The Parlour Trick A Blessed Unrest

Classique et dark ambient hantés

a-blessed-unrest

Note :
5/5
1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5 (1 votes, average: 5,00 out of 5)
You need to be a registered member to rate this.
Loading...

Imaginez un phonographe, jouant un air oublié, plein de poussière d’autrefois… Petit à petit, la poussière s’envole, emportée par des notes de piano… Nous voilà entrés dans l’univers de The Parlour Trick : une ballade dans un 19ème siècle hanté.

Le piano pluvieux de Dan Cantrell se mêle avec le violon de Meredith Yayanos. Quelques fantômes se dessinent entre les brumes, nés d’un curieux instrument : la scie musicale. Elle nous évoque immanquablement ces ambiances hantées, douces, dans lesquelles on se sent bien, comme dans un rêve… Les titres Half Sick of Shadows, Mare Desiderii et Planchette en sont l’idéale représentation.

Mais le duo insinue ci et là des éléments expérimentaux. Au fil de l’album, ils nous mènent vers un dark ambient où le rêve nous perd dans un labyrinthe hanté. A chaque tournant peut apparaître un doux cauchemar. Cela commence avec The Yellow Wallpaper. Derrière la berceuse qui ouvre le titre, se profile un mauvais songe… Les fantômes entament un bien étrange ballet.

Le titre Sheol est uniquement composé de scie musicale. Il nous prépare à écouter Scryer, petite scénette inquiétante avec des voix chuchotées. Tout se termine avec le titre Laudanum. Une ode aux rêves flous et brumeux. Les toutes dernières notes deviennent lumineuses et nous ramènent peu à peu à la surface. Les brumes se dissipent, le vent s’engouffre… Une gorgée d’air frais bienfaitrice et apaisante.

Parmi les influences musicales du groupe, on trouve Erik Satie, Bela Bartok, et J.S. Bach. Des influences littéraires et artistiques contribuent à créer cette ambiance mystérieuse : Charlotte Perkins Gilman, Martha Graham et Mary Shelley entre autres. Mélancolie, décadence, spiritisme, folie et excès de laudanum : voici quelques ingrédients clés qui, d’après le groupe (et c’est confirmé), composent la recette alchimique réussie de A Blessed Unrest. Un album en écoute sur Bandcamp.

the-parlour-trick-phonographe

Photo et pochette d’Audrey Penven

Le grain de sable

La scie musicale est un instrument de musique qui produit des vibrations lorsqu’on la frotte avec un archet. Les modulations sont créées en courbant la scie.

En savoir plus sur The Parlour Trick

  • Leur site avec A Blessed Unrest en écoute
  • Aussi sur Bandcamp
  • Leur page Facebook
  • Leur page Kickstarter, riche en informations sur le groupe, avec possibilité d’acquérir des versions vinyles et cd, et d’autres objets thématiquement liés à leur musique.