Pierre Nouilhan Edmund Dulac 1882-1953 : de Toulouse à Londres

Catalogue d’exposition

Note :
5/5
Note des Lunemauviens : 2 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 52 votes, average: 4,50 out of 5 2 vote(s). Moyenne : 4,50 sur 5.
Loading...

L’argument

Ce livre est le catalogue de l’exposition Edmund Dulac 1882-1953 : de Toulouse à Londres, qui s’est tenue à la médiathèque José Cabanis à Toulouse, de novembre 2008 à janvier 2009. Il s’agit aussi d’une biographie illustrée de l’artiste français Edmond Dulac qui, en s’expatriant en Angleterre, changea son prénom en Edmund. Souvent comparé à Arthur Rackham, l’illustrateur de beaux livres a aussi montré son talent dans d’autres disciplines artistiques.

Ça commence comme ça

Edmond Dulac est né à Toulouse le 22 octobre 1882, rue Montaudran (aujourd’hui rue Alfred-Duméril), voie calme qui borde le grand et beau jardin des plantes. C’est là qu’il a passé son enfance et sa jeunesse.

Avis personnel

C’est un plaisir que cet ouvrage étant donné la rareté des publications dédiée à l’auteur. D’une manière très fluide, on découvre le parcours de cet artiste français de naissance mais anglais de cœur. Il fut découvert grâce à ses illustrations pour ce que l’on appelle les gift books, beaux livres illustrés qui connurent un grand succès au début du 20ème siècle en Angleterre.

Mais à travers cette biographie, on découvre un artiste aux talents multiples. Décorateur de pièces de théâtre, portraitiste, médailleur et créateur de timbres postes. En effet, c’est à lui que l’on doit la Marianne sur les timbres postes français durant la seconde guerre mondiale.

Passionné par l’Orient et le Moyen-Orient, Edmund Dulac opta parfois pour une version orientale (avant tout onirique et pas forcément basé sur une réalité historique) des illustrations de contes occidentaux. Il fut très vite comparé à Arthur Rackham. Cependant, le style de Dulac se différencie et évolue au fil du temps. Il délaisse les perspectives et s’essaie à un style plus moderne. Les nombreuses illustrations de ce beau livre nous permettent d’en apprécier grandement la qualité.

Le grain de sable

Hormis un livre paru chez les Éditions du Chêne, il n’existait aucune publication française dédiée à l’artiste avant celle-ci.

Gramophone

Des symphonies de Sibelius.

Sur le mur

Edmund Dulac - Beauty and the Beast
Cette planche intitulée Beauty in the Garden, issue de Beauty and the Beast, qui montre l’adaptation orientale des contes souvent appliquée par Dulac.

Dans la même veine

La biographie illustrée d’Arthur Rackham par James Hamilton, dans laquelle on retrouve le même contexte artistique, éditorial et historique.
Aussi, le petit livre Dulac’s Fairy Tale Illustrations paru chez Dover Publications en 2004 et qui regroupe de nombreuses planches en couleur illustrant divers contes.

À propos de Pierre Nouilhan

Pierre Nouilhan est pédiatre, mais il est également directeur littéraire de la maison d’éditions Sables. On lui doit l’organisation de l’exposition qui fait l’objet de ce livre.

Références

  • Éditions du Rouergue, 2008, 119 pages.

Liens et sources