Je suis heureuse de commencer ma nouvelle rubrique « Muses modernes » en vous présentant le fantastique travail d’Iris Compiet, une illustratrice hollandaise dont j’ai découvert les illustrations sur Instagram !

Qu’il s’agisse de ses croquis ou de ses aquarelles, à chaque fois je suis estomaquée devant tant de personnalité et de grâce.

Forcément, on pense parfois aux fées de Froud – cependant Iris Compiet a son trait bien à elle, et a développé un univers féerique à part entière auquel on peut difficilement rester insensible lorsqu’on s’intéresse de près au Petit Peuple. D’ailleurs, l’artiste déteste dessiner des fées mignonnes, ce qui est tout à son honneur !

Ce qui me fascine le plus dans ce qu’elle crée, c’est avant tout les couleurs de ses peintures, à tomber par terre, mais aussi ses textures. Chaque œuvre est si riche, artistiquement, et démontre une telle maîtrise technique de l’aquarelle, qu’on peut aisément y passer un bout de temps à décortiquer chaque petit détail… (Ou alors c’est juste moi ?)

À chaque fois qu’une photo publiée par Iris Compiet apparaît dans mon flux Instagram, j’ajoute celle-ci frénétiquement à mes favoris, et retourne souvent regarder l’ensemble de sa galerie, juste pour le plaisir des yeux et du cœur. L’inspiration que je tire de cet univers mystérieux, qui semble pourtant si familier, est sans limite.

Outre le dessin et la peinture, Iris fait également du modelage : elle crée notamment ses propres cadres, ce que je trouve génial !

« Wystman » par Iris Compiet

Ce qui me plaît tout particulièrement sur Instagram, c’est que les artistes s’y sentent libres d’y montrer comment ils fabriquent leurs œuvres. J’ai toujours été une grande fan des making of, aussi je peux vous dire que je me régale lorsque Iris partage ce genre de photos sur Instagram :

Inutile de dire que ses vidéos en accéléré captivent également toute mon attention, tellement je suis avide de savoir comment les artistes aquarellistes expérimentés font :

Cela ajoute beaucoup de valeur au seul portfolio, et dévoile tout le savoir-faire de l’artiste : l’art comme procédé, comme processus, et non comme le seul résultat.

On suivra tout particulièrement le projet de livre auto-édité d’Iris, intitulé Fairies of the Faultlines, pour lequel elle lancera bientôt une campagne de crowdfounding.

En attendant, son carnet de croquis, auto-édité lui aussi, est déjà disponible dans sa boutique (vous pouvez d’ailleurs en voir un aperçu vidéo) : si vous en commandez un, non seulement Iris vous le dédicacera, mais elle y dessinera également un petit quelque chose, rendant chaque carnet unique !

Vous pouvez aussi la soutenir sur Patreon et recevoir un paquet de goodies très sympa en forme de remerciement.

Bonus : ce fan art absolument magnifique d’Amanda Palmer, que j’adore !

Merci à Iris Compiet pour m’avoir autorisée à publier son travail sur La Lune Mauve.

Post scriptum

Pour terminer, un mot à propos de cette nouvelle rubrique « Muses modernes ».

Cela fait un moment que j’ai envie de valoriser le travail d’artistes contemporain·e·s que j’estime : il s’agit en général d’artistes de la même génération que moi ou presque, qui utilisent particulièrement bien Internet pour faire connaître leur travail.

Au départ je pensais orienter ce type de billet autour d’Instagram, étant donné que c’est dorénavant grâce à cet outil que je fais la plupart de mes découvertes artistiques et créatives. Mais je me suis dit qu’Instagram ne serait pas éternel. Cela aurait donc été bizarre de consacrer une rubrique entière à un média, plutôt qu’aux artistes à qui il permet de percer.

J’étais également mal à l’aise de mélanger le travail de plusieurs artistes au sein d’un même billet : au lieu de faire un long billet gloubi-boulguesque, je me concentrerai sur le travail d’une personne au sein d’un billet individuel. Cela devrait garantir une bonne espérance de vie à cette nouvelle rubrique, étant donné que la liste des artistes dont j’ai envie de vous parler est particulièrement longue !

D’ailleurs, bien qu’il y sera souvent question de dessin et de peinture, je compte aussi parler d’orfèvrerie, de photographie, de tatouage, de stylisme et de bien d’autres formes d’art. Il devrait donc y en avoir pour à peu près tous les goûts, même si je choisirai toujours des univers plutôt sombres, bizarres et/ou mélancoliques, dans le plus pur état d’esprit lunemauvien.

Enfin, il s’agira la plupart du temps de muses femmes, et souvent Lesbiennes, Gays, Bisexuelles, Transgenres, Intersexes ou Queers (LGBTIQ), non seulement parce que ce sont des personnes dont je me sens proche, et dont les messages et retours d’expériences me touchent particulièrement, mais aussi par solidarité, parce qu’iels manquent souvent de visibilité.

Le contenu de la commande que j’ai passée chez Iris Compiet
Le contenu de la commande que j’ai passée chez Iris Compiet

La Lune Mauve est une planète où le mélange des genres – au sens large – est de mise, et je pense que quand on publie un blog, on a une responsabilité et un rôle à jouer non seulement pour faire entendre sa propre voix, mais aussi pour aider celle des autres à être entendue. Dont acte ! :)

Voilà, je tenais à vous présenter tout ce cheminement. J’espère que cette rubrique vous plaira ! Je serais ravie que vous me fassiez part de vos remarques et de vos suggestions, en particulier s’il y a des artistes dont vous adorez le travail et qui pourrait également me plaire.

À part ça, j’ai enfin publié ma blogroll, avec la plupart de mes blogs préférés. Jetez-y un œil et dites-moi si cela peut vous permettre de faire quelques découvertes !

Ah, et j’ai changé d’outil pour vous permettre de vous abonner aux commentaires. Je croise les doigts pour que vous trouviez ça pratique et facile à utiliser. N’hésitez pas à me faire part de vos retours si jamais tel n’était pas le cas ! J’ai à cœur votre confort sur ces terres empourprées.

kReEsTaL

Déjà 10 commentaires

  1. Magnifique ! Merci pour la découverte, je ne connaissais pas cette artiste (et en effet, il y a un petit lien de parenté avec Froud).

    Répondre

    1. Je suis contente que son travail te plaise ! Merci pour ton petit mot :)

      Répondre

  2. Wahou, j’adore ! Une merveilleuse découverte :)
    Je suis fan du fait qu’elle partage des pages de ses carnets et son work in progress, c’est souvent ce que je préfère chez les artistes !
    J’ai hâte de découvrir d’autres artistes via cette rubrique :D

    Répondre

    1. Je suis fan du fait qu’elle partage des pages de ses carnets et son work in progress

      Tout pareil ! Et d’ailleurs ça m’encourage à continuer à publier mes gribouillis du mois et autres trucs en cours, sans honte, un peu comme Austin Kleon nous encourage à le faire.

      Répondre

  3. Ce n’est pas trop mon univers mais par contre sa technique est impressionnante et je trouve ça génial qu’elle partage de façon transparente sa manière de travailler et de peindre. Sa vidéo en accélérée est géniale !

    Répondre

    1. sa technique est impressionnante et je trouve ça génial qu’elle partage de façon transparente sa manière de travailler et de peindre. Sa vidéo en accélérée est géniale !

      Oui, je trouve ça fascinant également de voir comment les choses sont fabriquées ! Ce qui est d’autant plus fascinant à l’aquarelle c’est qu’au début ça part souvent mal, quand les premières couches de couleurs sont posées on n’est pas forcément sûr·e du résultat ; mais à force de rajouter des couches, ça rend bien, c’est un peu magique !

      Bon, faut de l’expérience quand même, car moi j’ai beau rajouter des couches, je foire souvent mes peintures :’D

      En tout cas je note que l’aspect making-of t’intéresse beaucoup aussi :) J’essaierai de continuer à valoriser ça dans mes futurs billets.

      Répondre

  4. Je sens que je vais beaucoup aimer cette nouvelle rubrique, ta démarche est très belle et bienveillante ! <3
    En tout cas, cette première muse est une jolie découverte, et je partage cette admiration pour les "coulisses" de l'art, c'est fascinant à regarder !

    Répondre

    1. Merci Hélène ! Ta réaction m’encourage bien, bien, bien à continuer :)

      Répondre

  5. Je suis presque étonnée que cette rubrique n’existe pas déjà… enfin ça devait avoir cours sur la lune mauve le webzine, je suppose (pas de souvenir).

    Je pense que son travail est à suivre en effet ! Depuis quelques mois il m’arrive de le croiser sur l’explore d’Instagram (pour une fois que les algorythmes font plutôt bien leur boulot). Cela fait longtemps que je ne m’étais plus trop penchée sur le travail d’un artiste du féérique, sans doute par lassitude — oui je sais c’est ma spécialité — des travaux un peu trop axés sur le chara-design, quand ils ne semblent pas formattés sur le modèle de Pixar ou de ce qui pourrait plaire à des recruteurs dans le jeu vidéo. J’ai souvenance de quelqu’un de ma connaissance qui a publié un livre sur un certain folklore qui me tient à cœur pour lequel il croyait sans doute avoir brossé le sujet alors que j’ai de mon côté eu l’impression que c’était un peu de l’esbrouffe.

    Rien de tel, à contrario, que quelques coups de pinceau traditionnels pour me faire craquer, surtout si chaque créature semble avoir une raison derrière la façon dont elle est façonnée autre que les tendances sus-mentionnées.

    Longue continuité à cette rubrique !

    Répondre

    1. Je suis presque étonnée que cette rubrique n’existe pas déjà… enfin ça devait avoir cours sur la lune mauve le webzine, je suppose (pas de souvenir).

      Plus ou moins, c’est vrai ! :)

      Cela fait longtemps que je ne m’étais plus trop penchée sur le travail d’un artiste du féérique, sans doute par lassitude

      Je comprends totalement… Moi aussi j’ai tendance à trouver que tout finit par se ressembler, mais heureusement il reste encore des pépites à découvrir !

      Rien de tel, à contrario, que quelques coups de pinceau traditionnels pour me faire craquer, surtout si chaque créature semble avoir une raison derrière la façon dont elle est façonnée autre que les tendances sus-mentionnées.

      Ça me fait drôlement plaisir de savoir que le travail d’Iris te plaît malgré tout. Son univers esthétique me rappelle un tout petit peu les incroyables créations de Virginie Ropars (dont j’espère pouvoir parler sur LLM un de ces quatre) : une féerie sombre, interlope, angoissante parfois.

      Longue continuité à cette rubrique !

      Youpi !

      Au fait, je ne sais pas si tu as vu, mais Eirwen à répondu à ton avant-dernier commentaire au sujet de l’Écosse, avec des infos qui peuvent t’intéresser. :-)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents