« Au nom de la mère, de la fille et de la jungle. »

Cette phrase, tirée de l’excellente série Frontera Verde, m’a fait forte impression.

Et si on renversait les paradigmes auxquels nous sommes habitué·es ?

Un what if salvateur, surtout à la rentrée, quand le ronron de la routine recommence à résonner.

Échappons-nous, un instant, dans ce rêve omniprésent où nous pouvons réaliser nos espoirs les plus fous. Quelle serait la toute première étape pour y arriver ?

De mon côté : un soupçon de confiance en moi, je crois.

Mais à force de me mêler à vous, à force de vous présenter ce que je fabrique et ce que je déniche, cela évolue.

À tel point que, si un jour l’espoir auquel je m’accroche devient mon quotidien, vous n’y serez pas pour rien.

Revue de web

Puisse cette longue revue de web, qui a mûri trois mois au soleil, vous tenir compagnie pendant les jeunes soirs d’automne. 

Domaine public : il y a de captivantes photos macabres à dénicher du côté des Collections musée de Bretagne et Écomusée du Pays de Rennes ! J’aime beaucoup celles représentant les boîtes à crânes, qui ont hélas disparu pour la plupart, ayant été mal­heu­reu­se­ment volées ou vandalisées. Je vous parlerai des rares qui subsistent dans un futur billet.

J’aime beaucoup la photo ci-dessous aussi. Il n’y a que moi qui crois y voir des sceptres de Sailor Moon ?…

Bim : C’est quoi ton genre ? Une claque de texte signé Daria Marx. Mon équipe c’est le Queer, ce mot valise qui commence avec un gros Q dans ta tête, comme le mien, ce mot qui me libère, qui me lave, qui me console et qui m’embrasse.

Curiosité : la cathédrale de Washington (USA) abrite des vitraux intergalactiques conçus par la NASA, dont l’un d’eux contient un petit morceau de Lune !

Mode : mieux vaut tard que jamais, je découvre la collection « Psych Rock » de Saint Laurent, photographiée par Hedi Slimane en 2014.

Voyage : Irlande du Nord : six visites à l’aura mystique.

Grand soupir d’admiration : Tim Walker’s Rebel Riders. (Quand tout à coup, je me prends à rêver d’une collab Chelsea Wolfe x Tim Walker.)

Folklore : un article passionnant, en anglais, sur les légendes et croyances associées aux carrefours (crossroads).

Introversion : La taupinière assiégée, par Mona Chollet, toujours impeccable. Parce que, bien sûr, la tension entre le besoin de tranquillité et le désir de contact, entre l’amour du quant-à-soi et la curiosité pour les autres, n’est jamais résolue définitivement. Dans la même veine : Tu seras discrète, ma fille.

Émotions : Comme nous, les cétacés pleurent la mort de leurs proches.

Sud : une foire du livre anarchiste à Marseille, les 21 et 22 septembre 2019.

Bon à savoir : How LGBTQ+ views differ within Wicca and Paganism.

Art : je découvre l’univers de Danielle-Marie Chanut, grâce à ma visite du Musée des arts naïfs et populaires de Noyers (auquel je consacrerai un billet entier tellement c’est bien).

Insolite : connaissiez-vous le dessin-animé de Walt Disney consacré à la menstruation (en anglais) ? (Via Bizzarro Bazar.)

Canines : la Cinémathèque française, à Paris, organise une exposition sur les vampires au cinéma du 9 octobre 2019 au 19 janvier 2020. Un gros catalogue de 256 pages sortira le 25 septembre : Vampires, ouvrage collectif dirigé par Matthieu Orléan et Florence Tissot.

Illustration : speaking of expositions, la Tate en organise une consacrée à Aubrey Beardlsey l’an prochain ! Il sera ensuite possible d’admirer cette expo au Musée d’Orsay.

👊🏻 : L’éloge de la laideur, par Kiyémis. I’m not pretty. But ugliness is not as sad and as disastrous as I thought.

Fantômes : je découvre qu’on peut louer des maisons hantées sur Airbnb (en anglais).

Je n’ai pas la main verte : S’occuper de ses plantes d’intérieur : conseils pour les débutant·es.

Exposition : du 18 octobre 2019 au 9 février 2020, la Monnaie de Paris organise la première grande exposition consacrée à Kiki Smith en France. (Via Stenia.)

Twitter : Mots-clés à masquer dans vos paramètres Twitter pour tenter de contrer l’algo qui vous montrent ce que vos following ont aimé, à quoi ils ont répondu, qui suivre, s’il pleut en Normandie, etc. (Via Luce.)

Crache-limaces : Une école catholique américaine bannit les livres Harry Potter, accusés d’«invoquer des esprits».

Tache d’huile : cela ne m’arrive pas souvent, mais je suis tombée amoureuse d’une paire de chaussures. Plus exactement, des 1460 en cuir verni Rainbow de Doc Martens. Et en plus, il restait ma taille, ce qui n’arrive jamais. Alors bon, qui suis-je pour résister ? (Oh et il y a -10% si vous vous abonnez à leur newsletter, même si vous vous désinscrivez ensuite.) Hélas, ces Docs-ci ne sont pas véganes.

Corps : Féminismes et handicaps : les corps indociles. Pourquoi le handicap est-il un enjeu féministe ? Un podcast dont j’ai entendu le plus grand bien, et qu’il faut que j’écoute de toute urgence.

Histoire : un « trésor de sorcière » découvert à Pompéi par des archéologues. Il s’agit d’une merveilleuse collection de pierres précieuses et d’objets rituels. (Via Museolepse.)

Commerce : Vendre sur Etsy ou monter sa propre boutique en ligne ? (Via Annso.)

LGBTQIA+ : Queers + handicapés = doublement discriminés.

Occultisme : deux maisons d’édition spécialisées dans l’ésotérisme, Tree Hands Press et Troy Books. (Via Karlota.)

Slip propre : interview de Pauline, merchandiser et tour manager. Ne manquez pas les articles qu’elle publie par ailleurs sur son blog. Mon mot de la fin sera pour les meufs qui me lisent. Si ce métier vous tente, allez-y et devenez indispensables, on a besoin de vous.

Cinéma : Fact-checking des costumes de films et de dessins animés situés dans le passé, des sous-vêtements aux parures et coiffures. Par exemple, dans Frozen, dont l’action se situe autour de 1844, la cape d’Anna est d’une couleur qui n’a été inventée qu’en 1856 (« Mauveine » – meilleur nom de couleur, on est d’accord). (Via Tiphaine.)

Évolution : Ma petite entreprise, mon premier marché de créateurs : retour d’expérience.

Pèlerinage : The 10 Best Witch Things To Do In Salem. (Via Spell It Out.)

Déco : j’aime vraiment bien la nouvelle collection de linge de lit Ikea. Ces dégradés pastels sont très poétiques, je trouve !

Photo : Photographie argentique et procédés alternatifs à base de menthe poivrée et thé vert (en anglais). (Via Diane.)

Yummy : Aline partage ses bonnes adresses véganes à Londres.

Occitanie : entre Carcassonne et Narbonne se trouve une librairie d’occasion possédant plus de 50 000 livres en rayon et 80 000 en réserve ! 🥺

Ravitaillement : si vous êtes en manque de nourriture anglo-saxonne, British Corner Shop en vend par correspondance. Ils ont toute une sélection végétalienne, dont des saucisses pour votre English breakfast.

Palpitations : The Sandman de Neil Gaiman va être adapté en série (en anglais). (Via Martin Winckler.)

Musique : The Enduring, Incandescent Power of Kate Bush. Profitez-en pour regarder le documentaire Kate Bush, la sorcière du son, en replay jusqu’au 11 novembre 2019.

Charente-Maritime : De Mélusine au Pont du Diable. Un superbe billet signé Black Pulpy, dont le blog mérite toute votre attention.

Savoir inutile : List of placeholder names by language. Un de ces articles passionnants dont Wikipédia a le secret ! (Via Audrey.)

Inspiration : Ithell Colquhoun était une peintre et autrice surréaliste, passionnée par les sciences occultes. La Tate vient d’acquérir 5000 de ses œuvres, on peut donc espérer une rétrospective. (Via Pam Grossman.)

Étrangeté : Skye McLaughlin se transforme en « poupée artistique vivante » grâce à ses talents de maquilleuse. (Via Claire.)

Cartes : Comment fabriquer son propre jeu de tarot quand on ne sait pas dessiner ? Les conseils de Mina Mond sur son nouveau blog, En Suivant la Lune. Elle publie également sur Instagram, Tumblr et Youtube.

Vie de meufs : There’s a Rape Problem at Music Festivals and Nobody Seems to Care. Toute ressemblance avec un viol ayant eu lieu récemment dans le plus gros festival de metal français est purement fortuit (oh wait). (Via Mona Chollet.)

Personnalité : êtes-vous un·e introverti·e « hautement socialisé·e » ? (En anglais.) (Via Lionel Davoust.)

USA : deux expositions intéressantes de l’autre côté de l’Atlantique, si jamais :

Sexe – ou pas : Je suis asexuelle, je ne me force pas et mon couple va bien, merci.

Podcast : La fascination androgyne, des troubles dans le genre, le troisième épisode de la série Faire tomber les genres : des libérations sexuelles en musique de France Culture. (Via Mademoiselle Titam.)

Écosse : de magnifiques photos du château en ruines de Buchanan, dans la région du Loch Lomond. Cela me rappelle un peu le château de Rustéfan, en Bretagne.

Récompense : Pénélope Bagieu a reçu un prestigieux prix Eisner pour sa bande-dessinée Culottées. Éblouissante gifle à tous ceux qui obsédaient sur la “BD girly”, pour paraphraser Tiphaine.

Cogito ergo sum : Racines & identité : être multiple. Llu réfléchit tout haut à son rapport à sa propre identité, très douloureux et conflictuel à une époque, désormais plus apaisé.

Animation : le film Song of the Sea, tout en aquarelle sur un fond de folklore celtique, a l’air extrêmement chou ! (Via Stormtrompette.)

Mention spéciale pour ce croquis préparatoire de Tomm Moore :

Bibliophilie : Les bibliophiles qui défient Marie Kondo (en anglais). Les livres ne sont pas des objets comme les autres, nan mais ho ! (Via S. Elizabeth.)

Poudlard : une boutique entièrement consacrée à Harry Potter vient d’ouvrir à Rennes. Sans surprise, tout est sublime et absolument hors de prix.

Ressource : ‘For no man mai fro dethes stroke fle’. Death and Danse Macabre iconography in memorial art, par l’historienne de l’art et médiévaliste Sophie Oosterwijk. (Via ce tweet alléchant.)

Fragment : soyons claire, il n’y a que pour les statuts de Léa Silhol que je continue à fréquenter Face-de-Bouc.

Chroniquer l’art n’est pas un show d’ego, c’est une célébration de la lumière qui subsiste encore dans un monde de plus en plus sombre et froid. C’est ainsi que j’ai toujours, pour ma part, pratiqué cette belle activité, et le fait (sic) encore dès que possible : passer une allumette, un bol de café chaud, une rasade de booze, autour d’un feu de camp.

Société : Racisme anti-blancs : quand les mots rompent avec le réel. (Via Juliette Lancel.)

Transphobie : The rise of anti-trans “radical” feminists, explained. Qui sont les TERF ? (Via Les Glorieuses.)

Vanité : À partir de combien de followers êtes-vous une star du web ? (Via Jonathan Chan.) Dans la même veine : est-ce cool de détester les influenceurs ?

Je déteste les influenceurs : L’Arabie saoudite se paye des influenceurs Instagram pour améliorer son image. Comme le dit Béné : C’est vrai que c’est toujours mieux de voir la charia et l’esclavage moderne de ses propres yeux, surtout quand le voyage est offert 🙃.

Lecture : version interactive ou PDF téléchargeable (32 Mo, anglais) du numéro de YES! Magazine consacré à la mort. Plein d’articles intéressants, par exemple The Story of Death Is the Story of Women.

Podcast : depuis 26 ans, une statuette de chouette d’une cinquantaine de centimètres est enterrée quelque part en France. Celui ou celle qui la trouvera mettra un terme à la plus longue chasse au trésor commerciale française.

Appropriation culturelle : ce sujet fait son chemin, et ça fait du bien. Quelques articles à lire sur le sujet :

Pratique : S’installer dans son premier appartement, les pièges et erreurs à éviter. Bonus : Économiser sans se priver.

Geek : Fuck Off As A Service (FOAAS), un service REST pour envoyer chier le monde. (Via Audrey.)

Voyage dans le temps : Rozenn décrypte la saison 2 de Dark. Attention, spoilers !

Rites : Avec les druides du Val-d’Oise. (Via La Nuit / La Nuit.)

Interview : un entretien passionnant avec Enki Bilal, à lire chez Ballast.

Pays de la Loire : ruines, moulin maudit, maison des chimères… Black Pulpy partage ses trouvailles à Guérande et ses alentours, et c’est superbe.

Creepy : les poupées mi-mignonnes, mi-flippantes de Mari Shimizu. (Via Stéphanie.)

Memento Mori : Social Media Death Clock (en anglais), une extension Chrome qui vous fait réfléchir à votre propre mortalité pendant que vous passez du temps sur les réseaux sociaux. (Via S. Elizabeth.)

Role models :

Musique : Riot Grrrl Crate-Digging: Eight Hidden Gems.

Riot grrrl does capture that germinal early ‘90s moment when a cluster of raw, DIY, girl-dominated punk bands created possibility, showing that feminist cultural resistance could take the form of a cassette, a show, a gallery, or a fanzine.

Pédagogie : une sélection d’albums jeunesse pour une rentrée sous le signe de l’inclusivité, ainsi que des livres pour enfants testés et approuvés par un jeune public.

Podcast : Autour des parcours de psychatrisées et autres folies intérieures. Dans cette émission, il est question de folie, mais ce qui est bien c’est que ce sont « les folles » qui en parlent. Elles parlent des mots employés pour parler de folie, de mé­di­ca­ments, d’entraide, d’institutions, d’outils de défense, et d’empowerment, c’est-à-dire comment reprendre du pouvoir dans des situations trash.

Eye candy : Margarita Dunwich x under the pyramids. Et en plus y’a de la zik. Voilà, rien de plus à ajouter.

Art : parfois, tu découvres un projet génial des années trop tard… C’est mon cas face aux Homo Algus de Sophie Prestigiacomo, un époustouflant projet de land art qui était installé à la Réserve Naturelle des Marais de Séné entre 2012 et 2017. Je suis extrêmement triste de ne plus pouvoir voir ça en vrai. GROUMPF !

Corps : Reclaiming the body – Feeding my soul. Derrière le masque si lisse et ces apparences si tranquilles, c’est rugueux, âpre, contradictoire, fougueux.

Ne faites pas ça à vos enfants : I’m 14, and I quit social media after discovering what was posted about me. Une ado, à qui les parents ont interdit d’utiliser les réseaux sociaux jusqu’à l’âge de 13 ans, découvre avec horreur ce que sa mère et sa sœur ont posté sur elle pendant tout ce temps sur Facebook. (Via Luna.)

Art : 50 ans de publications d’art du Met Museum, accès gratuit en haute résolution.

Hagiographie : connaissez-vous Sainte Wilgeforte, vierge miraculeusement barbue et martyre crucifiée ? This gender-bending saint is also, it seems, in the process of being rediscovered, by a new generation of people for whom issues of gender identity, non-binary gender and gender fluidity are newly relevant, dixit Morbid Anatomy sur Patreon.

Internet : Human Contact Is Now a Luxury Good. Se passer de son téléphone portable, omettre de répondre aux emails ou bien quitter les réseaux sociaux (et donc profiter d’interactions humaines enrichissantes et réelles) : tout cela est presque devenu un privilège de classe. (Via Deuxième Page.)

Ça peut toujours servir : comment réaliser une poupée cérémonielle en tissu ? (En anglais.)

Architecture : Spomeniks: The Antifascist History Behind Abstract Yugoslav Monuments.

Paname : saviez-vous qu’il existe un « médusarium » à Paris ?

Royaume-Uni : une magnifique carte interactive et illustrée des hauts-lieux liés aux mythes, aux légendes et au folklore britanniques (en anglais). (Via S. Elizabeth.)

Sons : « Spectra Ex Machina », l’audio de l’au-delà. L’archéologue des médias Philippe Baudouin a rassemblé, dans un premier disque, des sons d’archives enregistrées lors de séances de spiritisme ou de manifestations paranormales en tous genres depuis les années 20.

Militante : Heights raconte sa première action militante féministe. Je suis convaincue d’une chose : c’est dans l’action que je me sens le moins mal. Découverte de son blog, auquel je me suis abonnée direct.

Anthropologie : une chronique intéressante du livre Disparaître de soi. Une tentation contemporaine de David Le Breton, éminent sociologue dont je vous recommande les livres, en particulier ceux sur le corps (L’Adieu au Corps ainsi que La Peau et la trace. Sur les blessures de soi, en particulier).

Musique : How Bessie Smith Influenced A Century Of Popular Music et The World Of Bessie Smith: A Turning The Tables Playlist. Bessie Smith’s songs are tales of liberated women who are not afraid to speak openly about what they want, what they need, and what they are tired of.

Pigments : Manon du Pigmentarium explique comment elle fabrique elle-même de l’aquarelle. (Via Diglee.)

Mode : je suis épatée par les robes cinétiques d’Iris van Herpen (en anglais).

Dimanche matin : Brocante et vides-grenier : chiner avec des enfants. Un contre-point écrit par une maman, à lire en complément à mes astuces pour chiner.

Photo : 12 Beautiful Portraits of Transmasculine People Across America. American Boys est un projet photo mené par Soraya Zaman, un·e photographe queer et non binaire, qui capture une fraction des identités transmasculines qui existent actuellement aux États Unis. (Via Dwam.)

Regarder l’irregardable : Esthétique de la décomposition du corps, un podcast dans lequel Hicham-Stéphane Afeissa parle de l’esthétique de la charogne, et rappelle que la mort est la maîtresse de toute création. (Via Consanguines.)

Tarot : un guide non officiel pour lire les cartes du Wild Unknown Tarot (en anglais). Je suis toujours aussi en amour avec l’univers de Kim Krans. Dans la même veine : L’éthique en cartomancie, et la vidéo Débuter avec les Tarots.

Le web qu’on aime : Into the Personal-Website-Verse, une lettre d’amour aux sites perso, aux webrings et autres blogrolls. (Via Stef.) Un peu dans la même veine : Creating my dream website – 2019 Edition. Jo Klima partage la phase de rebranding et de redesign de son site WordPress. Dommage qu’elle ne parle que de plugins payants, mais bon la démarche reste intéressante.

Ectoplasmes : Winged Ghosts of Lake Natron.

Illustration : Folk-Inspired Illustrations Tell the Tales of Murders (and Beyond). L’univers beau et macabre de Katy Horan.

Fantastique : saviez-vous qu’il existe des représentations diaboliques de la Vierge ? J’ai découvert ça grâce à un excellent article de Laetitia Barbier sur la page Patreon de Morbid Anatomy (payante).

Écriture : Tu devrais ouvrir un blog, par TANX, et Auto-édition : le remède miracle ?, par Cy. Et, en complément, ce thread Twitter.

Mais cette phrase “tu devrais dessiner / être publiéE” dit une chose, surtout : tu ne seras pas reconnuE en tant qu’artiste ou intellectuelle tant qu’on aura pas un livre à la BNF, ISBN compris, pour le prouver. Cette phrase dit en creux tout le mépris qu’on a pour qui ne publie pas par les moyens traditionnels tout en voulant complimenter.

TANX

Politique : 15 pistes pour s’engager au-delà des gestes individuels.

Biquettes : ce beau billet en est rempli !

Écosse : Une semaine sur les îles Shetland, ça se passe comment ?

Sous-terre : Les Catacombes de Paris, visite d’outre-tombe. Ces amas d’os ont été des personnes, un jour, des personnes qui respiraient, riaient, pleuraient. Dans trois cents ans, nous serons tous comme eux.

Sorcellerie : si vous avez de bons yeux, cela vaut le coup d’aller farfouiller dans les archives de The Cauldron, un magazine indépendant anglais qui était consacré à la sorcellerie, au paganisme et au folklore, et qui a existé de 1976 à 2015.

Documentaire : la série documentaire Océan, est un autoportrait intime d’un homme trans que les gens connaissaient jusque-là sous le nom d’artiste d’Océanerosemarie, humoriste et véritable icône lesbienne. Dans la même veine :

Livres : pour compléter l’écoute du podcast féministe La Poudre, découvrez La Poudre lit, une sélection mensuelle de livres en complément de chaque épisode.

Terroir : Mystères d’ici est une série de podcasts créée par 20 Minutes et consacrée aux récits et légendes des régions françaises. L’épisode sur Marie Grauette, la sorcière des eaux est celui qui m’intrigue le plus !

Nerd : Mattel a annoncé la sortie de différentes poupées Barbie aux couleurs de Star Wars (en anglais). La Barbie Dark Vador et sa tenue en latex me plaisent bien ! (Via Rozenn.)

Blogosphère : je découvre le blog de Lauriane Ipsum. Ses billets sur l’Écosse contiennent de très belles photos, ainsi que des idées de visites à faire.

Second degré : ce thread Twitter regorge d’astuces pour vous débarrasser d’un homme en toutes circonstances.

NSFW – BDSM : Le métier de cette Américaine : fouetter des Blancs et les forcer à lire des livres afro-féministes. (Via Ludivine.) Dans la même veine : [TW sexe, violences, agressions, viol, torture] Mon parcours dans le milieu BDSM, pourquoi j’ai quitté la scène BDSM française.

Rêve éveillé : The Atlas of Moons (attention, ça fait souffler l’ordi). (Via Stef.) D’ailleurs, savez-vous ce que signifie le mot « lune » ?

Interview : GANG OF WITCHES. Comme les extrémismes montent, la résistance s’organise.

Androïdes : il sera bientôt possible de parler aux morts grâce à Alexa et Google Home (en anglais), et de se faire bénir, conseiller et enterrer par des prêtes robotisés (en anglais).

Corps : Les 9 ans de ma robe moulante et de mon dernier régime. J’essaie (…) de poster un maximum de photos où mon double menton apparaît clairement car il n’appartient pas au champ de tabous, il n’a pas besoin de filtres ni du bon angle. C’est pas facile. Je sais pas si je l’aime. Mais il est là. Mon corps, c’est moi. Dans la même veine : Body Positive : comment ce mouvement a été dénaturé de son discours politique.

Spermatophytes : Végétalisation des rues. La ville de Bordeaux propose aux habitant·es de venir planter des roses trémières devant leur logement s’iels en font la demande. (Via Élise Costa.)

Fil : coup de cœur pour les broderies gothiques de Veiled Mirroirs. (Via Mlle Artus.)

Ouïe : non contente d’être une musicienne incroyable, v’là-t’y pas que Chelsea Wolfe se met à poster des vidéos ASMR. Je me fous pas mal de l’ASMR, mais écouter CW me chuchoter des trucs à l’oreille c’est pas pareil. 🖤 Son nouvel album, Birth of Violence, est une pépite – j’en parlerai bien entendu dans ma prochaine playlist.

Rêve éveillé : Cette bibliothèque du Pays de Galles est aussi un hôtel. (Via Audrey.)

Histoire : Wanted: The Missing Bones of a Scottish ‘Witch’. Appel au retour des morceaux d’ossements d’une femme nommée Lilias Adie, morte en prison au 17e siècle alors qu’elle était accusée de sorcellerie. Difficile de ne pas penser à ma petite Joan Wytte ! (Via Evelyne Ferron.)

Série : HBO’s ‘Los Espookys’ Is for the Weirdos. But especially for all the goth Latinx kids who never saw themselves on screens. (Via The Blogging Goth.)

Blogging : How I still love blogging after 12 years. C’est cheesy, comme d’hab, mais ça fait quand même du bien de lire qu’au moins une autre personne que moi kiffe toujours autant le fait de bloguer.

Violence systémique : Tu enfanteras dans la douleur, une enquête rigoureuse et bouleversante réalisée par Ovidie sur les violences obstétricales et les tentatives pour y mettre fin.

Écosse : en 2020, la Scottish National Gallery of Modern Art organisera une exposition dédiée Ray Harryhausen, l’inventeur du stop-motion, à qui l’on doit notamment l’inquiétante Méduse du film Le Choc des Titans.

Rap : une playlist de 50 rappeuses et rappeurs LGBT+, concoctée par Madame Rap.

J’opine du chef : à Bruges, en Belgique, le cimetière central sent bon l’humus et les crânes verdis par la mousse. C’est l’occasion de découvrir le blog The Skull Appreciation Society (en anglais), entièrement dédié aux crânes. (Via 41 Strange.)

Tech : How to speak Silicon Valley: 53 essential tech-bro terms explained. Sarcasmes inside.

Magie : pour commémorer le 80e anniversaire de la disparition de l’illustrateur britannique Arthur Rackham (1867-1939), Gallica lui a rendu hommage avec une sélection de ses plus belles planches.

Surréalisme : l’exposition The Female Gaze: Women Surrealists in the Americas and Europe devait être quelque chose !…

Ouvrages : je suis émue quand des personnes que j’ai connues grâce à Internet réalisent des projets qui leur tiennent à cœur. Ce mois-ci, je souhaite un bon succès à :

CULture : Zyle a partagé une sélection culturelle Genres et sexualités du meilleur goût.

Action : carte de France des associations et collectifs féministes qui ne sont ni transphobes, ni islamophobes, ni racistes et ni abolitionnistes de la pros­ti­tu­tion/por­no­gra­phie. Merci à Women Who Do Stuff pour cette initiative.

Tant qu’on y est : carte de France des collectifs antifascistes.

Nouveauté : Dwam, Dame Fanny et et Sailor Baklawa viennent de créer HONTE AUX GARCES ! (HAG), un podcast « slut-famous » sur l’impact de la misogynie sur les sexualités et la pop culture.

Chef d’œuvre : Great art should challenge us, or maybe more than that, great art should sit us down in a chair in a room and scream in our faces until we acknowledge it, and Caligula does that. Une critique du dernier album de Lingua Ignota (que j’adore), avec une mention de Tori Amos au début !

Bizarre autant qu’étrange : ce tableau Pinterest recense des tas de pierres tombales ésotériques.

Metal : le 25 septembre 2019 aura lieu la soirée Major Arcana au Trianon, à Paris. C’est la rencontre entre les illustrateurs de Førtifem et plusieurs groupes de metal (dont Alcest) lors d’une cérémonie étrange, rythmée par le tirage de neuf cartes de tarot. Un replay sera disponible sur le site d’Arte. (Via Jesse.)

What the toast : à Sheffield, en Angleterre, des gens accrochent des tranches de pain de mie aux arbres (en anglais). 

Précédemment sur La Lune Mauve

L’été a été calme mais studieux sur l’astre pourpre, puisque j’ai réussi à boucler les deux premiers articles à propos de mon voyage dans les Cornouailles, en Angleterre.

Et pas des moindres, puisqu’il s’agit de mes deux gros coups de cœur du voyage : le musée de la sorcellerie et de la magie, ainsi que la tombe d’une fée-sorcière

Vous avez également bien aimé mon billet sur le Postcrossing, et je crois savoir que vous avez été plusieurs à vous y mettre suite à ça, ce qui me fait évidemment super plaisir ! Snail mail for the win!

À côté de ça, l’horrible chaleur estivale m’a plongée comme chaque année dans une profonde mélancolie. Celle-ci débute en général en mai, et s’atténue à peine à la rentrée. Bref, j’avais besoin de laisser derrière moi de nouveaux émois.

Antidotes

  • Avoir un jour de repos
  • La série Gentleman Jack
  • Un grand verre de grenadine on the rocks
  • Découvrir de la nouvelle musique
  • Faire des choses que je repoussais depuis longtemps
  • Les Weetabix
  • Les matins à la fenêtre
  • L’œil de la forêt
  • Quand je réussis enfin à répondre à vos commentaires ♥︎
  • Visiter d’obscures chapelles bretonnes
  • Camper
  • Le premier thé du matin
  • Mon miroir-milagro
  • Tester un nouveau restau
  • Mes vinyles
  • Le crumble tout chaud qui sort du four (et le clafoutis aux abricots)
  • Les projets un peu fous
  • J’vous ai dit que j’aimais bien mes nouvelles Doc ?

Plus j’y réfléchis, plus je sens qu’il n’y a rien de plus réellement artistique, que d’aimer les gens.

Vincent van Gogh

Si vous avez aimé cette revue de web, n’hésitez pas à la partager avec quelqu’un que vous aimez bien !

Peace,

Marie

À l’écoute : Ben Howard – Noonday Dream

Déjà 15 commentaires

  1. Si heureuse de retrouver cette Revue du Web! Mon navigateur va exploser, j’ai de la lecture pour la semaine <3

    Répondre

    1. J’avoue, j’ai un peu chargé la mule… 

      Répondre

  2. Le coup du miracle de la fausse Madone est plutôt cool visuellement !

    J’ai été guide à Guérande et particulièrement pour la collégiale :) Je ne résiste donc pas à au moins te conseiller d’abord de bien regarder les chapiteaux (plein d’hypothèses dont certaines bien farfelues au 19eme pour certains, mais à l’époque où j’y était ça débattait encore sur les interprétations) et ensuite de faire le tour du pied de calvaire (peut-être encore étiqueté fond baptismaux ?) dans la petite salle sur la droite du chœur (bonus clef de voute. Si la luminosité est n’est pas trop forte, les vitraux ont de très belles couleurs dans cet édifice assez sombre.

    Maintenant, que j’ai considérablement augmenté mon nombre d’onglets ouvert, il ne me reste plus qu’à lire la suite ;-)

    Répondre

    1. Ah super, merci beaucoup pour tes recommandations ! J’irai sans doute à Guérande un jour, donc ça me sera utile.

      Répondre

  3. Encore une mine d’informations dans cette nouvelle revue ! Je suis admirative ! Vous partagez et vous faites profiter les autres de vos découvertes, merci.

    Répondre

    1. Avec plaisir !

      Répondre

  4. Bien contente de reprendre un peu du service virtuellement en commençant par ta revue de Web ! C’est toujours un plaisir de plonger dedans. Cela fait quelques mois que je suis blasée d’Internet et que je prends moins de plaisir à partager qu’avant, mais la générosité avec laquelle tu distilles les liens qui t’ont intéressée ou émue me redonne un peu de baume au cœur et me rappelle l’importance de la circularité. Merci !

    Répondre

    1. Cela me fait bien plaisir de lire ça ! En parallèle, j’ai ressenti une pointe de culpabilité en voyant la longueur de cette revue-ci… Ce faisant, est-ce que je ne pousse pas autrui à rester scotché·e au net plus que de raison ? Le cas échéant, est-ce bien raisonnable ? Tant de questions.

      Répondre

  5. Whaw ! La densité du contenu :O
    Je découvre cette revue web en écoutant « Dernière volonté » … Et je suis complètement dans mon élément !
    Je ne vais pas tout pouvoir explorer ce soir mais tant mieux, comme ça j’aurai des jours et des jours de beauté garantie.
    Je remercie Irène de m’avoir conseillé ton blog. Quel bonheur !

    Répondre

    1. J’avoue, c’est un peu chargé cette fois-ci… Je n’avais pas publié de revue de web depuis le mois de juin, ceci explique en partie cela.

      C’est toujours un grand honneur pour moi quand Irène parle de l’astre pourpre à des personnes de qualité. ;-)

      Répondre

  6. Merci d’avoir inclus un de mes billets aux côté de tout ce beau monde ! Je me réjouis de lire plusieurs de ces liens tous plus intéressants les uns que les autres – je me régale d’avance de ceux qui touchent au privilège blanc de la sorcellerie.
    PS j’ai reçu ma première carte postale via Postcrossing il y a quelques jours ! Une carte postale de château de Neuschwanstein, je ne pouvais rêver mieux !! Merci d’avoir parlé de cette plateforme dont j’ignorais tout.

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire, Audrey !

      PS j’ai reçu ma première carte postale via Postcrossing il y a quelques jours ! Une carte postale de château de Neuschwanstein, je ne pouvais rêver mieux !! Merci d’avoir parlé de cette plateforme dont j’ignorais tout.

      Je suis sincèrement ravie !! Quel bonheur de voir mon billet Postcrossing faire des émules à droite et à gauche. Je te souhaite plein d’autres belles cartes !

      Répondre

  7. Merci pour cette revue éclectique et qui donne envie de passer des heures sur le Net ! (Ce que je ne fais plus : désormais, mon temps sur la Toile est désormais consacré à la communication pour la maison d’édition et un peu pour l’écriture.)

    Répondre

    1. Merci Shaya pour ton petit mot ! Même si je t’avoue avoir ressenti un gros pic de culpabilité en te lisant : cela me peine d’encourager involontairement les lectrices et lecteurs de La Lune Mauve à « passer des heures sur le net », alors que le premier point de mon manifeste lunemauvien est justement de nous encourager à décrocher de nos écrans…

      Le point positif, c’est que ton retour me donne du grain à moudre pour voir comment je pourrais couper la poire en deux, peut-être en proposant une mini revue de web alternative, pour celles et ceux qui comme toi, n’ont pas beaucoup de temps à consacrer aux Internets, mais ont quand même envie de continuer à découvrir et à apprendre des choses par ce biais. Peut-être une newsletter mensuelle très synthétique ? J’y réfléchis.

      Répondre

  8. J’ai mis un mois à commenter mais c’est parce qu’elle est sacrément riche, ta revue Web, et je n’ai pas encore fini de faire le tour des liens ^^ »
    Merci pour toutes ces découvertes, grains à moudre au moulin des réflexions et tant encore !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents