Cette année, pour mon anniversaire, j’ai eu un cadeau pour le moins inattendu : un lopin de terre en Écosse !

Bon, le dit lopin de terre ne mesure qu’un pied carré, soit environ 30 cm x 30 cm, mais cela me donne néanmoins droit au titre de « Lady of Glencoe » – titre uniquement honorifique, je vous rassure.

En réalité, acheter ou offrir une parcelle de terre à Highland Titles permet de contribuer à la sauvegarde et à l’entretien d’une réserve naturelle.

« Ma terre » (uhuh) se trouve dans la réserve de Glencoe Wood, et j’ai évidemment profité de mon récent voyage dans les Highlands pour faire connaissance avec elle.

À votre arrivée, une bénévole vous reçoit et vous explique comment ça se passe, en vous remettant un plan où elle a pris soin de noter l’emplacement exact de votre parcelle et la manière la plus courte d’y accéder.

Si vous avez pris soin d’installer l’appli officielle sur votre téléphone avant d’y aller (sur place, il n’y a pas de réseau), vous pouvez aussi saisir les coordonnées GPS de votre parcelle directement dedans : votre téléphone servira alors de guide et de boussole.

Je ne savais pas trop quoi m’attendre avant d’y arriver, surtout après avoir lu toutes sortes d’articles sur Highland Titles.

En réalité, cette réserve est un véritable paradis sur terre. Il faut compter au moins une heure pour en faire le tour. Nous, on a tellement adoré qu’on y a passé la matinée !

S’y promener en soi est déjà fantastique : on y trouve une cascade, des lacs, une forêt, ainsi qu’une vue imprenable sur les montagnes de Glencoe.

Mais c’est aussi un terrain de jeu pour les amatrices et amateurs de geocaching.

Et cela m’a beaucoup amusée de repérer comment certains « Lords et Ladies » ont personnalisé leur lopin afin de le retrouver plus facilement ! Quelle bonne idée !

Nous sommes également tombé·es nez-à-nez avec une tombe discrète. En effet, si la taille de votre parcelle le permet, vous pouvez tout à fait être enterré·e dans la réserve. Je suppose que cela nécessite de sacrées pirouettes administratives entre votre pays d’origine et l’Écosse, mais bon, en théorie, c’est possible.

Chercher mon terrain a été une véritable chasse aux trésors. Malgré le plan, malgré la boussole, c’est loin d’être une science exacte, et au moment fatidique d’arriver pile à l’endroit concerné, je n’ai pas su exactement quel arbre était le mien.

Tout ce que je peux dire, c’est qu’il se trouve dans la partie la plus touffue et la plus sombre de la réserve, et que c’est tout ce qui compte. ♥︎

Mention spéciale aux nombreux panneaux disséminés dans la réserve, qui donnent des informations sur la faune et la flore locale, notamment des informations liées au folklore et à la magie !

Sorcières
« On pensait que les sorcières étaient capables de se transformer en renards. » 😍

Bref, c’était une expérience géniale, et j’ai déjà hâte d’y retourner !

Bâton de marche ou bâton de sorcière ?

Oban

Nous avons ensuite repris la route, direction Oban, un joli petit port où se situe une célèbre distillerie de whisky.

Vision paradisiaque
Une autre vision paradisiaque !

Je suis tombée en pâmoison devant cet enchevêtrement de cheminées :

Mais bon, tout était charmant :

C’est aussi là que se trouve un fish and chips fameux – et pour être tout à fait honnête, nous restaurer après une matinée de simili-rando était bien l’objectif de cette (hélas trop courte) halte !

Kilchurn Castle

À peine le temps de siroter un petit thé en takeaway bien mérité que nous remontions déjà dans notre carrosse direction le cœur des montagnes.

Au passage, nous nous sommes arrêté·es au château de Kilchurn, paraît-il l’un des plus photographiés d’Écosse.

Bon, mon angle de prise de vue était naze : en réalité, ce qui est connu, c’est le château entouré d’eau. Ça rend mieux, apparemment. Mais bon, copier ce que font les autres m’a toujours ennuyée ! (Genre.)

Gravure du château de Kilchurn
Gravure du château de Kilchurn par William Miller d’après H. McCulloch.

La météo ayant été vraiment terrible, le chemin pour rejoindre le château était impraticable, et comme nous pressentions l’imminence d’une nouvelle salve de neige bien agressive, nous avons préféré reprendre la route rapidement plutôt que de nous attarder.

Vallée de Glencoe

L’après-midi qui a suivi fut cinématographique. J’ai d’autant plus savouré que je n’avais pas à me soucier de la route, confortablement installée à gauche de mon chauffeur attitré. J’en ai donc pris plein les mirettes, bien plus encore que lors de notre précédent passage en bus.

Mais c’était plus agréable d’y retourner à notre rythme, pouvant nous arrêter quand nous le souhaitions pour prendre des photos. Nous avons donc assisté à des panoramas neigeux incroyables, dignes des plus beaux films.

La neige était évidemment un gros plus, et permettait de repérer encore mieux les nombreux cerfs et biches arpentant la vallée.

Difficile d’imaginer que cet endroit sublime fut jadis le théâtre d’un massacre de Highlanders

La route sinueuse a continué dans la vallée, et à chaque instant les couleurs semblaient changer radicalement.

Tout dans les Highlands est comme ça : dramatiquement beau.

J’avoue que me replonger dans ces photos constitue un petit pincement au cœur, et me rend profondément nostalgique de ces instants précieux. Quelqu’un disait qu’on ne rentre jamais entière ou entier d’un voyage, qu’on laisse toujours un petit morceau de soi là-bas : c’est vrai !

Nous y reviendrons sans aucun doute, peut-être pendant une autre saison, afin de découvrir toute la palette de couleurs propre à Glencoe sans son manteau de neige.

Rendez-vous demain pour mon dernier billet sur les Highlands, dédié à Harry Potter, au viaduc de Glenfinnan et à la tombe de Dumbledore.

(J’vous dis pas comme c’est du sport de publier un article par jour, pfiou ! 😱 Merci pour vos commentaires et réactions au fur et à mesure, ça m’a bien encouragée !)

kReEsTaL

Déjà 27 commentaires

  1. Olala c’est tellement beau, merci pour toutes ces belles photos !

    Répondre

  2. Quelle joie de commencer la journée avec tes belles photos des Highlands ! Merci pour ce partage 💚

    Répondre

    1. Ta joie est communicative ! Merci à toi de me lire !

      Répondre

  3. magnifiques photos , ça donne vraiment envie d’y aller

    Répondre

    1. Merci !

      Répondre

  4. Lady of Glencoe, la classe ! <3 ça a l'air génial comme expérience de chercher son arbre ! ;)

    Tes photos de paysages enneigés sont su-perbes, et je trouve ta phrase résume admirablement bien la région : "Tout dans les Highlands est comme ça : dramatiquement beau."

    Répondre

    1. Merci beaucoup ! Je trouve aussi que « Lady of Glencoe » ça en jette, même si on doit probablement être des milliers voire des dizaines de milliers à partager le même titre !

      Répondre

  5. L’endroit a l’air tellement beau !

    Répondre

  6. Magnifique ! Sous la neige, c’est vraiment féerique ! Tes photos sont enchanteresses ! Merci de les partager avec nous :)
    ça m’a fait sourire de voir que toi aussi, tu étais Lady. En effet, mon Ours et moi avons aussi reçu un titre et une propriété (mêmes dimensions ^^) comme cadeau de mariage, mais on n’a pas encore eu l’occasion de rendre visite à notre lopin de terre pour l’instant.

    Répondre

    1. ça m’a fait sourire de voir que toi aussi, tu étais Lady. En effet, mon Ours et moi avons aussi reçu un titre et une propriété (mêmes dimensions ^^) comme cadeau de mariage, mais on n’a pas encore eu l’occasion de rendre visite à notre lopin de terre pour l’instant.

      Oh, cool ! Si ça se trouve, on est voisin·es :)

      Répondre

  7. C’est sublime… Dis moi, tu pourrais m’expliquer un peu ce système, ça m’intéresse. Cela t’est revenu cher? C’est à vie? Combien de m2 as-tu? Tu as des frais d’entretien?
    J’adorerais avoir un bout de nature sauvage que je saurai à disposition des végétaux et animaux… ❤❤👍

    Répondre

    1. Hello ! 😊 Alors c’était un cadeau, mais tu trouveras toutes les options d’achat sur cette page. Moi j’ai une parcelle de la plus petite taille. C’est effectivement à vie, et il n’y a pas de frais d’entretien. Tu peux te rendre autant de fois que tu veux dans la réserve une fois que tu es devenue Lord ou Lady ! C’est vraiment une super idée cadeau :)

      Répondre

  8. Rholala, c’est absolument grandiose sous la neige. « Dramatiquement beau », c’est vraiment ça.

    Répondre

    1. Ouais, un vrai paysage de film – non, encore mieux : un paysage de film en trois dimensions dans lequel tu évolues à ta guise et dont tu peux sentir le souffle froid sur ton visage.

      Répondre

  9. Quelle est la formule consacré à utiliser désormais? Your lady? (je suis en plein visionnage de The Crown, ça a un impact je crois)

    Répondre

    1. Ahah « Marie » c’est bien ! :) Je regarde The Crown aussi, je commence à être addict !

      Répondre

  10. Pfiou sublime…
    (J’imagine très bien ta joie dans ces paysages, et ça me fait sourire devant mon écran.)

    Répondre

    1. ☺️

      Répondre

  11. Merci pour cette superbe série de billets. Je viens de m’installer à Édimbourg et je pense piocher allègrement dans tes posts pour préparer mes prochaines escapades :)

    Répondre

    1. Salut Floriane !

      Je viens de m’installer à Édimbourg et je pense piocher allègrement dans tes posts pour préparer mes prochaines escapades :)

      Cool, j’en suis ravie ! N’hésite pas à jeter un œil au tag Édimbourg (ou à t’y abonner par RSS), car je vais publier pas mal de billets à ce sujet dans les prochaines semaines.

      Répondre

  12. Le moins que l’on puisse dire c’est que la forêt concernée est magnifique, c’est tellement agréable de se promener dans une forêt où les espèces se succèdent, avec ce petit manteau de neige en prime, j’imagine sans peine l’excitation !

    Chouettes pierres à Oban, et ces toitures en escalier. Je ne suis pas sûre que vous vous y soyez arrêtés, mais une distillerie ça sent tellement bon en prime. Et puis alors la série de photos de la vallée, c’est du petit lait.

    Répondre

    1. Le moins que l’on puisse dire c’est que la forêt concernée est magnifique, c’est tellement agréable de se promener dans une forêt où les espèces se succèdent, avec ce petit manteau de neige en prime, j’imagine sans peine l’excitation !

      Ouais, c’était vraiment merveilleux, d’autant plus qu’on ne s’attendait pas du tout à se retrouver dans une telle réserve… Pour ma part, quand on m’a offert le « terrain », je pensais que j’allais avoir un arbre planté dans une pelouse sagement taillée où se trouveraient des tas d’autres arbres plantés de manière rectiligne.

      Chouettes pierres à Oban, et ces toitures en escalier. Je ne suis pas sûre que vous vous y soyez arrêtés, mais une distillerie ça sent tellement bon en prime.

      Hélas non, on a dû faire des choix… On se garde l’option « distillerie » pour quand on ira dans les îles !

      Répondre

  13. Cauvin Philippe

    20 mai 2018

    Excellent temoignage, pour être allé dans la région de Glencoe, votre récit m’y a fait refaire un bon, j’y retournerai, c’est sûr. À l’heure actuelle, je pense sérieusement à acquérir une parcelle via Highland titles, c’est ce qui m’a amené à lire votre article d’ailleurs.

    Encore merci.

    Répondre

    1. Merci Philippe, je suis ravie !

      Répondre

  14. Merci pour ces photos.
    Je connaissais pas Glencoe en Hivers, car je l’ai fait en été, et c’était très vert. C’est en effet difficile de s’imaginer un massacre dans des terres si belles, mais quand on regarde de plus prêt, d’un point de vue stratégique l’endroit parfait. :(

    Je vois que les biches sont toujours là, j’espère que les phoques sont toujours dans les eaux du grand Nord. C’est une expérience des plus marquante pour moi que d’avoir pic niquer le long de la route et avoir vu des têtes de phoques sortir de l’eau et s’approcher.

    Répondre

    1. Je vois que les biches sont toujours là, j’espère que les phoques sont toujours dans les eaux du grand Nord. C’est une expérience des plus marquante pour moi que d’avoir pic niquer le long de la route et avoir vu des têtes de phoques sortir de l’eau et s’approcher.

      Ton souvenir me donne le sourire :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents