Ah, nous y voilà. Un peu moins de régularité, un peu moins d’assiduité.

La tête ailleurs – pas que ça change beaucoup, mais il faut admettre que j’ai moins la tête à bloguer en ce moment. Cette semaine, je n’ai pas eu envie de vous balancer une liste de trucs funky comme je le fais chaque vendredi. Cette impersonnalité que j’ai rendue obligatoire me saoûle un peu, même si je sais que ça va passer !

Ces derniers temps, j’ai été particulièrement dans la lune, bien que happée par mes journées salariées. Le temps passe à une vitesse folle, mais bien loin de moi l’idée de me plaindre : l’été s’arrête enfin, laissant la place à l’automne, ma saison préférée ! Il y a en été une sorte d’impudeur qui m’a toujours mise mal à l’aise. Les corps étalés, les odeurs corporelles encore plus marquées qu’à l’accoutumée, dans le métro… Le seul avantage, ce sont les soirées ensoleillées. Et encore, je crois que je suis trop geek pour réellement savoir en profiter.

Tandis qu’en automne, on respire. Plus de températures indécentes me forçant à laisser mes habits sombres au vestiaire ; plus de harcèlement moral venant de la météo. En automne, je me suis toujours sentie bien. L’été me déprime… sauf si la mer se trouve à cinq minutes à pieds.

Ces derniers temps, voici en vrac ce qui me passe par la tête, et me permet de la garder hors de l’eau…

Les livres

Les livres, ou plus exactement les romans, que j’ai commencé à lire dans le métro, pour avoir moins le sentiment d’y perdre mon temps. Mes récentes lectures impliquent Lovecraft et Lydia Lunch – le mélange des deux fut absolument explosif. Là, je pense enchaîner sur Neil Gaiman et Mélanie Fazi. Moi qui était un peu beaucoup fâchée avec la littérature, suite au dégoût profond que j’ai eu pendant mon année de prépa où j’ai dû lire jusqu’à en vomir, me voici prête à reprendre la route des belles lettres. La preuve : lors de ma dernière chasse aux livres, d’où je reviens en général avec quelques coûteux artbooks, je suis revenue avec trois romans.

J’aime surtout la deuxième image, car on peut y voir l’architecture bizarroïde décrite par Lovecraft dans la nouvelle L’Appel de Cthulhu. En fait, cette nouvelle m’a déjà bien passionnée lorsque je l’ai lue (rendant les suivantes un peu pâlottes, j’avoue…). Mais c’est maintenant, alors que je suis en train d’y repenser et de la digérer, qu’elle me semble révéler toute sa force.

Mon chat

Mon chat. J’en suis toujours complètement gaga. La bête aura bientôt six mois, dont quatre passés en notre compagnie. Hormis un petit problème comportemental depuis dix jours dont je vous passe les détails, tout se passe à merveille. Ma sœurette me disait qu’une fois qu’on a adopté un animal, on ne se souvient plus comment c’était avant, que ça change la vie pour toujours. Avec Shera (progressivement, j’abandonne le tiret entre « she » et « ra », car les français prononcent [chira], ce que je déteste ! Il faut prononcer [chéra] !) – avec Shera donc, c’est tout à fait ça. Il n’y a rien de plus doux que la fourrure de cette boule de poils, contre laquelle j’aime à ronronner moi-même. Moi qui suis toujours rivée sur mes ordinateurs ou sur mes livres, j’ai dû assouplir ces habitudes pour m’occuper de mon chat. D’ailleurs, ces deux dernières semaines, j’ai un peu moins pris le temps de jouer avec elle, et elle me le fait bien sentir…

Shera
Shera

Ces « petits riens » qui font tout

Les p’tits trucs insignifiants mais qui font plaisir, aident à retrouver l’énergie, portent vers la bonne humeur. Du genre :

  • la très légère odeur de café qui règne en permanence dans la cage d’escalier de mon immeuble. Une bonne odeur familière, d’un vrai « chez soi », qui me met toujours d’humeur guillerette le matin lorsque je pars bosser. Même si je suis plus thé que café, rien ne me met jamais de meilleure humeur que le parfum d’un expresso bien serré !
  • l’espace « Vintage Lovers » de la Fnac. Mon dieu, je dois être la cible marketing incarnée, car tout me plaît ! Du post-it à 10€ aux crayons « baguettes de batterie », sans compter la coque pied-de-poule pour iPhone que j’ai bien sûr achetée… J’adore le concept de ce rayon éphémère à la Fnac, ainsi que la sélection qui y est faite ! La première collection était ciblée couleurs, et j’avais déjà bien apprécié. Mais là, avec le vintage, ils ont fait encore plus fort.
  • « Le roi de Sicile » et « Nut Crackers », les deux thés que j’ai découverts chez Merry Monk. J’ai découvert cette échoppe un peu par hasard, et ai été immédiatement séduite par l’accueil qui m’y a été fait. J’ai été très bien conseillée par la patronne, qui en connaît un rayon ! Et puis c’est l’occasion de découvrir des thés uniques, puisqu’il ne s’agit pas d’une chaîne. Donc, « Le roi de Sicile », c’est un Earl Grey absolument irrésistible,dans lequel le goût subtil de la bergamote est très prononcé ; et « Nut Crackers », c’est un mélange de thés noirs auxquels on a ajouté des noisettes et des amandes. Yum !
  • Recevoir du vrai courrier écrit à la main de personnes chères. Je suis une correspondante extrêmement nulle : je mets en moyenne quatre mois et demi à répondre aux lettres qu’on m’envoie (faut me comprendre, à force d’utiliser un clavier, mes doigts ne savent plus tenir un stylo, faut prévoir de la rééducation, tout ça … :-P ). Mais quel plaisir de lire du courrier, de découvrir des photos, de sentir l’odeur du papier et de l’encre mélangés… un pur bonheur !
  • Travailler avec des passionnés, et progresser techniquement. J’ai la chance de faire un métier que j’aime, et surtout, de travailler dans une équipe de passionnés (d’aucuns les disent même intégristes). Certes, bosser en open space me tape régulièrement sur le système, et j’ai, comme tout le monde, souvent du mal à me lever le matin. Cependant, j’ai pris récemment conscience du chemin que j’ai parcouru, techniquement, depuis que j’ai rejoint Pixmania il y a un an et demi… J’ai de la chance d’avoir des collègues patients et passionnés, avec qui les délires de geeks sont légions : ça rend le train-train quotidien beaucoup plus sympa, et éclipse vite fait les coups de sang contre lesquels je lutte… :-)
  • Le #140ART. Où comment on retrouve de l’ASCII art sur Twitter. D’ailleurs, avez-vous déjà recherche « ascii art » dans Google ? Vous devriez ;-)
Pied de poule
Pied de poule

Marie

9 commentaires

  1. Ahhhh c’est un billet émotions ça !!!
    Moi je trouvais plus classe avec le trait d’union le prénom de ton chat
    -ouf- grace à ce billet je le prononcerai bien quand je la verrai hiiiiiiiii ^_^
    Tiens, ça serait bien qu’on s’écrive, c’est trop excitant de recevoir une lettre en fait :)

  2. Hihi ^^ En fait, le trait d’union, c’est selon l’envie du moment… Mais oui, She-Ra c’est plus classe que Shera.

    Niveau correspondance, euh, tu as bien lu que j’étais une mauvaise correspondante, hein ? :-P

  3. Oui, j’ai bien lu.
    Mauvaise correspondante c’est correspondante quand même.
    Et vu les pages de mon cahier souvenir, je pense que chacune de tes lettres sera un bijou que j’attendrai comme un enfant attend Noël. ^_^

  4. Sympa ce p’tit billet!
    Je suis toute comme toi, moyennement fane de l’été si je peux pas aller à la mer<_< Vive l'automne!
    Bonnes lectures! ;)

  5. Ok je note :

    Les p’tits trucs insignifiants…
    …Travailler avec des passionnés, et progresser techniquement.

    :-)

  6. Ah ah ! Il fallait voir ce point comme l’exception qui confirme la norme :razz:

    « Insignifiant » certes non, mais « fait plaisir, aide à retrouver l’énergie, et porte vers la bonne humeur », oui !

  7. Niveau lecture, Gaiman et Fazi, excellent choix !!
    Mes ouvrages préférés des deux restent Neverwhere et De bons présages (en collab’ avec Pratchett) pour le premier et le recueil Serpentine pour la seconde (quoi que son autre recueil Notre Dame aux écailles était très sympa aussi).

    Très joli cat, au passage, Shera a la classe !

    Quant au petit plaisir de recevoir du courrier, je ne te comprends que trop bien, c’est l’un des bonheurs de ma vie !!
    Et la baisse de température va également me permettre de profiter de mes nouveaux thés de chez Dammann, achetés cet été, mais pas encore goûtés pour cause de chaleur insoutenable qui ne donne pas envie de boire du chaud.

  8. Coucou Deed ! :) Justement, j’ai commencé Neverwhere, et pour le moment je suis séduite ! Déjà, j’adore le concept d’une Londre d’En-Haut et une Londres d’En-Bas. Et les personnages sont bien cools…

    Dis, je ne connais pas les thé Dammann! Kézako ? Où peut-on en trouver ?

  9. Le thé de chez Dammann Frères, c’est ma marque de thé préférée !! J’adore particulièrement leurs thés noirs parfumés.

    Voici leur site : http://www.dammann.fr/

    et pour avoir un aperçu de toutes les sortes de thés qu’ils proposent, c’est par ici, tu as les descriptifs de tous les thés :
    http://www.boutique-dammann.fr/
    (parfois les pages sont un peu longues à charger sur la boutique)

    Je passe des heures à fouiller dans leurs thés en vrac.
    Pour le moment mes petits chouchous sont le thé des poètes (thé de chine et de ceylan aux huiles essentielles de cannelle additionnée à de la pomme, du caramel et de l’écorce d’agrume) et le thé jardin bleu (thé de chine et de ceylan parfumé avec de la rhubarbe et fraises de bois, et des pétales de bleuet et d’hélianthe).

    Et là, je ne parle que des thés noirs parfumés.
    Bref, je te laisse fouiller !!

Les commentaires sur ce billet sont désormais fermés, mais vous pouvez toujours m’envoyer un email si vous souhaitez me dire quelque chose !

Billets adjacents