Ugo Bellagamba Tancrède

Uchronie

tancrede

Note :
5/5
Note des Lunemauviens : 1 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 51 vote, average: 3,00 out of 5 1 vote(s). Moyenne : 3,00 sur 5.
Loading...

L’argument

Nous sommes en 1096 ; c‘est le début de la première croisade. Nous suivons les pas de Tancrède de Hauteville, prince normand de Sicile. A ses côtés, on retrouve les personnages principaux de cette croisade : son oncle Bohémond de Tarente ou encore Godefroy de Bouillon. Mais nous avons à faire ici à une uchronie et Tancrède empruntera un autre chemin que le Tancrède historique. Un chemin étonnant…

Ça commence comme ça

Le déluge tombe sur Amalfi-Pont-sur-Scaphard et j’observe une ville qui se noie. La baie est devenue floue et grise. Sur le beffroi, la verte oriflamme des rebelles se devine, tout au plus. Même les blanches demeures patriciennes, juchées au sommet de la colline capitale, se fondent dans les giboulées.
Je passe une main gantée sur ma nuque, fais craquer mes cervicales.
Le siège de la cité dure depuis des semaines. Amalfitains et Salernois opposent une résistance farouche à nos armées. Mais nous avons déjà verrouillé tout le sud de l’Italie et la victoire n’est plus qu’une question de jours. Ils le savent, ils ont la rage des désespérés.
Amalfi va tomber, ouvrant la voie vers Naples…

Avis personnel

Tancrède est un roman passionnant, pour plusieurs raisons. D’abord, pour le côté historique. En effet, Tancrède est un personnage qui a réellement existé, tout comme de nombreux évènements qui ont lieu dans le roman. L’uchronie intervient assez tôt, nous apprend l’auteur, mais la frontière avec la réalité est difficile à cerner pour le non spécialiste. Au fil de la lecture, nous voilà plongés dans les dictionnaires pour en apprendre davantage sur l’histoire réelle et sur les personnages.

Vient ensuite la narration. C’est Tancrède qui nous conte ses récits, issus de son journal. On découvre là une sorte de chevalier idéal, dont les idées religieuses et la foi imprègnent le récit avec force. Il incarne l’esprit de la croisade. Le côté épique apporte lui aussi une dimension au roman. Les batailles sont prenantes ; le lecteur se trouve happé par chaque mot, chaque geste.

Tancrède est un roman étonnant. Le nouveau destin du héros nous fait découvrir les croisades du côté oriental. Ce parcours ira même jusqu’à nous emmener dans le repère de la secte mystérieuse des Assassins et jusqu’à Alexandrie. Pour citer l’auteur dans sa postface introspective, Tancrède exprime le refus de n’appartenir qu’à un seul monde

L’édition des Moutons électriques est à conseiller. En plus d’une belle couverture signée Arnaud Cremet, on trouve de belles illustrations issues notamment de L’Histoire de France de Michelet. On trouvera aussi en guise de bonus le livret d’Antoine Danchet pour l’opéra baroque Tancrède d’André Campra (1702). Cet opéra a été redécouvert par le grand-père, chef d’orchestre, d’Ugo Bellagamba.

Le grain de sable

Tancrède a reçu deux prix : le Prix européen Utopiales des Pays de la Loire 2010 et le Prix Rosny aîné 2010.

Dans la même veine

Les Croisades vues par les Arabes d’Amin Maalouf. On le retrouve dans la bibliographie raisonnée à la fin du roman. Ce livre est à rapprocher de Tancrède car il est raconté du point de vue oriental. De plus, il n’est pas encombré de détails et se lit de façon très fluide.

À propos d’Ugo Bellagamba

Né en 1972, Ugo Bellagamba est historien du droit et des idées politiques ; il enseigne à l’Université de Nice. Il est aussi écrivain de science-fiction. Il publie d’abord sous le pseudonyme Michael Rheyss dans des anthologies et revues. Parmi ses écrit, on note L’Ecole des Assassins co-écrit avec Thomas Day en 2002. Tancrède est son premier roman en solo ; il lui valu les deux prix cités plus haut.

Références

  • Les Moutons électriques, 2009, 256 pages.
  • Existe aussi en poche Folio SF et en format numérique.

Liens et sources