Jean-Luc Marcastel Louis le galoup

Roman de fantasy régionaliste

Couverture de "Louis le Galoup" tome 1 de J.-L. Marcastel

Note :
4/5
Note des Lunemauviens : 22 votes, average: 4,59 out of 522 votes, average: 4,59 out of 522 votes, average: 4,59 out of 522 votes, average: 4,59 out of 522 votes, average: 4,59 out of 5 22 vote(s). Moyenne : 4,59 sur 5.
Loading...

L’argument

En Occitània, Louis et son frère Séverin vivent dans un village situé près de la Grande Brèche. Malmenés par leur famille, leurs vies basculent lorsque, après l’attaque d’une malebeste, ils découvrent que Louis est en réalité un galoup, mi-homme mi-loup. Mais ce n’est que le début d’un bouleversement total de leur quotidien car il s’avère que le terrible Vicomte de Marsac et ses redoutables sbires sont à leur piste, pour des raisons connues de lui seul…

ça commence comme ça

Entre ici et ailleurs, il existe un pays dont bien peu, de ce côté-ci de la réalité, ont entendu parler.

C’est qu’il y a des milliers d’ici et des milliers d’ailleurs, plus ou moins semblables. Certains seront seulement différents par la couleur de l’herbe, qui sera bleue au lieu d’être verte. Dans d’autres, les pendules auront dix heures à la place de douze. Ou tout sera tellement étrange que la moindre plante paraîtra terrifiante.

Le pays dont nous parlons n’est pas de cette catégorie. Il est plus proche de notre monde, mais pourtant pas tout à fait le même.

Dans ce pays, comme dans tous les autres, les gens vivent, rient, pleurent et rêvent. Somme toute, rien que de très naturel. La plupart des hommes y mènent une existence tout ce qu’il y a de plus paisible, entre semailles et moissons.

Mais pas tous…

Avis personnel

Louis le galoup. Dès le titre, on se doute que le loup-garou sera de la partie dans l’histoire. Or c’est un mythe utilisé si souvent que l’on ouvre le livre en étant  dubitatif,  se disant qu’on aura là rien de nouveau. Que nenni! Dès le départ, nous sommes alpagués par le style particulier de l’auteur : celui d’un conteur à la manière d’autrefois. Et il nous embarque aussitôt dans son univers.

L’histoire se déroule dans le Sud d’une France médiévale que l’on reconnaîtra très vite. A une différence près : la Grande Brèche. Nous sommes bien dans de la fantasy : des bêtes maléfiques surgissent de temps à autre de cette brèche dont la brutale survenue a provoqué autrefois un véritable cataclysme. Quant aux loups-garous, bien présents, ils ont mauvaise réputation alors qu’ils furent autrefois alliés des hommes. On notera d’ailleurs que l’aspect animal fait davantage ressortir le côté « récit initiatique » du livre.

Jean-Luc Marcastel nous entraîne sans difficulté dans l’histoire de Louis le galoup. Outre son style d’écriture très imagé, très « terroir », il faut bien avouer que le récit est passionnant! Certes, en tant qu’adulte on saisira très vite le côté initiatique destiné aux plus jeunes (rappelons qu’il s’agit d’un ouvrage pour la jeunesse, ou plutôt pour les adolescents, car il n’est pas dénué de violence) et on se doutera rapidement de la véritable identité de certains des protagonistes. Mais entre les multiples rebondissements, le style de l’auteur et l’univers original qu’est cette France parallèle, on se laisse vite emporter au point de réclamer la suite à grands cris. Si bien que notre plaisir n’est point gâché par ce manque de mystère.

A suivre de près, donc. D’autant plus que ce genre de fantasy,  se déroulant dans un univers français,  régionaliste même, se fait plutôt rare et qu’il est ici représenté avec réussite.

Le grain de sable

Le livre comprend, à la fin, les recettes des plats typiques que Louis déguste au fil de l’histoire. De quoi s’immerger de manière gustative dans l’histoire!

Gramophone

L’album Aion de Dead Can Dance, dont le côté médiéval et mystique siéra à merveille à l’univers du livre.

Sur le mur

howlofthewerewolf_martin_mckenna

Howl of the Werewolf de Martin McKenna

Dans la même veine

Si vous avez aimé Louis le galoup, je vous recommande de vous plonger dans les deux anthologies suivantes, concoctées par Barbara Sadoul : Le Bal des loups-garous (Denoël, 1999) et Gare au garou! (Librio, 2000) où vous retrouverez des loups-garous de toutes sortes et de toutes époques.

A propos de Jean-Luc Marcastel

marcastel_jeanluc_2009
Né en 1969 dans le Cantal, Jean-Luc Marcastel a effectué des études d’histoire avant de devenir enseignant à Aurillac, sa ville natale. Grand lecteur, notamment de Tolkien, Lovecraft ou encore Balzac, il se lance dans l’écriture.

Ce n’est qu’en 2009 que paraissent ses deux premiers romans : le premier tome de la série Frankia (Mnémos) et le premier volume d’une autre série, Louis le galoup (Nouvel Angle), plus orienté vers un public jeune.

Références

Editions Nouvel Angle, 2009-2010, 5 vol.

Liens et sources

Le site officiel de Louis le Galoup : http://www.louislegaloup.com/