Adeline Debreuve-Theresette De notre sang

Romance vampirique

Couverture de "De notre sang" d'A. Debreuve-Theresette

Note :
4/5
Note des Lunemauviens : 2 votes, average: 4,00 out of 52 votes, average: 4,00 out of 52 votes, average: 4,00 out of 52 votes, average: 4,00 out of 52 votes, average: 4,00 out of 5 2 vote(s). Moyenne : 4,00 sur 5.
Loading...

L’argument

Dracula craint pour l’avenir de sa race. Son seul salut est d’avoir un enfant avec une humaine bien particulière, désignée par une prophétie. En France, Marie Iscariel est effrayée par un cauchemar récurrent. Les destins de ces deux êtres vont bientôt se lier.

Ça commence comme ça

– Si je meurs, ils meurent tous… Si je meurs, ils meurent tous…
Le comte Dracula, égal à lui-même, superbe, majestueux, faisait les cent pas devant un miroir désespérément vide de reflet.
De haute stature, longiligne sans être efflanqué, toute sa personne respirait la noblesse. Son front large, son nez fin, sa bouche mince évoquaient d’abord une grande beauté. Mais un observateur attentif, s’il en avait eu la possibilité, n’aurait pas manqué de noter la peau diaphane et les yeux trop sombres. Reflet d’une santé précaire ou expression d’une réserve glaciale?
Dracula était simplement marqué par ses siècles de non-existence.

Avis personnel

De nos jours, la romance vampirique est à la mode. De notre sang appartient à ce genre où l’on voit un être humain s’éprendre d’un vampire, et vice-versa. C’est pourquoi je l’ai ouvert avec suspicion. Allait-on y retrouver les défauts d’autres romances vampiriques, qui pèchent en affadissant trop les vampires pour les rendre plus proches de l’humain et qui approfondissent le côté romantique au point de sombrer dans la mièvrerie?

La réponse est, assurément, négative! Dès le départ mes craintes se sont envolées.  Adeline Debreuve-Theresette a un style fluide, qui nous emporte aisément, et, surtout, elle a su donner à ses personnages une profondeur psychologique appréciable! Dracula est un vampire sanguinaire, qui sert ses propres objectifs sans se soucier de la vie d’autrui. Bien qu’étant la créature redoutable que l’on connaît, il possède aussi ses failles. Crainte de voir sa race disparaître, colère lorsqu’un obstacle se présente, vide émotionnel… on le déteste autant que Marie lorsqu’elle le rencontre. Cette dernière est loin d’être une oie blanche ingénue et elle a même une certaine force de caractère. Elle comprend bien vite à quel destin elle risque d’être vouée, quand tous les autres personnages secondaires se sont laissés prendre à la mascarade orchestrée par Dracula.

Et la romance, me direz-vous? Elle est bel et bien là! Et je salue l’auteur pour avoir évité avec succès l’écueil de la mièvrerie. Car Marie et Dracula ne tombent pas amoureux l’un de l’autre au premier regard, loin de là! Comme je l’ai souligné plus haut, les deux personnages ont une profondeur psychologique indéniable. Leurs sentiments, d’abord loin d’être amoureux et forts violents, changeront graduellement au fil des évènements que je vous laisserai découvrir, ce qui rend l’histoire d’autant plus plaisante et fine.

De notre sang s’est avéré être une excellente surprise, c’est une romance vampirique comme on aimerait en lire plus souvent, rafraîchissante et intelligente, où les vampires restent des vampires et où les sentiments restent aussi complexes qu’ils le sont dans la réalité.

Le grain de sable

Adeline Debreuve-Theresette a souhaité que ses droits d’auteur soit intégralement reversés à la Société Protectrice des Animaux.

Gramophone

La danse sur la corde de Persephone

Sur le mur

pierrot_victoria_frances

Pierrot de Victoria Francès

Dans la même veine

Si De notre sang vous a plu, vous aimerez Ecrit avec du sang de Tanith Lee (L’Oxymore, 2002), recueil d’admirables textes vampiriques où le romantisme affleure parfois, Carmilla de Joseph Sheridan Le Fanu (Le Livre de Poche, 2004), premier ouvrage décrivant une relation saphique entre une vampire et une humaine, ainsi qu’Enterrer l’ombre et Exhumer l’ombre de Storm Constantine (L’Oxymore, 2001), où l’écriture ensorcelante de Storm Constantine conte une histoire de vampires située dans un monde étrange, baroque, et qui fait la part belle à la passion romanesque.

A propos d’Adeline Debreuve-Theresette

Adeline Debreuve-Theresette est étudiante en médecine à Reims.  Elle est passionnée de littérature, ce qui l’a menée à l’écriture. Après avoir publié en ligne, sur Internet, des nouvelles sentimentales, De notre sang est son premier roman.

Références de l’ouvrage

Editions du Petit Caveau, 2009, 152 pages

Liens et sources :

Le site des éditions du Petit Caveau