The Sins of Thy Beloved Lake of Sorrow

Gothic doom metal

Coup de cœur de La Lune Mauve

Pochette de « Lake of Sorrow »

Note :
5/5
Note des Lunemauviens : 4 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 5 4 vote(s). Moyenne : 5,00 sur 5.
Loading...

N’y allons pas par quatre chemins : Lake of Sorrow est un de nos albums cultes.

Si The Sins of Thy Beloved (ex-Purgatory) a moins marqué les esprits que leurs principaux challengers, Tristania ou Theatre of Tragedy, Lake of Sorrow, leur premier album sorti en 1998, synthétise toute la puissance émotionnelle du metal dit « gothique », et caractérise à lui seul le style dit « de la belle et la bête », associant une voix masculine grunt/death, et une ou plusieurs voix féminines de tessiture soprano.

Ainsi, à la voix caverneuse de Glenn Nordbø répond, diaphane, celle de Anita Auglend. La sensualité morbide qui émane de leurs échanges lyriques flanque des frissons, en particulier sur All alone, avant-dernier titre en forme d’apothéose.

Mais ce qui distingue véritablement Lake of Sorrow, ce sont les sublimes lignes de violon de Pete Johansen qui parcourent l’album de bout en bout, sorte de troisième personnage narratif, qui accentue l’histoire de l’amour défunt qui nous est conté là. Les nappes des deux claviers du groupe ajoutent eux aussi au bagage émotionnel du disque.

Dans le genre amour gothique, on n’a, à ma connaissance, pas fait mieux ! D’aucuns disent même que Lake of Sorrow est un tantinet caricatural… Laissons-les médire, et apprécions.

Ce premier album, glacial, torturé et puissant, ne laisse pas indemne, et s’écoute toujours avec autant de plaisir 14 ans plus tard. Il a en effet beaucoup mieux vieilli qu’un Within Temptation, par exemple, et constitue à lui seul une muse malade et terriblement attirante.

Hear me my love
Remember me as I was
Time will come
When we will meet again
I’m still with you
In your mind, in your thoughts
We will meet again my love