Olen'k The Floating world

Cold pop

olen'k - The Floating World

Note :
4/5
0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5 (0 votes, average: 0,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...

En dépit des apparences, Olen’k est un groupe originaire de Limoges. Avec The Floating World, leur deuxième album, ils affirment leur identité musicale. Olen’k, c’est électronique, c’est glacé, c’est lourd, c’est léger, c’est planant, c’est rythmé. En un mot : inclassable!

La voix délicate de la chanteuse se fait rêche, coléreuse ou suppliante,  sur les titres les plus violents, tels « Lésions Internes » ou « Star System ». La musique très rythmée, aux beats glaciaux, donne le frisson.

The Floating World suit l’histoire d’un amour interdit entre une courtisane et un seigneur de guerre, dans le Japon d’autrefois. De « Japan Garden », titre d’ouverture, à « Wings », qui clôt l’album, on suit cette passion déchirante et condamnée sur plusieurs incarnations, avec quelques égarements sur des thèmes plus modernes mais où la douleur, toujours, affleure malgré quelques plages de sérénité.

Le poignant et très doux « Musical » ou « Respirar » aux sonorités orientalo-hispaniques sont comme des bouées de chaleur au cœur du monde froid et déchiré par des émotions extrêmes d’Olen’k.

I don’t want to have bouts of nausea
when I understand I am nothing
I don’t want to be throwed in the world by chance
among the crowed of human being
« Lésions internes »