Ambre Dubois Le Sang d'Hécate

Policier vampirique & victorien

Couverture de "Sang d'Hécate" d'Ambre Dubois

Note :
3/5
Note des Lunemauviens : 5 votes, average: 4,80 out of 55 votes, average: 4,80 out of 55 votes, average: 4,80 out of 55 votes, average: 4,80 out of 55 votes, average: 4,80 out of 5 5 vote(s). Moyenne : 4,80 sur 5.
Loading...

L’argument

Une statue représentant la déesse Hécate est dérobée dans un musée et le gardien tué. Soupçonnant là l’acte d’un autre immortel, le prince Rodrigue charge Stella de l’enquête. Ses soupçons se portent très vite sur le docteur Mortepierre, leur ancien ennemi.

ça commence comme ça

Prologue

La petite statue dormait dans l’ombre du musée. Hautaine et arrogante, elle regardait la créature qui s’approchait d’elle avec condescendance. Elle sentait la magie qui l’entourait. Elle percevait que cet homme était quelqu’un de particulier, différent de tous ces humains qui passaient sans cesse à côté d’elle pendant la journée sans frôler sa puissance, sans éprouver son écrasante présence, sans réveiller les anciennes magies ancestrales.

Dans l’obscurité d’un pilier, un autre individu apparut.

Avis personnel

Le Sang d’Hécate est présenté comme étant la suite du Manoir des immortels mais il peut se lire indépendamment, l’auteur replaçant les éléments du précédent volume de telle façon qu’un lecteur ne l’ayant pas lu ne se sentirait pas perdu le moins du monde, ce que l’absence de tomaison ne fait que confirmer.

La narratrice, Stella, ainsi que les autres personnages sont tous dépeints avec finesse et forment des vampires à la personnalité étoffée et réaliste, pour notre plus grand régal.

Le roman démarre sur les chapeaux de roue, avec le vol dans le musée. Le mystère est là et on suit avec intérêt le début de l’enquête menée par Stella. Les événements se précipitent durant la première partie mais, hélas, l’intrigue se dilue par la suite. Ce ralentissement de la progression de l’histoire a été pour moi une déception. Quant aux fausses pistes, il n’y en a qu’une, que Stella suit jusqu’au bout, jusqu’à la dernière partie de l’histoire où un retournement de situation permet de redonner du rythme au roman.

Malgré tout, Le sang d’Hécate a ses qualités : l’écriture est très maîtrisée, rendant à merveille l’atmosphère victorienne de l’histoire, et les personnages bien campés. Seule l’intrigue, bien qu’intéressante, connaît des faiblesses dues à des longueurs et à un manque de rebondissements qui contraste avec une première et une dernière partie riche en événements. Un troisième roman est prévu avec les mêmes personnages : espérons qu’il reprendra toute la vivacité du premier!

Le grain de sable

Il est possible de lire le premier chapitre du roman en ligne.

Gramophone

Le silence oppressant d’une nuit d’hiver.

Sur le mur

Un objet : une statuette représentant Hécate.

Dans la même veine

Si Le sang d’Hécate vous a plu, vous apprécierez très certainement Le Manoir des immortels du même auteur (Le Petit Caveau, 2009).

A propos d’Ambre Dubois

Née en 1979, Ambre Dubois est belge et  a toujours été passionnée par la littérature fantastique et les vampires. Elle suit des études de psychologie après avoir été diplômée en kinésithérapie. Son premier roman, Le Manoir des Immortels, est paru aux éditions Nuit d’Avril en 2007. On a également pu lire ses nouvelles dans les fanzines Le Calepin Jaune et Une Ode et des soupirs ainsi que dans divers webzines. Dernièrement, l’un de ses textes est paru dans l’anthologie L (éditions CDS, 2009), consacrée aux femmes et dont les droits sont reversés à l’association Aurore et La maison Coeur de femme.

Références

Le Sang d’Hécate : les Soupirs de Londres, Editions Le Petit Caveau, 2010, 288 pages

Liens et sources