long de ma colonne vertébrale. Ne serait-ce que la dernière en date, Black Widow… Spider, conçue pour  Spectrum Art Live. Cette créature, mi-femme mi-araignée, représente pourtant une hybride tirée d’un animal répugnant. Mais, étrangement, le buste qu’en a fait Virginie Ropars est empreint d’une certaine beauté. Une beauté bizarre, une beauté à part, une beauté qui fascine autant qu’elle fait frissonner. Car, comme toutes les créatures féeriques qui naissent des doigts agiles de l’artiste, elle est aussi belle que dangereuse et donne une telle impression de réalité que l’on s’attend à la voir remuer.

C’est là tout le talent de Virginie Ropars. L’artiste française, originaire de Bretagne, a d’abord travaillé comme infographiste 2D et 3D avant de s’immerger dans sa passion pour le réel, le tactile, avec la réalisation de ces poupées. Des poupées qui n’ont rien à voir avec ce qu’évoque en premier lieu le terme. Ce sont là poupées d’artistes, mélange de sculpture, de mode, d’illustration. Ce sont là des créatures, souvent féminines, qui n’ont rien d’humain. Elles surgissent de contes, de mythes, de folklore. Elles sont à la fois sombres et lumineuses, entourées de magie, mais pourtant animées de sentiments violents, à l’image d’humains. Mais elles sont d’un autre monde, d’un monde où les codes moraux ne sont pas les nôtres. D’où ces frissons, en nous, face à pareil spectacle.

C’est que, réellement Virginie Ropars a des doigts de fée. Ces sculptures comportent un tel luxe de détails admirablement bien réalisés – peau écailleuse humide de Wrecker, visage si triste et désespéré de Castle – que ce soit au niveau des textures ou de la peinture, que l’on s’attend à tout moment à ce que ces oeuvres s’animent soudain, à ce que ces êtres se mettent à agir et parler. Pour le pire comme pour le meilleur.

Des oeuvres enchanteresses, que l’on peut contempler pendant des heures. Pris au piège de leur beauté d’un autre monde.

En savoir plus sur l’artiste