Petits hommes verts lunemauviens

Ce week-end, j’ai eu le privilège de recevoir, dans ma Boîte à Lumière lyonnaise, mes trois accolytes de La Lune Mauve, à savoir Nienna, Pheno et Ubix.

Cette rencontre était prévue depuis quelques mois, suite logique des longues conversations à huit mains ayant lieu via MSN.

Ce n’est pas la première fois que je rencontre « en vrai » des gens longuement fréquentés sur le web. J’ai même une petite expérience dans ce domaine, même si, toujours sauvage, je n’accepte de rencontrer que les personnes dont je me sens vraiment proche. Car passées la surprise et la joie de pouvoir enfin mettre un visage sur un pseudo, au-delà de la frime éventuelle, il faut avoir des choses à se dire.

Car, une fois n’est pas coutume, Internet déforme les corps et radicalise les discours. Combien de fois me suis-je prise au piège de me construire toute une image mentale d’un pseudo, qui au final n’avait que très peu à voir avec la réalité de la personne qu’il dissimulait?

C’est donc toujours avec une touche de stress que je me prépare psychologiquement dans ces cas-là, d’autant plus stressée quand il est question d’internautes avec qui s’est dessinée, en ligne, une sacrée complicité.

J’avais déjà rencontré Pheno à deux reprises (ce fut même elle qui m’accompagna au concert de Tori Amos en juin 2005, prenant sur elle puisque sa drogue à elle s’apelle Nine Inch Nails, Ministry ou Peaches), me rendant même chez elle, à Angers, au printemps dernier.

Si j’avais visé juste en imaginant Nienna, je me représentais Ubix de manière bien plus floue, le seule indice que j’avais étant un Photomaton complètement barré qu’il réalisa il y a longtemps pour illustrer une idée qui se concrétisera sur la nouvelle version du site.

Nul besoin de dire que, des choses à nous dire, nous en avions tous les quatre une cargaison: des examens et de nos déménagements; de WordPress et de la balise title; de la création des Cacahuètes d’or, nouveau prix honirifique décerné aux choses qui craignent, bientôt sur La Lune Mauve.

Et puis ces fous rires bloguesques, et cette promenade dans le vieux Lyon, durant laquelle nous découvrîmes avec effroi que les fameuses quenelles de Lyon pourraient n’être qu’une légende…

Ce trop court week-end fut également marqué par des Polaroids déglingos, des charentaises roses estampillées Barbie, et du Coca coulant à flot. L’odeur de la cigarette des deux petites dames plane encore vaguement dans l’air, tandis que les miettes de nos victuailles jonchent joyeusement le sol. Pas vraiment le coeur à tout aspirer.

Finalement, c’est bien ce qu’on se disait: Internet permet aux gens de se regrouper par centres d’intérêt réels, a contrario de ce qui se passe en général dans le réel où on fréquente souvent les autres par défaut, faute de mieux.

Ici, rien de tel. C’est une banalité de le dire, évidemment, mais c’est quand même une sensation étrange que de me retrouver, moi, d’ordinaire si reclue, entourée de trois supers amis avec qui j’ai tant en commun.

Cela inclut non seulement nos activités lunemauviennes, mais aussi nos opinions politiques (même pas fait exprès), nos rythmes de vie effrénés, notre côté « bons élèves », notre humour, aussi… Mise en parallèle avec les rares relations amicales et bien réelles que j’entretiens ici et là, y’a pas photo: j’aimerais trop, trop qu’on vive tous dans la même ville! Et, oui, j’assume totalement le côté pyjama party de cette phrase. :)

Les Lunemauviens ne m’en voudront pas de dire que nous formons une belle brochette de freaks. En tout cas, à en juger par la façon dont nous dévisageaient des Lyonnais crétins, c’est ce que je me suis dit. Qu’est-ce que ça aurait été si on s’était déguisés en gotheux!

Beating A Dead Horse 2

Outre l’aspect humain qui a largement contribué à la réussite de cette première rencontre collective, c’est aussi la concrétisation de La Lune Mauve 2 qui nous a motivés. Sans en dire davantage (l’ours en peluche n’étant pas encore dépecé), j’ai le feeling plus fort que jamais que la renaissance de l’Astre violet sera un évènement important pour nous tous.

Si on m’avait dit, à 17 ans, que sept ans plus tard, ma misérable page perso deviendrait un webzine culturel collectif, indépendant et fier de l’être, j’aurais rigolé comme une débilos.

Pour vous, ce ne sont que des bruits de couloir supplémentaires, car vous n’avez toujours rien de concret à vous mettre sous la dent. Néanmoins, pendant que vous attendez gentiment que les choses se passent, d’autres Lunemauviens nous accompagnent déjà dans cette aventure, en trempant leur plus belle plume dans du sang de dragon, rédigeant, appliqués, d’intenses manuscrits. Nous savons déjà, toute récente que soit notre association de bienfaiteurs, sur qui nous pouvons compter et quelles sont les valeurs communes que nous défendrons à travers ce site.

Construire un nouveau monde avec des individus qui vivent, aiment et détestent plus intensément que la moyenne est une expérience vraiment unique. J’aimerais m’étendre davantage sur le sujet, mais ma double vie m’appelle déjà, et puis j’aurai tout le loisir d’écrire de nouvelles tartines pour le making-of de La Lune Mauve 2…

Marie

12 commentaires

  1. Tout le plaisir était pour moi ! :-)))
    Encore peu de rencontres IRL (de personnes déjà connues sur la Toile) à mon actif, mais celle-ci était particulièrement trépignesque !
    (Adjectif piqué à Pheno entre deux litres de Coca :D)
    Outre que le séjour était vraiment un bon moment, lapins mauves micro-ondables et montagnes de crêpes ingurgitables inside, le projet de La Lune Mauve n a jamais été aussi enthousiasmant et unique… J espère vraiment que cette super aventure (comme ils disent à M666) sera aussi agréable pour les lunemauviens présents et futurs qu elle l est pour nous !
    Et la balise title, même pas peur. :D

    A part ça, je suis désolée pour les relents tabagiques (ahem, le sevrage est pour quand déjà ?) et très fière d avoir, pour une fois et en Pola, des bottes de sept lieues…

    Bises blogueuses ^^,

    Nienna

  2. Oh oui, désolée pour les vieux relents de tabac. Pourtant, j’avais essayé de bien aérer avant de partir. Zutécrotte. :-)
    Sinon oui, mortel week-end. Encore une ribambelles de souvenirs forts désopilants.

    nous découvrîmes avec effroi que les fameuses quenelles de Lyon ne sont qu’une légende!

    Ca, j’avoue, j’ai encore du mal à m’en remettre. D’autant plus que c’est moi qui, bassement, avait lancé la rumeur. J’ai honte.

    Quant aux rencontres IRL, c’est toujours un sentiment étrange qui m’envahit. La complicité (induite par les nombreuses conversations sur le net) chahutée par une présence physique aussi inconnue qu’incongrue.

    Mais qu’est-ce qu’on a rigolé quand même. :-D

  3. Vous avez mangé des quenelles dans le vieux lyon? j’imagine me^me pas le restau!! Il y a de merveilleux donuts et muffins dans le vieux Lyon en tout cas..; (chacun ses goûts hihi)
    au fait, génial ton smiley ^^

  4. @Tatiana: non justement j’ai écrit qu’on n’en a pas trouvées:

    cette promenade vieux-lyonnesque durant laquelle nous découvrîmes avec effroi que les fameuses quenelles de Lyon ne sont qu’une légende!

    J’aime bien les muffins et les donuts aussi, c’est compatible :)

    @Nienna et Pheno: ne vous inquiétez pas pour la fumée, c’était vraiment un fumet très léger (jeu de mooot!) ^^

  5. je me représentais Ubix de manière bien plus floue, le seule indice que j’avais étant un Photomaton complètement barré

    Lol! N’as tu pas été effrayée par l’idée d’inviter un possible dingue chez toi? :P
    Maintenant ce petit mystère est tombé. :-)

    La complicité (induite par les nombreuses conversations sur le net) chahutée par une présence physique aussi inconnue qu’incongrue

    Exactement. Il faut dépasser l’impression de poursuivre avec des inconnus une conversation entamée. Je n’avais jamais fait de rencontre IRL, c’est un poil déroutant ; mais je n’en suis pas du tout dégoûté, ça se passe très bien. Très très bien. :-)

    Et grand jeu pour tous les lecteurs du blog/membres du forum, le premier qui trouve l’ordre exact du staff de gauche à droite sur le photomaton gagne!

  6. Ouaip, on sait enfin à quoi ressemble l’homme en noir ! (en fait il est en rouge :D)

    Et grand jeu pour tous les lecteurs du blog/membres du forum, le premier qui trouve l’ordre exact du staff de gauche à droite sur le photomaton gagne!

    Excellent :D
    Allez un indice… Nan. En fait, nan. :D

  7. Et grand jeu pour tous les lecteurs du blog/membres du forum, le premier qui trouve l’ordre exact du staff de gauche à droite sur le photomaton gagne!

    … gagne quoi, on ne sait pas mais c’est pas grave

  8. A noter qu’un muffin à la quenelle c’est super bon aussi :)

    Le pola est terrible, ça ferait vraiment une pochette d’album excellente!!

  9. Je tente: (j’aime gagner! hehe)
    de g. à d.: Kreestal (c’est elle qui tient l’appareil!), Pheno, Nienna, Ubix

    Alors?

  10. @Tatiana: good point pour kReEsTaL, le reste est faux.. ^^

  11. Pour le pola, la plus petite, c’est Nienna!!! ;)
    Sinon je dirais, de gauche à droite : Krees, Nienna, Ubix, Pheno!
    Et on gagne quoi ???! ;)

    Sinon, ravie de voir que ce week end fut haut en couleurs et en fou-rires!

    Bises vert thé.

    (faut même répondre à une question de math pour poster…)

  12. @Deedlot: gagné! Tu gagnes toute notre estime, uh uh X-D

    Quant à la question de maths (quand même simplissime!), c’est pour éviter le spam… ;)

Les commentaires sur ce billet sont désormais fermés, mais vous pouvez toujours m’envoyer un email si vous souhaitez me dire quelque chose !

Billets adjacents