M.I.A. Kala

Electro

M.I.A. - Kala

Note :
4/5
Note des Lunemauviens : 3 votes, average: 4,67 out of 53 votes, average: 4,67 out of 53 votes, average: 4,67 out of 53 votes, average: 4,67 out of 53 votes, average: 4,67 out of 5 3 vote(s). Moyenne : 4,67 sur 5.
Loading...

Deuxième album pour MIA, jeune anglaise d’origine sri-lankaise de 30 ans, très insolente, un poil vulgaire et farouchement militante.
On peut aussi ajouter franchement azimutée.

Sa musique est un collage tapageur et multicolore. Indéfinissable, beaucoup.

Je tenterais bien la pop, c’est pratique, ça colle pour plein de trucs. Mais son truc à MIA est autrement plus riche que ça.

Au grand jeu des comparaisons, je pense inévitablement à Peaches. Et bizarrement aussi à Elastica et à Cypress Hill. A Primal Scream et Georges Clinton aussi tant qu’on y est. Aux Beastie Boys, à Klaxons, à Missy Elliott. Elle a également, comme Dizzee Rascal, ce charme urbain et mystérieux.

J’ajoute que c’est produit à la perfection, que le secret c’est la voix et ce qu’elle en fait et qu’au final c’est une vision africano-électro du psychédélisme avec un flow hip-hop. Pas fastoche, hein?

Mais le plus simple, c’est encore d’écouter ce disque.

Haut fait : l’enchaînement « World Town » / « The Turn »
Ponpon à l’envers : « Jimmy »