Comme je le disais ce tantôt sur Twitter, j’étais partie pour faire une razzia de disques cet après-midi – j’y avais même pensé toute la semaine -, pour au final rentrer « quelques » livres…

« Face Hunter » d’Yvan Rodic

Facehunter

La plupart des photographes de rue sont attirés comme des aimants par les marques et demandent sans cesse à leurs victimes : « Qu’est-ce que vous portez ? » Mais qui ça intéresse, au juste ?

Dixit l’auteur dans son premier ouvrage, compilant 326 looks croisés à Paris, Londres, New York, Mexico ou encore Singapour. 326 individus, leurs fringues et leur « petite histoire », photographiés par Yvan Rodic, alias Face Hunter. Ce Londonien parcourt les rues du monde pour capturer une allure, une humeur – transcrire un street style particulier.

Fuyant comme la peste les panoplies à la Fruits, le chasseur de visages collectionne les portraits d’individus aux looks extrêmement personnels, créateurs de leurs propres tendances. La mode, explique-t-il en préface, n’est plus une « simple liste d’ordres à exécuter » ; c’est une possibilité offerte à tout un chacun de « devenir son propre micro-Etat, son propre directeur artistique et, enfin, véritablement soi-même ».

Le résultat est saisissant d’imagination et de mélanges ! Ici, un collier Game Boy, là, des jambes recouvertes d’un collant plumetis ; une grande blonde sautant dans un fourreau pailleté, un éphèbe au chapeau militaire, ou encore un chevelu aux chaussures bleues. Cet ouvrage cosmopolite et néanmoins très racé rejoint directement la pile des livres que je consulte en cas de besoin urgent d’un fix d’inspiration. ;-)

Face Hunter, Yvan Rodic, Paris, Editions Thames & Hudson, 2010, 320 pages

« ASPIC », « Paulette Comète » et « Alice »

Tiens, cela faisait longtemps que je n’avais plus acheté de bande-dessinée ! Immédiatement séduite par le dessin de Aspic, Tome 1 : La Naine aux ectoplasmes et de Paulette Comète, Tome 1 : Justicière à mi-temps, c’est avec un plaisir tout particulier que j’ai acheté Alice aux pays des merveilles, puisque j’ai pu assister, certes de loin, à la conception des illustrations de celui-ci.

Pas encore eu le temps de les lire, bien sûr. Du premier album, j’attends une enquête à la Sherlock Holmes, à en croire par la première phrase du résumé : « De la plus célèbre des médiums parisiens que consultait le Tout-Paris de ce XIXe siècle en pleine révolution moderniste, ne reste aujourd’hui que deux globes oculaires sanguinolents parmi des poupées de porcelaines brisées jonchant le sol… ».

Du deuxième, j’ai cru deviner qu’il s’agissait d’une jolie petite histoire un peu mutine (voire coquine) ; la couverture m’a fait penser à un mix entre Fantômette, Poison Ivy et Black Canary – créatures dont je suis totalement friande.

Enfin, je pense que le pays des merveilles de Xavier Collette et David Chauvel présente une alternative immensément créative à Disney d’une part et à Tim Burton d’autre part (d’ailleurs estampillé Disney). Fan du travail de Collette, je salive d’avance à l’idée de parcourir l’album, que je devine sublime… (Rien que la couverture est… à tomber!)

  • Aspic, Tome 1 : La Naine aux ectoplasmes, Thierry Gloris et Jacques Lamontagne, Paris, Soleil Productions, 2010, 47 pages
  • Paulette Comète, Tome 1 : Justicière à mi-temps, Mathieu Sapin et Christian Rossi, Paris, Dargaud, coll. Poisson Pilote, 2010
  • Alice au Pays des Merveilles, Xavier Collette et David Chauvel, Paris, Drugstore, 2010, 71 pages

Mon Gras et moi, de Gally

« Mon gras et moi » de Gally

Voilà déjà deux ans que Gally a publié cette excellente BD, que je n’ai achetée et lue qu’aujourd’hui. Mon propre petit bidon m’a-t-il poussé à l’acte ? Nul ne le saura probablement jamais. Quoi qu’il en soit, l’auteure fournit ici un album qui fait rire, souvent jaune, d’ailleurs.

Le personnage décrit ici est une jeune-femme grosse qui lutte contre ses bourrelets, ses pulsions hyperphages et le regard des autres. Le sujet, rarement croisé en BD et finalement assez délicat, est traité avec beaucoup de finesse et d’humour par celle dont je lis le blog avec dévotion.

Un super petit livre, à double tranchant, à conseiller à celles et ceux pas coincés des zygomatiques :)

Mon Gras et moi, Gally, Paris, Diantre! éditions, 2008, 80 pages

La revue Hey!

La double couverture de « Hey! »

Coup de coeur immédiat pour Hey !, cette revue dédié à l’art moderne et à la culture pop, dont le numéro 1 vient tout juste de sortir chez Ankama.

En le feuilletant, j’ai été charmée par le format original de l’objet (alternant verticalité et horizontalité), par la variété des univers artistiques abordés (on y croise notamment Navette, Kris Kuksi et Carmen Gomez), par les articles bilingues, ainsi que par son petit côté « arts and crafts » (des stickers dessinés par différents illustrateurs ainsi qu’un livret et une « poupée de bureau » signés Blanquet sont fournis dans la revue).

Les Américains ont Hi-Fructose et Juxtapoz : maintenant, nous autres Frenchies avons aussi notre magazine consacré aux arts underground et tordus. Certes, l’objet est un peu cher, mais une telle qualité a un prix. Bref, vive Hey ! 8-)

Marie

4 commentaires

  1. Hmpff ça donne envie de venir faire une razzia dans ta bibliothèque tout ça…

  2. ;-)

  3. « Aspic » a l’air sympa! Et je serais curieuse de feuilleter la revue « Hey ». S’il est possible que le contenu ne me plaise pas entièrement, l’objet a l’air très intéressant!

  4. Oui, il l’est ! C’est chouette de tomber sur une parution aussi fouillée, tant dans la forme que le fond.

Les commentaires sur ce billet sont désormais fermés, mais vous pouvez toujours m’envoyer un email si vous souhaitez me dire quelque chose !

Billets adjacents