Des bleus

Chad Wys

Tout a commencé comme dans un conte de fées
Il était une fois toi, moi, et notre solitude

Glanée aux quatre vents, notre passion
Une mélodie qui sonnait faux
Allant et venant, pianissimo, puis staccato

Nous pensions que si tout partait en fumée,
On garderait quand même l’habitude

Ce fut
Une explosion d’orgueil mal placé
Les cheveux épais, la peau sur les os,
Lait caillé et pomme empoisonnée

Les bleus ont depuis longtemps disparu de l’épiderme
Mais le noir, vorace, continue à maculer ma psyché