Michèle Sebal Miel des lunes

Roman sensuel et barré

Note :
3/5
Note des Lunemauviens : 1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 1 vote(s). Moyenne : 5,00 sur 5.
Loading...

L’argument

Le psychanalyste Raoul Alcan sort du chaos où l’avait entraîné sa fascination dévorante pour une femme. Quinze ans après, il retrace le parcours onirique et sensuel qui a fait basculer sa vie. Tout commence avec Janice, une patiente ordinaire, dont la schizophrénie imagée fait perdre au scientifique et à ses pairs leur latin…

Ça commence comme ça…

25 juillet 2007.
Clinique des Cèdres, sur les hauteurs de Nice…

Ma tête était hantée par des images à l’érotisme fou, des râles d’orgasmes… Mais mon corps restait chiffre, pantin, couille molle. Soudain, le rire fusait du fond de ma gorge et par tous mes pores. Un rire qui n’en finissait pas. Personne n’osait m’approcher.

Dans ma tête se formaient des tourbillons noirs qui menaçaient de m’aspirer ; une terreur indicible me faisait hurler…. Il y avait aussi cette chaleur, cette douceur qui me donnait envie de m’y fondre et m’y perdre pour ne jamais revenir.

Je me souviens de tout.

Quelqu’un m’a vu scarifier les murs de ma chambre avec une fourchette, et a pensé qu’écrire me ferait du bien. A « l’Atelier d’écriture », on m’a mis un stylo entre les mains, un bic qui bavait un peu. J’ai commencé par dessiner des arabesques puis des mots. Les phrases sont venues plus tard… J’ai réappris l’usage du « Je ». L’atelier d’écriture m’a permis de mettre hors de ma tête le trop plein de… ? Je n’ai pas de mot pour nommer ça. Mes collègues psychiatres disent que l’écriture m’a aidé à quitter le brouillard dans lequel je m’agitais, mais ils ne savent pas tout ; il y a surtout eu Alice.

Avis personnel

Difficile de chroniquer un livre qui sort tant de l’ordinaire. « Aux frontières de l’illusion et de l’étrange« , ainsi commence le résumé officiel de l’ouvrage ; on ne saurait mieux dire. Avec Miel des lunes, Sébal nous entraîne dans un labyrinthe onirique, où science et delirium tremens s’entremêlent et se chevauchent de façon totalement décomplexée. Le roman est prosaïque, délicat, ouaté. Les personnages entourant l’héroïne – internée à la suite d’une profonde dépression, et donnant vie à d’extraordinaires mirages – sont fascinés, cloués sur place par un phénomène quasi-surnaturel.

On suit les aventures et réflexions de Raoul Alcan avec intérêt, cherchant comme lui la clé du mystère qui s’agite sous nos yeux. Tel un tour de magie, le lecteur est propulsé dans des danses érotiques, où fantasmes et pulsions prennent corps.

Le roman est un vaste terrain d’expérimentation littéraire, où la prose sucrée-salée de Michèle Sébal confère au récit une originalité fouillée et rarement égalée.

Tant que l’auteure reste dans le plus pur surréalisme, dans l’écriture quasi-automatique, pulsionnelle, l’illusion est parfaite. On regrettera cependant le grotesque de certaines situations (une infirmière et un psychanalyste s’accouplant devant leurs collègues, par exemple), la volonté de faire du moindre élément, de la moindre situation, l’objet de quelque fantaisie charnelle.

Miel des lunes est une sorte de conte de fées moderne, oscillant sans cesse entre sensualité et folie, dont le récit est langoureusement rapporté par Sébal, telle un orfèvre taillant un matériau brut en pierre raffinée. A découvrir!

Le grain de sable

Miel des lunes réunit plusieurs passions de l’auteure: la psychanalyse, bien sûr, mais aussi la peinture, puisque Michèle Sébal a peint l’image qui orne la première de couverture.

Gramophone

A lire avec n’importe quel album de Massive Attack dans les oreilles, pour entrer, soi-même, en transe…

Sur le mur

Hector and Andromache, huile de Giorgio de Chirico

Hector et Andromaque, huile de Giorgio De Chirico, 1942, 80x60cm

Dans la même veine…

Pour retrouver un goût d’érotisme irréel, certaines nouvelles des anthologies Eros vampire, dirigées par Poppy Z. Brite, vous mettront en appétit.

A propos de Michèle Sébal

Michèle Sébal De Michèle Sébal que sait-on? Pas grand chose, à part qu’elle est psychanalyste, peintre et sculpteur, et qu’elle a déjà écrit un ouvrage sur l’adolescence. On sait aussi qu’elle est née à Haïti et qu’elle a vécu en Afrique : de ces pays lointains, l’auteure a conservé le goût des épices et du soleil (à l’image de la couverture du roman), le goût pour les peaux suaves et perlées, l’amour d’un langage coloré et recherché.

Références de l’ouvrage

Miel des lunes, Michèle Sébal, Editions Glyphe, Collection Imaginaires, 2009, 241 pages.

Liens et sources