Charlotte Martin On Your Shore

Pop mélancolique

Coup de cœur de La Lune Mauve

Note :
4/5
1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...

Mon premier contient une reprise des Stones, Wild Horses, une des plus belles reprises piano/voix/larmes capturées sur disque. Pas loin d’un Northern Lad de Tori Amos, ou d’un Angel de Sarah MacLachlan. Ouais, du lourd. Du très lourd. Du très pur.

Mon deuxième est un album de pure pop de songwriter anglo-saxonne avec un gros bagage émotionnel à vider, qui réussit à éviter les écueils du genre. Par exemple, le mixage: c’est pop, donc c’est propre, mais ça reste frais, naturel, catchy, donc touchant. La voix de Martin (qui a étudié le chant lyrique) est souvent douce, mais nous interpelle sans arrêt. On Your Shore est tout sauf un album de berceuses FM, même si on pourra reprocher à certains morceaux leur composition plus traditionnelle (Beautiful Life, par exemple).

Mon troisième montre une autre face du piano/voix: des paroles tranchantes, martelées à l’aide d’un piano parfois proche d’une guitare saturée, qui n’ont définitivement rien d’insouciant, de conciliant ou de consensuel.

Mon tout est le premier album foutrement bien maîtrisé de Charlotte Martin, pianiste américaine surdouée aux longs cheveux blonds qui aime aller faire un coucou à ses fans avant de monter sur scène, en leur jouant un peu de toy piano ou de synthé pendant qu’ils font la file pour la voir. Euh… ouais, c’est ça. Cette générosité et cette proximité ne sont pas factices, puisqu’on retrouve exactement les mêmes de bout à bout de On Your Shore. Un coeur grand ouvert comme ça, si grand, que ça en est presque gênant, parfois.

Et puis, Martin est une fan absolue de New Order. Je sais, ça compte pas, mais bon, le détail fait mouche.

At the turn of the tide
I feel this part of me die
Am I washed on your shore and barely alive?

« On Your Shore »