Alain Ayroles, Jean-Luc Masbou De Cape et de crocs

BD théâtrale d’aventure et d’humour

Coup de cœur de La Lune Mauve

Couverture de "De Cape et de crocs" tome 1 d'A. Ayroles, J.-L. Masbou

Note :
5/5
Note des Lunemauviens : 4 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 5 4 vote(s). Moyenne : 5,00 sur 5.
Loading...

L’argument

Don Lope (un loup Hidalgo), Armand de Maupertuis (un renard français) et Eusèbe (un petit lapin naïf) se lancent sur les traces d’un trésor. Cette quête s’avère riche en aventures et en rebondissements, pour notre plus grand plaisir, et les mènera jusque sur la Lune, un astre où poussent des arbres à fromage et des pièces d’or, et où se trame un étrange complot.

ça commence ça

Voir le scan de la première page.

De Cape et de Crocs - extrait

Avis personnel

Dès la première page, le ton est donné : De Cape et de Crocs fourmille de références culturelles. Théâtre, poésie, littérature, cinéma… nombreux sont les clins d’oeil. Nombreux aussi les petits détails : l’arrière-plan est souvent aussi intéressant à regarder que l’action du premier plan, car il comprend : ici, un détail cocasse, là, quelques indices quant à ce qui risque d’arriver par la suite. Le dessin, superbe, est en effet très soigné, jusqu’au moindre détail.

Mais De Cape et de Crocs pétille aussi d’une véritable énergie, l’aventure et l’action débordant de chaque case. Le scénariste laisse son imagination s’égarer où elle veut, livrant une histoire pleine de péripéties et de fantaisie, voire même carrément délirante, et il n’omet pas les amours de nos héros, qui, après tout, sont des gentilshommes. L’humour prend une grande place et nos éclats de rire ponctuent souvent notre lecture. Les dialogues sont aussi savoureux que des répliques de théâtre dans une pièce de Molière ou de Beaumarchais. On ne se lasse pas des aventures de Don Lope, Armand et Eusèbe, on lit et relit les tomes en s’attachant davantage à cet étonnant trio, on se régale, on rit à chaque page et on en redemande encore. Si Molière était né au XXe siècle et avait créé une BD, il n’aurait pas fait mieux !

Le grain de sable

Sur la couverture du 1ervolume, le dessinateur a inscrit, entre autres, Garulfo parmi les noms qui bordent la carte figurant en arrière-plan sur le ciel étoilé. Or, il se trouve que Garulfo est le titre d’une autre série scénarisée par Alain Ayroles et qui se joue des contes de fées.

Gramophone

Khatchaturian, La Danse du sabre (extrait du ballet Gayaneh)

Sur le mur

L’affiche du film Cyrano de Bergerac

Cyrano de Bergerac

Dans la même veine

Si vous avez aimé De Cape et de crocs, vous aimerez Garulfo de Ayroles et Maïorana (BD Delcourt, 1994-2004, 6 vol. parus), série rocambolesque et pleine d’humour ; Les Fourberies de Scapin (Librio, 2003) et L’Avare (Librio, 2003) de Molière auxquels De Cape et de Crocs fait souvent référence et rend hommage.

Egalement les Fables de Jean de La Fontaine (Le Livre de Poche, 1996), pour l’utilisation d’animaux comme personnages commune à De Cape et de Crocs et pour la gouaillerie de l’auteur. Et enfin Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand (Pocket, 1999), dont les talents à l’épée comme avec le verbe du personnage principal a inspiré certains personnages de Cape et de Crocs.

A propos d’Alain Ayroles

Né en 1968 dans le Lot, il effectue ses études à l’Ecole Régionale des Beaux Arts d’Angoulême, ville connue pour son festival international de bande dessinée. Alain y étudie donc la bande dessinée mais aussi la communication. Il mène de front ses activités de scénariste de bandes dessinées et des travaux dans le domaine du dessin animé (scénario, création de personnages…). Outre De Cape et de Crocs (Delcourt), il réalise également le scénario de Garulfo (Delcourt, 1994-2004).

Alain Ayroles

A propos de Jean-Luc Masbou

Né en 1963 dans le Lot, il se destine dès l’enfance à la bande dessinée. Il s’égare un temps dans un BEP d’électromécanicien, avant de revenir à sa passion première en étudiant les Beaux Arts à Pau, puis à Angoulême. Grand admirateur de Brian Froud et Frank Frazetta, deux célèbres illustrateurs de fantasy, Jean-Luc pense d’abord se consacrer à l’illustration mais se tourne finalement, et définitivement, vers la bande dessinée. Des débuts difficiles le conduisent à travailler quelques temps dans le domaine du dessin animé.

Il s’associe ensuite avec Alain Ayroles, qu’il a rencontré au cours de ses études. Ensemble, ils créent un jeu de rôle, Contes et Racontars, et de l’univers particulier de ce jeu naît l’idée d’une série de bandes dessinées qui deviendra De Cape et de Crocs (Delcourt). Jean-Luc signe également le scénario de  L’Ombre de l’échafaud (Delcourt, 2001).

Jean-Luc Masbou

Références

Editions Delcourt, 1995 – 2012, 10 volumes

Liens et sources

Site des éditions Delcourt
Sites non-officiels : Decape.free et Capecrocs.free