Arnaud Luphenz Beau temps pour un poison

Nouvelles viciées

Couverture de "Beau temps pour un poison" d'Arnaud Luphenz

Note :
2/5
Note des Lunemauviens : 0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 0 vote(s). Moyenne : 0,00 sur 5.
Loading...

Paru aux éditions Edifree en mars 2009, Beau temps pour un poison est un recueil de soixante-six courtes (très courtes) nouvelles signées Arnaud Luphenz.

Soixante-six nouvelles. Soixante-six poisons, égrenés au fil des pages. Poisons de l’âme humaine, de sa folie et de ses multiples teintes de ténèbres. L’auteur nous prend par la main et nous emmène nous perdre dans les méandres tortueux des cerveaux fous. Son style, fait de phrases courtes comme autant de pics acérés, composées de mots surréalistes, donne à l’ensemble une étrange poésie noire.

Ce langage métaphorique, où la sonorité des mots séduit de façon étrange malgré la noirceur du propos, rend quelquefois l’histoire absconse.  Je suis restée perplexe, parfois, me heurtant à ces mots comme contre un mur.

La violence contenue dans certains textes, physique comme psychologique, bien que de temps en temps mise à distance par ces phrases tournées de façon si spéciale (ou peut-être à cause de cela), a heurté ma sensibilité. J’ai du abandonner ma lecture, nauséeuse. Déroutée. Dégoûtée. Sans doute faut-il avoir le coeur mieux accroché que le mien pour parfaitement goûter à ces histoires perfides qui exsudent leur poison tout au long du recueil.

A ne pas recommander aux âmes sensibles, donc, mais si vous vous sentez le courage d’arpenter les sentiers poisseux et viciés des pans les plus noirs de l’humanité, alors cet ouvrage est fait pour vous.

Editions Edifree, 314 pages, mars 2009.