Instant divin

C’est en écoutant un vieux vinyl qui crépite et en observant des cieux apocalyptiques, confortablement installée sous un snuggie, que je me lance dans une nouvelle série de billets consacrés à mes lubies du moment.

Ce nouveau format remplace feus les Friday LoveLists, Coups de cœur et autres Pêle-mêles.

Ce type de billet récurrent est un format que j’ai toujours affectionné, même s’il a évolué avec le temps.

Après m’être pris le chou sur le meilleur nom à donner à une telle chronique, le concept de capsule temporelle s’est imposé d’un coup.

Dûment datées et complétées, ces capsules me serviront de boîtes à souvenirs pour plus tard.

Garder une trace des petites et des grandes choses qui rendent notre vie belle et plus supportable me semble important. Quand on rouvre la boîte, tous ces bons souvenirs qui rejaillissent, ça fait toujours quelque chose.

Donc je commence, sans me fixer aucun objectif en terme de régularité ni de format, juste pour le plaisir d’écrire et d’échanger. :)

À leur image

En ce moment, j’aspire à…

Faire de la place. Vider, simplifier, désencombrer. Je suis en train de me séparer d’un tas de trucs, et de me désabonner d’un tas de blogs, de magazines, de comptes Instagram, Twitter et compagnie. Je fais tout pour cantonner, bloquer et supprimer tout ce qui ne me semble pas absolument indispensable. C’est du boulot mais ça fait un bien FOU. Pas une minute à perdre, le temps libre est trop précieux.

Street art rennais

Dessiner et écrire. Faire, fabriquer, créer. Et ne pas me sentir obligée de publier le moindre truc que je fais, même si la tentation est grande étant donné 1/ mon niveau d’intoxication du net et 2/ ma fierté de faire autre chose lorsque je réussis enfin à me décoller de mon écran. J’aspire à faire des choses par plaisir et par instinct, juste pour moi, pour commencer.

Le p'tit gribouillis

Sortir de ma coquille. Rencontrer, partager, bouger. Me connecter aux autres, sans le nuage de fumée provoqué par les écrans. Redonner sa chance au réel. Cette année, je prévois d’assister à un paquet d’évènements web, et d’aller à la rencontre de copaines du web « en vrai ». Mes expériences passées ont été tellement stimulantes que je me languis que ça recommence. Je ressens d’autant plus ce besoin de connexion maintenant que je téléravaille.

Dans mes oreilles

EYE

« Second Sight » de EYE

Actuellement, j’écoute un très bon album de prog, Second Sight de EYE. Il est en écoute libre sur Bandcamp, alors allez y jeter une oreille !

L’artwork de leur premier album est également magnifique :

Je suis très inspirée par ce genre de visuels en ce moment : psychédéliques et intergalactiques.

Véronique Sanson

« Le Maudit » de Véronique Sanson
Le Maudit de Véronique Sanson

Je savais depuis longtemps que Véronique Sanson utilise un piano Bösendorfer1, comme Tori Amos. Mais évidemment, j’étais trop pétrie par mes préjugés débiles pour écouter ses albums (« De la variétoche ? Thanks but no thanks. »)

Jusqu’à ce que je lance Le Maudit. Et puis Hollywood. Et puis Amoureuse. Et que je lise l’histoire de l’artiste :

Alors même que le mixage de [De l’autre côté de mon rêve] n’est pas encore terminé, Véronique Sanson quitte soudainement Michel Berger (lui disant juste qu’elle s’absente pour aller acheter des cigarettes), et part vivre aux États-Unis avec le musicien américain Stephen Stills, du groupe Crosby, Stills & Nash (and Young).

Gros crush. En particulier pour les chansons Bouddha, On m’attend là-bas, Le Maudit (autobiographique ?), Les Délices d’Hollywood, Amoureuse, Besoin de personne, Alia Souza, Bernard’s Song et tant d’autres.

J’aime surtout sa voix jeune. Je décroche à partir des années 80.

Edith : si ça vous intéresse, il y a un excellent article qui lui est consacré sur un non moins excellent webzine.

Moriarty

« Epitaph » de Moriarty

Moriarty est littéralement ma première découverte musicale de 2016. Le groupe français franco-américano-helvético-suisse propose un rock sensible, inspiré du blues, de la country et de la musique irlandaise.

Je suis absolument DINGUE de la voix de la chanteuse, Rosemary Standley.

Suite à mon tweet à ce sujet, on m’a aussi conseillé d’écouter ses side projects : Uncovered QOTSA, The Lightnin 3, Love I Obey… Autant de nouvelle musique à se mettre sous la dent.

Blues Pills

Le premier album de Blues Pills

Enfin, Julien m’a fait découvrir le groupe Blues Pills, en me promettant « une voix à la Janis Joplin ». Cela m’a passablement intriguée.

C’est en écoutant le titre Devil Man, avec cette intro a cappella qui envoie du steak, que je me suis dit que j’allais probablement faire une fixette sur l’album :

À noter, les luxueux packagings des œuvres du groupe, dont la pochette illustrée par Marijke Koger-Dunham, artiste phare des sixties et des seventies (elle a notamment collaboré avec les Beatles et avec Cream) :

À l’écran

The X Files

The X Files
The X Files

Grosse, grosse addiction renouvelée à The X Files, la meilleure série du monde. Je n’aurai sans doute pas tout revu avant le 24 janvier, date de la diffusion du premier épisode de la toute nouvelle saison 10, mais c’est pas grave. Ça sera encore meilleur de la découvrir après avoir révisé toute la mythologie !

22 ans plus tard, je suis frappée de voir que la série continue à dresser des parallèles saisissants avec l’actualité : les scénaristes avaient visé juste, faisant preuve d’une lucidité presque prophétique.

Par exemple, dans l’épisode Mystère vaudou, Mulder et Scully enquêtent sur des crimes liés à un centre de réfugiés, où ceux-ci sont traités comme des chiens. Aujourd’hui, je lis qu’à Calais, en France, les CRS arrosent les migrants de gaz lacrymogènes.

Dans Excelsis Dei, une infirmière se fait violer par un fantôme. Lorsqu’elle raconte son histoire, extrêmement choquée, personne ne la croit – même pas Mulder, pourtant enclin d’habitude à croire l’impossible. Aujourd’hui, je lis que le témoignage d’une touriste canadienne qui affirme avoir été violée par des policiers français est remis en cause du fait de la « personnalité fragile de la jeune-femme ».

Ad lib.

Bron / Broen

Bron / Broen

Du reste, Mulder et Scully ne sont pas le seul couple du petit écran qui déboîte. La série suédo-danoise Bron / Broen est un petit bijou scandinave à laquelle je suis devenue complètement accro, et qui met en scène le super duo formé par Saga Norén (Sofia Helin) et Martin Rohde (Kim Bodnia).

Le pitch : une femme est retrouvée coupée en deux sur le pont de l’Øresund, à la frontière entre le Danemark et la Suède, et force les deux pays à collaborer.

Saga, le personnage principal, est très original. Ça fait PLAISIR de voir une héroïne qui échappe à tous les clichés dont on affuble d’habitude les personnages féminins. La distribution est vraiment excellente, l’ambiance glaciale et somptueuse, et les enquêtes haletantes.

Dans le même genre, deux autres séries policières excellentes : The Killing (US), avec Mireille Enos, et The Fall, avec… Gillian Anderson !

Lectures

Une pluie de nouveaux livres s’est abattue sur moi pendant les fêtes, pour mon plus grand plaisir. Parmi mes lectures du moment :

  • Seuls ensemble de Sherry Turkle. Un énorme pavé que je dévore.
  • Deux comics dédiés à Harley Quinn : Mad Love, de Bruce Timm et Paul Dini (que j’avais déjà en anglais, mais bon, comment résister à une couverture pareille ?), et Harley Quinn, Complètement marteau, de Amanda Conner, Jimmy Palmiotti et Chad Hardin, qui propose une relecture hyper contemporaine du personnage. J’étais un peu sceptique au début, mais en fait c’est très bien !
  • La comédie humaine du travail, De la déshumanisation taylorienne à la sur-humanisation managériale, de Danièle Linhart. Parce qu’un peu de socio n’a jamais fait de mal à personne.
  • Ghost World de Daniel Clowes, que je n’avais toujours pas lu… Honte à moi !
  • My Graphic DNA: Portfolio Design & Self-Promotion de Wang Shaoqiang. J’ai été appâtée par le titre, design de soi oblige. Mais celui-ci ne semble a priori concerner que les portfolios papier, et pas du tout les portfolios web. J’ai peur que ça ne soit qu’une belle collection d’images, sans analyse… Mais bon, mieux vaut sans doute le lire avant de tirer des conclusions hâtives !

Autres trucs

Image de soi aux Champs Libres, à Rennes

Aux Champs Libres, à Rennes, se tient bientôt un cycle de conférences et d’évènements ayant pour thème l’image de soi.

C’est un sujet qui me parle beaucoup, étant donné que j’ai étudié tout ça de près lorsque j’étais à Sciences Po. J’ai notamment écrit un mémoire sur les déformations du corps féminin et sur leur rapport entre norme et déviance, inspiré en grande partie par les travaux de l’anthropologue et du sociologue David Le Breton (qui, comme son nom ne l’indique pas, est alsacien).

C’est donc avec une joie extrême que j’ai découvert que Le Breton, ainsi que Dominique Cardon et Christophe André, donneront des conférences dans le cadre de cet évènement.

RIP Lemmy

Lemmy de Motörhead

La mort de Lemmy Kilmister est l’occasion de voir ou de revoir le documentaire qui avait été consacré à Motörhead il y a quelques années.

Quelques liens intéressants

  1. La bibliothèque publique de New York a mis en ligne 180 000 images libres de droit.
  2. À quand une commande groupée de ce t-shirt ?
  3. J’ai bien envie de me mettre au tissage depuis que j’ai lu ce tuto et cet article.
  4. Le blog Breizh Social Blog est une mine de bonnes adresses bretonnes. Je suis particulièrement impatiente de tester le restau irlandais O’Porsmeur et de goûter le Farz Buen :-P #ventre
  5. Il paraît que la série documentaire Making a Murderer est géniale.
  6. Côté web design, j’aime bien le portfolio artisanal de Brett Manning, qui me donne plein d’idées, le site Year in Music de Spotify, que je trouve très chouette, et la boutique de pin’s These Are Things : j’aime particulièrement l’effet au survol du bouton « Add to cart » !
  7. Le personnage de Le Pustra me fascine. ♥︎_♥︎
  8. De magnifiques photos de Norvège.
  9. Depuis que j’ai lu The Art of Asking, son livre, j’ai retrouvé plaisir à lire les articles d’Amanda Palmer. Récemment, elle parlait de son besoin irrépressible de retourner travailler en dépit de son congé maternité, qui la déprime à mort.
  10. Speaking of maternité, cette BD, intitulé Having A Baby VS Having A Cat et dessinée par le gars qui fait The Oatmeal, m’a fait beaucoup rire. ^^
La diva

Petits (et grands) plaisirs

  • Une bonne Duvel à l’apéro
  • Recevoir plein de cartes de vœux
  • Le tarot de Marie Meier
  • La galette des rois de chez Coupel, à Rennes
  • La confiture allégée au coing de La Vie Claire
  • Voir la pluie tomber tout en étant bien au sec chez soi
  • Les financiers à se rouler par terre de La Maison du Biscuit
  • Les bonnes nouvelles
  • Ce superbe pendentif égyptien trouvé chez Etsy que j’attends impatiemment
  • Mes super chaussons « léopard des neiges » achetés chez Distri Center (me jugez pas)
  • Les recettes sans lactose de Laurence (goûtés et approuvés : les pancakes et le crumble, inratables)
  • Préparer des surprises
  • Que Jar Jar Binks soit absent du dernier Star Wars
  • Être amoureuse
  • La patience des autres à mon égard ♥︎ Retourner bientôt à Disneyland
  • Avoir trouvé ce qui semble être la méthode imparable pour « casser » des Doc Martens, après de douloureuses expériences
Yummy pancakes sans lactose

This is the end

Voilà, c’est tout. Pour une première capsule, je me suis évidemment laissée emporter et j’en ai écrit des caisses. ^.^;

J’ai un paquet d’idées pour mes prochains billets de blog, et ça me motive bien. Je pense que les deux prochains seront consacrés à la refonte du blog d’Aleks, que j’ai réalisée, ainsi qu’à mes cartes de vœux 2016, que j’attends d’une minute à l’autre (rien ne remplace l’excitation de faire imprimer quelque chose, rien).

Tiens d’ailleurs, j’ai une question à vous poser : est-ce que ça vous intéresserait de recevoir mes billets de blog par email en entier ?

En effet, pour le moment ils ne sont partagés que sous forme d’extraits dans ma mailing-list, et je me disais que ça serait peut-être plus pratique et/ou pertinent que ça soit en version intégrale, comme mon flux RSS. Dites-moi ce que vous en pensez !

Ah, et faites-moi découvrir quelque chose que vous adorez : disque, film, série, artiste, évènement, lieu, truc à boire ou à manger… Je suis avide de découvertes !

Mon magazine préféré

PS : RIP David Bowie :(

PPS : RIP Alan Rickman :((

  1. « Je l’appellerai toujours la Noiraude. (…) J’ai beaucoup tapé dessus depuis toutes ces années, elle m’a accompagnée dans toutes mes tournées, ça souffre. Mais ce sont des pianos de combats, de guerre, ils supportent les tempéraments de feu. (…) Je lui parle, je (la) caresse, de temps en temps je (la) frappe, mais avec le plat de la main, pour ne pas me faire trop mal. Et quand l’inspiration m’abandonne, je n’ose même pas l’approcher. J’ai peur de sa réponse. Mais (elle) est fidèle. J’ai même l’impression qu’(elle) me donne parfois un peu d’énergie. », dira l’artiste.

41 commentaires

  1. J’aime beaucoup ce genre de billets, c’est comme ça que je fais mon marché en matière de découvertes et d’idées à puiser… et je suis ravie du retour des petits plaisirs en vrac ! :)

    Une petite phrase m’a fait bugger et réfléchir parce que je m’y reconnais : « ne pas me sentir obligée de publier le moindre truc que je fais », il y aura tant à dire sur ce comportement, c’est intéressant… et je comprends très bien ce que tu veux dire et j’essaie aussi de ne pas chercher une validation constante sur chaque chose que je créé…

    Sinon je tourne en boucle sur le dernier album de Of Monster and Men, un groupe islandais, et surtout sur leurs clips que je trouve visuellement très beau à chaque fois.

    Côté séries, j’ai pris ma claque avec Daredevil et Jessica Jones, si tu es branchée superhéros et Marvel, elles valent le coup d’œil avec des « méchants » pas loin de la perfection ;)

    Puis ce matin, je réécoute Bowie :(

    Bonne semaine !

    1. Sinon, j’aurais bien aimé voir le pendentif égyptien tant attendu mais le lien semble cassé ! :/

      1. PS : j’ai remplacé le lien manquant par un lien vers l’image du pendentif ! :)

    2. Merci Hélène pour la belle découverte de Of Monsters And Men. Je viens de regarder le clip que tu as linké, et, wouh, gros crush instantané, sur la voix, la mélodie, les paroles, l’acteur… Je vais continuer mon exploration dès demain. Merci !

      J’entends beaucoup parler de Jessica Jones ces derniers temps, tu me confirmes que c’est une série à voir, donc je pense que j’envisagerai ça un jour quand j’aurai tout fini X Files ^.^

      Par contre, Daredevil, ça me tente un peu moins. J’aurais du mal à l’expliquer, mais j’ai un a priori !

      J’aime beaucoup ce genre de billets, c’est comme ça que je fais mon marché en matière de découvertes et d’idées à puiser… et je suis ravie du retour des petits plaisirs en vrac !  :)

      Ah, chouette alors. C’est le genre de micro-contenus sur lequel je me pose toujours des questions (bon, en même temps, on se demande sur QUOI je ne pose pas des questions, hein).

      Une petite phrase m’a fait bugger et réfléchir parce que je m’y reconnais : « ne pas me sentir obligée de publier le moindre truc que je fais », il y aura tant à dire sur ce comportement, c’est intéressant… et je comprends très bien ce que tu veux dire et j’essaie aussi de ne pas chercher une validation constante sur chaque chose que je créé…

      Je pense que publier, c’est sain ; personnellement, quand j’annonce que je vais publier quelque chose, ça me colle une bonne petite pression pour le faire et ne pas me dégonfler.

      Alors que si je ne dis rien, quelque part c’est comme si je me donnais la permission de ne rien faire du tout, en catimini.

      Ce qui m’amène à parler du dernier truc que j’ai lu et qui m’a fait bugger et réfléchir parce que je m’y reconnais ;) à savoir ce billet de Seth Godin.

      We hide by avoiding things that will change us. We hide by asking for reassurance. We hide by letting someone else speak up and lead.

      Surtout cette phrase :

      We hide by asking for reassurance.

      Ça, je le fais tout le temps… Demander l’avis des autres, même de mes très proches, sur ce que je fais… Et c’est vrai qu’au fond, c’est un poison, que je génère et qui fait beaucoup de mal à ma confiance en moi.

      We hide by letting someone else speak up and lead.

      Quelque part, oui, c’est pratique de laisser les autres parler, prendre la lumière, monter sur scène. Laisser les grandes gueules, les pas timides, les affranchis, les bandes de copains boostés par l’entre-soi, les gars qui n’ont jamais à questionner leur légitimité parce qu’elle va de soi, mais aussi les personnes qui font naturellement bien les choses, qui en parlent naturellement et qui, semble-t-il, réussissent tout… Laisser tous ces gens-là continuer leur bonhomme de chemin, les observer au fil des mois et des années, en continuant à se dire que ce qu’on fait, soi, est bien pâle et invisible en comparaison.

      Je relativise beaucoup le fait de s’inspirer des autres artistes pour devenir qui l’on est ; quand j’étais étudiante, un prof m’a dit un jour que « j’idolâtrais » trop les autres et que cela m’empêcherait de trouver ma propre plasticité.

      Et puis un jour, j’ai lu Steal like an artist d’Austin Kleon, et mes doutes se sont dissipés. (Sans spoiler le livre, je citerai juste ça.)

      Donc ouais, publier ce qu’on crée c’est toujours à double tranchant. Je pense que l’essentiel c’est de faire les choses avant tout pour soi, et ne rien attendre des autres.

      L’essentiel, c’est de faire, de créer, d’écrire, de tricoter, de graver, etc., etc. Les autres s’en foutent, ne réagissent pas, ne partagent pas ? Qu’est-ce qu’on s’en fout ! (Eli, si tu me lis…)

      Si tu publies un petit truc chaque jour, au bout d’un mois, ou d’une année, tu auras donné corps à quelque chose. Ça ne sera pas anecdotique. Et, l’année suivante, et toutes celles qui viendront après, lorsque tu regarderas ce que tu auras publié cette année-là, tu souriras et tu mesureras le chemin parcouru.

      Dans Libérez votre créativité, Julia Cameron parle de ça. Publier, ok, mais seulement devant un public bienveillant, qui saura être doux, précautionneux. Parce que l’enfant artiste et l’artiste fantôme sont des créatures fragiles, et la moindre méchanceté peut annihiler les efforts qui ont été consentis souvent douloureusement.

      Me revoici à monologuer… J’arrête là ! :)

      1. Bonjour Marie,

        J’aime bien tes monologues, surtout quand ils donnent du grain à moudre :)
        Merci pour ces pistes, ces réflexions… je trouve tout ça très intéressant.
        C’est marrant (enfin pas vraiment), mais je suis aussi du genre à me poser mille questions sur tout, à beaucoup douter, à faire un pas avant de bugger… dans la vraie vie, j’ai toujours un peu peur de fatiguer les gens avec mes questionnements existentiels permanents mais ici, en lisant les commentaires (hyper riches et intéressants), je trouve que c’est plutôt sain toutes ces questions…
        Lire des choses sur les « Métiers du web et taylorisme » ou sur des réflexions autour du travail m’intéresseraient beaucoup ;)

        Je pose un autre clip de Of Monsters and Men qui est très très bien aussi :

        Et pour Daredevil, en toute subjectivité, je placerai la série au-dessus de Jessica Jones, just saying… :p

        1. Je plussoie pour Of Monsters and Men ! :)

          J’ai plus un coup de coeur pour leur album précédent, je trouve le nouveau un peu trop sombre à mon goût mais les chansons et les clips restent magnifiques ! <3 (certaines ont tourné en boucle d'ailleurs, il y a peu, notamment Empire dont je trouve le clip magnifique d'émotions (le clip final))

          A noter que l'album précédent avait aussi de très beaux clips, dans une esthétique très différente (et des chansons sombres aussi, mais les mélodies étaient plus enlevées)

          Bref, on est deux à te conseiller ce groupe ! :)

        2. dans la vraie vie, j’ai toujours un peu peur de fatiguer les gens avec mes questionnements existentiels permanents mais ici, en lisant les commentaires (hyper riches et intéressants), je trouve que c’est plutôt sain toutes ces questions…

          Moi aussi ! Et puis ça reste entre nous et Internet ^.^

          Lire des choses sur les « Métiers du web et taylorisme » ou sur des réflexions autour du travail m’intéresseraient beaucoup

          Ok, c’est noté :)

  2. J’aime le nouveau nom de ce type de billet – « capsule temporelle », ça a un petit côté science-fiction qui fait rêver, et je trouve que la SF moderne manque un peu de ce genre d’émerveillement, justement.

    C’est toujours un plaisir de te lire (même si je passe en général en mode sous-marin ^^ »)

    Pour ma part, pas d’avis tranché sur billet complet ou non dans mes mails – en général je clique pour aller voir de plus près, ça ne me dérange pas. Et puis j’aime mieux lire le billet dans son format d’origine (par mail ça risque de perdre un peu, graphiquement, je trouve)

    Ah, X-Files ! Je n’ai jamais vu la série en entier (j’ai un peu de mal avec l’arc narratif autour des aliens), mais j’avais commencé il y a quelques années. Avec le retour annoncé de la série, je me dis que tiens, si je m’y remettais ?

    Harley Quinn fait du derby dans l’un des comics que tu as lu, et j’avoue que ça m’avait fait triper – c’est un sport que je pratique depuis peu et j’adore y afficher ma geekitude, alors une super vilaine qui en fait (au mépris de toute règle ! ^^), ça fait toujours plaisir ! :)

    De mon côté, mon dernier coup de coeur livresque remonte à Noël (mais lecture terminée en début d’année), avec Le père Porcher de Terry Pratchett (grand homme qui nous a quitté l’an dernier, hélas). Ce volume des Annales du Disque-Monde (il peut se lire sans avoir lu les volumes précédents) parle de Noël mais comme toujours avec Terry Pratchett, c’est parodique, c’est drôle, c’est intelligent, bref, c’est un régal ! :)

    Et j’entamerai l’année par des lectures placées sous le signe de la féerie, puisque deux de mes trois derniers achats comportent nombre de fées dans leurs pages et que ça me manquait :)

    Côté musique, à l’instar de la personne précédente, je réécoute en ce jour l’immense David Bowie… :(

    Dernièrement, j’étais replongée dans la BO de Dr Horrible (attention le titre Bad Horse reste coincé en boucle en tête après !). Je te recommande d’ailleurs la websérie – signée entre autres Joss Whedon, créateur de Buffy. Comédie musicale enlevée, mais pas que, avec un aspirant vilain secrètement amoureux d’une fille qu’il croise au lavomatic et un super héros mégalo et crétin.

    En attendant ta prochaine capsule, je te souhaite également une bonne année 2016, car il me semble que je ne l’avais pas encore fait. Donc, bonne année <3

    Lulla

    1. Hello Lulla !

      Ça me fait plaisir de te lire !

      J’aime le nouveau nom de ce type de billet – « capsule temporelle », ça a un petit côté science-fiction qui fait rêver, et je trouve que la SF moderne manque un peu de ce genre d’émerveillement, justement.

      Cool, je suis contente que ça te plaise :)

      Pour ma part, pas d’avis tranché sur billet complet ou non dans mes mails – en général je clique pour aller voir de plus près, ça ne me dérange pas. Et puis j’aime mieux lire le billet dans son format d’origine (par mail ça risque de perdre un peu, graphiquement, je trouve)

      Intéressant ! Il y a le même inconvénient par RSS, alors je ne l’ai pas pris en compte. J’aurais tendance à dire que l’essentiel, c’est le contenu, et pas tant la forme… Parfois, le design de certains blogs est tellement désagréable (contrastes insuffisants, trop long à charger, etc.) que je préfère les lire dans Feedly ! Donc je suis contente de lire un avis différent du mien.

      Harley Quinn fait du derby dans l’un des comics que tu as lu, et j’avoue que ça m’avait fait triper – c’est un sport que je pratique depuis peu et j’adore y afficher ma geekitude, alors une super vilaine qui en fait (au mépris de toute règle ! ^^), ça fait toujours plaisir !  :)

      Héhé, oui c’est vrai ! \m/ C’est super ! Tu l’as lu aussi ?

      Merci pour la recommandation de Dr Horrible, je ne connais PAS DU TOUT !

      Et puis, oui, tous mes vœux pour la nouvelle année ! Qu’elle soit belle et épanouissante :-*

      1. Non, je n’ai pas lu Harley Quinn en entier – juste la partie avec le roller derby – j’avoue ! ^^ »

        Pour Dr Horrible, ça dure en tout une quarantaine de minutes, donc si tu veux regarder quelque chose entre deux séries plus longues (et accessoirement profiter de cette super websérie, aussi ^^), c’est parfait :)

        Et si tu avais aimé l’épisode musical de Buffy, ça devrait te plaire !

  3. Coucou Marie,

    J’aime beaucoup ce format de billet :) Peut-être qu’il m’inspirera de mon côté, à me des-empêtrer de ma réflexion sur le choix d’un nom pour ce type de rubrique sur mon propre blog – ce serait bien.

    Mes petites lubies-plaisirs-découvertes du moment :

    – Effectivement, la série-docu Making a murderer est excellente, et dérangeante. J’ai prévu d’écrire un petit quelque chose sur le sujet, d’ailleurs.

    – Étrangement, voir enfin l’hiver arriver à Bordeaux, avec son lot de pluie me rassure, alors que j’en ai horreur habituellement. L’album Takk, de Sigur Rós, un (très) vieux favori, accompagne bien cette période de l’année pour moi.

    – De profondes réflexions sur le travail, pas forcément évidentes à gérer, mais la petite joie de découvrir que d’autres partagent ces mêmes réflexions, et comprennent mon cheminement de pensée, me rassurent un peu. Petite joie aussi d’approfondir des relations jusque-là effleurées.

    Je te souhaite une jolie semaine :)

    1. Salut Mylène ! Un grand merci pour ton commentaire.

      J’aime beaucoup ce format de billet  :) Peut-être qu’il m’inspirera de mon côté, à me des-empêtrer de ma réflexion sur le choix d’un nom pour ce type de rubrique sur mon propre blog – ce serait bien.

      Je comprends à 200%. Je me suis sentie un peu bête le week-end dernier, lorsque l’idée de « capsule temporelle » est apparue soudain, et que je l’ai adoptée instantanément.

      Parfois, la meilleure façon de trouver une réponse, c’est de laisser la question de côté…

      – Effectivement, la série-docu Making a murderer est excellente, et dérangeante. J’ai prévu d’écrire un petit quelque chose sur le sujet, d’ailleurs.

      Super, ça m’intéresse !

      – Étrangement, voir enfin l’hiver arriver à Bordeaux, avec son lot de pluie me rassure, alors que j’en ai horreur habituellement. L’album Takk, de Sigur Rós, un (très) vieux favori, accompagne bien cette période de l’année pour moi.

      Je vais à Bordeaux au mois de mai – c’est une ville pour laquelle j’ai un gros a priori, lié à de mauvais souvenirs de ma vie passée. Mais j’ai bon espoir de la redécouvrir avec un œil neuf !

      Nous croiserons-nous à Sud Web ?

      – De profondes réflexions sur le travail, pas forcément évidentes à gérer, mais la petite joie de découvrir que d’autres partagent ces mêmes réflexions, et comprennent mon cheminement de pensée, me rassurent un peu. Petite joie aussi d’approfondir des relations jusque-là effleurées.

      xx Je comprends totalement.

      Belle semaine à toi aussi !

      1. Pour Sud Web, je ne suis pas encore certaine à 100% d’en être, mais j’espère avoir le plaisir de te croiser à Bordeaux :)

  4. J’aime beaucoup ce type de billet et encore plus ce premier car j’ai eu la sensation que j’aurais pu écrire toute la première partie tant je suis dans cette même phase de ménage/minimalisme de ce à quoi je suis abonnée/ce que je lis/ce que je possède. Et comme toi pour 2016 je souhaite sortir de ma coquille, à quand ce café/déjeuner d’ailleurs ? :)
    Je garde précieusement tes conseils lectures pour quand il y aura de la place sur ma table de chevet.
    Pour finir, vivement tes prochains billets donc !

    1. Salut Florence !

      Ça me fait super plaisir que tu aies pris le temps de lire et de commenter ce billet, merci ! ^.^

      J’aime beaucoup ce type de billet et encore plus ce premier car j’ai eu la sensation que j’aurais pu écrire toute la première partie tant je suis dans cette même phase de ménage/minimalisme de ce à quoi je suis abonnée/ce que je lis/ce que je possède.

      J’ai remarqué que ça m’arrive à chaque début d’année… Comme si les orgies et le trop plein du mois de décembre faisaient déborder le vase, et nécessitaient un plan d’attaque de toute urgence ! ^^’

      Je ne suis pas encore au stade Marie Kondo, mais bon, ça ne fait jamais de mal de ranger et de faire le tri.

      Et comme toi pour 2016 je souhaite sortir de ma coquille, à quand ce café/déjeuner d’ailleurs ?  :)

      Quand tu veux ! Je t’envoie un mail pour qu’on s’organise ça :)

      Je garde précieusement tes conseils lectures pour quand il y aura de la place sur ma table de chevet.

      Que lis-tu en ce moment ? C’est bien ? Preneuse de toute recommandation !

      Pour finir, vivement tes prochains billets donc !

      Merci ! \m/ J’ai du pain sur la planche !

      PS : au fait, merci pour la découverte du boulot d’Anna Lubinski, j’aime beaucoup ce qu’elle fait !

      1. Il faut que je me replonge dans le livre de Marie Kondo, sans faire absolument tout ce qu’elle préconise (ça vire à l’extrême parfois), c’est une bonne base pour se défaire de choses parfaitement inutiles !

        J’ai acheté dernièrement une sublime édition d’Orgueil et Préjugés (aux éditions Ültim, ils n’ont édité que 4 livres il me semble mais travaillent essentiellement sur la typographie et j’ai terriblement honte mais je ne l’ai encore jamais lu… je répare donc mon ignorance !) et j’ai principalement deux livres de Jiro Taniguchi qui m’ont été offerts à lire, j’aime beaucoup ce qu’il fait je suis contente que ma collection se complète. Sinon, déjà lu et adoré, mais je te conseille vivement California Dreamin de Pénélope Bagieu, j’ai adoré le style très loin de ses précédents albums et pour une fois qu’un album/bande dessinée se lit lentement c’est appréciable.

        Anna Lubinski fait vraiment un chouette boulot et elle a l’air en plus de ça adorable ! :)

        J’attends ton mail alors ! :)

        1. Sinon, déjà lu et adoré, mais je te conseille vivement California Dreamin de Pénélope Bagieu, j’ai adoré le style très loin de ses précédents albums et pour une fois qu’un album/bande dessinée se lit lentement c’est appréciable.

          Ah, ton avis tombe très bien car je t’avoue que j’ai acheté religieusement tous ses albums depuis le premier jusqu’en 2013. Mais il y a eu trop de déceptions pour que je continue (Cadavre exquis, bof, La page blanche, bof, Joséphine, tellement cliché…).

          J’ai lu pas mal de bons retours à propos de California Dreamin’, je me laisserai peut-être tenter !

  5. Si on m’avait dit un jour que ce serait toi qui me donnerait une furieuse envie d’écouter du Véronique Sanson… :) Pourtant, Jeanne Cherhal m’avait beaucoup donné envie, mais je n’avais pas encore franchi le pas :)

    La BD sur la comparaison entre les enfants et les chats m’avaient fait hurler de rire :) C’est tellement politiquement incorrect que ça en est savoureux !

    Je me suis toujours pas mise aux séries suédoise/scandinaves mais vous êtes de plus en plus nombreux à m’en parler. Ce qui m’amène à la BO du film Demain, et le film tout court, qui est vraiment intéressant. Toi qui aime la socio, les causes à effet, tu aimeras peut être, c’est en tout cas très enrichissant et positif comme film, cela parle des solutions déjà mises en place par des gens pour l’écologie/réchauffement climatique : politique, économie, énergie, agriculture, éducation. Et c’est la suédoise Fredrika Stahl qui a fait la BO. :) Le whole package Demain à fond !

    Pour tes billets de blog en mail, ça peut être une idée pour les lire tranquillou dans les transports :)

    Hâte de lire tes prochains billets, et je suis intéressée par ton avis de certaines de tes lectures ;)

    1. Salut Ally !

      Si on m’avait dit un jour que ce serait toi qui me donnerait une furieuse envie d’écouter du Véronique Sanson…  :)

      Oui, tu vois, tout finit par arriver ! :-D

      Ce qui m’amène à la BO du film Demain, et le film tout court, qui est vraiment intéressant. Toi qui aime la socio, les causes à effet, tu aimeras peut être, c’est en tout cas très enrichissant et positif comme film (…)

      Ok, ok, tu m’as convaincue. Je l’ajoute à la watchlist !

      Pour tes billets de blog en mail, ça peut être une idée pour les lire tranquillou dans les transports  :)

      Oui ! J’ai programmé l’envoi de cette newsletter le matin vers 7h, justement en me disant que ça permettrait de charger le billet dans son navigateur avant d’affronter de longs trajets sans avoir forcément toujours une connexion top moumoute.

      Mais si c’est directement dans l’email, ça serait encore plus pratique ! Je vais voir ce que je peux faire.

      Hâte de lire tes prochains billets, et je suis intéressée par ton avis de certaines de tes lectures

      J’ai commencé un brouillon d’article intitulé « Métiers du web et taylorisme »… Je ne sais pas si ni quand j’irai jusqu’au bout, mais ma réflexion suit son cours. Lire des bouquins de socio m’aide à structurer ma pensée et à mieux décrypter ce qui se passe autour de moi.

      Bref, on en reparle :)

  6. Alors si tu as envie de tester O’Porsmeur n’hésite pas à visiter la région aussi et surtout la côte (si joliment baptisée des Légendes). La route touristique qui part de Porstall/Landunvez vers Porspoder justement (où est le O’Porsmeur donc, c’est bon tout le monde suit?) est fantastique, la petite chapelle St Samson perdue au milieu de la lande et face à l’immensité de la mer est merveilleuse et c’est facile de se garer et de se balader à pied. En face si la visibilité le permet on voit Molène et Ouessant (même si bon comme on dit là-bas : « Qui voit Molène voit sa peine, qui voit Ouessant voit son sang », oui on sait rigoler dans le Pays des Abers!) et le phare du Four qui marque la limite entre la Manche et l’Océan Atlantique (et à ne pas confondre avec le « far four » ou « far breton » qui est un dessert délicieux).
    La presqu’île de Porspoder offre aussi une chouette balade à pied (départ au niveau du camping) avec les restes de blockhaus très typiques de la région (c’est pas ça qui est chouette hein, c’est la mer et les gros cailloux sculptés par le vent et les embruns).
    Et qui dit Pays des Abers dit… abers, bravo pour les 2 qui suivent dans le fond, ou rias pour les cruciverbistes, à savoir les abers Benoit, Ildut et Wrac’h qui offrent des paysages incroyables (cf. Google Image pour les curieux).
    Et si cette journée de visite vous creuse malgré la pause au O’Porsmeur je ne peux que vous conseiller la crêperie « La Salamandre » à Ploudalmézeau et sa spécialité de St Jacques aux petits légumes qui déchire sa race.
    Et non je ne travaille pas à l’Office du Tourisme mais s’il y a quelque chose/un coin de la Bretagne que j’adore (en plus des ellipses dans des parenthèses) c’est celui-là plus que tout autre alors je partage :)
    Et pour la bande sonore qui va avec les images il faut aller chercher chez Didier Squiban, Yann-Fanch Quemener ou Denez Prigent. Alors oui c’est pas ce que la Bretagne à fait de plus gai (encore que y’a de tout chez Squiban) mais la tragédie va bien avec la majesté des paysages locaux et les tragédies de l’Histoire également (Amoco Cadiz, rail d’Ouessant, etc.).

    1. Hello Nannig !

      Merci pour ton commentaire, que j’ai trouvé passionnant !

      La route touristique qui part de Porstall/Landunvez vers Porspoder justement (…) est fantastique, la petite chapelle St Samson perdue au milieu de la lande et face à l’immensité de la mer est merveilleuse et c’est facile de se garer et de se balader à pied.

      Ahlàlà, je suis déjà en train de rêvasser… Allez, j’y vais au printemps, promis.

      Et si cette journée de visite vous creuse malgré la pause au O’Porsmeur je ne peux que vous conseiller la crêperie « La Salamandre » à Ploudalmézeau et sa spécialité de St Jacques aux petits légumes qui déchire sa race.

      Miam, miam, c’est bien noté !

      Et pour la bande sonore qui va avec les images il faut aller chercher chez Didier Squiban, Yann-Fanch Quemener ou Denez Prigent. Alors oui c’est pas ce que la Bretagne à fait de plus gai (encore que y’a de tout chez Squiban) mais la tragédie va bien avec la majesté des paysages locaux et les tragédies de l’Histoire également

      Je connais la musique de Denez Prigent, assez solennelle il est vrai mais vraiment impressionnante. Ça a tendance à me flanquer la chair de poule direct !

      Par contre, je n’ai jamais écouté ni Didier Squiban ni Yann-Fanch Quemener, donc un grand merci pour ces recommandations, que je vais m’empresser d’aller écouter.

      Quant au côté tragique, voire morbide, de la Bretagne, je t’avoue que c’est un des aspects que je kiffe à fond ! J’en ai pris conscience en dévorant un tas de livres consacrés à l’histoire et aux légendes bretonnes. On se rend compte qu’il y a un rôle intime entre ce pays et la mort… C’est assez fou.

  7. Ce concept de capsule temporelle est une excellente idée ! Je suis ravie que tu aies réussi à reformuler ce format de billets qui t’embêtait un peu comme tu nous l’avais partagé il y a quelques temps, et le résultat me plaît beaucoup beaucoup :)

    Cela m’amuse de lire qu’on est plusieurs à avoir entrepris une démarche de se désencombrer, je ne sais pas si c’est une vague générale hivernale mais ça me fait beaucoup de bien également ! J’ai lu quelques bouquins intéressants à ce sujet d’ailleurs au sujet desquels je dois écrire (ajoute un point à ma liste mentale et jamais attaquée du « j’ai prévu un post de blog à ce sujet »…)

    Ta réponse à Hélène m’a fait sourire, bien sûr que je passe dans les commentaires aussi pour lire tes réponses, et je suis hyper contente que mon message, même s’il était un poil incisif, te soit passé et ait fait avancer ta réflexion à ce sujet. J’espère que cette dynamique positive persistera dans la durée chez toi. Tu sembles tellement revigorée de faire des choses de tes mains, ça fait plaisir à lire !

    J’ai vu Moriarty il y a quelques années en concert, alors que je ne les connaissais pas du tout, et c’était une chouette expérience musicale mais aussi de mise en scène. Cela vaut vraiment le coup de les voir en live si tu en as l’opportunité.

    Je ne suis pas très familière de tout l’univers Batman aussi je ne m’avancerai pas sur le sujet, mais je lis souvent que la relation qu’Harley Quinn entretient avec le Joker est très romantisée alors qu’il s’agit d’une relation très malsaine et abusive – quel est ton point de vue sur la question ? Est-ce à prendre ainsi au sérieux, ou est-ce une interprétation maladroite ?

    J’ai beaucoup aimé l’adaptation ciné de Ghost World, que j’ai connue avant le comic, et ce dernier m’a moins impactée :je n’accrochais pas vraiment au dessin et j’y projetais hélas trop l’esthétique du film. As-tu vu ce dernier ?

    Aaah, Amanda, toujours <3 J'ai adoré lire ce matin son post décrivant son processus créatif. Cette femme est d’une ouverture et accessibilité qui me fascine #fangirl .

    Pour répondre à ta question sur recevoir les billets de blog par mail : personnellement je suis très sensible à l’esthétique des blogs, surtout le tien. Je recueille certes les news par mon agrégateur RSS, mais je préfère systématiquement lire les articles sur les sites originels (sauf si la lecture est trop difficile à cause d’un mauvais design), car cela m’immerge dans l’univers et donc la personnalité de leur auteur. Donc l’e-mail ne m’apporterait rien pour ma part, mais je ne pense pas être représentative d’une majorité de tes lecteurs.

    Et enfin surtout, tu ne peux pas me laisser ainsi sur ma faim : Quelle est ta méthode miracle pour briser des Doc Martens, sachant que je suis de l’école « elles doivent être fabriquées de telle manière d’obliger leurs propriétaires à les baptiser de leur propre sang, ça doit être un rituel pour se les approprier vraiment » ?

    Dernières découvertes de ma part à partager :
    – Si tu aimes Tarantino, fonce voir son dernier film devant lequel j’ai passé un excellent moment.
    – Tu l’as déjà vu sur twitter mais je partage à nouveau le site de Segovia Amil dont la beauté et l’esthétique me touchent énormément. J’admire son art de se mettre en scène et de se forger une identité avec des codes visuels qui font écho à mes propres goûts – donc gros girl crush actuel.
    – Musicalement, je me repasse en boucle ce morceau de Florence + The Machine en mode « obsession musicale » qui me transfère une énergie incroyablement vibrante et me donne toujours envie de monter le volume. Je l’ai redécouvert depuis que j’ai appris que les paroles s’inspirent de l’histoire de Virginia Woolf (tiens d’ailleurs, parlant de cette auteure, as-tu vu le film « The Hours » ? Il est une de mes plus fortes références cinématographiques et ne me laisse jamais indemne après chaque visionnage, je te le recommande vivement !)

    Voilà en vrac tout ce que ta capsule m’inspire ! Comme souvent sur ces billets, j’ai relevé les quelques points qui ont généré une réaction en moi, même si j’ai tout lu et noté pas mal de références à approfondir. Merci toujours pour un tel partage, Marie :) !

    1. Hello Eli ! ^.^

      Cela m’amuse de lire qu’on est plusieurs à avoir entrepris une démarche de se désencombrer, je ne sais pas si c’est une vague générale hivernale mais ça me fait beaucoup de bien également ! J’ai lu quelques bouquins intéressants à ce sujet d’ailleurs au sujet desquels je dois écrire (ajoute un point à ma liste mentale et jamais attaquée du « j’ai prévu un post de blog à ce sujet »…)

      Ouais, je pense que ça doit être le contrecoup des fêtes et de leur surabondance, on a besoin d’y voir plus clair et de ralentir l’accumulation… En tout cas, c’est mon cas.

      Mais dis-moi, j’ai l’impression que ta liste mentale « J’ai prévu un post de blog à ce sujet » est immense, non ? :-P

      Je ne suis pas très familière de tout l’univers Batman aussi je ne m’avancerai pas sur le sujet, mais je lis souvent que la relation qu’Harley Quinn entretient avec le Joker est très romantisée alors qu’il s’agit d’une relation très malsaine et abusive – quel est ton point de vue sur la question ? Est-ce à prendre ainsi au sérieux, ou est-ce une interprétation maladroite ?

      Non, c’est une analyse tout à fait exacte. Ce n’est pas toujours si romanticisé que ça, d’ailleurs ; il y a pas mal de comics où on voit clairement le Joker frapper Harley Quinn, et/ou l’insulter. Il n’y a vraiment rien de romantique entre eux…

      Ce qui est dérangeant n’est pas, selon moi, le fait que les comics mettent en scène cette relation malsaine, mais plutôt tout le marketing qu’il y a autour, qui la romanticise à outrance.

      Le nouveau comics sur Harley Quinn dont je parle la montre beaucoup plus indépendante que ce à quoi on a été habitué. Et c’est ça qui me plaît aussi.

      J’ai beaucoup aimé l’adaptation ciné de Ghost World, que j’ai connue avant le comic, et ce dernier m’a moins impactée :je n’accrochais pas vraiment au dessin et j’y projetais hélas trop l’esthétique du film. As-tu vu ce dernier ?

      Non ! J’attends d’avoir lu la BD.

      Pour répondre à ta question sur recevoir les billets de blog par mail : personnellement je suis très sensible à l’esthétique des blogs, surtout le tien. Je recueille certes les news par mon agrégateur RSS, mais je préfère systématiquement lire les articles sur les sites originels (sauf si la lecture est trop difficile à cause d’un mauvais design), car cela m’immerge dans l’univers et donc la personnalité de leur auteur. Donc l’e-mail ne m’apporterait rien pour ma part, mais je ne pense pas être représentative d’une majorité de tes lecteurs.

      Ok, merci pour ton avis, ça m’est précieux de savoir tout ça :)

      Et enfin surtout, tu ne peux pas me laisser ainsi sur ma faim : Quelle est ta méthode miracle pour briser des Doc Martens, sachant que je suis de l’école « elles doivent être fabriquées de telle manière d’obliger leurs propriétaires à les baptiser de leur propre sang, ça doit être un rituel pour se les approprier vraiment » ?

      Aloooors, comme Carine m’a déjà posé la question, je me permets de copier-coller la réponse que je lui ai donnée !

      Tout dépend si tes Docs te font mal au-dessus du pied, ou au niveau du talon. Si c’est au niveau du talon, comme moi : je prends chaque Doc une à une, je rabats le plus possible la tige arrière vers l’avant, je dispose la chaussure en l’état sous un des pieds de mon lit, puis j’appuie. Mon poids + le poids du lit sur la tige, ça l’assouplit DIRECT.

      Il faut recommencer plusieurs fois, dérouler la tige, la replier, bref sentir qu’elle est bien souple et bien cassée. Ensuite, – mais c’est facultatif, moi je le fais parce que j’ai vraiment l’ampoule et la chaussettes ensanglantée faciles –, je mets un gros pansement Compeed derrière chaque talon, que je ne touche pas pendant une semaine (ça tient bien, même sous la douche).

      Avec des grosses chaussettes + les Compeed qui empêche le frottement + la tige cassée des Docs, en une semaine, c’est bon, plus rien à craindre, mes Docs sont faites, parfaitement adaptées et « sculptées » à mes pieds. D’ailleurs, j’ai encore une autre paire à faire, je vais réitérer l’expérience sous peu ! ^^

      Si c’est au-dessus du pied que tu as mal, par contre, je ne sais pas…

      ET POUR FINIR, un grand merci pour le partage de tes obsessions du moment. J’adore également cette chanson de Florence + the Machine dont tu parles (même si je préfèrerais toujours son premier album. J’ai été pas mal déçue par le tout dernier, d’ailleurs…).

      Je vais maintenant aller fouiner sur le site de Segovia Amil, ses photos ont l’air ouf.

      Ah, et j’adore aussi The Hours, c’est un de mes films préférés (et cette bande-son !). Je l’avais vu au ciné toute seule à l’époque, et j’en étais ressortie complètement bouleversée. Je crois que ça m’a marquée pour toujours.

      Le hasard a voulu qu’une amie commune m’ait offert Une chambre à soi de Virginia Woolf à Noël ;-)

  8. Je ne vais pas m’étaler dans un long commentaire, juste un petit merci pour ces découvertes ! notamment le travail de Bret Manning qui est magnifique (ces couleurs *_*) !
    Ah et puis Moriarty c’est vraiment chouette, je les ai vu aux nuits de fourvière l’année dernière, c’était magique ! (« Jimmy » est sublime) Mais en terme de concert magique rien ne vaut Sigur Ros !

    1. Salut Audrey ! Merci d’avoir pris le temps d’écrire un petit commentaire, ça me fait hyper plaisir :)

      Je suis contente que le boulot de Brett Manning te plaise à ce point, c’est vraiment un de mes coups de cœur artistiques. J’aurai l’occasion d’en reparler dans un prochain billet dédié à mes récents « crushes » visuels !

      Par ailleurs, je ne suis encore jamais allée aux Nuits de Fourvière, mais cela fait des années que j’allume un cierge noir pour avoir la chance d’y applaudir Tori Amos une belle nuit d’été… Je pense que ça serait sublime.

      Quel artiste ne serait pas exalté dans un cadre pareil, tu me diras…

      Dans quelles circonstances as-tu vu Sigur Ros sur scène ? Je n’ai jamais réussi à « rentrer » dans leur musique à 100%, mais vu leur esthétique musicale, je veux bien croire que cela soit une expérience… envoûtante.

      1. J’avais vu Sigur Ros aux nuits de fourvière aussi ! Donc c’était le rêve pour moi qui les adore ! :) Je vais faire des incantations pour que tu puisses y voir Tori Amos ^^
        Et sinon, je n’avais pas fait attention avant de lire ton article que l’actrice qui jouait Scully c’était celle qui jouait dans la série Hannibal ! Je n’ai pas bien connu Xfiles (mes frères et soeurs plus âgés regardaient, moi j’avais interdiction!) Mais qu’a cela ne tienne, je compte bien regarder les nouveaux épisodes! Tout ça pour dire que Gillian Anderson était vraiment très bien aussi dans Hannibal !

        1. Je vais faire des incantations pour que tu puisses y voir Tori Amos ^^

          Super, merci beaucoup :D :D

          Et sinon, je n’avais pas fait attention avant de lire ton article que l’actrice qui jouait Scully c’était celle qui jouait dans la série Hannibal ! Je n’ai pas bien connu Xfiles (mes frères et soeurs plus âgés regardaient, moi j’avais interdiction!) Mais qu’a cela ne tienne, je compte bien regarder les nouveaux épisodes! Tout ça pour dire que Gillian Anderson était vraiment très bien aussi dans Hannibal !

          Oui, elle s’est pas mal métamorphosée physiquement depuis l’époque X Files (chose que je peux comprendre, quand on est actrice et qu’on est « prisonnière » d’un personnage aussi emblématique que Scully).

          Perso, je n’ai pas trop accroché à Hannibal, en dépit du fait que tous les éléments étaient a priori réunis pour que je kiffe. J’ai trouvé ça flottant de bout en bout, j’ai absolument détesté le personnage du jeune flic, et je n’ai pas trouvé que le scénario valorisait suffisamment Mads Mikkelsen.

          En revanche, Gillian Anderson joue dans une autre série policière en tout point brillante, britannique celle-ci, qui s’appelle The Fall. Je te la recommande vivement !

  9. Bonne année à toi !
    Je trouve ce genre d’articles hyper passionnants. On a souvent tendance à ne vouloir parler que de soi et de ce qu’on fait mais nos influences nous caractérisent tout autant! Sur le même principe j’aime bien créer des playlists musicales datées. Quand je réécoute plus tard ça me replonge totalement en arrière c’est aussi une manière de de s’extirper du présent et de se rendre compte aussi qu’on évolue :)

    Au risque d’agrandir ta liste de lecture, as-tu déjà lu le livre « Comme par magie » d’Elizabeth Gilbert ? Il vient tout juste de sortir en version française. Grâce à toi j’avais découvert le fameux bouquin de Julia Cameron, « Libérez votre créativité » qui m’a vraiment redonné le goût de créer. »Comme par magie » lui, traite des peurs et des bloquages qu’on peut avoir en tant que créateur, la pression qu’on se met inutilement, comment apprendre à concilier passion et raison… Bah c’est un livre qui fait énormément de bien et qui dédramatise la chose. Il m’a pas mal chamboulé, je le conseille vivement!

    1. Salut Adeline ! Meilleurs vœux également :)

      On a souvent tendance à ne vouloir parler que de soi et de ce qu’on fait mais nos influences nous caractérisent tout autant!

      Je trouve que c’est une façon de parler de soi plus intéressante, puisque c’est un partage de choses qui peuvent plaire aux autres. Je suis très friande de ce genre de contenus aussi ! À la manière d’un portrait chinois, ça en révèle pas mal sur la personne qui prend la parole.

      Sur le même principe j’aime bien créer des playlists musicales datées. Quand je réécoute plus tard ça me replonge totalement en arrière c’est aussi une manière de de s’extirper du présent et de se rendre compte aussi qu’on évolue :)

      C’est une super bonne idée ! Un peu dans le même genre, je vais parfois jeter un œil à mon LastFM pour voir l’évolution sur quelques mois voire quelques années… Et j’avais bien aimé aussi Votre année en musique de Spotify pour la même raison.

      Au risque d’agrandir ta liste de lecture, as-tu déjà lu le livre « Comme par magie » d’Elizabeth Gilbert ? (…) « Comme par magie » lui, traite des peurs et des bloquages qu’on peut avoir en tant que créateur, la pression qu’on se met inutilement, comment apprendre à concilier passion et raison… Bah c’est un livre qui fait énormément de bien et qui dédramatise la chose. Il m’a pas mal chamboulé, je le conseille vivement!

      Non, pas lu ! Mais j’en ai entendu pas mal parler, et ce que tu m’en dis me donne envie de le lire.

      Ceci dit, je crois que je suis dans cette phase un peu délicate où, après avoir lu des tonnes de bouquins de ce genre (développement personnel et créatif), je commence à saturer un peu ; ou alors est-ce simplement l’envie de FAIRE plutôt que de LIRE des bouquins pour faire… ? Je ne sais pas.

      En tout cas je me le garde au chaud pour le prochain coup de blues créatif. Merci ! :)

  10. Amoureuse c’est quand même la plus belle chanson du monde :-)

    1. Ah ouais, elle est géniale celle-là… Ce qui m’épate, c’est que c’est la toute première chanson de son tout premier album : un coup de génie !

  11. Pour une capsule, c’est une grosse capsule !

    Petite précision pour Moriarty, ils ne sont pas que français, il y a pas mal de nationalités et pour les avoir vus en concert (et Rosemary Standley dans un des projets à côté) il ne faut vraiment pas hésiter à aller les voir : tant pour la musique live que pour le côté vraiment accessible :)

    J’avais loupé la sortie du nouvel album donc un grand merci ;)

    Au passage, je te retrouve indirectement dans nos discussions avec Pecadille et ça m’amuse toujours autant après tant d’année à te suivre discrètement de se retrouver à filer un coup de main à la même personne par hasard !

    1. Salut Mealin !

      Pour une capsule, c’est une grosse capsule !

      Oui, ce format de billet m’inspire toujours beaucoup.

      Petite précision pour Moriarty, ils ne sont pas que français, il y a pas mal de nationalités

      C’est exact ! J’ai corrigé mon billet.

      Au passage, je te retrouve indirectement dans nos discussions avec Pecadille et ça m’amuse toujours autant après tant d’année à te suivre discrètement de se retrouver à filer un coup de main à la même personne par hasard !

      C’est ça qui est bien avec les chemins de traverse ! Je me suis toujours dit que « le web est petit », car il n’y a mine de rien pas tant d’endroits consacrés à nos exactes passions. Les chances de s’y croiser de temps en temps sont donc assez grandes !

      Mais c’est vrai que c’est amusant quand ça arrive :)

  12. Hello marie, je découvre ton blog. Quel plaisir de te lire. Tu es un vrai concentré d’optimisme et de curiosité! Aussi, j’aime bcp ta façon d’écrire, à la fois élégante et naturel. Un régal!

    1. Merci David, bienvenue alors ! Et à bientôt :)

  13. Coucou la Fée !

    Sacrée capsule… tu bosses quand sinon ? ;)

    Ben je voulais t’indiquer des remakes ou séries à l’origine des séries que tu affectionnes, mais… le vieux chat est couché devant le coffre à séries (oui, j’ai un coffre à séries) et je n’ose pas le déranger (il a des rhumatismes et là il dort profondément). Donc je repasserai plus tard.

    Sinon, j’avais une bonne nouvelle à t’annoncer (et comme ça tout le monde sera au courant), ma douce est de nouveau enceinte. Une petite fille arrive pour début juillet. Le petit frère fait des bisous sur le ventre de sa mère.

    à bientôt la Fée

    Des bisous de Gillou
    (cela rime toujours aussi bien)

    1. Hé bien félicitations, bis, Gillou ! \m/

      1. ouais donc (le chat dort ailleurs) : The killing est au départ une série Danoise (excellentissime) ; Bron / Broen a donné pour sa part une version franco-anglaise du meilleur acabit, Tunnel. En réalité, je préfère les versions des gens du Nord, qui sont toujours les premiers inventeurs d’un univers qui ensuite est repris. Je sais que tu avais aimé le film Millénium version US, mais pour ma part je n’ai pas compris son intérêt à la vue des films-séries et des ouvrages. Mais je suis de partie pris avec les nordistes, voire de mauvaise foi. Bon là je m’égare : excuse-moi pour la digression.

        Sinon, tu n’avais jamais lu Ghost World : you are bad, bad bad bad girl, very bad girl. Mais tu es pardonnée puisque tu te repens ;) . Tu as vu l’adaptation qui a eu le grand Prix à Sundance ? Le film de Terry Zwigoff ? J’ai vraiment accroché.

        Puisque tu as accroché (euphémisme) avec X Files : je sais pas si tu connais l’ouvrage de David Buxton, Les séries télévisées – Forme, idéologie et mode de production ? Si ce n’est pas le cas, l’analyse de X Files est très intéressante.

        Pour finir, David Le Breton est surprenant dans deux de ses derniers ouvrages : L’adieu au corps ; et surtout cet étrange et mirifique Disparaître de soi : Une tentation contemporaine.

        Salut La Fée et bien le bonjour à ton musicien.

        Des bisous de nouveau.
        Toujours de :
        GILLOU

        1. Salut Gillou, merci pour tout ça !

          En réalité, je préfère les versions des gens du Nord, qui sont toujours les premiers inventeurs d’un univers qui ensuite est repris. Je sais que tu avais aimé le film Millénium version US, mais pour ma part je n’ai pas compris son intérêt à la vue des films-séries et des ouvrages. Mais je suis de partie pris avec les nordistes, voire de mauvaise foi. Bon là je m’égare : excuse-moi pour la digression.

          Pour Millenium, oui j’avais assez aimé, mais le remake de Fincher n’a rien à voir avec l’excellentissime premier film originel. En fait, j’ai vu la version originale après le remake, et j’ai alors dévalué le remake dans mon estime.

          C’est un petit peu ce qui s’est passé aussi quand j’ai enfin découvert Nine Inch Nails après Marilyn Manson : je me suis rendue compte soudain de tout ce que Manson devait à Reznor. Ça m’a un peu troublée. Mais je le vis très bien maintenant ; je reste une fan hardcore de Manson, qui a tout de même apporté tout un univers bien à lui et, musicalement, les premiers albums sont quand même un chouïa plus fun que ceux de NIN (que j’aime beaucoup aussi, hein).

          Pour Ghost World, comme je le disais plus haut, non je n’ai pas encore vu le film. Je préfère lire le comics avant :) Mais il paraît qu’il est bien ! Ça n’a pas trop vieilli ?

          Merci pour la recommandation du bouquin sur les séries télé, je l’ajoute à ma wishlist, car le sujet m’intéresse.

          Enfin, je suis contente que tu connaisses David Le Breton et que tu aies lu ses livres ! Oui, L’Adieu au corps est fantastique, c’est une des grosses claques intellectuelles vécues pendant mes études. Quant à son petit dernier, je ne l’ai pas encore, mais ça ne devrait plus trop tarder.

  14. If you have ghosts, you have everything…

    1. Mais ouais ! Ce groupe ♥︎

Les commentaires sur ce billet sont désormais fermés, mais vous pouvez toujours m’envoyer un email si vous souhaitez me dire quelque chose !