Novembers Doom The Pale Haunt Departure

Doom/Death

Novembers Doom - The Pale Haunt Departure

Note :
5/5
Note des Lunemauviens : 1 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 51 vote, average: 4,00 out of 5 1 vote(s). Moyenne : 4,00 sur 5.
Loading...

Sorti en 2005, The Pale Haunt Departure est le cinquième album de Novembers Doom, groupe de doom/death originaire de Chicago.

L’artwork intriguant est en quelques sortes à l’image de la musique qu’il promet : étrange et mélancolique ; sombre et lumineux à la fois. Les premières notes fantomatiques ne trahissent pas cette promesse. La batterie résonne dans cet espace sonore brumeux, bientôt rejoint par les guitares lourdes et puissantes. Le ton est donné, et les huit titres de l’album le suivront sans défaillir.

Lumière et obscurité se succèdent, alternant les passages atmosphériques (tout de même bien rythmés) et les passages plus extrêmes. Un mouvement qui rythme en grande partie l’album, suivi aussi par le chant qui alterne parties claires et growl. Des titres comme Swallowed by the Moon ou les très doom The Dead Leaf Echo et Autumn Reflection l’illustrent parfaitement.

Quelques titres font exception comme la ballade acoustique Through a Child’s Eyes ou le final Collapse of the Fallen Throe, le titre le plus doom de l’album. On notera aussi peut-être Dark World Burden, qui se démarque du reste de l’album par son agressivité, son côté extrême, bien plus présents que dans les autres compostions.

Au fil des titres, un paysage mélancolique se dessine et prend forme, faisant de The Pale Haunt Departure un ensemble cohérent qui réussit parfaitement à créer l’univers qu’il nous promet. Un album réussi du début à la fin.

Regarder le clip de Autumn Reflection

I remember yesterday
The rain fell to the earth
For I dream of your arrival
And color my dark world with faith

En savoir plus sur Novembers Doom