Chaostar Threnody

Néo classique

Note :
4/5
Note des Lunemauviens : 0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 0 vote(s). Moyenne : 0,00 sur 5.
Loading...

Chaostar, c’est le projet de Christos Antoniou, guitariste du groupe de death metal grec Septic Flesh. Mais là, pas de death metal, mais un néo-classique baroque et fantomatique. Car le créatif musicien est aussi chef d’orchestre. Threnody, le 2ème album de Chaostar, se démarque de loin du reste de la scène néo-classique.

Les 10 titres sont un mélange de classique et d’éléments électro, créant une variété d’ambiances. Les titres féeriques avec leurs chœurs magnifiques ont un côté victorien (« Threnody » ; « Let Them Free ») ; d’autres allient ambiances fantomatiques d’un autre âge et futurisme à travers les sons électro (« Day of Anger », « Miasma »). Mais ce qui donne sa grande qualité au disque est sa complexité ; sa structure impalpable à la première écoute, mais qui peu à peu dévoile un univers intelligemment bien construit.

Le chant classique de Natalie Rassoulis se prête au jeu : furie sur « Day of Anger », complainte sur « Lamentation », chœurs mélancoliques sur « Threnody ».  Des voix et chœurs masculins viennent parfois lui donner la réplique ou amplifier les titres. Et dans ces voix, toujours, subsiste cette empreinte de mélancolie.

Pour conclure, je dirais que Threnody est comme un spectacle. Derrière la brume des forêts mythiques se dévoilent des structures modernes d’acier, dans lesquelles se déroule une sorte d’opéra étrange et décadent. Celui-ci se clôt sur « Mantis », titre rock gothique digne d’une BO de fin de film. Un album sonore et visuel, déjanté et féerique.

Some were forced to rely on their guilt
But who is God ?
Your Heaven or Hell ?
Some were (very) pleased on account of their sins
Let them free
-Let them free-