Trobar de Morte The Silver Wheel

Médiéval celtique

Note :
4/5
Note des Lunemauviens : 1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 1 vote(s). Moyenne : 5,00 sur 5.
Loading...

Trobar de Morte est un groupe espagnol de musique médiévale d’inspiration celtique. Celtique ? En Espagne ? Ne soyez pas étonnés : le peuple celte, grand voyageur, a porté ses pas jusqu’en ces terres, où quelques traces de leur passage subsistent. Que des musiciens, sensibles à cet héritage, s’en emparent n’a dont rien d’étonnant. Et qu’ils le fassent avec succès ne peut que nous ravir.

The Silver Wheel est le cinquième album de Trobar de Morte et, à l’instar des précédents qui suivaient une trame, il se déroule autour d’une thématique. Celle de la Lune, telle que vue par les Celtes, et des divinités et légendes qui lui sont attachées, de près ou de loin. The Mist of Avalon offre d’ailleurs une parfaite entrée en matière dans le monde celte magique : la voix délicate de Lady Morte se pose sur un air de flûte mêlée de violon dans une mélopée envoûtante et sereine. Les percussions s’y font discrètes. C’est que l’on pénètre dans les secrets de la nuit.

Trobar de Morte nous conte ensuite les visages de la Lune. Le titre éponyme, avec sa mélodie chantée répétitive et envoûtante, évoque à merveille le cycle lunaire, nuit après nuit. Arianrhod nous parle de la déesse celte du même nom, attachée à la Lune et dont le nom signifie… la Roue d’Argent. Nimue et Morgana évoquent deux autres figures phares des légendes celtes. Bien que non liées à l’astre de la nuit, leur présence sur l’album ne dépare pas, d’autant plus que la chanteuse comme les musiciens parviennent fort bien à rendre en musique les différentes personnalités de ces femmes, notamment dans Morgana, où la voix de Lady Morte prend des accents inquiétants.

En treize titres, instrumentaux comme chantés, Trobar de Morte rend hommage à la Lune et au monde celte. Musique enchanteresse, chants évocateurs, impossible pour l’auditeur de ne pas être transporté. Impossible de ne pas avoir envie d’aller se baigner dans les rayons de l’astre lunaire, tandis que résonnent les instruments des troubadours espagnols.

Découvrir The Silver Wheel

En savoir plus sur Trobar de Morte