Je profite de ce jour férié pour partager avec vous quelque chose que j’aime presque autant que les livres : les carnets !

J’en possède environ une tonne, de toutes les sortes : petits, immenses, simples, luxueux… En général, c’est moi qui les achète, coup de cœur après coup de cœur. Et parfois, on m’en offre. Il faut dire que c’est un cadeau qui fait toujours plaisir et bien moins risqué qu’un livre !

Chaque carnet a un rôle bien précis. Certains restent vides des années, jusqu’à ce que j’en ai besoin. Il n’y a pas vraiment de règle. Certains ont la gueule de l’emploi, d’autres moins, c’est tout.

En ce moment, mon carnet préféré, c’est mon scrapbook 2014, que j’avais envie de partager avec vous depuis longtemps. Je crois que j’ai fait traîner ce billet car je trouve ça un peu personnel. Cela ne relève pas du journal intime, loin de là, mais ça reste une histoire – uniquement visuelle et absolument incomplète – de ce qui peuple mon quotidien, et mon esprit.

L'épaisseur du truc, quoi.
L'épaisseur du truc, quoi. (Le côté « teen girl 90's » de la couverture est totalement assumé.)

À la base, ce carnet est un agenda TASCHEN (♥︎) qui a la particularité d’avoir des pages légèrement cartonnées, ce qui est idéal quand on colle plein de choses dessus, car les pages ne gondolent pas ! (Détail important.)

Les pages « semaines » sont séparées par des pages entièrement illustrées. Chaque agenda TASCHEN a un thème précis ; le mien a pour thème les illustrateurs du monde entier.

Pour originales que soient ces illustrations, j’avoue recouvrir celles que j’aime moins de mes propres collages… C’est pas HYPER HYPER poli, mais bon, osef, après tout.

J'adore ce petit patch renard brodé.
J'adore ce petit patch renard brodé, que j'avais trouvé dans une jolie boutique à Paris ! Le scotch qui décolore les tickets de cinéma, c'est dommage mais ça fait partie du côté un peu magique de la démarche.
Visez-moi un peu ces timbres !
Visez-moi un peu ces timbres ! Janis Joplin, Jimi Hendrix, le cirque Barnum… le kiff ♥︎

Je suis vraiment fan de ces agendas.

Celui-ci est quasiment rempli (il serait temps, vu qu’on est déjà en mai 2015 !), mais je crois que je rechigne un peu à l’achever.

En plus de ça, l’agenda 2015 dédié à Klimt que je zyeutais est épuisé… Mais bon, j’admets que celui dédié à Hiroshige est pas mal non plus ! </file le commander en douce>

Une de mes doubles pages préférées !
Une de mes doubles pages préférées, avec des sequins énormes que j'ai agrafés, et du masking tape en tissu, façon dentelle, à gauche, et tissé, à droite. ^.^;
Barbie et Ken aiment les sucettes.
« Barbie et Ken se fringuent au Grouft ». Cartes publicitaires que j'ai trouvées à Rennes, l'année dernière, quand j'étais en pleine recherche de mon appart’ (oui, chaque bidule consigné dans ce carnet a une histoire…).

J’en reviens au scrapbooking. J’utilise ce mot faute de mieux, car en réalité ce que je fais relève plus du collage, de l’archivage, voire de l’embaumement par moment (Anubis staïle).

Le but du jeu est simplement de coller dans ce carnet des petits papiers, soit jolis soit intéressants ou les deux (flyers, cartes, mots, etc.), des stickers, des gommettes, du masking tape, d’y imprimer des trucs, d’y dessiner, d’y agrafer, d’y peindre, bref de le remplir de tous les petits machins qui traînent mais que je n’ai pas le cœur à jeter.

Il peut s’agir de la note d’un bon repas, d’un morceau de sachet en papier ou de papier cadeau, d’autocollants, de timbres, de paillettes, d’une photo, d’une tache d’encre symbolique, d’une étiquette de vêtement… Je ne fais aucune discrimination !

Tout plein de stickers que Laurel a eu la gentillesse de m'envoyer.
Tout plein de stickers que Laurel a eu la gentillesse de m'envoyer ! Ils sont de super qualité.
Notez les mini stickers égyptiens !
Alors, de gauche à droite : un flyer féministe avec un dessin genre « Shera la princesse du pouvoir », un bout de sticker japonais avec des chats qui plongent, un autocollant ramené d'Inde par mes parents, une carte envoyée par une de mes personnes préférées, et de mini stickers égyptiens que j'ai dénichés sur Etsy. Ma vie est absolument fascinante.

Cela fait plusieurs années que je « scrapbooke » comme ça. C’est très amusant, ça me vide la tête – et accessoirement, ça vide mes ∞ pochettes différentes remplies de papiers à garder…

Cette illustration de « Peau d'Âne » est très jolie.
Cette illustration de « Peau d'Âne » est très jolie. De l'autre côté, une carte postale signée Marie Meier, toujours au top.
On remarquera ici les stickers japonais de phoques qui parlent.
On remarquera ici les stickers japonais de phoques qui parlent.

J’adore naviguer dans les souvenirs que chaque page m’évoque.

Ce qui rend bien, c’est l’accumulation, le nombre, la série. Chaque papier pris tout seul n’a qu’un intérêt limité. Il est d’ailleurs souvent tentant de les jeter.

Mais il suffit d’un dessin, d’une typo, d’une texture un peu différents pour que je décide malgré tout de les garder.

Je découpe souvent dans des magazines, dans des catalogues, ou bien dans des emballages. Je garde certaines citations (ou je les recopie). Je marque des petits commentaires.

Quelqu'un reprenda du cheesecake ?
Quelqu'un reprenda du cheesecake ? (Cela ne doit toutefois pas distraire notre attention du sublime masking tape « galaxie » à gauche.)
J'adore ces stickers « Ladies of Darkness » dessinés par Sabrina Parolin !
J'adore ces stickers « Ladies of Darkness » dessinés par Sabrina Parolin !
Oggy et les cafards ^.^
Oggy et les cafards ^.^

Voilà, merci de m’avoir permis de partager tout ce joyeux bordel désordre organisé avec vous !

Je serais très curieuse de savoir si, vous aussi, vous avez un fétichisme du carnet, si vous y collez des trucs comme moi, ou si vous les utilisez pour autre chose. ;-)

Je trouve ça très difficile de résister à en acheter davantage quand on en possède déjà des dizaines… Et que dire quand certains sont pleins et qu’il faut les jeter ? Hérésie !

Mon tiroir à carnets !
Mon tiroir à carnets !

PS : toutes mes photos « scrapbooking », passées et à venir, sont bien rangées sur FlickR.

k

35 commentaires

  1. Magnifique ! Mes carnets me servent principalement à dessiner dans les transports en commun. Je me balade toujours avec crayon, feutres et gomme prête à gribouiller dès que je trouve une place assise. Merci pour ce partage.

    1. Salut Ellene !

      Merci pour ton commentaire ! ^.^

      Je trouve ça fou que tu réussisses à dessiner dans les transports en commun. J’arrive à y écrire (et encore, en mode « pattes de mouche de l’extrême »), mais dessiner ça m’est impossible.

      Ça ne te dérange pas que les gens autour regardent ce que tu gribouilles ?

      Est-ce que ce sont ces dessins qui donnent lieu à ceux que tu partages sur ton blog ?

      1. Oui ce sont bien ces dessins que je partage sur mon blog. J’évite de dessiner dans les bus mais sur des trajets plus calmes de type RER, métro ou tramway ça le fait :-).

        1. Même dans le RER ou dans le métro, ça me paraît relever du sport de haut niveau. Chapeau !

  2. Tout d’abord un ENOOORME MERCI !
    Merci de me rassurer: non, je ne suis pas seule à faire des carnets de tout et surtout de rien, dans un assemblage d’apparence complètement décousu.
    C’est sympa de voir ce qui peut être fait chez quelqu’un d’autre, d’un point de vue strictement visuel, et de se rendre compte qu’une personne extérieure ne peut que difficilement comprendre, du fait des souvenirs associés. Merci pour ce partage personnel !

    Et juste pour savoir, ne commandant jamais rien sur internet (depuis une arnaque à la cb. Ca calme^^), savez-vous où trouver du masking tape à des tarifs raisonnables – sur Rennes, ou bien Nantes et Paris?

    1. Salut Casimir !

      Merci de me rassurer: non, je ne suis pas seule à faire des carnets de tout et surtout de rien, dans un assemblage d’apparence complètement décousu.
      C’est sympa de voir ce qui peut être fait chez quelqu’un d’autre, d’un point de vue strictement visuel, et de se rendre compte qu’une personne extérieure ne peut que difficilement comprendre, du fait des souvenirs associés. Merci pour ce partage personnel !

      Héhé, t’inquiète, je pense qu’on est nombreux à tenir des « art journals », comme ils disent de l’autre côté de la Manche et de l’Atlantique :)

      Je trouve que c’est un bon défouloir, mais en même temps ça me sert d’album de souvenirs non visuels : je colle certes une image, mais ce n’est pas tant celle-ci qui a de la valeur (quoique) que le souvenir associé, un peu comme une sorte de madeleine de Proust de papier.

      Est-ce que tes carnets de collages sont thématiques, ou pas du tout ? Est-ce que tu en dédies un à chaque année ou pas ?

      Et juste pour savoir, ne commandant jamais rien sur internet (depuis une arnaque à la cb. Ca calme^^), savez-vous où trouver du masking tape à des tarifs raisonnables – sur Rennes, ou bien Nantes et Paris?

      Alors à Rennes, on trouve du masking tape à la boutique Les Petits Papiers, rue Saint Mélaine : pas mal de choix mais c’est assez cher, sinon à la grande librairie de la Visitation, dont l’entrée est également rue Saint Mélaine. Là il y a moins de choix, mais quand même quelques rouleaux sympas !

      Si j’en trouve d’autres, je te dirai :) Quant à Nantes et Paris, je laisserai d’autres lecteurs te répondre, car je ne maîtrise pas assez le sujet.

      Sinon pour ce qui est de la carte bleue sur le web, Paypal est super pratique pour payer, car ça permet que le commerçant / le vendeur ne voient jamais ton numéro de CB.

      Autrement, je te conseille de souscrire auprès de ta banque un service de e-carte bleue, je m’en sers tout le temps, c’est super pratique : ça génère un numéro unique de carte pour un achat précis. Une fois que tu as effectué l’achat, le numéro n’est plus utilisable. Ça permet d’éviter d’avoir à donner son véritable numéro de CB.

      1. Bonjour !

        Oui c’est un peu ça pour moi aussi, le souvenir associé à plus de valeur que ce qui est visible dans ces carnets.

        Non pas vraiment de thématique, parfois j’essaie de me donner une ligne directive mais ça ne tient jamais bien longtemps. Je trouve plus agréable de trouver un peu de tout en les feuilletant de nouveau.
        Pour l’année, de 2010 à 2013 je faisais comme ça, au jour près. Quitte à laisser des pages blanches si nécessaire ou au contraire de caser coûte que coûte ce que je voulais y mettre.
        Depuis, je change de carnet quand un autre est fini (il y en a au moins deux qui sont utilisés en même temps).

        Ah oui, les Petits Papiers ! Je passe régulièrement devant sans m’y être jamais arrêtée…
        Merci pour les adresses. :)

        1. Non pas vraiment de thématique, parfois j’essaie de me donner une ligne directive mais ça ne tient jamais bien longtemps. Je trouve plus agréable de trouver un peu de tout en les feuilletant de nouveau.

          Héhé je comprends, je suis comme toi :)

          Ah oui, les Petits Papiers ! Je passe régulièrement devant sans m’y être jamais arrêtée…
          Merci pour les adresses. :)

          Je ne sais pas si tu me remercieras encore quand tu y auras claqué tout ton argent de poche… Cette boutique est proprement diabolique ! ^.^;

  3. « Fétichisme du carnet », voilà qui me parle :)

    Je le suis aussi, j’en ai plein encore vides qui attendent que je trouve leur utilité pour un thème précis (qui va souvent avec leur tête), tout comme il m’arrive d’utiliser un simple carnet à spirales pour le côté pratique des petits carreaux (je ne sais pas écrire droit sans des lignes :p ). Pour ceux là, je personnalise systématiquement leur couverture. Et ils portent tous un p’tit nom ! Le carnet où je note les livres que je veux m’acheter s’appelle « le carnet qui te pousse au crime ».

    Quelques collages dans un carnet tout récemment commencé, dans lequel je commence à y mettre des choses qui me rappellent de bons souvenirs. Mais la plupart du temps, c’est plus souvent mon écriture qui les nourrit.

    Merci d’avoir partagé avec nous ce petit bout de toi qui, comme le dit Casimir juste au-dessus ne donne pas d’infos très personnelles à « une personne extérieure ne peut que difficilement comprendre, du fait des souvenirs associés ».

    Bonne journée =)

    1. Salut Laure !

      Je le suis aussi, j’en ai plein encore vides qui attendent que je trouve leur utilité pour un thème précis (qui va souvent avec leur tête), tout comme il m’arrive d’utiliser un simple carnet à spirales pour le côté pratique des petits carreaux (je ne sais pas écrire droit sans des lignes :p ).

      Ah moi c’est l’inverse, je déteste les lignes et les petits carreaux ! Les pages blanches me permettent de composer ma page plus librement. Mais bon, ouais, un bon vieux cahier « scolaire » comme cahier de brouillon, y’a rien de mieux :)

      Bonne journée à toi aussi !

  4. Ouiiiii tu as ouvert tes carnets de scrapbooking sur ton blog, bravo :) ! Et quel joli résultat…

    J’aime énormément le croisement entre souvenirs et inspirations. Je rejoins Laure et Casimir : chaque élément te rapporte à quelque chose de personnel, et pourtant chaque page peut être prise comme une œuvre à elle toute seule pour nous qui ne connaissons pas ou peu son contexte.

    J’aime chercher à imaginer pourquoi tu as choisi telle image, ou quel est le moment que tu as vécu et cherché à retranscrire sur telle ou telle page.

    C’est un bel aperçu de toi sans trop en dévoiler alors que tout y est, finalement je ne concevais pas le scrapbooking comme une sorte de journal, tu me prouves le contraire !

    J’ai déjà retranscrit ma petite histoire avec mes carnets sur ce post de blog, où d’ailleurs ton commentaire sur l’esthétique graphique brute de ces derniers m’a fortement marquée. Je regarde certaines de mes notes avec un autre œil grâce à toi !

    C’est chouette de lire tant de façons personnelles et distinctes d’exploiter un même support =)

    1. Hé ouais, t’as vu, je me suis enfin jetée à l’eau ! Ce billet traînait depuis trop longtemps…

      C’est un bel aperçu de toi sans trop en dévoiler alors que tout y est

      C’est marrant que vous soyez plusieurs à me dire ça, alors que moi j’ai le sentiment d’avoir dévoilé un truc très, très personnel, c’est à la limite de me mettre mal à l’aise d’en parler publiquement (mais bon, j’ai aussi soigneusement sélectionné les pages montrables, il y en a d’autres plus privées qui resteront entre moi et moi, bien sûr).

      Mais j’avais envie d’en parler pour le petit défi, déjà, et aussi pour montrer autre chose que des pixels, toujours dans cette démarche de trouver l’inspiration et de créer en dehors de l’ordinateur.

      Ton billet sur les carnets et l’écriture (semi-)automatique était vraiment génial, j’y repense souvent ! D’ailleurs, je me suis autorisée récemment à commencer trois carnets différents, dont un qui a ce but-là, lâcher régulièrement par écrit mes pensées à propos d’un sujet précis. J’ai encore du mal à m’astreindre à une routine quotidienne, mais quand j’écris, ça me fait du bien, et je suis contente de pouvoir libérer ma tête de ce flot de pensées. Donc merci :)

  5. Guillaume Deschamps

    15 mai 2015

    WOW WOW WOW
    voilà un beau billet super généreux ! tes carnets sont super inspirants ! ton compte flickr aussi !

    Il faut absolument que j’investisse dans une imprimante pour sortir mes images de mon disque dur et les coller dans un carnet. Je constate, une fois de plus une grande cohérence dans ton univers visuel… Quelle rigueur ! O_O

    Tu continues les challenges par jour ? ou par mois ? j’aimerais bien me booster en ayant un protocole journalier de dessin, de créa graphique,… Aurais-tu des conseils à ce sujet ?

    Bien à toi !
    bisous de Paris, moua moua !

    1. Merci Guillaume ! ♣︎♥︎

      Il faut absolument que j’investisse dans une imprimante pour sortir mes images de mon disque dur et les coller dans un carnet.

      C’est une possibilité, mais sinon tu peux aussi en faire l’économie et simplement collectionner/coller ce que tu trouves au quotidien. Ce qui est intéressant, c’est la multitude des textures, des couleurs, des typos, des gaufrages, des épaisseurs, des encres qui constituent le collage final. C’est pour ça que j’aime bien panacher, et que je suis toute folle quand je trouve un truc à coller un peu rigolo… :)

      Je constate, une fois de plus une grande cohérence dans ton univers visuel… Quelle rigueur ! O_O

      Merci, mais je ne suis pas si rigoureuse que ça dans mon scrapbooking, tu sais ! Il m’arrive de le laisser de côté pendant des semaines avant de m’y remettre.

      Parfois c’est juste que je n’ai pas le temps, d’autres parce que je ne suis pas assez inspirée ; mais j’ai toujours une boîte-à-machins dans laquelle je garde tous les petits trucs susceptibles de finir dans ce carnet-ci.

      Tu continues les challenges par jour ? ou par mois ?

      Je continue à publier une photo par jour, avec plus ou moins d’assiduité selon les semaines. D’ailleurs tu vois, ça fait trois semaines que je n’ai pas publié de Photo Hebdo, c’est un signe que j’ai autre chose en tête en ce moment…

      Rien d’autre comme défi pour le moment, si ce n’est d’ouvrir un œil attentif aux villes où je me promène pour éventuellement ajouter de nouvelles portes au projet #doorwars.

      j’aimerais bien me booster en ayant un protocole journalier de dessin, de créa graphique,… Aurais-tu des conseils à ce sujet ?

      J’avais adoré le défi dessin lancé par Laurence l’année dernière, la liste des sujets à dessiner chaque jour peut être une base pour nourrir ton inspiration quotidienne !

      Ceci dit, le secret c’est pas seulement d’avoir la volonté de relever un défi, c’est de s’engager à le relever (par exemple via un billet de blog, ou en l’annonçant sur le web, etc).

      Car si tu ne t’engages pas, tu vas le faire deux-trois jours puis abandonner. Moi ce qui m’a aidée à « tenir » le long des quelques défis que j’ai relevés, c’est de sentir qu’il y avait des personnes que ça intéressait sincèrement, et qui suivait mes avancées.

      Je ne dis pas ici que je crée pour autrui, mais sentir que ce que tu produis et partage a une certaine résonance, ça fait du bien au moral et ça aide à tenir sur le moyen ou le long terme.

      Encore mieux : relever le défi à plusieurs, et se tenir au courant au quotidien, via un hashtag par exemple, pour suivre en temps réel ce qu’on fait les autres, voir leurs réactions, etc.

      Si tu te lances dans un tel défi, dis-le moi, ça m’intéressera de le suivre :)

  6. Très cool cet article, et de découvrir ce que tu fais !

    J’ai pleins de réactions à faire ! D’abord sur l’objet en lui même : j’adore aussi les carnets (mais franchement, qui n’adore pas ça ?!), je trouve que c’est l’un des plus jolis objets au monde (presque plus qu’un livre finalement) et pourtant, mon éducation « économe » l’emporte : je me retiens souvent d’en acheter. Résultat, hier mon amoureux avait besoin d’un carnet et je n’en avais même pas un vide à lui proposer !

    Et les agendas Taschen, ils sont tellement beau ! Tu me déculpabiliserai presque de m’en acheter un pour me mettre au collage tiens (parce que je culpabilise vachement d’acheter un agenda en milieu d’année, et je n’y pense jamais au bon moment).

    Ce qui m’amène au collage : c’est marrant car ça fait plusieurs mois que le média « collage » me travaille mais pour l’instant, je n’ai rien créé de concret (par contre, j’amasse du masking tape, ça y a pas de soucis :D). J’y avais pensé pour me faire un album souvenir de mon mariage, par exemple mais je n’ai pas tant que ça de « papier » pour cet événement. Du coup, plutôt que d’imprimer/découper pleins de photos et de les annoter/décorer à la main, j’ai fait simple avec un album numérique.

    Je n’avais pas pensé à en faire un carnet de collage « au jour le jour » pour une année donnée par exemple, mais j’ai l’impression d’être beaucoup moins « écureuil » que toi. Je ne garde pas tant d’objets/papiers/stickers que ça. Pour l’instant, je peux faire tenir 10 ans sur un tableau https://instagram.com/p/0xjOBYgRdx/ alors j’aurais peur de ne pas savoir remplir un carnet !

    Mais, quand même, je vais y réfléchir car j’adore l’idée des « madeleines de proust ». J’aimerais avoir un endroit ou noter les phrases qui m’ont fait rire dans la journée, ou coller n’importe quel petit truc qui ne dirait rien à personne sauf à moi.

    Bref donc merci du partage, car je crois que ce qui me bloquait vraiment depuis ces mois à y penser sans rien faire, c’est de l’inspiration. J’ai vu que tu as parlé « d’art journals » dans un commentaire plus haut, je vais chercher des images/exemples (c’est bête mais j’ai parfois besoin de voir les travaux d’autres personnes pour mieux me lancer dans mon truc à moi), et qui sait, peut-être que la motivation viendra de me lancer enfin ?

    1. Coucou annso ! Un grand merci pour ce chouette commentaire bien fluffy. Pleiiin de trucs à te répondre.

      pourtant, mon éducation « économe » l’emporte : je me retiens souvent d’en acheter. Résultat, hier mon amoureux avait besoin d’un carnet et je n’en avais même pas un vide à lui proposer !

      Awwwww ! Le tien aussi est donc friand de carnets ? ^.^

      Et les agendas Taschen, ils sont tellement beau ! Tu me déculpabiliserai presque de m’en acheter un pour me mettre au collage tiens (parce que je culpabilise vachement d’acheter un agenda en milieu d’année, et je n’y pense jamais au bon moment).

      Alors, à part chez Amazon évidemment, les agendas sont souvent soldés, y compris les TASCHEN, et ce dès le mois de janvier. Donc faut pas hésiter, parce que justement ça constitue une bonne matière première de carnet à bas coût.

      À chaque fois que je vais à Londres, je passe littéralement des heures dans la plus grande papeterie qu’il m’ait été donné de voir : le Paperchase Megastore sur Tottenham Court Road. Sur trois étages, c’est une débauche de papiers à lettres, de cartes, de stylos, de papiers divers et variés, d’accessoires divers, et bien sûr de carnets, d’agenda, de répertoires, d’albums photos… C’est encore mieux que Disneyland !

      Ils y soldent très régulièrement des tonnes de trucs, à tel point qu’il y a tout un étal rempli uniquement d’agendas et de carnets de l’ancienne collection à très bas prix. Genre 5€ l’énorme carnet avec des pochettes plastiques de différentes tailles / sortes… Franchement, comment résister ?!

      Bon, je ne sais pas trop pourquoi je me suis lancée dans cette tirade, mais si jamais tu vas à Londres, il FAUT que tu y ailles.

      J’y avais pensé pour me faire un album souvenir de mon mariage, par exemple mais je n’ai pas tant que ça de « papier » pour cet événement. Du coup, plutôt que d’imprimer/découper pleins de photos et de les annoter/décorer à la main, j’ai fait simple avec un album numérique.

      C’est sûr qu’à froid ce n’est pas si évident, surtout si tu n’as pas un ADN d’écureuil.

      Quand tu as commencé un « art journal » (quel que soit le nom que tu lui donnes – moi j’appelle ça « faire mon scrapbooking », mais pour d’autres faire du scrapbooking c’est encore autre chose… La vérité est ailleurs, quoi), tu te mets dans un état d’esprit particulier : tu chasses du papier. Tous les petits trucs auxquels tu ne faisais pas attention auparavant, que tu jetais sans vergogne, deviennent soudain dignes d’intérêt.

      Donc là c’est peut-être ce qui s’est passé – sans compter qu’en tant que mariée, tu avais bien mieux à faire que collectionner les stickers présents dans les corbeilles de fruits présentes le jour J… lol

      Mais, quand même, je vais y réfléchir car j’adore l’idée des « madeleines de proust ». J’aimerais avoir un endroit ou noter les phrases qui m’ont fait rire dans la journée, ou coller n’importe quel petit truc qui ne dirait rien à personne sauf à moi.

      Ouais, l’essentiel c’est de collectionner les petits trucs que tu adores toi, plus que suivre ce que font les autres. Une idée, comem ça : le point de départ pourrait être « un truc par jour qui m’a fait du bien / qui m’a fait rire / dont j’ai envie de me souvenir ». Et tu brodes à partir de ça.

      Mais tu peux aussi t’autoriser de briser cette règle !

      Sinon, je ne sais pas si tu connais le petit livre Wreck this journal : c’est trop bien ! J’ai la chance d’en avoir deux (un en anglais, un en allemand, que l’on m’a offerts). Ça aussi, ça pourrait t’aider à te décomplexer du collage et libérer ta créativité (note qu’il n’y a pas que du collage à faire dedans, mais aussi plein d’autres trucs rigolos que je te laisse découvrir… ^^).

      Bref, je t’encourage, ça fait un bien fou :) Ce qui est drôle justement c’est de ne pas trop intellectualiser cette activité, de se faire plaisir et de s’amuser avant tout, sans trop cogiter.

    2. En parlant de Paperchase, ce carnet-là est un de mes carnets cultes. Tellement cool !

  7. Je découvre ton blog via le lien chez Laurel.
    J’aime beaucoup tes carnets :-) J’ai fait la même chose il y a quelques années. J’ai toujours les carnets dans une caisse à la cave. Entre temps je suis passée aux carnets à dessins et notes. Mais tu me donnes envie de recommencer ;) Tous les petits papiers que je tiens sont épinglés sur un mur c’est sans doute plus pratique dans un carnet :p Je mets de ce pas ton blog dans mes favoris :)

    1. Salut Soleil, bienvenue par ici ! Très honorée que le blog de Laurel t’ait servi de porte-au-loin jusqu’ici :)

      J’ai fait la même chose il y a quelques années. J’ai toujours les carnets dans une caisse à la cave. Entre temps je suis passée aux carnets à dessins et notes. Mais tu me donnes envie de recommencer

      Cool ! \m/

      Tous les petits papiers que je tiens sont épinglés sur un mur c’est sans doute plus pratique dans un carnet :p

      Bah c’est juste qu’au bout d’un moment, on finit par se lasser d’avoir tout le temps les mêmes trucs sous les yeux. En ça, les tableaux en liège sont pratiques pour pouvoir accrocher et changer régulièrement. Les carnets gardent une trace plus pérenne de tous ces petits trucs trop biens liés à un moment précis…

      Je mets de ce pas ton blog dans mes favoris :)

      Génial, merci ! Au plaisir de te lire à nouveau !

  8. Moi qui voyait le scrapbooking comme un passe-temps futile pour agrémenter des albums photo de stickers kikoolol, tu viens de me réconcilier avec! La façon dont tu accumules les visuels, les dessins.. ça rend quelque chose de super inspirant. Un peu comme un tableau pinterest. C’est vraiment génial :)

    1. Salut Adeline !

      Moi qui voyait le scrapbooking comme un passe-temps futile pour agrémenter des albums photo de stickers kikoolol, tu viens de me réconcilier avec!

      Cool, je suis contente :) C’est vrai que le scrapbooking est connoté hyper cheesy (d’ailleurs moi-même j’aime bien ce côté kitschouille), mais comme d’hab, ce qui compte c’est de faire ce qu’on veut, d’y prendre du plaisir et de créer son propre truc à soi. Je pense que c’est même un des domaines artistiques dans lequel on peut le plus être soi-même : les pages sont personnelles, ça reste entre soi et soi, on peut donc se faire plaisir, y garder des trucs vraiment personnels, ou des trucs idiots qui ne font rire que nous ! :p

      La façon dont tu accumules les visuels, les dessins.. ça rend quelque chose de super inspirant. Un peu comme un tableau pinterest. C’est vraiment génial :)

      Merci ! Est-ce que cela t’a donné envie de t’y mettre ?

  9. Salut Marie !

    J’ai adoré ton article. J’en profite donc pour commenter pour la première fois (alors que j’adore ton blog) puisqu’on partage cette passion des carnets et du « scrapbooking ».

    J’ai des carnets à n’en plus finir. J’ai eu la chance de vivre en Corée du Sud pendant un an et demi, et j’en ai acheté des dizaines de tous les formats, de toutes les couleurs… En plus de ça j’adorais mes magasines coréens, mais à quelques mois de mon retour, j’ai décidé de découper ce que je préférais et de coller le tout dans un carnet dédié à ça. Je fais des pages à thèmes, « ville », « blanc », « filles rousses », « personnes qui portent des vêtements en jean ». Ça devient super précis, mais c’est aussi excitant de finir une page. Du coup, je reviens souvent sur mes premières pages, ça n’a rien de chronologique.
    Je n’y ai pas touché depuis mon retour, mais je recommence à entasser des magasines pour le continuer.

    Merci d’avoir partagé ça avec nous !

    1. Salut Lizzie !

      J’ai adoré ton article. J’en profite donc pour commenter pour la première fois (alors que j’adore ton blog) puisqu’on partage cette passion des carnets et du « scrapbooking ».

      Ah mais c’est super ça ! Je suis ravie de te lire :)

      J’ai des carnets à n’en plus finir. J’ai eu la chance de vivre en Corée du Sud pendant un an et demi, et j’en ai acheté des dizaines de tous les formats, de toutes les couleurs…

      OMG… ♥︎ Ça doit être quelque chose !

      Je fais des pages à thèmes, « ville », « blanc », « filles rousses », « personnes qui portent des vêtements en jean ». Ça devient super précis, mais c’est aussi excitant de finir une page. Du coup, je reviens souvent sur mes premières pages, ça n’a rien de chronologique.

      Très intéressant ! Du coup j’imagine que ces carnets durent un certain temps ? Qu’est-ce qui fait que tu décides de consacrer à tel ou tel thème un carnet entier ?

  10. Oh la la moi aussi je suis une grosse fan de carnet ! J’en ai plein et j’en achète tout le temps. J’adore celui que tu présentes, il est super joli et le concept est très sympa. Moi j’ai un carnet qui me sert de carnet de vie comme je l’appelle, c’est un mélange de carnet de croquis, journal intime et scrapbook. J’en suis déjà à mon 5e ! Je ne me lasse pas de coucher sur papier mes sentiments et des passages importants de ma vie. Aussi j’ai un autre petit carnet Paperblanks dans lequel j’écris des citations dont je veux me rappeler que je croise dans des livres, des magazines, ou sur internet. :)

    1. Hello Chloé !

      J’adore celui que tu présentes, il est super joli et le concept est très sympa.

      Merci ! =)

      Moi j’ai un carnet qui me sert de carnet de vie comme je l’appelle, c’est un mélange de carnet de croquis, journal intime et scrapbook. J’en suis déjà à mon 5e !

      Super intéressant, ce concept de « carnet de vie » ! En quoi le distingues-tu d’un journal intime ? Est-ce que tu publies des pages quelque part, ou bien c’est strictement intime ? Je te demande ça car pas mal d’artistes partagent leurs carnets truffés de mixed media, devenant des œuvres à part entière.

      1. Je le distingue d’un journal intime parce que justement tout n’est pas intime ^^. Certaines choses le sont forcément, puisque le but de mon « carnet de vie » est d’y inscrire les passages de ma vie et mes sentiments. Et non je ne publie pas les pages, du moins pas encore :)

  11. Allez, je me lance, premier commentaire sur ton blog que je suis régulièrement.

    Je suis moi aussi fan des carnets mais je m’empêche d’en acheter trop parce que souvent, je me retrouve après face à la feuille blanche d’un carnet trop neuf et je ne sais pas commencer.
    Un peu comme le premier jour d’école quand j’ouvrais mon cahier neuf et que je m’appliquais à bien écrire, avec des couleurs différentes, et à souligner les points importants… Au bout du 3ème jour, mes bonnes résolutions étaient complètement perdues dans les limbes de mon cerveau.

    Maintenant, c’est pareil, j’ai peur de gâcher un beau carnet…
    Mais ton billet me donne envie de m’y mettre, j’ai acheté un carnet à l’expo Harry Potter, peut être que celui ci sera le bon !

    1. Salut Paulette !

      Allez, je me lance, premier commentaire sur ton blog que je suis régulièrement.

      Youpiii ! Ça me fait plaisir de te lire ! ^.^

      Je suis moi aussi fan des carnets mais je m’empêche d’en acheter trop parce que souvent, je me retrouve après face à la feuille blanche d’un carnet trop neuf et je ne sais pas commencer.

      Mmm, alors si ça peut te rassurer, j’en ai pas mal encore vierges, mais cela ne m’empêche pas de continuer à en acheter quand j’ai un gros coup de cœur. Ce n’est pas terrible pour le feng shui mais bon… :)

      C’est vrai que la page blanche est, par défaut, un peu impressionnante – perso, je commence souvent à écrire / à remplir la deuxième page, laissant la toute première nue.

      Maintenant, c’est pareil, j’ai peur de gâcher un beau carnet…

      « gâcher un beau carnet » : par gâcher, tu entends regretter ce que tu y aurais écrit, collé, dessiné ?

      Ce ne sont que des carnets, des carnets personnels en plus que personne ne va voir, donc tu as l’autorisation d’y faire tout ce que tu veux, tu as même le droit de « rater », d’arracher des pages, de gommer, de recouvrir, de renier, d’enterrer, de jeter, de brûler, même !

      Et ce, que le carnet soit beau ou moche ; ce n’est pas vraiment ça qui a de la valeur, mais ce que tu vas consigner dedans.

      Cela dit, peut-être qu’en acheter un peu moins « beau », pour te dérouiller, pourrait t’aider ?

      Mais ton billet me donne envie de m’y mettre, j’ai acheté un carnet à l’expo Harry Potter, peut être que celui ci sera le bon !

      Yes ! Je t’y encourage, ça fait un bien fou ! C’est quelqu’un de très cérébral qui te dit ça, mais : il faut essayer de ne pas trop intellectualiser cet acte créatif.

      Tiens, je te recommande ce billet, écrit par Elliness, qui a le potentiel de te donner des idées pour commencer :)

      1. « gâcher un beau carnet » : par gâcher, tu entends regretter ce que tu y aurais écrit, collé, dessiné ?

        Gâcher, dans le sens d’avoir envie d’arracher la page pour remettre le carnet propre et vide. Mais comme tu dis, j’ai reçu par un collègue un carnet noir, cadeau marketing d’un prestataire. J’ai collé un sticker dessus et c’est parti !
        On verra jusqu’où !

        Merci pour le lien, c’est intéressant comme démarche l’écriture automatique.

  12. Bonjour Marie !

    Merci pour ce chouette partage…
    Ah, l’amour des carnets et des agendas! J’ai encore mes agendas de lycée où ma vie se trouve dedans, mes journaux intimes, mes carnets de citations, et maintenant de nouveaux carnets à remplir !
    Mon chum utilise le sien pour noter les cours qu’il donne (il est instructeur de fitness), j’en ai mis un de côté pour écrire un journal à ma fille (qui a présentement 5 mois mais j’espère qu’elle aimera la démarche quand elle sera plus grande)!

    Et sinon, tous ces collages, ces bouts de papier, tickets de caisse, note de repas… j’en ai une armoire complète !
    J’ai commencé après un voyage en Chine, je voulais faire un souvenir de ce voyage et j’en ai fait trois « tableaux » de collages. Depuis j’ai continué et j’ai même fait une bibliothèque en cartons en collages :-).
    Si ça t’intéresse pour de l’inspiration (même si je doute que tu n’en manques pas du tout), je t’enverrai des photos avec plaisir !

    Merci encore pour ce partage, je vois que je ne suis pas la seule à tout garder pour le jour où j’utiliserai tout ça !

    ps: tu les achètes où tes masking tape? ils sont beaux *_*

    1. Coucou Mathea ! Toujours un plaisir de te lire, merci pour ton commentaire :)

      J’ai encore mes agendas de lycée où ma vie se trouve dedans, mes journaux intimes, mes carnets de citations, et maintenant de nouveaux carnets à remplir !

      Hihi, toi aussi ? ^.^;

      j’en ai mis un de côté pour écrire un journal à ma fille (qui a présentement 5 mois mais j’espère qu’elle aimera la démarche quand elle sera plus grande)!

      C’est super comme idée. Tu mets quoi dedans ? Des anecdotes, des photos ? Nul doute que ta fille sera très heureuse de le découvrir en temps voulu !

      Si ça t’intéresse pour de l’inspiration (même si je doute que tu n’en manques pas du tout), je t’enverrai des photos avec plaisir !

      Mais oui, envoie ! Mon adresse email est placardée un peu partout sur mon site… ;)

      ps: tu les achètes où tes masking tape? ils sont beaux *_*

      Principalement sur Etsy, en charchant « washi tape » ou « masking tape » tu devrais pouvoir trouver ton bonheur ! Le masking tape « galaxie » vient de là par exemple :)

  13. je crois qu’on partage la même passion pour les carnets et le même plaisir à les remplir!

    1. ^.^

  14. Tu me donnes envie d’en refaire ! Je cherchais des idées pour faire des petits livres d’images pour mon neveu et je découvre ton site : y’a plusieurs années (quand j’étais étudiante au beaux-arts fin années 90)je faisais des carnets d’idées, de recherches(collages, croquis…) notamment pour les sujets donnés par les profs mais surtout pour mon diplôme… j’ai continué un peu après… maiss plus trop le temps pour les collages maintenant il me servent à croquer et noter mes idées. Moi aussi je craque régulièrement sur des carnets : pour certain j’ai une idée bien précise pour d’autres c’est au coup de coeur… y’a aussi les achats compulsifs quand j’en trouve à petit prix dans certains magasins dont je ne citerais pas les noms (chaines de magasins qui revend les invendus, dégriffés, fins de séries, sinistres …).

    1. Salut Anne-Laure ! Ah oui, bon plan, les petits prix papeterie dans les fameux magasins… Tout cela a un coût non négligeable, surtout quand on en achète beaucoup, donc une petite ristourne n’est jamais de refus !

      Est-ce que toi aussi tu conserves certains carnets des années avant de trouver THE idée pour les utiliser ?

Les commentaires sur ce billet sont désormais fermés, mais vous pouvez toujours m’envoyer un email si vous souhaitez me dire quelque chose !

Billets adjacents