c’est si agréable de remplacer le contenu des cases par mes propres références

plus besoin de sang bleu, ni d’encre bleue, ni de pensées bleues, ni d’hématomes –
plus besoin de peintre, either
j’ai ma propre palette
et mes propres pinceaux

je n’ai plus besoin de tes toxicolors
j’ai ma propre lumière
et mes crayons sont bien affûtés

ton souvenir est une corvée
au loin je t’ai vu disparaître
et avec toi ma nausée

étrange comme ton fantôme réapparaît dès que je prends la plume
même si en ces terres je vénère plutôt l’ange de terre

dans ma tête c’est cette musique qui défile

violet de manganèse
ocre brûlée
turquoise de cobalt
et re-violet

un jour, tu sauras lire à travers les lignes

pour moi, tous les C ressemblent à la lune

Marie

Déjà 2 commentaires

  1. « pour moi, tous les C ressemblent à la lune »
    Sourire, souvent quand on regarde mon tatouage Lunesque « Mais c’est un C? »

    :-)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents