Champignons
Subtile allégorie de ce que m’inspirent l’été et la chaleur…

J’achève ce billet depuis le fin fond de l’Irlande, dans le Donegal.

Fait ô combien inhabituel, qui m’a permis de me rendre compte de la routine rythmant ma pratique du blogging.

Déambuler le long des côtes irlandaises, m’imprégner de la nature et du folklore locaux m’inspire profondément. Les pensées affluent et, même dans les virages sinueux, je noircis les pages de mon carnet.

L’envie de garder une trace de ces instants et de ces émotions se heurte toutefois au besoin vital de déconnexion.

Je dors tellement mieux ici.

La marche, l’air et nos différentes escapades y sont certes pour beaucoup. Mais je suis persuadée que, d’ordinaire, la lumière spécifique de nos appareils nous brainfuck quand même pas mal.

Je n’ai jamais autant envie d’écrire et de créer que lorsque je suis en vadrouille, loin de mon bureau et de ma routine bloguesque. Je ne vis que pour l’oxygène créatif généré par les pas faits en dehors de mon alcôve.

Voyage après voyage, je construis mon univers, et je me (re)construis, moi. Je suis un galet que la mer charrie et modèle à son gré.

De retour au bercail, je ne suis ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre. Quelque chose a changé sans que j’arrive à dire exactement quoi.

J’aurais voulu que les jours passés là-bas soient des semaines…

Coup de cœur : le mudlarking

J’ai découvert le mudlarking, une activité qui consiste à fouiner sur les rivages de la Tamise pour y trouver des fragments d’objets historiques charriés par la marée, conservés jusque-là dans le lit anaérobique (qui contient peu ou pas d’oxygène, empêchant ainsi les objets de s’oxyder et de s’abîmer) du fleuve.

C’est l’équivalent urbain et archéologique du « beachcombing » (passer une plage au peigne fin pour y trouver des morceaux de verre dépolis et autres trésors).

L’article Mudlarking in London contient plein de conseils d’hygiène et d’endroits où opérer, ainsi que des liens utiles. Je brûle d’impatience d’essayer lors de mon prochain voyage à Londres, si cela est possible !

Bien entendu, il y a des règles à respecter (en anglais), notamment le port d’un permis spécial (en anglais), car cette activité est devenue tellement populaire qu’elle commence à abîmer le patrimoine.

Merci au Divan Fumoir Bohémien pour cette passionnante découverte !

Revue de web

Vivement l’automne : De la pesanteur de l’été. Sur le même sujet : La météo du cerveau, ou comment nos émotions fluctuent au gré des saisons.

Surveillance : Google vous géolocalise même lorsque vous lui dites de ne pas le faire (mais il y a une solution).

Body posi : Poser nue pour militer (NSFW).

Zen : 10 heures d’océans relaxants en vidéo. (Via Swiss Miss.)

Money, get away : Women’s Media Is a Scam. La consommation éthique des médias féminins n’existe pas dans une industrie où le féminisme est devenu un produit, et où l’engagement auprès des marques se fait en échange d’argent. (Via Deuxième Page.)

Handicap : Pourquoi les personnes handicapées ne veulent pas toutes être vues comme des « inspirations » (vidéo en anglais avec sous-titres).

Chaussures : comment détendre vos nouvelles Doc Martens sans vous mutiler les pieds (en anglais).

Copaines : How to Make Friends, According to Science. A recent study out of the University of Kansas found that it takes about 50 hours of socializing to go from acquaintance to casual friend, an additional 40 hours to become a “real” friend, and a total of 200 hours to become a close friend. (Via Mme Blue.)

Bestioles : des photos glamour de reptiles (en anglais) et Des graffitis anamorphiques d’insectes et d’arachnides géants.

Psycho : vous connaissez sans doute le syndrôme de l’imposteur, mais connaissez-vous l’overdoing ? (Via Rozenn.)

DIY : des pochoirs et de la terre pour imiter les peintures de Lascaux.

Impatience : ça y est, on connaît la couverture de Sorcières, La puissance invaincue des femmes, le nouvel essai de Mona Chollet. Vivement le 13 septembre !

Blogueries : Is Blogging Dead?

Trans-identités : laissons à chacun·e le droit de déterminer son genre : masculin, féminin ou divers.

Pilosité : j’ai été particulièrement intéressée par les billets que Sobralia Jean a écrit à propos des poils, notamment L’été à poil, où elle explique les réflexions incessantes que lui vaut son choix de ne pas s’épiler du tout, y compris l’été.

En prendre de la graine : Mieux s’entendre sans hausser le ton : les bases de la communication non violente. La forme que l’on choisit en dit long sur le fond et influence pour beaucoup la réception de nos messages. (Via Luna.)

Curiosité : Le musée des colporteurs, un endroit hors du temps qu’il me plairait bien de visiter !

Podcast : « Quouïr », un nouveau podcast pour « faire entendre » les personnes LGBT+.

Écriture : réflexions et conseils pour écrire sur un personnage non-binaire, par Mx. Cordélia.

Expatriation : Sophie fait le bilan de 5 ans passés en Écosse. Sur le même thème : Un an à Edimbourg : premières impressions.

Art : j’aime beaucoup les œuvres de Stéphanie Bodin, créatrice d’objets de curiosité.

Whitewashing : The Tragic, Forgotten History of Zombies. Le mythe des zombies a été largement récupéré par la culture pop américaine au point de dissimuler ses racines noires. (Via Mina Mond.)

Dites-le avec des fleurs : saviez-vous que le langage des fleurs permet aussi d’insulter quelqu’un ? (Via Dwam.)

Merveille : un groupe de restauratrices d’œuvres d’art italiennes restaure les œuvres oubliées de peintres femmes (en anglais). (Via The Jealous Curator.)

Handicap : j’ai très envie de regarder le documentaire Defiant Lives, consacré aux mouvements pour les droits des personnes handicapées aux USA, au Royaume-Uni et en Australie, découvert via le reportage Handicap : des militants contre le validisme :

Bordeaux : interview de Charlee, la créatrice de Sybilles, mi-salon de thé, mi-studio de tatouage, un lieu résolument éthique et féministe.

Cogitons : Manger de la viande, est-ce un choix personnel ?

Curiosité : je découvre l’existence d’un cimetière de chevaux en bois (en anglais).

Travail du sexe : Ni héroïne, ni victime : laisse moi être unE travailleurSE en lutte. (Via La Nébuleuse.)

Expo : Mina Mond exposera ses œuvres incroyables à Carquefou, près de Nantes, du 15 septembre au 14 octobre 2018.

Encouragements : les tweets de Kenza et Luna, que je reproduis ci-dessous, sont d’utilité publique !

Ma bonne résolution de ce milieu d’année, c’est de laisser systématiquement un commentaire sous les articles que j’ai aimés lire, parce que c’est en chute libre et que les blogueurs méritent ces petits mots #blogolife

Quand vous aimez un billet de blog, une vidéo, un dessin, n’importe quelle création : prenez 30 secondes pour laisser un message à læ créateurice. Vraiment. Ça sauve des journées de recevoir un message choupi, même juste un « joli dessin » ou « très cool l’article ! »

Anthropophobie : Les mammifères deviennent nocturnes pour éviter de croiser des humains.

Scandale : Le ministère de la Transition écologique veut autoriser le piégeage « cruel » des oiseaux au prétexte que ces méthodes barbares sont « traditionnelles ». Laissez les animaux tranquilles !

Politique : Affaire Benalla : quand la caricature politique devient homophobe.

Neuroatypisme : Parler de l’autisme comme une question de société. Je ne suis pas malade, le problème ne vient pas de moi, le problème vient de la société.

Féminité : Il y a un an, je me suis rasé la tête. (Via Bloody Lucy.)

Littérature : les livres écrits par des femmes sont presque deux fois moins chers que ceux écrits par des hommes. (Via Julia.)

Wishlist : les Funko Pop « sorcière de Blanche-Neige et sa pomme empoisonnée », « Coraline’s other mother » et Death de Sandman sont chaleureusement attendues à l’accueil de l’astre pourpre.

Disney : Inside an Incredible Collection of Objects From Disneyland’s Past.

Écriture : Anne-Laure partage les rituels qui lui ont permis d’écrire son dernier livre… Et vous, avez-vous des rituels d’écriture, ne serait-ce que pour écrire vos billets de blog ?

Anthropologie : « Voir comme on ne voit jamais », la transcription d’un dialogue passionnant entre Pierre Bourdieu et Toni Morrison. (Via Dr Laélia Ve.)

Discréditer la langue de l’autre est la première chose à laquelle s’emploient ceux qui tiennent les fusils ; quand on a une armée et une marine, on peut dire à l’autre que sa langue n’est pas une langue, que ce qu’il dit tient plus du langage des animaux. Savoir gérer cette position subordonnée par rapport à la langue est un problème fondamental pour tous les peuples dominés.

Espace : écoutez la complainte lugubre de Saturne et de ses lunes (en anglais).

Deadly fashion : des cercueils et des urnes à paillettes ! (Via Juliette.)

Éthique : Nécrotourisme, Dark tourism, du bon sentiment au voyeurisme ?

Plantes : saviez-vous que 10 à 20 baies de belladone peuvent tuer quelqu’un ? Un article passionnant sur cette plante de sorcières, assorti d’une bibliographie consacrée aux plantes magiques.

Environnement : Les nomades de la mer, premiers Hommes génétiquement adaptés à la plongée. Ils peuvent retenir leur respiration jusqu’à 13 minutes !

Sœurcières : la photographe Frances F. Denny a tiré le portrait de femmes qui s’identifient comme sorcières (en anglais). (Via Sandrine.)

Voyage : je découvre l’Aventurière fauchée, le blog de Sarah Gysler, qui a décidé de tout plaquer pour changer de vie à 20 ans alors qu’elle n’avait pas un rond.

Mode : je suis très fan de cette chemise à yeux et de ce kimono lunaire vendus par Disturbia.

Sirènes : les femmes ont mal aux cuisses, et personne n’en parle. (Via Sarah.)

Voyage : pourquoi voyager seul·e, et comment profiter à fond d’un voyage en solo ?

Documentaire : Paa Joe and the Lion, un docu consacré au plus célèbre fabricant de cercueils du Ghana. (Via Cult of Weird.)

Serpent de mer : Manon Woodstock partage sa réflexion sur la légitimité. Donner son avis de manière publique, c’est réapprendre à croire en soi et en sa capacité à gérer d’éventuelles critiques ou attaques.

Queerness : une interview passionnante de Dwam, à propos de son identité queer et de ses stratégies pour résister aux oppressions qu’elle subit dans l’espace public.

Je lis beaucoup, ça me permet d’évoluer moi, de me questionner moi sur tous les schémas internalisés, et puis encore d’en parler, de relayer les paroles des gens qui sont silenciés (…) J’essaie vraiment d’inclure ça dans mes projets artistiques (…) pour en parler ou bosser avec des gens qui ont un regard intéressant là dessus, et le partager au maximum pour essayer d’éduquer (…) et de toucher d’autres personnes.

Corps : Apprendre à aimer son fat ass – un mode d’emploi (en québécois dans le texte). (Via Sarah.)

Sexe : Ovidie : On a intégré l’idée que la jouissance ne peut se faire que dans la domination.

Travail : Invisible pénibilité du travail féminin. (Via Luna.)

Aujourd’hui, quand on évoque la pénibilité, on ne pose pas du tout les questions de la pénibilité psychologique, de l’exposition à la tension au travail, des emplois émotionnellement exigeants, de la relation avec le public. Or elles devraient être autant prises en compte que le port de charges lourdes ou les horaires de nuit.

Blogging : le magnifique bilan photo printanier d’Aline, avec de nombreuses réflexions sur la créativité et le blogging dans lesquelles je me retrouve.

RIP : Le mannequin Rick Genest, dit « Zombie Boy », est décédé à l’âge de 32 ans.

Droits des femmes : en réaction au très fort taux de violences domestiques en son sein, la Nouvelle-Zélande a voté une loi inédite en faveur des victimes (en anglais) : 10 jours de salaire payés pour fuir, se reloger et se protéger ainsi que leurs enfants. (Via Lucie.)

Pastel : j’aime beaucoup la douceur acidulée qui émane des photos de Nicholas Scarpinato. (Via Frankie Magazine.)

Scandale : le projet de loi sur les violences sexuelles et sexistes enterre la présomption de non-consentement des mineurs. Ce ne sera ni 15 ans, ni 13 ans : ce ne sera pas du tout. L’enfant devra toujours apporter la preuve qu’il n’était pas consentant ! On croit rêver… mais non, c’est ça aussi, la France de 2018. (Via Paye Ta Shnek.)

Sociologie : Garance, Apolline, Diane… les prénoms d’origine bourgeoises trustent les mentions très bien du bac.

Dinosaures : les sénateurs argentins ont repoussé la loi en faveur du droit à l’avortement. Du coup, des fidèles se débaptisent pour protester. (Via Hypathie.)

Plume : un entretien passionnant sur l’écriture et le journalisme avec feu Michel Butel.

Je voudrais [que les futur·es journalistes, ndlr] écrivent comme s’ils écrivaient une lettre. Quand tu écris à une personne que tu aimes, tu écris spontanément, tu déconnes, tu inventes des histoires, il n’y a pas cette espèce d’autocensure. Je voudrais que les écritures soient les plus singulières possibles.

Tarot : un jeu de tarot intitulé Carnival at the End of World, what else ? Edith : youpi, il est toujours en vente sur le site des auteurs (en anglais). (Via S. Elizabeth.)

Blogging : si, comme moi, vous vous plaignez de l’aseptisation de la blogosphère et vous languissez de découvrir de belles plumes, filez lire le carnet de bord californien de L’Envers des Corps. La seconde partie est tout aussi savoureuse.

Écologie : pourquoi j’ai décidé d’arrêter d’acheter des cristaux, de l’encens et des bougies. (Via La Nuit La Nuit.)

Youtube game : Anna Bogen lance sa chaîne Youtube, et se présente à l’aide des objets qui la définissent le mieux. (Sa déco me plaît tellement !)

Racisme : quelle est la nuance entre « avoir un type » et être raciste ? (en anglais) Article très intéressant sur le thème de la yellow fever et la fétichisation des femmes asiatiques. (Via AsiaTopie.)

Handicap : un témoignage à propos de l’hypersensibilité sensorielle.

Inspiration : coup de cœur pour l’univers sombre et nordique de Christine Linde. (Via Bloody Lucy.)

Dans les choux : la mairie de Calais annule un festival vegan à cause des menaces proférées par des chasseurs et des éleveurs.

Stress : Bêtabloquants, la course aux cachets des musiciens.

Féminisme : L’impuissance comme idéal de beauté des femmes – figures de la laideur féminine. Cet article est tellement parfait ♥︎ Le mythe de la beauté constitue (…) un moyen efficace de contrôler les femmes, d’affaiblir leur mouvement politique et d’annihiler les quelques pouvoirs qu’elles peuvent éventuellement posséder.

Documentaire : L’éloquence des sourds, une plongée sensible de 51 minutes dans le monde des personnes sourdes et malentendantes. En replay jusqu’au 10 septembre 2018.

À lire absolument : Le système Pierre Rabhi, un article édifiant publié dans Le Monde Diplomatique, qui permet d’en savoir plus sur l’entourage douteux, les méthodes étonnantes et les opinions réactionnaires de Rabhi. L’auteur de l’article a également publié ce thread en complément. Sur le même sujet : Pierre Rabhi, la caution morale et médiatique des sectes.

Menstrues : Les serviettes et les tampons contiennent du glyphosate et des pesticides prohibés. Pour en savoir plus sur le syndrôme du choc toxique : Syndrome du choc toxique, l’enquête passée au peigne fin. Heureusement, il existe des protections périodiques alternatives (dont les serviettes hygiéniques lavables de Coffin Rock).

Mode : une merveilleuse série photo, baroque et queer, intitulée Would you die for love.

Sexe : être ou ne pas être un homme pénétré. Tous les homosexuels ne pratiquent pas la pénétration anale, de même qu’on peut être hétérosexuel et aimer être pénétré. Notre construction de la masculinité traditionnelle veut qu’un « vrai » homme se doit d’être au-dessus. Cela n’a pas toujours été le cas.

Mioum : une recette végane de banana bread moelleux aux myrtilles. (Via Luna.)

Représentations : Femmes humiliées, violées, trucidées: ras-le-bol du « torture porn » dans les séries télévisées. Amen.

Prog : le grand Steven Wilson donnera un concert à Rennes en janvier 2019. Il passera également à Strasbourg, Nantes, Bordeaux, Ramonville, Caen, Tours et Nancy (voir toutes les dates). Des concerts exceptionnels à ne manquer sous aucun prétexte !

Féminisme : Nanette de Hannah Gadsby, à voir absolument. Pour en savoir plus, lisez l’interview d’Hannah Gadsby, ‘I broke the contract’: how Hannah Gadsby’s trauma transformed comedy. La transcription complète de Nanette est en ligne (en anglais), mais je vous recommande vraiment de regarder le spectacle.

Sexe : Pourquoi les femmes ont-elles moins facilement des orgasmes que les hommes ?

Petit-déj’ : le petit-déjeuner anglais, façon végane, et d’autres idées de petits-déjeuners véganes à préparer la veille. Je suis très fan du porridge overnight, personnellement : avec des morceaux de fruits frais, c’est teeellement bon !

Racisme : utiliser un GIF représentant une personne noire quand on est blanc·he relève de l’appropriation émotionnelle. l’Internet blanc a réussi à créer le blackface numérique. Sur le même thème : Pourquoi c’est si dur pour les personnes blanches de parler de racisme.

Droit d’auteur : le site À Voir À Lire menacé après avoir publié des clichés d’un film de Jean-Luc Godard sans permission. Le retrait immédiat des deux photos incriminées, les excuses écrites, la demande d’indulgence et la présentation de preuves d’une situation financière fragile n’ont rien changé au verdict : À Voir À Lire a été condamné à verser 11 000 € au photographe, Raymond Cauchetier. Bref, faites très attention aux droits des photos qui illustrent vos articles !

Hagiographie : Hildegarde de Bingen, rêves de Rhin. Des martyres, des croisés, des érudits… Léo Henry ressuscite un Moyen Âge brutal et merveilleux. En son centre, la figure lumineuse de l’abbesse visionnaire de Rupertsberg, canonisée en 2012.

Expo : plongée en pleine Terre du Milieu avec l’expo Tolkien à Oxford. Au passage, ne manquez pas le blog tout entier de Psyche Ophiuchus, qui regorge d’escapades insolites et de très beaux vêtements vintage.

Histoire : un podcast sur Clara Schumann, autrice d’une œuvre inspirée, vivante, bouillonnante, mais née à une époque où les femmes ne pouvaient prétendre composer. Même si elle demeure l’une des plus grandes pianistes du XIXe siècle, c’est son mari, Robert Schumann, qui fut considéré comme le génie. (Via Dr Laélia Ve).

Affligeant : Serena Williams interdite de porter sa combinaison noire à Roland-Garros. Parler d’une des plus grandes joueuses de l’histoire comme un proviseur parle d’une lycéenne indisciplinée. Considérer que les femmes ont le devoir de faire joli, et que joli = jupette, a commenté Mona Chollet à ce sujet.

Anatomie : des photos de l’expo Artempo – Where Time Becomes Art, qui s’est tenue en 2007 à Venise. Je soupire bien fort devant tant de beauté. *le sigh* (Via Wurzeltod.)

Féminisme : Feminism 101, un billet drôle et pédagogique dédié aux personnes pour qui le mot « féminisme » est péjoratif.

Héroïnes : Valentina Tereshkova et les premières femmes astronautes. Au passage, je découvre le blog La fille dans la lune, dédié à l’astronomie et à l’espace, créé par une Bretonne exilée à Paris.

Histoire : Suffragistes et Ju-jitsu, l’autodéfense comme une véritable philosophie de la libération féministe. Bonus : How Vegetarian Food Fueled the British Suffragette Movement.

DIY : comment réaliser un pompon en forme de tête de bichon frisé ? J’aime pas trop les chiens, mais là je dois dire que c’est assez mignon. Cela dit, la méthode du pompon peut servir à faire d’autres animaux : une chauve-souris duveteuse, anyone ?

Fesse bouc : une enquête révèle que la modération de Facebook est volontairement tolérante avec les contenus haineux car ceux-ci suscitent des réactions, donc incitent les gens à rester sur le site ce qui permet de leur afficher plus de pubs. Sur le même thème : Internet, cette économie du scandale.

Retouche photo : 3 tutos pour apprendre à mieux retoucher vos photos. Il serait peut-être temps que je me mette à Lightroom(Via Yasmine.)

Astuce : comment partager un morceau en story Instagram depuis Spotify ?

Internet : Réfléchir à ses usages numériques : un privilège. La digital detox est à la mode, avec son lot d’injonctions simplistes, infantilisantes et insupportables. (…) Je considère le numérique comme une chance et j’ai une réaction épidermique à chaque fois que je tombe sur des billets (…) de ce genre.

Fleuri : l’étonnante étymologie d’« enfoiré ».

Sexisme : Seins, fesses, blagues de beauf : sus aux cartes postales sexistes !

Psycho [TW agressions sexuelles] : des histoires glaçantes de suggestion sous hypnose, dans le cadre de thérapies pour traiter le trauma des personnes kidnappées par des extraterrestres. (Via La Nébuleuse.)

Mioum : une recette de « pulled pork » végane ! Bonus : une liste de restaurants 100 % vegan partout en France.

Créativité : au 14e siècle, à Uppsala, en Suède, des nonnes réparaient les livres en les brodant. (Via Sarah Chavez.)

Afroféminisme : Pourquoi la spiritualité est un enjeu afroféministe ? par Mrs Roots. En Occident, il y a souvent le postulat d’un féminisme blanc qui sous-entend qu’être féministe et indépendante, c’est nécessairement s’affranchir de toutes croyances, spiritualité, etc.

Post-mortem [TW cadavres] : qu’est-il arrivé aux dépouilles des naufragés du Titanic ? Un article très bien documenté, écrit et illustré par Juliette du Bizarreum.

Symbole : La nouvelle Marianne n’est pas féministe. il ne suffit pas d’avoir une femme symbole de la liberté en République pour avoir une République féministe.

Anatomie : une BD très drôle sur le clitoris. (Via Laurence.)

Code pénal : que risquent les personnes qui abandonnent leur animal ?

DIY : un tutoriel pour apprendre à teindre des tissus façon Batik. (Via Yasmine.)

Rivalité : Salieri a-t-il empoisonné Mozart ?

Foot : Kylian Mbappé tapant dans la main d’une Pussy Riot, l’autre image de la finale de la Coupe du monde. Sur le même thème : À l’étranger, polémiques racistes autour de la victoire de l’équipe de France. Cette interview de Lilian Thuram est très éclairante :

La parole d’un Noir ou de trois Noirs ne vaut pas la parole d’un Blanc. La victime n’est pas en mesure de dénoncer quoi que ce soit puisqu’on ne va pas la croire. La parole est d’emblée illégitime, c’est caractéristique du traitement du racisme. Ce qu’on ne veut pas voir dans le racisme, c’est que cela existe vraiment. On croit toujours que les personnes exagèrent, que ceux-là voient du racisme partout. On leur fait comprendre qu’ils sont paranoïaques. Car prendre en considération les paroles des victimes de racisme, c’est prendre acte du fait qu’il y a du racisme, donc aller à l’encontre du système, affirmer qu’il faut le changer au lieu de laisser faire.

Fuck yeah : Dark pop part 1 : quand Christina Aguilera a dit au monde qu’il pouvait aller se faire foutre. Pas fan ni intéressée par Christina Aguilera pour un sou, mais ce billet explosif me donne envie d’écouter Stripped.

Insolite : le plus grand cimetière de Manille est habité (en anglais). Les mausolées y sont de véritables maisons, aménagées pour accueillir les familles des défunts qui s’y déplacent une fois par an. (Via Thanat’Os.)

Masculinité toxique : The Myth of Male Genius. (Via Mona Chollet.)

Male tears : The new She-Ra cartoon isn’t sexy enough for some men. Moi je la trouve super ! Elle a un petit côté Lady Oscar. (Via Sarah.)

Spécisme : réputées « sacrées » en Inde, comment les vaches y sont-elles réellement traitées ? (Via Yasmine.)

Savoir-vivre : comment se comporter face à une personne trans ?

Contraception : savez-vous que la contraception d’urgence ne se résume pas à la (mal-nommée) « pilule du lendemain » ?

Confidentialité : Comment les métadonnées de vos photos vous trahissent en ligne (et comment y remédier).

Nécrologie : Aretha Franklin, respect éternel. Aretha Franklin a chanté son époque, avec son époque, et pour son époque.

Corps : la preuve que les statues de vénus paléolithiques (type Vénus de Willendorf) ont été modelées par des femmes qui observaient leur propre corps, et sculptaient selon leur propre point de vue, et qu’il ne s’agissait pas pas, comme on l’a longtemps pensé, d’attributs exagérés vus d’une perspective extérieure (et masculine). (Via et via.)

Il y a un an : mes favoris de l’été 2017.

Antidotes

  • L’encens irlandais parfum tourbe
  • La perspective de siroter une liqueur de cumin dans une taverne médiévale
  • Découvrir de nouveaux albums
  • Les eaux transparentes et turquoises des Côtes d’Armor
  • Entretenir mon undercut à la maison
  • L’expression « Jean-Mi gonna Mi »
  • Les cerises et les glaces
  • Avoir réservé ma place pour l’expo Frida Kahlo au V&A
  • Le carcajou
  • Les courriers surprises
  • Lord M dans Victoria
  • La confiture poire/vanille
  • Atteindre l’inbox zéro avant de partir en vacances
  • Avoir enfin trouvé de la crème solaire végane et sans parabens
  • Quand mon neveu me raconte des blagues
  • Savoir que le petit du hérisson s’appelle le choupisson
  • Le Sprite au concombre
  • La météo irlandaise
  • Pouvoir aller au ciné tard le soir quand on est en vacances
  • Découvrir le mot « pattemouille »
  • Retrouver enfin le goût de la lecture, et ajouter plein de nouveaux bouquins à ma wishlist
  • The Man in the High Castle
  • Trouver l’intégrale de Bizarre à 10 € en vide-grenier, et en parfait état, alors qu’elle vaut dix à quinze fois plus
  • Peindre sur la plage
  • L’original chai de la marque Pukka
  • M’être faite tatouer par Alice Dugas

Le mot de la fin

Albert Einstein

kReEsTaL

Déjà 63 commentaires

  1. Encore une revue très riche que je vais décortiquer demain à œil grand ouvert plus en détail ! Un grand merci de m’avoir citée autant de fois je suis très touchée. J’ai hâte de voir ce que tu nous a dégoté ^^ À bientôt :3

    Répondre

    1. Merci Juliette ! Tes publications sont toujours de qualité, et elles tranchent avec le conformisme ambiant, alors… c’est tout naturel que je les relaye à mon tour sur l’astre pourpre.

      Répondre

  2. Tellement merci pour cet éclairant billet, ton très gentil petit mot, et tout ce que tu m’as fait découvrir par la même occasion. Ton site est une source inépuisable d’inspirations ! 😍😘

    Répondre

    1. Merci infiniment ! Notre rencontre numérique est un des beaux cadeaux que m’a apportés La Lune Mauve depuis sa remise en ligne. J’ai lu ton billet sur les ménades ce matin et cela m’a beaucoup inspirée aussi. J’ai épinglé quelques photos dans mon Pinterest car elles pourraient éventuellement me servir de référence dans de futurs dessins. Qui sait ? À bientôt !

      Répondre

  3. Clara Schumann fut, en effet, une merveilleuse pianiste, selon tous les commentaires de l’époque, et éclipsa, en tant qu’interprète, son mari. Mais cela n’empêche pas que celui-ci fut un authentique génie en matière de composition, ce qui lui a permis de passer à la postérité.
    Nonobstant, on commence à trouver assez facilement plein d’oeuvres de Clara Schumann, dont certaines sont, en effet, réellement excellentes -notamment dans le domaine du Lied-.
    Encore mieux que Clara Schumann -à mes oreilles-, je t’invite à découvrir Fanny Mendelssohn, soeur de l’illustre Felix, lequel était considéré comme le plus grand compositeur de son temps par ses pairs. J’en parle un peu ici et tu pourras même en entendre un fort bel extrait !
    Robert adorait Clara et Felix vénérait Fanny : il serait dommage de vouloir les opposer ;-) !

    Répondre

    1. Merci pour la découverte de Fanny Mendelssohn, je suis en train de me laisser emporter par l’extrait que tu as partagé sur ton blog !

      Robert adorait Clara et Felix vénérait Fanny : il serait dommage de vouloir les opposer ;-) !

      Ce n’est pas mon propos. Je serais bien en peine de parler de l’affection qu’avaient les un·es pour les autres, je ne connais pas suffisamment leurs histoires pour le faire.

      Je pense cependant que le sexisme systémique qui a empêché ces compositrices de vivre de la musique comme leurs pairs masculins et d’obtenir la même reconnaissance qu’eux n’a rien à voir avec l’affection dont elles ont pu bénéficier à l’époque.

      D’ailleurs, la citation du père Mendelssohn que tu rapportes dans ton billet est très éclairante sur cette inégalité de traitement, basée uniquement sur le genre de Fanny vs. celui de Felix.

      Il est impossible de dire que le fait d’être des femmes ne les a pas empêchées d’être, artistiquement, considérées publiquement comme les égales de leurs homologues masculins, depuis leur époque jusqu’à aujourd’hui. Les mœurs de l’époque ont conduit l’Histoire à retenir le mari, ou le frère (mais c’est très courant, cf. les sœurs de Mozart par exemple).

      D’ailleurs, toute féministe que soit l’éducation que j’ai reçue et que je sois aujourd’hui, autant je connaissais Felix, autant je n’avais jamais entendu parler de Fanny !

      Je me réjouis que des historien·nes, des sociologues, des journalistes, des auteurs/autrices, et même des blogueurs et des blogueuses remettent en lumière ces femmes artistes extrêmement talentueuses. C’est ce qui a motivé mon partage du podcast sur Clara Schumann.

      Répondre

  4. Hello chère Lune Mauve, merci beaucoup pour l’inclusion dans ta liste, que je vais survoler avec grand plaisir en cette nouvelle matinée morose au travail !
    Ah…l’Irlande…Je m’étais aussi pris une énorme claque en allant là-bas il y a deux ans. ça avait été le début d’une vague immense de changements que je n’avait pas soupçonnée une seconde…Un beau pays, dont il émane de chouettes vibrations.
    Belle journée à toi !

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire, Manon ! Cela me fait super plaisir de t’accueillir sur l’astre pourpre.

      Tu as raison quand tu parles des « vibrations » de l’Irlande, et des changements qu’elle nous apporte sans qu’on s’en rende tout de suite compte. Chacune de mes visites de ce beau et curieux pays me laisse une très forte impression… J’aurai l’occasion d’en reparler, car j’ai prévu de publier quelques billets à ce sujet.

      Au plaisir de lire tes prochains billets ! :)

      Répondre

  5. Mille merci pour cette revue ! Trop d’onglets ouverts :p
    Chacune de tes revues est vraiment une mine de trésor !

    Répondre

    1. Merci pour ton petit mot, Marine ! Cela me fait plaisir de savoir que tu trouves de quoi te mettre sous la dent.

      Répondre

  6. Je ne suis pas toujours convaincu ou d’accord avec les articles de tes revues (lithothérapie et trucs du genre ont le don de me crisper), mais il y a toujours des pépites qui me parlent :)

    /Au passage pour le choupisson j’ai plongé dedans aussi, mais si on le retrouve de plus en plus, c’est un mot qui semble avoir été créé par un blogueur en 2009 et repris depuis. Rien de bien ancien, mais mignon.

    Répondre

    1. Je comprends, je ne suis pas toujours d’accord ni convaincue non plus ! J’essaie simplement d’aborder différents aspects des féminismes contemporains, et l’un de ces aspects est lié à la spiritualité – sujet qui m’intéresse beaucoup par ailleurs, même en fieffée athée que je suis.

      Quant au « choupisson », cela me fait sourire que quelqu’un ait pu inventer ce mot « out of the blue », sans aucune racine scientifique !

      J’ai lu tes mésaventures avec feu ton appareil photo, j’espère que tu pourras bientôt en acquérir un autre pour continuer tes explorations.

      Répondre

      1. En ce qui concerne la spiritualité féministe/écolo,j’ai souvent l’impression que c’est un retour en arrière question embrigadement sous couvert de libération ou retour à la nature tellement ça sent l’obscurantisme. Ça m’attriste parce que si les hommes (genre) sont responsables de beaucoup de maux, je suis persuadé que c’est en grande partie par la culture de l’ignorance et des idées reçus qui rechigne à ce que le monde soit observer par un prisme rationnel.
        /My2cents mal réveillé

        Merci pour ton petit mot 😉 J’espère bien le remplacer bientôt, je me sens limité depuis…

        Répondre

        1. Je comprends tout à fait ta réaction, j’ai la même… Le billet de Mrs Roots m’a néanmoins ouvert de nouvelles perspectives à ce sujet : Pourquoi la spiritualité est un enjeu afroféministe ? Je te conseille de le lire, ça peut t’intéresser. (Je n’ai pas encore lu la seconde partie, ceci dit.)

          Répondre

          1. Pour le coup, je trouve ça assez flou comme textes, avec beaucoup d’appel à des notions et concepts, mais sans vraiment de tangible pour l’instant.

            Ceci dit, l’aspect pratique est apparemment plutôt à attendre dans la partie n°3… peut-être me fera-elle changer d’avis.

            J’avoue cependant qu’en mâle-blanc, j’ai forcément des difficultés à appréhender tous les aspects d’une lutte afroféministe malgré ma bonne volonté et que cela me frustre souvent de me demander si c’est juste intellectuellement que je bloque sur ce genre de discours ou pas seulement…

          2. Merci pour ton honnêteté et ton humilité, Mealin !

            J’ai conscience que les articles traitant de spiritualité et d’ésotérisme puissent titiller/déranger/perturber, mais je fais toujours attention à ne pas partager uniquement ça, et à partager au moins autant de liens sur la zététique, la science, etc. La Lune Mauve, terre de contrastes (et de cogitations) – et ce n’est pas prêt de changer, je le crains.

  7. Je sais être très mauvaise élève pour laisser des commentaires aux articles que j’ai lus et appréciés mais j’essaie de m’amender :) Merci pour cette looooongue liste pleine d’articles qui semblent très intéressants, j’ai de quoi lire pour l’hiver la semaine au moins!

    En tant que petite dormeuse -voire insomniaque chronique- si je réfléchis aux périodes de ma vie où j’ai le mieux dormi depuis la sortie de l’enfance, ce sont toujours des moments où je n’avais pas ou très peu accès à un ordinateur ou un smartphone. L’hypothèse du pouvoir brainfuckant des écrans est donc plausible…Sachant que mon boulot consiste à avoir les yeux sur un ordinateur 90% de la journée, mon problème d’insomnie n’est pas près de s’arranger, j’en ai peur :(

    Répondre

    1. Merci beaucoup d’être sortie de l’ombre, Linda ! Ce n’est pas toujours possible de laisser un mot après chaque billet lu, sinon on y passerait des heures… Cela dit, en tant que personne qui blogue et qui investis énormément de temps dans ce passe-temps, j’avoue qu’un petit mot de temps en temps me motive énormément !

      J’ai déjà assisté à des situations terribles, où des personnes qui tenaient des blogs que j’adorais ont fini par tout arrêter, leurs billets ne suscitant que très peu d’interactions au fil des ans… Je comprends que cela puisse être démoralisant.

      Si, sur mon blog, j’ai la chance d’avoir ce dialogue régulier avec les personnes qui lisent mes billets, en tant que lectrice j’opte souvent pour le silence, gardant mes réflexions pour moi. Depuis un an, j’essaie de lutter contre ce réflexe de discrétion. Je pars du principe que si quelqu’un publie, publiquement, des billets, et que les commentaires sont ouverts, c’est qu’il est tout à fait possible et souhaité de réagir.

      Je crois dur comme fer à l’importance que revêt le fait d’écrire des commentaires (et d’y répondre), et le fait qu’on soit de plus en plus nombreux·ses à se laisser gagner par la flemme est, selon moi, aussi dommageable à la blogosphère que les contenus sponsorisés.

      Répondre

      1. C’est justement parce que j’ai lu à droite à gauche des blogueuses un peu démotivées de l’absence de commentaires (l’impression d’écrire « dans le vide » même si les chiffres prouvent qu’elles sont lues) que j’ai envie de faire cet effort. Il est injuste que les blogs/vlogs-vitrines promotionnelles aient plus de succès, mais on ne va pas changer le monde.

        Il m’est difficile, surtout après un article bien construit, de trouver quelque chose d’intéressant à dire d’autre que « Chouette article, merci ». J’espère qu’avec la pratique l’aisance viendra.

        Répondre

        1. C’est justement parce que j’ai lu à droite à gauche des blogueuses un peu démotivées de l’absence de commentaires (l’impression d’écrire « dans le vide » même si les chiffres prouvent qu’elles sont lues) que j’ai envie de faire cet effort.

          C’est hyper gentil de ta part ! De mon côté, ça m’a fait vraiment super plaisir.

          Il m’est difficile, surtout après un article bien construit, de trouver quelque chose d’intéressant à dire d’autre que « Chouette article, merci ». J’espère qu’avec la pratique l’aisance viendra.

          Il est vrai qu’il n’est pas toujours évident d’ajouter quelque chose, en particulier quand les billets sont très personnels… J’ai souvent du mal aussi.

          Ceci dit, parfois, un simple retweet ou partage du billet en question est aussi un signe très positif d’intérêt – ne serait-ce qu’un petit like sur un tweet (en tout cas, c’est le genre de chose qui m’encourage, personnellement). Une manière de dire « merci, je te lis, je te vois ». Bon, encore faut-il utiliser les réseaux sociaux…

          Répondre

  8. tinuviel.19

    28 août 2018

    Merci Marie pour cette nouvelle revue Web! Je ne sais pas comment tu fais, je n’arrive pas à m’arrêter, je clique sur tous les liens 😆
    Il faut que je me rachète des Docs 🙄 je vais essayer leur méthode 🤞🏻

    Répondre

    1. Tu me diras si ça fonctionne ? Pas évident de trouver LA solution miracle pour assouplir ces satanées chaussures… Je me réjouis que l’automne arrive, car j’ai remarqué que les porter (avec des pansements anti-ampoules les premiers jours, pour ma part) lorsqu’il pleut non stop permet aussi de les assouplir plus rapidement. (Note à la météo : ceci n’est pas un appel aux interminables jours pluvieux… ^^)

      Contente que tu trouves des liens qui t’intéressent ! Cela me fait supeeeer plaisir que tu recommences à commenter mes billets, tu m’as manqué ! ♥︎

      Répondre

  9. Tellement de liens interessants! L’article sur les pierres et l’encens correspond bien a mon questionnement actuel… Bisous!

    Répondre

    1. Chouette ! Cela fait des années que j’entends dire que certains encens sont cancérigènes… Cela fait réfléchir. Je vais essayer d’acheter moins de cochonneries à l’avenir, et de faire plus attention à l’origine et aux ingrédients des encens que je fais brûler.

      Répondre

  10. Liste monumentale… que je vais m’appliquer à décortiquer en long et en large. Seul problème : les articles en anglais.
    J’adore tes revues de Web qui me font découvrir des univers que j’ignorais. Et là, c’est franchement magique !!!
    Merci Marie pour toutes ces découvertes
    Veronik

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour ton retour, Veronik ! :)

      Tu n’es pas la seule que les articles en anglais enquiquinent. C’est en partie pour cela que j’indique « (en anglais) » dans les liens concernés (sauf si l’intitulé du lien lui-même est en anglais, car je considère que la langue de l’article est évidente dans ce cas). Est-ce que tu trouves cela pratique ?

      Répondre

      1. Ce souci du détail est une façon de plus de nous montrer, à nous lecteurs, combien tu prends ton job de blogueuse au sérieux. Cette liste est considérable et je suis abasourdie (mais heureuse !!) de pouvoir faire tant de découvertes. Je n’ouvre pas tous les onglets d’un seul coup ; je suis plutôt du genre à y revenir par à-coups et ainsi prendre le temps de lire toutes ces sélections. Merci encore…

        Répondre

        1. C’est surtout que je me préoccupe du confort de lecture et de consultation des lecteur·ices de LLM :) Tu n’es pas la seule à m’avoir signalé que les articles en anglais peuvent constituer un obstacle, et comme j’en partage quand même pas mal et que je sais à quel point c’est désagréable de tomber coup sur coup sur plusieurs articles qui ont l’air intéressants mais qui sont rédigés dans une langue qu’on ne comprend pas, prévenir du changement de langue à venir est une solution simple pour éviter les déconvenues et les pertes de temps.

          Je pense que je serais moi-même incapable de lire tous les articles d’une telle liste en une fois, ta méthode me semble tout à fait indiquée pour éviter la surcharge d’informations :) Merci encore pour tes retours, qui m’encouragent beaucoup ! À bientôt !

          Répondre

  11. Plein de chouettes liens comme d’habitude ! Hâte de potasser ça. Un coucou rapide pour dire qu’en effet la nouvelle she-ra a l’air magnifique ! :)

    Répondre

    1. Ouais, j’ai vraiment hâte de voir le résultat, et aussi les autres personnages !!

      Répondre

  12. Oh mais il faut que j’aille à Oxford voir cette expo !

    Répondre

    1. Elle a l’air extraordinaire ! Si tu y vas, tu me raconteras ?

      Répondre

      1. Yep !

        Je vais très certainement y aller, j’attends de voir si une amie peut venir avec moi (autrement j’irai seule) pour réserver.

        Répondre

  13. Eh bien je prends cette bonne résolution blogolife au pied de la lettre et sors de l’ombre pour te remercier pour ce billet. Une vraie mine ! :) Je pourrais réagir à pas mal de liens, mais ayant vu Nanette il n’y a pas si longtemps, je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule à avoir trouvé ce spectacle impressionnant.

    Répondre

    1. Merci beaucoup, cela me touche ! Et cela me fait découvrir ton blog, et tes bribes hebdo dont j’aime beaucoup le format ! Régulièrement, l’envie de publie une sorte de « mini revue de web + quelques pensées du moment » chaque semaine revient, j’avais essayé un temps mais je crois que le rythme est trop soutenu pour moi (ou alors, je n’écrirais plus que ce type de billet et plus les autres, ce qui ne me conviendrait pas).

      Bref, c’est toujours agréable de découvrir des blogs où les choses sont faites différemment, et surtout des blogs de personnes qui évoluent dans un univers différent que le mien, c’est source d’enrichissement et de découvertes.

      Au plaisir de te lire, quelle que soit la plateforme !

      Répondre

  14. Merci d’avoir inclus un lien vers mon blog dans ta revue! Je découvre ton blog, du coup. C’est cool!

    Répondre

    1. C’est le double effet kiss cool ! :D (Pardon.)

      Répondre

  15. Encore une très jolie liste (et longue, en plus !) avec des liens très très intéressants, même si je ne vais pas tout voir à chaque fois.
    J’ai souri pour les Vénus « préhistoriques », parce que j’en parle dans mon dernier billet sur le fait d’être artiste et femme en même temps. J’ajoute juste que les théorie du chercheur LeRoy McDermott sont toujours très discutées à l’heure actuelle, comme toutes les théories archéologiques, jusqu’à ce qu’une preuve supplémentaire et indiscutable soit mise à jour. Un « fabuleux » héritage du XIXe siècle, notamment en terme d’asservissement de la femme.
    J’ai découvert beaucoup d’articles intéressants et sujets à discussions (ce qui est toujours passionnant), ainsi que des blogs supers que je ne connaissais pas , merci !
    J’espère que tu as passé de belles vacances, vu plein de belles choses, avec du repos aussi !
    Belle journée
    Alexandrine

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour ton retour, Alexandrine ! Cela me fait sincèrement plaisir que tu sois au rendez-vous à chaque fois !

      J’ai souri pour les Vénus « préhistoriques », parce que j’en parle dans mon dernier billet sur le fait d’être artiste et femme en même temps.

      J’ai épinglé ton dernier billet dans mon Feedly, me promettant de le lire prochainement, mais je n’ai pas encore le temps de le faire. Promis, je te donnerai mon avis par ricochet !

      J’ajoute juste que les théorie du chercheur LeRoy McDermott sont toujours très discutées à l’heure actuelle, comme toutes les théories archéologiques, jusqu’à ce qu’une preuve supplémentaire et indiscutable soit mise à jour. Un « fabuleux » héritage du XIXe siècle, notamment en terme d’asservissement de la femme.

      Merci pour ton éclairage !

      J’espère que tu as passé de belles vacances, vu plein de belles choses, avec du repos aussi !

      Oh oui, c’était très ressourçant… Je suis assez nostalgique de ces deux semaines passées loin de tout (notamment de la technologie). Le retour à la réalité et aux journées passées derrière un écran est un peu difficile. Mais le bon côté, c’est que j’ai largement de quoi écrire plein de nouveaux billets !

      Répondre

      1. Cela me fait sincèrement plaisir que tu sois au rendez-vous à chaque fois !

        C’est normal : quand j’aime un blog, j’essaie de commenter régulièrement, ou bien de liker, si je n’ai pas trop le temps.

        Merci pour ton éclairage !

        Je parle un peu plus de Leroy McDermott sur l’article du blog, avec justement ce rapport puissant entre théories archéo et misogynie du XIXe siècle. J’espère que l’article te plaira ! ^^

        Oh oui, c’était très ressourçant… Je suis assez nostalgique de ces deux semaines passées loin de tout (notamment de la technologie). Le retour à la réalité et aux journées passées derrière un écran est un peu difficile. Mais le bon côté, c’est que j’ai largement de quoi écrire plein de nouveaux billets !

        Passer quelques temps loin de la technologie est toujours bien ! ^^ Je n’ai pas pu prendre de vacances à cause du mémoire, et cela se fait cruellement ressentir maintenant… J’attends avec impatience tes nouveaux billets ! ^^

        Belle journée
        Alexandrine

        Répondre

        1. Je n’ai pas pu prendre de vacances à cause du mémoire, et cela se fait cruellement ressentir maintenant…

          Ouch, ça doit commencer à tirer ! Je te souhaite de pouvoir prendre des congés très bientôt… Des échappées belles de prévues ?

          Répondre

          1. Des échappées dans le coin, on va dire ! ^^ Pas trop de sous pour aller bien loin, mais du coup je vais en profiter pour visiter le coin… ^^

          2. Je suis très friande d’être touriste dans sa propre ville/son propre coin, alors je te souhaite de bonnes vadrouilles !

  16. Anne Disney

    30 août 2018

    La nouvelle Shera *coeur dans les yeux*

    J’ai adoré l’article de Retard sur Christina Aguilera !

    Suffragette et Jujistu, c’est génial

    Et l’article sur le blackface numérique, hyper intéressant. J’ai eu le sentiment parfois de faire un truc gênant en mettant un reaction gif d’une personne noire sans vraiment mettre le doigt sur ce que c’était exactement. Ça ouvre les yeux !

    J’ai changé de pseudo, j’ai vu qu’il y avait déjà une Anne B dans tes commentaires :'(

    Répondre

    1. Contente que tu aies trouvé des trucs intéressants, bichette !

      J’ai changé de pseudo, j’ai vu qu’il y avait déjà une Anne B dans tes commentaires :'(

      Oui… Y’avait quoi, une chance sur un million ? C’est peut-être l’occasion d’aller gratter un Banco. J’aime bien « Jus de fenouil » ou « Anneanas », mais une autre copine a « Hannanas » comme pseudo aussi, alors… peut-être que le fenouil est une valeur sûre ?

      Répondre

  17. J’avais déjà lu avec intérêt les articles sur le coût inférieur des livres écrits par des femmes et le lien entre prénom / mention au bac (/classe sociale?) ainsi que l’article de Manon Woodstock sur la légitimité. Des sujets très intéressants qui méritent réflexion (d’ailleurs, ces sujets se retrouvent dans certains de mes articles) Merci en tout cas pour toutes ces suggestions :)

    Répondre

    1. Hello Lison, merci pour ton comm’ ! Je découvre tout juste ton blog, et j’ai vu qu’en effet tu as écrit de sacrés articles sur le féminisme, qui se trouvent en bonne place dans ma pile-à-lire. :)

      Répondre

  18. Ton aquarelle pour illustrer l’article est trop belle ! A voir passer tes dessins de champignons sur Instagram, ça me donne tellement envie de m’y remettre… Ma petite boîte et mon pinceau sont là, tout prêts, mais je ne prends jamais le temps snif.
    Merci encore une fois pour tous ces liens ! J’ai une subite passion pour Mona Chollet en ce moment, je ne l’ai encore jamais lue mais je prévoie de commencer par beauté fatale puis d’avancer dans son oeuvre au grès de mes trouvailles à la bibliothèque. Celui sur notre espace domestique (« Chez soi », je crois…) me donne aussi envie, tout comme celui que tu présentes

    Répondre

    1. Merci beaucoup, Marine ! Ouais, j’ai la lubie des champignons depuis quelques mois, sans nul doute que les œuvres de Johanna (dont j’avais parlé en mars) m’inspirent énormément et me donnent envie de tester des trucs de mon côté. Il n’y a pas de meilleure sensation que cette inspiration soudaine qui se déclenche en regardant le travail des autres – pour une fois que cela ne me démotive pas complètement…

      Ma petite boîte et mon pinceau sont là, tout prêts, mais je ne prends jamais le temps snif.

      As-tu essayé de te réserver une heure ou deux dans ton agenda, un matin ou un soir (en fonction de ton rythme), spécifiquement pour peindre, comme tu bloquerais un créneau pour voire un·e ami·e ou aller au restau ? J’expérimente ça depuis quelques mois, j’organise des soirées toute seule où je peins et écris pendant des heures. Avant je pensais que j’étais trop fatiguée pour cela, mais en réalité c’est quand je ne crée pas que je m’épuise.

      Merci encore une fois pour tous ces liens ! J’ai une subite passion pour Mona Chollet en ce moment, je ne l’ai encore jamais lue mais je prévoie de commencer par beauté fatale puis d’avancer dans son oeuvre au grès de mes trouvailles à la bibliothèque. Celui sur notre espace domestique (« Chez soi », je crois…) me donne aussi envie, tout comme celui que tu présentes

      On est vraiment en phase ! J’ai justement commencé Chez soi juste après avoir terminé Beauté fatale, et je suis captivée. Le deuxième chapitre sur Internet est fabuleux et très éclairant. Vivement Sorcières ! Je sens que ça va être du petit lait :)

      Répondre

  19. Et beh je pense que tout le monde y trouvera son compte avec cette belle et longue revue e web. Moi j’ai cliqué sur le lien « zen » et j’ai fait mon petit marché.
    J’ai surtout découvert trois blogs, celui des éditions du Faune, de Draemoon et de La Nuit / La Nuit… Oui ce mois-ci je suis retombée dans le chaudron, j’ai renoué avec l’univers des sorcières, l’occulte, la mort et le mystique, sujets qui me fascinent depuis mon enfance mais que j’avais abandonné au cours de mon adolescence pour d’obscures raisons. Sûrement une histoire de confiance en moi… Du coup j’attends aussi avec impatience la sortie du nouveau livre de Mona Chollet :)
    Ton blog est toujours aussi varié et inspirant. C’est à chaque fois un plaisir de visiter la lune mauve.

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour tes compliemnts, Bulli !

      C’est vrai que cette revue de web est particulièrement touffue ! ^^ J’aime bien cette idée du « petit marché » où les un·es et les autres viennent picorer, c’est chouette comme image…

      J’ai surtout découvert trois blogs, celui des éditions du Faune, de Draemoon et de La Nuit / La Nuit… Oui ce mois-ci je suis retombée dans le chaudron, j’ai renoué avec l’univers des sorcières, l’occulte, la mort et le mystique, sujets qui me fascinent depuis mon enfance mais que j’avais abandonné au cours de mon adolescence pour d’obscures raisons. Sûrement une histoire de confiance en moi… Du coup j’attends aussi avec impatience la sortie du nouveau livre de Mona Chollet :)

      C’est génial, je suis heureuse pour toi ! Profite de cette phase d’inspiration/aspiration. L’automne approche, en plus, c’est la saison idéale pour se recentrer sur soi et ses recherches.

      Répondre

  20. Mille mercis pour ce bilan que j’ai dévoré comme les autres en ouvrant 150 onglets dans mon navigateur. Tu es vraiment une passeuse…

    Répondre

    1. Merci pour ton mot, Caroline ! Cela me fait immensément plaisir. Partager des trucs est une vraie passion, et ce depuis que j’ai commencé à bloguer, il y a 18 ans… Je suis toujours très surprise de voir l’enthousiasme que suscitent mes sélections. Au départ, quand j’ai commencé à publier mes revues de web, personne ne lisait LLM et j’étais persuadée que ça n’intéresserait pas grand monde, car « trop » personnel et féministe. Aujourd’hui, c’est la rubrique de mon blog qui suscite le plus d’engouement !

      Si ça peut inspirer les un·es et les autres, attiser des curiosités, voire, soyons folles, susciter des vocations, ma mission est accomplie !

      Merci encore et à bientôt :)

      Répondre

  21. Trop cool ce post, comme d’habitude !
    Merci pour ce partage foisonnant et passionnant !

    Spécial dédicace to « l’overdoing »…miroir mon beau miroir, dis moi qui est la plus nulle ! lol!
    Oui, il faudrait que j’arrête de travailler 20h par jour et que je prenne des vacances, mais j’ai trop peur de me dire que je suis incapable :

    • de me porter toute seule
    • d’avoir un vrai travail qui rapporte des sous comme les autres personnes
    • de ne pas être aussi performante que ceux qui ont un diplôme dans mon secteur

    …. sans commentaire !

    Bisous et à bientôt à Paris !

    Répondre

    1. Tu es sur la bonne voie, chaton ! Tu as les capacités, tu as la créativité, tu as l’énergie… Peut-être que ce qui te manque, c’est un peu plus de confiance en toi ? Moi je t’admire énormément en tout cas. N’oublie pas de prendre soin de toi ♥︎

      Répondre

  22. Un grand merci pour cette belle revue ! L’interview de Julie Dachez m’a vraiment émue, et les phrases de Robin DiAngelo bien secouée. Sans compter tous les titres qui viennent grossir ma PAL… Bravo pour ce superbe travail, bon retour par ici et bon courage pour la réintégration en mode « connectée » :).

    Répondre

    1. Merci beaucoup, Shaya ! Ouais, c’est vrai que le retour derrière l’ordi est un peu compliqué à gérer, alors que tous mes sens appellent la mer et la tourbe de leurs vœux… Mais bon… Je suis quand même contente de retrouver mon atelier, ma plume et mon chat. Belle rentrée à toi aussi !

      Répondre

  23. Nombre d’onglets ouverts : 20. On peut dire que tu m’as inspirée !

    Répondre

  24. Ouh là, tu brasses tellement de sujets passionnants dans ces revues de web ! Tu veux pas en faire plus souvent et des plus courtes ? Trop de liens à visiter d’un coup, c’est frustrant :D

    Répondre

    1. Héhé, tu n’es pas la première personne à me suggérer de faire plus court et plus fréquent. Mais je ne sais pas faire plus court. La plume me démange et il y a trop de choses que j’ai envie de partager. Et pourtant, crois-moi, j’écrème beaucoup !

      Il m’est à l’heure actuelle impossible de publier plus d’un nouveau billet par semaine (ce qui relève déjà de l’exploit quand ça arrive ; en ce moment je suis plutôt sur un rythme bimensuel). Or, si je voulais scinder ma revue de web mensuelle en deux revues de web bimensuelles, hé bien… Il n’y aurait vite plus que des revues de web sur La Lune Mauve. Or, j’aspire à traiter et à approfondir plein de sujets différents, et à expérimenter d’autres formats, aussi. Je pense que je m’ennuierais beaucoup si je n’étais « plus bonne qu’à » publier des revues de web. J’aime beaucoup les préparer, mais ne faire que ça, ou le faire plus que je ne le fais déjà, serait vraiment synonyme d’ennui (et pour les lecteurices aussi, je pense).

      Ceci dit, j’ai laissé décanter ta remarque, et j’ai décidé de tweeter davantage sur mon compte lunemauvien, pour égréner au fil du mois des liens que je trouve intéressants et qui pourraient (pourront ?) se retrouver dans le « best of » mensuel. Pour le moment, ce n’est pas l’enthousiasme fou sur Twitter, en tout cas rien de comparable aux nombreuses réactions que suscitent désormais mes revues de web. Mais je vais continuer l’essai au moins jusqu’à Yule pour voir si ça influe sur mes sélections mensuelles.

      Merci pour ton retour en tout cas, j’apprécie beaucoup d’avoir des retours de ce type ! :)

      Répondre

  25. Hourra, ça y est, j’ai trouvé du temps pour venir par ici et ouvrir une multitude de liens ! La rentrée s’est faite sur les chapeaux de roue (début de thèse et emménagement en Haute Savoie près de Genève)… D’ailleurs je pense que ma propre revue du Web va devenir bi-mensuelle, la thèse va m’occuper pas mal (mais je ne veux pas délaisser entièrement le blog non plus).
    Encore un tas de choses passionnantes, j’ai été très intéressée par les articles de Mrs Roots, j’attends la suite !

    Répondre

    1. Youpi ! J’ai suivi tes aventures de loin sur Instagram, et en effet ta rentrée a l’air costaud ! J’espère que tout se passe bien et que tu te plais dans ton nouveau nid.

      D’ailleurs je pense que ma propre revue du Web va devenir bi-mensuelle, la thèse va m’occuper pas mal (mais je ne veux pas délaisser entièrement le blog non plus).

      Tu voulais dire « bimestriel », non ? En tout cas, quel que soit le nouveau rythme, je te lirai toujours avec énormément d’intérêt. Cela me fait plaisir que tu envisages, non pas l’arrêt brutal de ton blog (comme cela arrive souvent quand quelqu’un « change de vie »), mais que tu considères simplement des adaptations pour pouvoir continuer à faire les deux.

      Ton blog est une lecture indispensable, on a tellement besoin de tes analyses éclairées !

      Pour Mrs Roots, je suis contente que ça t’intéresse, ça prolonge une discussion qu’on a déjà eue à propos de la spiritualité (en fait, c’est en y repensant que j’ai inclus ce lien !). D’ailleurs il me semble qu’elle va publier la troisième partie dans quelques jours.

      Bon courage pour ton boulot, à bientôt !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents