C’est écrasée par la honte en découvrant que ma catégorie « Lectures » ne contient que 10 articles que j’ai décidé de me remettre à publier des chroniques visuelles de mes livres préférés.

Cela fait au bas mot deux ans que j’y pense : vous faire découvrir de beaux livres d’art et d’illustration et vouer ensemble un culte romantique et éhonté à ces œuvres d’encre et de papier.

Reprenons donc les bonnes habitudes avec Living in a Fairy Tale World de Mister Finch.

« Living in a Fairytale World » de Mister Finch

Mister Finch est un artiste anglais qui crée une faune et une flore en tissu assez incroyables.

Il dit avoir sciemment décidé d’appeler son business « Mister Finch », pour qu’on comprenne tout de suite qu’il s’agit d’un homme seul qui coud, ce qui, en soi, sort un peu de l’ordinaire.

Extrait du livre « Living in a Fairytale World » de Mister Finch

Lapins, araignées, papillons, champignons, oiseaux, renards… Mister Finch donne vie à des créatures issues de son imaginaire, nourri au folklore anglais et aux contes de fées, tout en donnant une seconde vie à des tapis, tissus, rideaux d’occasion, qu’il recycle de la plus belle des façons.

Extrait du livre « Living in a Fairytale World » de Mister Finch

Le livre contient principalement des photos des œuvres, constituant une sorte de monographie de l’artiste. Il contient aussi une préface, une courte interview de Mister Finch ainsi que de nombreuses citations.

On ne peut qu’admirer le talent de Mister Finch à tout coudre à la main (à de rares exceptions près). Il explique que la plus petite modification apportée à un point de couture peut transformer une de ses créatures jusque là pacifique en un être malveillant.

I want to inject a bit of old-fashioned magic into the world.

Mister Finch
Extrait du livre « Living in a Fairytale World » de Mister Finch
Extrait du livre « Living in a Fairytale World » de Mister Finch

Outre la qualité intrinsèque du livre – couverture épaisse, gaufrée et moirée, papier épais, impression piquée – et le soin apporté à la mise en page, j’ai particulièrement apprécié les photos « backstage » où l’on voit l’artiste en plein travail.

J’ai toujours été fascinée par les studios d’artistes, les plans de travail, les making-of… Sans que cela ne dévoile les secrets de fabrication, cela nous permet néanmoins d’humaniser les créations, de deviner un peu leur histoire.

Extrait du livre « Living in a Fairytale World » de Mister Finch
Extrait du livre « Living in a Fairytale World » de Mister Finch

Il y a dans le travail de Mister Finch ce mélange d’inattendu, de merveilleux et de grotesque. Chacune de ses créations fascine ; certaines révulsent.

Des insectes plus grands que nature semblent sortir d’un rêve étrange ; les couleurs pastels dont l’artiste raffole apaisent un instant l’inquiétude qui peut nous saisir lorsque nos yeux se posent sur l’araignée posée sur son épaule…

Mister Finch et une de ses araignées

J’aime l’univers de Mister Finch : un univers peuplé de broderies vintage, de vieilles boîtes en carton, de mini cercueils en verre, de vieux boutons, de gravures anciennes, d’oiseaux morts, de sortilèges et de superstitions.

Plus le temps passe, plus je suis attirée par l’art que l’on peut toucher. Peut-être qu’un jour, je pourrai acquérir une de ces œuvres épatantes ; en attendant, je me contente de son superbe livre !

Extrait du livre « Living in a Fairytale World » de Mister Finch

En savoir plus sur Mister Finch

Lire le blog de Mister Finch (en anglais), le suivre sur Facebook, sur Pinterest, ou sur Tumblr.

Mister Finch
Extrait du livre « Living in a Fairytale World » de Mister Finch

Marie

8 commentaires

  1. Wow wow wow c’est trop beau ! Mais t’as trouvé ça où ???
    :-*

    1. Comment j’ai découvert Mister Finch ? Sur Pinterest je crois bien.

      Où j’ai trouvé le livre ? Sur Amazon :-p

      Quant à comment j’ai su qu’il sortait un livre : je l’avais lu sur sa page Facebook. ^.^

  2. Owi, plus d’articles livres ! <3

    Joli, celui-ci, et original – c'est vrai que des hommes qui cousent, et en plus ce genre d'univers (féerie), on a tendance (à tort, je pense) à le lier au féminin…
    Le résultat est effectivement à la fois enchanteur et effrayant, entre la douceur du pastel, la mignonnitude de certaines créatures, le côté féerique de ces animaux pas tout à fait comme dans la nature et l'inquiétude qui se dégage de certains.
    Un bel univers, merci d'en avoir entrouvert la porte pour nous ! :)

    1. Coucou Lulla !

      Ça me fait plaisir de te lire par ici :) Je vais essayer de chroniquer au moins un livre par mois… j’espère y arriver (c’est pas la matière qui manque, parfois le temps).

  3. Oh purée, ton billet me donne une envie folle de me l’offrir. Ça ne va pas tarder d’ailleurs… Merci d’en avoir parlé!

    1. Toujours ravie de rendre service à l’association des bibliovores anonymes ^.^

  4. Et tu fais bien de remettre ces chroniques visuelles au goût du jour ! Un vrai plaisir pour les yeux, et une belle idée à offrir !

    1. Merci Polina ! Ça me fait plaisir de te lire à nouveau par ici. (Et puis c’est vrai que Noël approche mine de rien… Faut commencer à songer cadeaux ! ^^)

Les commentaires sur ce billet sont désormais fermés, mais vous pouvez toujours m’envoyer un email si vous souhaitez me dire quelque chose !

Billets adjacents