Parures

Nicola Samori

Tout a commencé par un détail. Oh, trois fois rien en vérité, juste une suite de boucles traversant l’oreille droite. Et puis ça a continué de l’autre côté. En haut, en bas, en travers.

Ensuite, j’ai décidé de continuer. D’abord sur le nombril. Ensuite, dans un état de quasi-démence, verticalement dans ma lèvre inférieure. Un bijou hissé bien haut comme un étendard. Comme si je ne me distinguais pas assez comme ça, comme si j’avais besoin de ça pour me faire remarquer.

Ou peut-être que la raison était toute autre.

Depuis, les choses ont un peu changé. Les bijoux ont changé de place. Certaines plaies se sont refermées. Mon corps a changé, et mon regard se porte désormais, naturellement, vers de nouvelles parures.

C’est sensible à l’esthétique et au(x) symbole(s) que j’ai préparé cette Dark Friday LoveList. Charmée par un ornement surdimensionné, abasourdie par tant de grâce et de personnalité.

Car un détail prend tout son sens une fois qu’il embrasse un corps. Les déclinaisons sont infinies, la conscience des possibles renversante.

Nous, Lunemauviens, continuerons à nous intéresser de près aux modifications corporelles, et plus généralement à la métamorphose.

Tout commence par un détail. Trois fois rien en vérité…