Série « Les endroits les plus étranges sur Terre » – Partie 3

Le Palais de la Regaleira Labyrinthe philosophal

Le mystérieux Palais de la Regaleira

Bordé par jardin luxuriant, le Palais de la Regaleira – aussi appelé Palácio do Monteiro dos Milhões (Palais du Monteiro des Millions), Quinta da Regaleira (Domaine de la Regaleira), Palácio da Regaleira (Palais de la Regaleira) – est l’une des demeures philosophales les plus étonnantes d’Europe.

Situé à Sintra, à une trentaine de kilomètres de Lisbonne, au Portugal, ce palais est en réalité un ensemble architectural, dont les bâtiments et les jardins puisent leur symbolique dans de nombreuses traditions – païennes ou chrétiennes – et emprunte des éléments à la franc-maçonnerie, aux Templiers ou encore aux Rose-Croix et à l’alchimie.

Le Palais de la Regaleira

L’œuvre d’un visionnaire

António Augusto Carvalho Monteiro

António Augusto Carvalho Monteiro fait l’acquisition de la propriété en 1892 : le palais et ses jardins, tels que nous les connaissons aujourd’hui, furent construits entre 1904 et 1910, d’après les plans de l’architecte Luigi Manini. Ils s’étendent aujourd’hui sur 4 hectares.

Carvalho Monteiro était un universitaire fortuné qui s’intéressait de très près aux rites maçonniques.

Une tombe maçonnique

Pour la petite anecdote, Carvalho Monteiro avait également demandé à Manini de concevoir sa tombe : celle-ci s’ouvre d’ailleurs avec la même clef que le Palais et que le palace qu’il possédait à Lisbonne.

La tombe de Carvalho Monteiro, située au Cemitério dos Prazeres, possède la taille et la forme d’un temple maçonnique, et est, en plus, orientée à l’est.

La porte de la tombe est recouverte de symboles maçonniques, notamment une abeille qui porte un crâne : l’abeille, rapide et travailleuse, représente le Maçon et son travail organisé. La grille située à l’arrière de la tombe est ornée avec du vin et du pain, symboles de l’esprit et du corps. On y trouve également des chouettes, symboles de la sagesse, ainsi que des coquelicots, symboles du sommeil éternel.

Les mystères du Palais de la Regaleira

Mais revenons-en au Palais de la Regaleira. Classé sur la Liste du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1995, le Palais de la Regaleira appartient désormais à la mairie de Sintra, et peut être visité toute l’année.

C’est non seulement la beauté de son architecture romantique qui fascine, mais aussi le temps initiatique qu’il a été. Comme le note le site Passages obscurs, la salle octogonale du Palais évoque le Temple de Salomon, tandis que la chapelle réunit sous un même toit symboles catholiques, templiers et francs-maçons, comme en témoigne un Delta lumineux dont l’œil du Grand Architecte de l’Univers – ou de Dieu, c’est selon – surmonte des sculptures de démons pétrifiés.

Des dragons

Par delà les souterrains secrets qui traversent le jardin, le Palais de la Regaleira dévoile sa célèbre tour souterraine, le Puits de l’Éternité, qui mène, semble-t-il, au centre de la Terre. Accessible par un imposant escalier en colimaçon, cette « tour inversée » a pour but de mettre en relation le paradis et la terre, en faisant passer le visiteur dans les ténèbres vers la lumière.

Les quinze marches qui descendent vers les neuf niveaux de cette galerie circulaire qui descend dans les profondeurs de la terre ou bien qui remontent haut dans le ciel, selon le chemin initiatique de chacun, rappelle par exemple les neuf cercles de l’Enfer ou les neufs cieux qui tournent autour de la Terre, évoqués par Dante dans la Divine Comédie.

Les axes de lecture de cette curiosité architecturale sont nombreux, et leur évocation pourrait continuer longtemps, tant l’ésotérisme est solidement incrusté dans les murs de ce mystérieux palais au fil des décennies…

En savoir plus sur le Palais de la Regaleira