Sylvia Plath Trois femmes

Poèmes à trois voix

Couverture de « Trois femmes »

Note :
4/5
1 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 5 (1 votes, average: 4,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...

Trois voix dans la nuit, bien hautes et bien claires, chacune nichée à l’intérieur, au chaud, au ventre, au commencement et à la perception du monde tout entier.

Trois fois savoir si je suis bien celle qui donne, qui reçoit, qui subit, qui supporte ou qui conquiert, au premier lieu ce corps même dont on m’a dépossédée, puisque comme elles j’avale le monde en volume et en rondeurs.

Et je recrache.

Mots d’ordre : corps conquérants, tous mes contraires, toutes mes voix.

Sylvia Plath, Trois femmes, Three Women, Des Femmes Antoinette Fouque, 2007, 42 pages.