Fleet Foxes Fleet Foxes

Folk Rock

Pochette de Fleet Foxes de Fleet Foxes

Note :
5/5
Note des Lunemauviens : 0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 0 vote(s). Moyenne : 0,00 sur 5.
Loading...

Fleet Foxes, c’est un groupe de cinq gars, dont le chanteur est Robin Pecknold. Tous les cinq enregistrent un premier album éponyme chez un label indépendant, Sub Pop, qui leur vaut d’être propulsés sur la scène internationale. Un album chaleureusement accueilli par la critique et pour cause ! Le talent éclate dans ce premier opus où la pop rencontre la folk pour le meilleur.

Car malgré l’apparence simple des morceaux, on perçoit derrière le travail et le talent des cinq musiciens. Ainsi de Sun it rises qui ouvre l’album magnifiquement. La voix chaude et basse du chanteur, qui s’envole parfois dans des notes un peu plus aiguës, se pose d’abord sur une guitare seule, puis, petit à petit, à l’image du jour qui se lève et de la montée de l’astre du jour, plusieurs autres instruments se déploient et la chanson s’envole, s’épanouit comme une fleur au soleil.

De même pour White Winter Hymnal qui se présente comme un canon et dont le refrain, entêtant, vous poursuit tout l’hiver. Quant aux paroles de cette ritournelle, elles dépeignent des instantanés hivernaux plein de poésie et de mélancolie : les gens y portent des écharpes pour éviter de perdre leur tête et une tache de sang sur la neige est semblable à une fraise en été.

Il y a Ragged Wood, qui évoque une balade dans les bois au printemps et où le chanteur demande à sa bien-aimée de lui revenir, là, sous les frondaisons. Et que dire aussi du triste He doesn’t know why où le chanteur reconnaît son impuissance à aider un homme revenu après une longue absence, où les chœurs chaleureux n’effacent pas la mélancolie ambiante.

Écouter Fleet Foxes, c’est comme se trouver au milieu des bois, en pleine nuit, et écouter des copains chanter et jouer de leur guitare, autour d’un feu de camp. Des copains dont la voix a un timbre chaud, prenant, et dont les guitares se mêlent à des mandolines et des claviers, tissant des morceaux qui nous bercent, nous emportent, nous emmènent là-bas, dans cette Amérique sauvage et naturelle, où l’homme se perd tant dans les bois que dans ses propres émotions.

Un coup de maître pour ce premier album qui donne toutes ses lettres de noblesse à la folk mâtinée de quelques accents rock.

Regarder le clip de « White Winter Hymnal »

I was following the pack
All swallowed in their coats
With scarves of red tied ’round their throats
To keep their little heads
From fallin’ in the snow

Le grain de sable

Pour leur second album, Fleet Foxes a de nouveau signé avec le même label, refusant les offres de plus grands labels, des majors, qu’ils considèrent comme « anti-musique ».

En savoir plus sur Fleet Foxes

La page de présentation du groupe sur le site de leur label