Le Thé sur La Lune Mauve

Coup de cœur de La Lune Mauve

Mad Tea Party, par Sire John Tenniel

S’il est une boisson appréciée des Lunemauviens et des humains, c’est bien le thé. Deuxième boisson la plus consommée au monde après l’eau, le thé revêt différentes robes et jette dans son sillage de délicieux parfums. Les diverses variétés de ce précieux breuvage permettent à quiconque d’en consommer tout au long de la journée – et même pendant la nuit.

Du thé noir apprécié le matin à cause de sa forte teneur en théine, permettant de se réveiller de façon savoureuse, au thé vert ou blanc qui sera bu abondamment toute la journée, aux thés sans théine comme le thé rouge d’Afrique (le rooibos) qui peuvent être bus, comme les infusions ou les tisanes, jusqu’à l’heure du coucher, il existe des centaines de thés différents, et mille et une manières de les consommer.

Lorsque, en plus, la poésie inhérente aux parfums du thé se double de la poésie des mots et des ustensiles, on a tout le loisir de se complaire longuement dans cet instant privilégié que constitue la consommation d’une bonne tasse de thé.

Origines et types de thés

Petites filles jouant à la dinette

Le thé est obtenu après infusion des feuilles du théier (aussi appelé Camellia Sinensis), arbuste originaire d’Extrême-Orient. Les principaux pays producteurs sont la Chine, l’Inde, le Sri Lanka, le Vietnam, Taïwan, le Japon, le Népal, la Turquie, le Kenya et la Tanzanie. L’apparence, le goût et la qualité du thé dépendent de l’environnement, du terrain et de l’altitude à laquelle les théiers sont implantés, ainsi que du mode de récolte et du mode de transformation choisi.

Le thé peut être nature ou aromatisé. Ainsi, parmi les thés aromatisés les plus prisés, on citera notamment le fameux Earl Grey, thé noir aromatisé à la bergamote, particulièment apprécié par les Britanniques, le thé au jasmin, un thé vert délicat auquel sont ajoutées des fleurs de jasmin, ou encore le thé à la menthe, un thé vert de type Gunpowder, auquel on mêle des feuilles de menthe fraîche et du sucre.

Les vertus du thé

The Tea Party par Leonard Filgate

Le thé possède de multiples vertus. Riche en antioxydants et en vitamine C, la consommation d’une tasse de thé assure une protection antioxydante maximale. Une simple tasse de thé est un mélange complexe de plus de 500 substances actives, qui semble jouer dans la prévention du cancer et des maladies cardiaques : le thé vert et le thé blanc sont les thés les plus anticancéreux qui soient.

Bon à savoir : plus le thé infuse, moins il sera excitant. En effet, la caféine se diffuse lors de la première minute d’infusion, alors qu’après 3 à 5 minutes, ce sont les tanins qui sont libérés et qui neutralisent la caféine dans le tube digestif. Ainsi, si l’on veut goûter un thé fort en goût mais faible en théine, il convient de le laisser infuser jusqu’à 5 minutes. Si cela ne pose pas de problème pour les thés peu fermentés (vert, jaune ou blanc), en revanche, cela risque d’accentuer à l’extrême le goût d’un thé noir, déjà fort à la base.

La poésie du thé

La texture, les parfums et les propriétés du thé sont, en soi, fascinantes. Mais l’appropriation de cette boisson chaude par l’homme l’est peut-être encore davantage. Le poète amateur de thé et de romantisme lunaire trouvera sans doute son bonheur parmi la sélection suivante, testée et approuvée par votre dévouée :

  • Le Thé de Lune, de Mariage Frères :

    Quand le soir tombe sur Shanghai, le halo de la lune ombre les gratte-ciel géants et perle l’eau des rivières de gouttes or et jais. Un thé noir aux belles feuilles finement travaillées combiné à un grand bouquet fruité, fleuri et vanillé figure l’ultramodernité d’une ville à la destinée cosmopolite et donne à la tasse des tonalités à la fois douces et parfumées, suaves et un rien poivrées.

    Thé de Lune, Mariage Frères

  • le thé Pleine Lune, Mariage Frères :

    Splendeur de la pleine lune. Inspiré de l’astre lunaire, royaume des rêves et des chimères, ce mélange poétique réunit les parfums symboliques de la fête de la pleine lune : les fruits, les épices rares, l’amande et le goût sucré du miel. Thé de lumière.

    Thé Pleine Lune, Mariage Frères

  • le thé Lune Rouge, Mariage Frères :

    Des contreforts du Triangle d’or où il est cultivé, ce thé vert est acheminé, par la route des caravanes, vers les monastères tibétains. Dans des paysages extraordinaires, la méditation s’accompagne de ce thé doux à dominante fleurie et épicée au goût de miel équilibré de gingembre et de rose. Pour les moments hors du temps.

    Thé Lune Rouge, Mariage Frères

  • le Thé des Impressionnistes, Mariage Frères :

    Ce thé vert parfumé d’épices douces et de fleurs blanches est parsemé de pétales de mauve qui évoquent les ciels indigo des impressionnistes. Un parfum éclatant et puissant qui envoûte le palais, une oeuvre colorée.

    Thé des Impressionnistes, Mariage Frères

  • le Thé des Légendes, Mariage Frères :

    Renaissance des fragrances ancestrales. Inspiré du légendaire parfum de l’Earl Grey, ce fabuleux mélange est composé d’exquis thés verts et de saveurs veloutées d’agrumes de pays lointains. Thé immortel.

    Thé des Légendes, Mariage Frères

  • le thé Eros, Mariage Frères :

    Mélange parfumé avec des fleurs d’hibiscus et parsemé de fleurs de mauve. Thé des amoureux.

    Couleurs lunaires du thé Eros de Mariage Frères

  • … à servir, bien sûr, dans la sublime théière « Pagoda Club », de la même enseigne :
    blockquote>La théière reproduit cette musique douce qui cherche en tout lieu à établir l’harmonie entre le ciel et la terre.

    Théière Pagoda Club

  • le Black Magic Tea, Mariage Frères :

    Thé noir festif de lointains hauts plateaux au parfum ensorcelant de fruits et d’agrumes décoré de fruits rouges. Ensorcelant !

    Black Magic Tea, Mariage Frères

  • Et du côté de Kusmi Tea, les plus lunemauviens des thés regroupent le thé Lapsang Souchong n°210 :

    Thé noir fumé de la région de Fujian en Chine. Ce thé est d’abord séché sur des aiguilles de pin ou de cèdre, puis les feuilles sont roulées et fermentées et enfin séchées dans des paniers de bambou suspendus au-dessus d’un feu de bois d’épicéa.

    La légende veut que la fabrication de ce thé soit un « accident ». Pendant la dynastie Qing, l’occupation prolongée de l’armée impériale chinoise aurait poussé un paysan à allumer un feu sous les feuilles de thé afin d’en accélérer le séchage. Il en résulta un goût fumé caractéristique.

    Thé Lapsang Souchong, Kusmi Tea

  • … ainsi que le Thé à la Violette, cela va de soi !

    Thé à la violette, Kusmi Tea

Juste pour les yeux…

Enfin, rêvons quelques instants en contemplant ce sachet de thé-origami, créé par l’artiste russe Nathalia Ponomareva :

Thé origami

Et vous, quels sont vos thés préférés ?

Quels thés trouvez-vous particulièrement lunemauviens, tant par leurs saveurs que par leur packaging ?

En savoir plus sur le thé