Jane's Addiction Ritual De Lo Habitual

Rock

Jane's Addiction - Ritual De Lo Habitual

Note :
4/5
Note des Lunemauviens : 2 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 5 2 vote(s). Moyenne : 5,00 sur 5.
Loading...

Troisième album de Jane’s Addiction (après les indispensables Live et Nothing’s Shocking), Ritual De Lo Habitual s’ouvre sur un « Here we go ! » enjoué et prometteur, proféré par notre gai-luron favori, Perry Farrel, front-man charismatique du groupe angelno. Des premières paroles à l’image de ce disque, bondissant et respirant la joie de vivre. Une invitation dans leur univers coloré, sensuel et farfelu.

Ritual De Lo Habitual représente le sommet de la carrière du groupe. Jamais ils n’avaient encore atteint cette perfection supersonique. Ce côté funk ô combien chaotique et braillard, ces solos de guitares touchant au sublime signés Dave Navarro, cette rythmique chaloupée et pourtant lancée à pleine vitesse (Stephen Perkins à la batterie et Eric Avery à la basse).

Ecoutez « Stop ! », écoutez « Been Caught Stealing ». Ce disque offre un rock dur et franc du collier mais lumineux, exalté et délicieusement défoncé, soutenu par des arrangements subtils mais néanmoins omniprésents. Passionné et passionnant.

Sans parler des 10 minutes épiques d’un « Three Days ». Pièce d’anthologie, travail d’orfèvre d’une mélancolie rare, maniant un acid-rock comme il ne s’en est plus fait depuis des décennies. « Three Days » est, en outre, constitutrice de l’identité et du mythe Jane’s Addiction. « Three Days » comme pierre angulaire de l’œuvre de ces quatre gus là. C’est un « Then She Did » dans la même veine qui lui succède. Fil d’argent tremblant au dessus d’un océan de couleur. C’est l’autre face de Jane’s Addiction : sombre, profonde et très émouvante.

Figure dominante de la musique de Jane’s Addiction, la voix incroyable de Perry Farrell vaut toutes les raisons du monde. Très expressive, elle peut monter très haut, être violente et enragée, parfois d’une naïveté confondante, elle est surtout d’une insolence rare et porteuse d’une folie bienheureuse et inconsciente. C’est la voix d’un type totalement dingo, tellement transporté par ce qu’il fait qu’il est bien possible qu’il se soit perdu en cours de route, et nous avec.

Empruntant autant à la new-wave, qu’au punk, au rock psyché, au funk, au hard-rock et même à la musique tzigane (écouter l’étonnant et magnifique « Of Course »), Ritual De Lo Habitual est un mastodonte hybride et furieusement innovant qui se joue de la fusion, un disque indispensable qui a fait de Jane’s Addiction un groupe majeur (si ce n’est LE groupe majeur) de la vague rock alternatif venue des Etats-Unis fin 80’s/ début 90’s.

Erotic Jesus lays with his Marys.
Loves his Marys.
Bits of puzzle, hitting each other.
All now with wings!
« Oh my Marys! Never wonder… Night is shelter for nudity’s shiver… »
All now with wings…