J’ai beaucoup de choses en tête ces temps-ci.

Des ébauches de réflexions que j’aurais, jadis, immédiatement couchées sur papier virtuel, et que je me serais empressée de partager.

Et puis un jour, j’ai rencontré un vampire.

Une personne qui s’est longtemps repue de mon énergie et de mes idées.

Une personne qui avait fini par me faire culpabiliser d’être créative.

Quelqu’un qui aurait peut-être préféré que j’abandonne pour avoir le champ libre.

Si vous êtes vous-même en prise avec une telle créature : vous avez le droit de partir à tout moment, sans vous justifier.

Et vous guérirez.

Cela prendra du temps – mais vous guérirez.

there’s an incredible power in saying less, being quiet, and letting certain things slide and washing over you. (…) some relationships will strain to the brink before they will repair. sometimes you need to wait a long time and leave a lot of space before things and repair. leave space. sometimes the key isn’t to try to fix, it’s to back off and let the other party come forward. don’t do everything.

Amanda Palmer

Revue de web

Légende : Chroniques des Lusignan – Chapitre I : Mélusine éternelle, un article passionnant sur Mélusine. l’assimilation de la fée Mélusine à l’eau ne repose pas uniquement sur la possibilité d’un fantasme utérin. (…) la fée poitevine incarne la figure de la déesse primordiale qui renvoie aux origines de la vie.

Yeah ! 3 pistes pour être féministe et le rester.

Art (NSFW) : photographe, tatoueuse, performeuse, réalisatrice… Dwam Ipomée, À La Croisée Des Corps. Interview d’une artiste pluridisciplinaire et queer dont les créations et les réflexions m’influencent beaucoup.

New York : si un jour je visite la grosse pomme, j’irai voir la Mosaic House of Cobble Hill, un œuvre d’art brut en plein Brooklyn. (Via #WomensArt.)

Peace, at last : The Simple Joy of “No Phones Allowed”. Every time someone in a group of people deploys a screen, the whole group is affected. Each disengaged person in a crowd is like a little black hole, a dead zone for social energy, radiating a noticeable field of apathy towards the rest of the room and what’s happening there. (Via Swiss Miss.)

Français : Eliane Viennot: « La langue française n’est pas misogyne ». (Via Coffin.)

Passionnant : Éloge de la gratuité. L’enjeu est bien de multiplier des îlots de gratuité dans l’espoir qu’ils forment demain des archipels et après-demain des continents.

Inspiration : ces illustrations météorologiques de Josef Ansichten (1878) ♥︎. (Via Folklore Thursday.)

Nouveauté : la revue En Marges ! explore l’intime et ses enjeux politiques via les sciences humaines et les arts. Cette revue appartient aux freaks, aux perver·se·s, aux fainéant·e·s et aux cyniques, aux extrêmes de toute la gauche, aux sorcières, aux malandrin·e·s, à ceux qui se prennent la tête et qui veulent changer le monde.

DIY : Paontaure donne ses astuces pour se préparer à exposer ses créations lors d’une expo ou d’un salon.

La réponse va vous étonner (non) : Pourquoi les femmes n’allaitaient pas leurs enfants au XIXème siècle ?

Nudité – NSFW : les corps et les âmes des amis de Sucre d’Orge. Outre le fait d’être une danseuse et performeuse burlesque hors du commun, Sucre d’Orge est également une photographe douée. Un univers glamour et sensible qui ne laisse pas indifférent·e !

Tabou : Mortel est un nouveau podcast consacré à la mort, animé par Taous Merakchi (Jack Parker). J’ai trouvé les deux premiers épisodes passionnants, et très bien réalisés. Attention : ce podcast aborde des sujets sensibles relatifs à la mort. Assurez-vous d’être dans de bonnes conditions pour l’écouter.

Wishlist : La Piste rouge. Colonisation, travail forcé et sorcellerie dans le sud-est camerounais, de Marie Voignier, paru chez B42.

Lecture : grâce à Consanguines, je découvre l’existence du fanzine Délétère, qui a l’air aussi beau qu’intéressant ! S’y côtoient entre autres sorcières, serpents d’argent, ânes dorés, possédés et déesses, écrivains sous substances, sphinx souriants et alligators avides.

Art : les masques de Damselfrau, alias Magnhild Kennedy, relèvent du rêve éveillé, ou du cauchemar diurne. J’adore !

Sororité : Nous sommes les petites-filles des sorcières que vous n’avez pas pu brûler. Rendez-vous compte, ça fait des milliers d’années qu’on considère les femmes comme de la merde et qu’on les accuse de tous les maux, et pourtant elles sont toujours là, prêtes à botter des culs. 

Culture G : 350 chaînes YouTube culturelles et scientifiques francophones à découvrir et à partager. Il y a du beau monde !

Londres insolite : God’s Own Junkyard, un bar entièrement recouvert de néons. Je n’y suis jamais allée, c’est bien ? Toujours au rayon curiosités de Londres, j’ai appris plein de choses grâce à l’Étrange Escale d’Axolot à Londres.

Enquête : Ring, des éditions qui sentent le soufre (et qui éditent Marsault).

Incongru : j’ignorais qu’Atlas Obscura avait organisé une fête d’Halloween au Green-Wood Cemetery de Brooklyn (en anglais) il y a quelques années, avec force musique, per­for­mances et tarot.

Automne : La mort intérieure. Un billet photo-poétique qui m’a chamboulée, je ne saurais dire exactement pourquoi…

Autonome : Validisme, fauteuils électriques et dignité. Entretien avec Zig Blanquer.

Je soutiens le financement participatif que Naomi Nowak a lancé pour l’édition de son zine Social Media Survival Guide for Artists, Creators, Activists & Small Businesses.

Dermographie : Comment les filtres et les retouches sur Instagram donnent une image faussée des tatouages (notamment des couleurs), et le décalage que certains et certaines peuvent découvrir en sortant du salon avec leur propre tatouage. Plus plein de conseils pour éviter ce genre de déception. (Via Titiou Lecoq.)

Colonialisme : Vers une remise en États des œuvres africaines. La France possède autour de 90 000 œuvres d’art africaines dans ses collections nationales (…) jusqu’en 1960, la passation des objets dans les collections françaises est susceptible d’avoir été subie par les pays africains, parce qu’elle se déroule entre un colonisateur et un colonisé.

Technologie : Peut-on éteindre Internet ?

Masculinisme : Quand va-t-on enfin appeler les choses par leur nom et parler de terrorisme masculiniste ? La communauté masculiniste des « Incels » (« involuntary celibate ») glorifie des tueries de masse perpétrées sur des femmes parce qu’elles sont des femmes. Sur le même sujet : Faut-il tuer « les garces blondes et gâtées » ?

Androgynie : Le super témoignage de Clémence, la bassiste de Shaârghot, à propos de sa barbe. (Le titre de l’article est naze, par contre.)

Terre du Milieu : la BNF dévoile la date de son énorme exposition Tolkien pour l’automne 2019. L’expo d’Oxford débarque en France avec plus de 200 pièces (dont la moitié inédites) sur une surface annoncée de 1000 mètres carré ! (Via Lullaby.)

Dermographie : un impressionnant tatouage « roi-de-rats » (rat king) ! (Savoir ce qu’est un « roi-de-rats ». Si vous passez par Nantes, vous pourrez en voir un au Museum !)

Freaks : une énorme collection d’artefacts et d’objets de collection sur le thème du cirque et des curiosités (en anglais). Cercueil franc-maçon, momies, dioramas… C’est captivant.

Photographie : les visuels du prochain album d’Amanda Palmer seront réalisés par Kahn & Selesnick, et ça promet d’être superbe. Ce sont eux qui ont créé le tarot The Carnival at the End of the World, dont je vous avais parlé il y a quelques mois.

Chouette, Hana se remet à bloguer !

Société : « France, tu me fais honte » : l’autrice Wendy Delorme signe une lettre coup de poing pro-PMA.

Gothastique : des livres anciens dont la couverture présente une chauve-souris (en anglais). *petits cris aigus* D’ailleurs, si vous aimez les chauves-souris, cela vaut le coup de suivre le Dr Sam George ainsi que le hashtag #BatsUnited sur Twitter.

Musique : Why Marilyn Manson’s ‘Mechanical Animals’ Is the Greatest Album of All Time. En toute objectivité bien sûr ! 

Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir : Georges Tron, jugé pour viols et agressions sexuelles, est acquitté. Son avocat, Me Dupond-Moretti, s’en prend aux féministes et aux plaignantes.

Société : Six femmes racontent leurs stratégies pour éviter le harcèlement de rue.

Musique : Myrkur s’apprête à sortir un nouvel EP, Juniper, et on ne va pas bouder notre plaisir. Le 45 tours et le très beau t-shirt assortis sont en précommande.

Myrkur
Myrkur photographiée par Daria Endresen.

Art brut : « Au Japon, la production artistique par des patients n’est nullement marginale ». au Japon il est de tradition que les personnes ayant une maladie chronique mentale soient intégrées dans des ateliers artistiques, de production de céramique ou calligraphique. Leur production est alors respectée en tant que telle. Pour nous, ce serait de l’art brut. Mais pour eux, il n’est nullement marginal, il est même très reconnu.

Newsletter : Spell It Out est une nouvelle newsletter en français consacrée à la figure de la sorcière et à la sorcellerie au sens large. Voici le lien pour s’abonner.

Magie : des photos de l’exposition Arte e Magia (Art et magie) qui a lieu en Italie jusqu’au mois de janvier 2019. On y retrouve notamment le Calendrier Magique de Manuel Orazi et Austin de Croze, qui était visible pendant l’exposition sorcières aux Champs Libres, à Rennes.

Je n’ai pas encore eu le temps de l’écouter mais ça doit être très intéressant : l’enregistrement de la table ronde consacrée au « Nouvel art d’aimer » pendant les Utopiales (attention, il n’y a pas de transcription), et à laquelle Mélanie Fazi, l’autrice de Nous qui n’existons pas, a participé.

Polémique : Retour sur « Le système Pierre Rabhi ». L’enquête de Jean-Baptiste Malet « Le système Pierre Rabhi », publiée en août 2018, a suscité un grand nombre de réactions. L’auteur revient sur les critiques formulées par M. Rabhi et ses soutiens. À voir aussi : l’interview vidéo de Jean Baptiste Malet à ce sujet (avec sous-titres).

Réseaux sociaux : Quitting Instagram: She’s one of the millions disillusioned with social media. But she also helped create it. It feels like we’re all addicted to a drug that doesn’t get us high anymore (…) So I wanted to make space for something that really does. (Via Swiss Miss.)

Mayday! Mayday! Adieu poissons, oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles : 60% des vertébrés ont disparu en 44 ans.

Curiosités : grâce à Irène, je découvre les ifs millénaires de La Haye-de-Routot, en Normandie, qui contiennent des chapelles. Il faut absolument que j’aille voir ça !

Design : Un catalogue de motifs aquatiques japonais de 1903 en très haute résolution.

Vampires : Le Dracula de Jean Boullet est une adaptation hors-norme du roman de Bram Stoker, toute en ombres chinoises, et dont il ne subsiste plus que quelques rushes. L’article de Vampirisme.com, pas­sion­nant, contient une vidéo à voir absolument.

Voilà : Tu n’es pas obligé·e d’aimer ce que je fais. Un billet avec l’accent québécois qui réchauffe le cœur.

Société : Pourquoi se revendiquer « transfuge de classe » alors qu’on ne l’est pas ? Prolétariser ses origines sociales permet de mettre en valeur une trajectoire individuelle soi-disant liée au mérite, ou à une maîtrise polyvalente des différents codes et des rites sociaux.

Bibliothèque : 10 livres pour enfants sur la prévention des violences sexuelles (savoir dire non et dénoncer). (Via Titiou Lecoq.)

Canada : Une sénatrice appelle à l’action contre la stérilisation forcée de femmes autochtones. Une nouvelle étude montre que cette pratique n’est pas seulement une partie honteuse de l’histoire canadienne, mais qu’elle a encore cours aujourd’hui. (Via Mademoiselle Titam.)

Skins : l’exposition Women and queer in skinhead scene a été présentée à Rennes au mois de novembre 2018. C’est l’occasion de lire cet entretien avec Marion Cazaux, queer et skinhead. Son blog est également très intéressant.

Curiosités : en Mayenne, l’église Saint-Martin abrite une crypte funéraire qui contient sept cercueils en plomb ainsi qu’une urne en plomb en forme de cœur, datant de 1629. Rozenn Colleter, anthropologue à l’INRAP, a co-écrit un article à ce sujet dans la revue 303. Ce caveau ne se visite qu’à de rares occasions, lors de certaines Journées du patrimoine notamment.

Crypte du Plessis-Châtillon
Crypte du Plessis-Châtillon, photo de Rozenn Colleter.

The end : Vers la disparition des cimetières ?

Back in black : de superbes séries de photos de mode gothique.

Contes de fées : il est possible de feuilleter en ligne l’édition de 1922 d’À l’Est du soleil et à l’Ouest de la lune de Kay Nielsen (en anglais). Si vous aimez les contes populaires scandinaves, ne passez pas à côté de ce livre extraordinaire, qui a été réédité en français chez Taschen.

Genre : The gender identity terms you need to know. Bonus : apprenez à décliner votre identité LGBTQI en Langue des signes française (LSF).

Insolite : enseigner Marx avec des vampires (en anglais). (Via Denis Colombi.)

Responsabilité : Facebook, Twitter, Google… Comment préparer votre testament numérique ? Et, en passant : No More Google, plein d’alternatives aux produits Google.

Maisons hantées : Territoires de la hantise, Entretien-fleuve avec Philippe Baudouin.

(Les maisons hantées) sont des lieux qui nous aliènent. (…) ils nous dépossèdent de nous-même, ou ils nous rendent étranger à nous-même. On ne se reconnaît plus dans une maison hantée, nos repères sont battus en brèche. Et la maison n’est plus du tout ce lien de l’intime, de la répétition, de la continuité.

Géographie : 67000 cartes historiques, à télécharger en ultra haute résolution.

Curiosités : le site Lieux insolites est complètement vintage, mais il regorge d’idées de promenades insolites à faire ! (Via Mina Mond.)

Lâcher prise : In Praise of Mediocrity.

Misogynie : 37°2 le matin comme film-symbole du backlash en France, au même titre que Liaison fatale aux États-Unis. Je suis ravie de découvrir le blog Le Genre & l’écran : il propose une critique féministe des fictions audio-visuelles, dans la même veine que Le Cinéma est politique. (Via Mona Chollet.)

Gilets jaunes : la République en vrac. (Via Titiou Lecoq.)

Raz-de-marée violet : La marche #NousToutes à Paris a rassemblé plus de monde que la manif des gilets jaunes.

Disparition : Stan Lee, l’homme a régné.

Musique : Ellah A. Thaun, la sorcière trans de Rouen, vient de sortir son premier album en groupe, Arcane Majeur. Et ça poutre !

Flamboyance : #WeWontBeErased : 42 personnes trans et non-binaires prennent la parole.

Eye candy, vaguement NSFW : ces photos d’Ezra Miller pour Playboy, prises par Ryan Pfluger, sont fabuleuses.  L’interview est également intéressante !

Honte absolue : Pétain, collabo et bourreau de 1917 : « un grand soldat » selon Macron. (Via Mona Chollet.)

Rareté : le tout premier album de Chelsea Wolfe, Mistake in parting, qu’elle déteste, mais qui est quand même bien chouette. Winter, ohlala.

Occulte : un article nocturne sur les vierges noires, qui me captivent. J’y ai notamment découvert le blog L’Alchimie au quotidien.

Mieux manger : Comment manger équilibré quand on est végétarien·ne ? Un billet qui alimente ma réflexion. Bonus : une recette de tartiflette végétarienne.

Artisanat : Inside the Los Angeles Oddities Flea Market. Ça fait tellement envie !

Trésor : Rossetti drawing found in Edinburgh bookshop to go on display. (Via Fanny S.)

Spécial fêtes de fin d’année éthiques, féministes et alternatives

Idée cadeau : les mugs de Désavœux. J’aime particulièrement les modèles « Étouffe-toi avec ton croissant » et « Suppôt de Satan » !

Enfin ! Un calendrier de l’Avent végane, vous en rêviez ? La marque Ikalia l’a fait ! Ça se trouve dans les boutiques Naturalia, mais aussi dans certaines boutiques en ligne.

Fêtes : des témoignages de personnes célébrant Yule. À ce sujet, la Sorcière enquête avait aussi publié Comment j’ai célébré Yule : du tarot, du cidre et de bonnes résolutions.

Nativité [TW viol] : et si l’enfant Jésus était le résultat d’un viol plutôt que d’une « immaculée conception » ? Un essai féministe sur la question. (Ouais, je sais, ça plombe l’ambiance. Mais c’est intéressant !)

Noël végane : 65 Recettes vegan pour Noël, et bien d’autres dans le livre Joyeux Noël vegan de Marie Laforêt. Le livre contient également un menu de Noël sans gluten ! Bonus : la biscuits de Noël véganes d’Aline, à mélanger avec ces biscuits véganes magiques.

DIY : cette année, pourquoi ne pas offrir des cadeaux que vous aurez fabriqués vous-même ? Laurence a fait du lettering sur du tissu, du faux cuir et des Converse, ça donne des idées !

Si vous les avez manqués…

Mes trois derniers billets, qui font la part belle à Londres et à l’Irlande ! (Et ce n’est pas prêt de se calmer.)

Antidotes

  • La sensation d’enfiler une fringue neuve pour la première fois
  • Apprendre que mon Patronus est une belette
  • Tilda Swinton dans Suspiria (même si j’ai trouvé le film anti-féministe au possible)
  • Le Nocciolata blanc
  • Zéro degré
  • Quand une mésange vient picorer sur notre rebord de fenêtre
  • Les chats qui portent des imperméables
  • Le retour des bredele
  • Aller au cinéma après le boulot
  • Avoir trié toutes mes idées de billets, et y voir plus clair
  • L’odeur du vin chaud dans les rues glacées
  • Le mode sombre de macOS Mojave
  • Écouter Queen
  • Les enveloppes surprises
  • Continuer à revendre des trucs et à faire de la place
  • Le gros week-end tricot-thé qui s’annonce

Le mot de la fin

what about this theory. the fear of not being enough. and the fear of being ‘too much.’ are exactly the same fear. the fear of being you.

Nayyirah Waheed

Marie

Déjà 27 commentaires

  1. Une bien belle sélection, une fois de plus. J’ai appris plein de trucs, merci !

    Répondre

    1. ♥︎

      Répondre

  2. Encore et toujours une multitude de liens intéressants et de splendides images ; surtout pour moi qui ne fait que confirmer ma passion pour la sorcellerie, l’ésotérisme et l’occulte… L’illustration de Josef Ansichten est venue remplacer un wallpaper de « L’étrange Noël de Mr Jack » que j’avais mis récemment en fond d’écran.
    La Lune Mauve et ton univers m’ont grandement inspiré pour créer mon énième nouveau blog. J’admire la richesse de tes influences et de ton petit monde <3

    Répondre

    1. Merci beaucoup, Esther !

      La manière dont tu gères tes métamorphoses numériques m’intéresse beaucoup. Je te souhaite de profiter de ce souffle de liberté pendant longtemps.

      Répondre

  3. Hello,

    bon j’ai pas encore tout lu, mais merci beaucoup pour le partage de l’article sur les gilets jaunes, qui est de loin ce que j’ai lu de plus rationnel et de plus pragmatique sur le sujet. Cela va grandement m’aider demain au boulot pour expliquer à mes collègues allemands ce qui se passe en France et ce que j’en pense…
    :)

    Répondre

    1. J’en suis heureuse ! Sur le même sujet, mais par un angle différent, ce billet de La Nébuleuse vaut également le détour : Comprendre les Gilets Jaunes (et les enjeux politiques qui vont avec). (Je ne l’ai pas inclus dans ma revue de web car elle l’a publié plus tard.)

      Répondre

  4. Salut!

    Comme d’habitude, j’ai passé plus d’une heure à lire tous les liens qui me plaisaient !
    Pour répondre à ta question, je suis allée au bar à néon Londonien l’année dernière et j’avais vraiment beaucoup aimé : il y a un tas de curiosités et les consommations ne sont pas chères! Le seul bémol est que c’est un peu excentré de Londres ( j’avais mis plus d’une heure pour y aller, mais en même temps, je ne suis pas connue pour être une pro des itinéraires les plus courts). Mais ça vaut le coup!
    L’article sur l’éloge de la gratuite est magique : il réunit un peu tout ce que j’ai toujours pensé, il m’a donné envie de lire les bouquins sur le sujet qui sont en lien!
    Les liens vers les fanzines m’ont redonné envie d’en faire un jour, sachant que je me suis retrouvée à ouvrir un blog parce que je trouvais ça plus simple que de réaliser un fanzine!

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour ton retour sur le bar-à-néons ! C’est effectivement sa distance par rapport à Londres qui m’a dissuadée d’y aller cette fois-ci, car j’avais déjà plusieurs périples excentrés de prévus. Mais j’irai sans doute une prochaine fois, surtout si tu dis que les consos ne sont pas chères ! Ça doit être une chose à voir.

      L’article sur l’éloge de la gratuite est magique : il réunit un peu tout ce que j’ai toujours pensé, il m’a donné envie de lire les bouquins sur le sujet qui sont en lien!
      Les liens vers les fanzines m’ont redonné envie d’en faire un jour, sachant que je me suis retrouvée à ouvrir un blog parce que je trouvais ça plus simple que de réaliser un fanzine!

      Je trouve cela captivant ! Je n’avais jamais perçu les blogs personnels comme de potentiels fanzines, mais maintenant que tu le dis, la comparaison me paraît tout à fait pertinente. Imprimer des trucs relatifs à LLM est un projet ancien, cela me motiverait presque à planifier une expérience de ce type pour 2019. On verra !

      Répondre

  5. Ah mais merci d’avoir mis en lumière ma chronique du Dracula de Jean Boullet !

    Et as usual, énorme liste de liens à picorer pendant les prochaines semaines. Je couple en général ça avec les découvertes musicales que me permet Doom Charts et c’est juste parfait pendant la pause repas :)

    Répondre

    1. Je t’en prie ! :)

      Répondre

  6. Wouahou ! une matinée, une semaine,… Une vie de suffit pas à apprécier tous ces liens passionnants.
    Pleins de contenus qui questionnent sévèrement pas mal de choses dont on peut se sentir proche !

    Répondre

    1. Cela me fait super plaisir ! Merci pour ton retour !

      Répondre

  7. Coucou !

    Bon, du coup, je n’avais pas eu le temps de lire cette nouvelle revue web (j’ai lu ton article sur Londres, j’ai adoré, je n’ai pas commenté mais je note scrupuleusement quelques adresses ! Rhaaaaa, Burne-Jones, Burne-Jones, *mode obsessionnel activé* !!!!)

    Merci pour ton lien vers mon article sur les photos de mode goths !
    L’article sur Mélusine est passionnant, c’est une figure que j’adore, mais dont on ne parle plus trop je trouve, alors que c’est vraiment hyper-intéressant à étudier.
    Ce fanzine Délétère est une vraie découverte, je vais me pencher plus avant sur la question…
    Je connaissais les masques, mais je suis toujours aussi fan, et ravie de les retrouver ici !
    L’expo Tolkien, OH MY GOD… Ouais, je suis hyper fière d’appartenir à la génération du SDA en film… Bon, ça c’est noté…
    Les motifs japonais sont trop trop beaux. Je suis pas objective du tout, j’adore tout ce qui estampillé made in japon.
    Et tous ces liens avec des CHAUVE-SOURIS, et tout un tas de choses très gothiques, dans mes bras !!!!!!

    Bon, ok, il y a encore tous un tas de liens que je n’ai pas encore lu, je vais donc m’y mettre de ce pas ! (entre deux cartons, parce que voilà, trop trop trop de livres à emballer…)

    Encore merci pour ton lien, et pour ce super partage que tu nous proposes à chaque fois !
    Belle journée
    Alexandrine

    Répondre

    1. Contente que tu aies trouvé quelques pépites à te mettre sous la dent !

      Répondre

  8. Allez, c’est parti pour me délecter de ta revue …

    Bon déjà, comme dit sur Twitter, énorme coup de coeur pour les illustrations. Je ne l’avais que parcouru alors et je suis en extase devant les illustrations météorologiques de Josef Ansichten.

    J’ai commencé par l’article de Paul Ariès du Monde-Diplo sur la gratuité. Moi qui étais une partisane de Hamon et du revenu universelle, je dois confesser que cette lecture m’a fait me remettre en question. Je ne suis pas encore allée voir les sources indiquées par l’article mais je pense que je vais creuser plus en avant la question. Et très jolie citation que celle-ci « la gratuité avance main dans la main avec la sobriété. » <3

    Celui sur l'allaitement (ou non justement) des femmes au XIXème est désespérant. Encore chez les paysans, je comprends bien cette mise à la nourrice, c'est la même raison qu'actuellement puisque les femmes devaient rapidement retourner travailler. En revanche les raisons chez les bourgeois sont à gerber ! "Condition animale", "la sexualité corrompt le lait", "poitrine disgracieuse", eurk eurk eurk.

    Le texte sur la mort intérieure au mois de Novembre du blog L'envers des Corps est juste sublime. Et je pèse mes mots. Je vais désormais prêter plus d'attention à ce blog car entre ses mots juste et ses photos touchantes et précises, j'ai succombé !

    Concernant le système Pierre Rabhi et les nombreux articles du Monde-Diplo qui provoqué les scandales, je reste perplexe. Je suis à 100% derrière les affirmations de ces articles mais je ne comprends pas pourquoi le fait qu'il soit lié avec Steiner et autres personnes limites doive forcément décrédibiliser toute son institution. Je suis jardinière, j'aime le maraîchage et je trouve que son concept de la sobriété heureuse est vraiment excellent. Après, non c'est vrai, je n'adhère pas au personnage à 100% mais sérieusement, à part François Ruffin, je n'adhère jamais totalement à quelqu'un. Même mes ami.e.s ont leurs défauts, que je trouve parfois insupportable ! Ma famille est grossophobe, est-ce pour cela que je dois la renier alors qu'elle a d'une formidable tolérance sur d'autres points et très écolo ?
    J'ai un peu de mal avec cette radicalité de "Il dit des conneries donc ostracisons-le à jamais et n'apprécions plus rien de lui".

    J'adore les photos de Mlle Aartus sur les photos de mode gothique, c'est splendide tout en étant très froid, bravo !

    Je n'ai pas lu l'article sur Stan Lee car je ne m'intéresse pas du tout ni à son oeuvre ni à sa vie mais chapeau pour le jeu de mot de Libé !

    Bref, une très belle revue – pour ne pas changer – qui m'a permis de réfléchir sur de multiples sujets, de découvrir un très beau blog et d'avoir ouvert mes yeux à de très chouettes clichés.

    Merci Marie !

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire détaillé, Marion ! Toujours un plaisir de te lire et d’avoir tes impressions « à chaud ». Je suis particulièrement contente que tu aies apprécié les illustrations de cette revue.

      Le texte sur la mort intérieure au mois de Novembre du blog L’envers des Corps est juste sublime. Et je pèse mes mots. Je vais désormais prêter plus d’attention à ce blog car entre ses mots juste et ses photos touchantes et précises, j’ai succombé !

      Cela fait plaisir à lire ! L’Envers des corps est devenu un de mes blogs préférés, il y règne une ambiance à nulle autre pareille, et la qualité des écrits n’a d’égale que la beauté des photos.

      Ta réaction à propos des articles de J.-B. Malet est intéressante.

      Personnellement, dès qu’un·e intellectuel·le tient des propos problématiques (comprendre : homophobes, ou bien sexistes, ou bien racistes, ou bien validistes, ad lib.), cela invalide dans mon esprit ses autres prises de position, même si celles-ci me semblent pertinentes. C’est un peu comme s’il y avait, dans un bol de M&Ms, une seule dragée empoisonnée : je ne prendrais pas le risque de piocher au hasard dans ce bol…

      Répondre

      1. Je comprends tout à fait cette position mais je ne la partage pas moi-même : je ne sais pas si c’est une qualité ou un défaut par ailleurs !
        Disons que je vois P. Rabhi pour un jardinier, et j’aime ce qu’il dit de ce métier. Ensuite, ses élucubrations sur la famille etc … évidemment que je ne les soutiens pas mais ce n’est pas pour autant que je vais rejeter en bloc toutes ces idées. En revanche, j’ai cessé d’acheter ses livres depuis un an, depuis que j’ai appris pour ses positions … bancales !

        À bientôt :)

        Répondre

  9. Je vais sûrement lire ça en plusieurs fois donc venir commenter plusieurs fois hehe ! Je suis la revue En marge ça a l’air déjà super chouette. Et j’ai découvert Dwam via Maya Mihindou qui est à la Revue Ballast (on lui doit la belle esthétique de la revue, et ses illustrations sont superbes, si tu ne connais pas déjà !)

    Répondre

    1. Non, je ne la connais pas, mais je vais aller corriger cet impair tout de suite !

      Répondre

  10. Trop bien l’article marxisme et vampirisme ! (Et trop contente que tu aies été intéressée par le petit cimetière de La Haye de Routot !)
    Je me régale encore une fois en piochant dans ta sélection.
    Je viens de publier l’article dont j’avais parlé sur les Gilets jaunes (finalement à part donc), mais je n’avais pas vu celui du Monolecte donc merci !

    Répondre

    1. Ton article sur les Gilets jaunes est impressionnant, et a dû te demander un travail de synthèse considérable ! Merci pour le temps que tu y as consacré. Je l’ai déjà partagé autour de moi à plusieurs reprises.

      Répondre

  11. (Bredele !)

    Encore de très belles découvertes, merci beaucoup ! (Et tellement fière de faire partie de la liste !) J’ai mis donc presque une bonne semaine à tout savourer, c’est un régal de profiter de ce genre d’articles qui restent longtemps en mémoire et alimentent des pistes de réflexions aussi diverses — même si j’ai eu le malheur de lire les commentaires de l’article sur la langue française et la misogynie ; je ne comprendrais jamais que l’on puisse considérer une langue de manière figée, non mouvante et sans aucune évolution… Bref ^^’ Même si je retrouve toujours quelques pistes familières dans tes favoris mensuels (car je pense que nous partageons quelques sources d’inspiration commune), c’est toujours intéressant de me retrouver face à des idées et/ou des sources vers lesquelles je n’irais jamais de moi-même (typiquement : Playboy & Ezra Miller). Titillez votre curiosité avec La Lune mauve !

    (Question bête : j’imagine que le collage en tête d’article est de toi ? Il est beau !)

    Je suis navrée pour ton entretien avec ce vampire, j’espère sincèrement que tu retrouveras vite ta spontanéité à nouveau intacte, pleine et débordante.

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire, qui est aussi doux que le glaçage acidulé d’un bredele à la cannelle.

      Même si je retrouve toujours quelques pistes familières dans tes favoris mensuels (car je pense que nous partageons quelques sources d’inspiration commune), c’est toujours intéressant de me retrouver face à des idées et/ou des sources vers lesquelles je n’irais jamais de moi-même (typiquement : Playboy & Ezra Miller). Titillez votre curiosité avec La Lune mauve !

      Ahah, j’aime ce slogan ! Et j’apprécie également beaucoup les hybridations qui naissent des partages des un·es et des autres, multipliés par nos différentes curiosités, sensibilités, et sources d’inspiration. J’essaie toujours de regarder ce qui se passe en marge de notre petit univers, car il est facile de s’y complaire. Mettre – symboliquement (et physiquement) – le nez de hors est quasiment toujours la promesse de découvertes intéressantes.

      J’ai toujours eu le cul entre plusieurs chaises, et La Lune Mauve reflète ces centres d’intérêt complémentaires. Le monolithisme m’a toujours ennuyée, et c’est un régal de pouvoir échanger avec d’autres personnes curieuses et sensibles à cette diversité !

      (Question bête : j’imagine que le collage en tête d’article est de toi ? Il est beau !)

      Merci ! Oui, c’est un collage que j’ai fait (j’adore le collage).

      Je suis navrée pour ton entretien avec ce vampire, j’espère sincèrement que tu retrouveras vite ta spontanéité à nouveau intacte, pleine et débordante.

      C’est en très bonne voie ! La cicatrisation de la plaie a bien progressé. Je reste néanmoins sur mes gardes, tel un chat échaudé.

      Répondre

  12. Merci pour tous ces belles choses à voir et à lire ! Ton blog est très chouette :)

    Répondre

    1. Merci beaucoup Marine ! Je découvre ton blog avec plaisir :)

      Répondre

  13. Bonsoir, je vous remercie chaleureusement d’avoir cité mon blog dans cette revue profuse et complète. Votre blog a vraiment une ambiance, une âme intrigantes et fascinantes. L’article en question provient du blog lanuitlanuit.

    J’ai, en effet, moi-même proposé un article à cette adresse.

    Merci encore, bonne et heureuse continuation.
    Belle soirée à toutes et tous!
    Amicalement,
    Charlisban

    Répondre

    1. Merci beaucoup ! Je suis ravie d’avoir découvert votre blog. À bientôt !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents