Série « Les endroits les plus étranges sur Terre » – Partie 2

Cratère de Darvaza La « Porte de l'Enfer »

La cratère de Darvaza (Turkménistan)

La « Porte de l’Enfer » est une curiosité qui n’est pas le fruit de la nature, mais qui résulte d’un accident industriel. Ce trou gigantesque, en éruption constante, se situe à Derweze (La Porte en langage turkmène, dit Darvaza en français), au Turkménistan.

En 1971, un groupe de géologues soviétiques entreprennent un vaste forage afin de trouver des gisements de gaz naturel – qui sont nombreux dans cette région du Désert de Karakoum.

Il s’avère que la fine équipe creuse en plein dans une caverne souterraine remplie de gaz, ce qui provoqua l’effondrement du sol et la création d’un immense cratère de 70 mètres de diamètre et de 20 mètres de profondeur.

Devant la nature très toxique de ces gaz, les géologues décidèrent de mettre le feu à la caverne afin de les détruire.

Ce qu’ils ignoraient, c’est que ce feu continuerait à brûler pendant 40 ans, incitant les indigènes à baptiser l’endroit « Porte de l’Enfer ». Le feu continue toujours à brûler aujourd’hui.

Lorsque la nuit est noire, la luminescence du cratère de Darvaza est visible des kilomètres à la ronde, et son odeur de soufre devient de plus en plus forte au fur et à mesure qu’on s’en rapproche.

Ce feu ardent n’a pas été allumé par hasard : en effet, il est plus sûr et plus écologique que le méthane qu’il détruit. Le méthane est un gaz à effet de serre relativement puissant, ayant un impact direct sur le réchauffement climatique.

En avril 2010, le président turkmène Gurbanguly Berdimuhamedow a visité le site et a ordonné que le trou soit refermé, ou que des mesures soient prises pour limiter son influence dans le développement d’autres gisements de gaz naturel dans ce périmètre.

La « Porte de l’Enfer » est devenue la principale attraction touristique du Turkménistan, et semble être un étrange endroit à visiter, comme en témoigne cette vidéo :

En savoir plus sur la Porte de l’Enfer

  • L’article de Wikipedia (en anglais).
  • Les photos du cratère prises par John H. Bradley.
  • Un petit article sur le cratère et quelques photos.
  • L’article qui m’a donné envie d’en parler sur La Lune Mauve.