Édouard Brasey La France enchantée : légendes de nos régions

Contes et légendes

Couverture de « La France enchantée » d'Édouard Brasey

Note :
4/5
Note des Lunemauviens : 0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 0 vote(s). Moyenne : 0,00 sur 5.
Loading...

L’argument

La France enchantée propose un voyage dans les régions de France à la découverte de leur folklore. On découvre alors que les loups-garous se trouvent surtout dans le Centre, les fées en Bretagne, les alchimistes à Paris, etc. Un voyage par régions traditionnelles où l’on ne manquera pas d’apprendre quelques anecdotes…

Ça commence comme ça

Lorsqu’on évoque les richesses des régions de France, on cite spontanément les vins ou les formages, les ressources agricoles ou les sites touristiques, mais on oublie généralement un trésor incommensurable qui, pour être immatériel, n’en est pas moins indispensable : le trésor des contes et légendes.

Avis personnel

Ce livre a l’originalité de proposer une lecture par régions. On navigue à l’envie dans la partie de France qui nous intéresse. Édouard Brasey a choisi quelques contes et légendes pour illustrer le folklore de la région. Ces récits sont issus du travail de folkloristes comme Anatole Le Braz ou Paul Sébillot. Ainsi, une bibliographie est proposée en fin de volume pour ceux qui désirent approfondir leur connaissance sur une région en particulier. Ce livre représente donc un travail fourni qui fait figure d’anthologie vraiment intéressante.

Parmi les contes et légendes choisis figurent bien entendu les plus représentatifs des régions. On trouve ainsi Saint Nicolas pour l’Alsace, Nicolas Flamel pour Paris, La Tarasque pour la Provence, Mélusine pour le Poitou, le korrigan pour la Bretagne, etc. Mais outre ces créatures déjà bien connues, on en découvre d’autres plus discrètes comme l’Eternueu du Nord, le Feloutot de Franche-Comté, le Tartaret d’Auvergne et bien d’autres encore.

Chaque récit est vraiment intéressant ; il apporte, entre autre, un éclairage sur l’origine de noms de ville ou de quartiers pour lesquels on n’imaginait pas une origine folklorique. On voit aussi l’influence des éléments et phénomènes naturels sur le folklore, ce qui donne à chaque région ses spécificités, comme les volcans d’Auvergne et le Tartaret, démon de feu.

Pour agrémenter et enrichir la lecture, on trouve des vignettes dédiées à des familles de créatures folkloriques, comme les loups-garous, les sorcières ou les fées. D’autres vignettes apportent un rapide éclairage, parfois bien utile, sur un personnage en particulier. Enfin, de nombreuses photos et illustrations très variées agrémentent agréablement la lecture.

La France enchantée est donc un beau livre bien fourni qui s’adresse aux amateurs de folklore. Il satisfera amplement les petits curieux et les amateurs de beaux livres. Pour ceux qui cherchent quelque chose d’assez approfondi, ils devront se diriger vers d’autres lectures, comme le propose la bibliographie de ce livre.

Le grain de sable

Dans l’introduction du livre, Édouard Brasey rend hommage à Claude Seignolle pour son travail dans la préservation des contes et légendes de France.

Gramophone

Un album d’Artesia.

Sur le mur

Une carte de la France.

Dans la même veine

  • Les éditions Ouest France proposent des livres sur le folklore par régions de France.
  • Brocéliande de Jean Markale illustré des très belles photographies d’Yves Guépin (Berger-Levrault, 1984).
  • Le vrai Gargantua de Guy-Édouard Pillard paru chez Imago en 1987 et qui rend compte du mythe dans toute la France. Gargantua est cité dans La France enchantée pour la Normandie.

À propos d’Édouard Brasey

Le nom d’Édouard Brasey est aujourd’hui largement connu dans le monde de la fantasy et du merveilleux. Les nombreux ouvrages qui leur a dédiés en témoigne. Outre ses livres consacrés au folklore, il est aussi l’auteur de romans, comme La malédiction de l’anneau, saga fantasy en trois tomes chez Belfond. Il est aussi directeur des collections fantasy des éditions Le Pré aux Clercs.

Références

  • Éditions de La Martinière, 2011, 191 pages.

Liens et sources