« Le Penseur » de Rodin

Sixième mois — déjà ! – de mon défi 365.

Ce défi me faisait un peu peur au début, et puis j’ai fini par l’amadouer, simplement en lâchant du leste : il ne m’est pas toujours possible de publier une photo par jour, mais j’essaie de publier au moins 20 photos par mois.

(Si vous avez loupé les premiers mois, vous pouvez soit voir tout d’un coup sur FlickR, soit picorer dans les billets qui leur sont consacrés.)

Le résultat de ce défi photo commence à me plaire. Au début, je me disais que ma petite routine ne présentait pas grand intérêt, que je ne fais rien de très différent des autres qui mérite d’être documenté : en somme, je voyais mal en quoi mon quotidien pourrait présenter de l’intérêt pour autrui.

Tendance très franco-française au profil bas, cette aversion nationale pour le nombrilisme qui, je l’admets, tend à me couper régulièrement dans mes élans créatifs.

Buste de Camille Claudel
Buste de Camille Claudel

Je continue à éprouver un certain dédain pour la routine. Ce n’est pas ce qui m’inspire le plus : j’ai peur de passer à côté de grandes choses à force de me laisser bercer par le long fleuve tranquille de l’existence.

En outre, dieu sait que j’ai un penchant prononcé pour l’auto-dépréciation permanente (j’en parlais un peu dans ce billet).

Ce sont deux facteurs qui rendent la tâche de prendre une photo par jour un peu ardue.

Cela étant dit, l’effort qui consiste sinon à sublimer, du moins à capturer le quotidien, à exercer son œil et à partager ensuite un moment précis avec autrui a de la valeur.

Et puis surtout, ça a de la valeur aussi pour soi : faute d’album photo traditionnel, au moins je garde une petite trace de tous les instants que j’ai bien aimés au cours de cette année, instants que j’aurais sans doute fini par oublier autrement…

Trouver « le » truc à photographier m’amuse beaucoup. Je souscris totalement à l’idée de faire quelque chose juste pour s’amuser, sans trop réfléchir. Le quotidien nous prend déjà suffisamment la tête comme ça, profitons de ces parenthèses créatives pour lâcher prise !

Le petit-déjeuner des champions
C'est en voyant cette photo en grand que je réalise qu'elle aurait été beaucoup plus sympa si on voyait le visage de la petite fille sur le plateau…
Moustache man
Ça ne se voit pas sur la photo, mais cette affiche de la Tattoo Convention de Rennes était placardée sur une poubelle ! Comme quoi, faut toujours ouvrir l'œil ;)

Las ! Mon défi 365 avance, et c’est une habitude créative agréable qui rythme mon année 2014.

Ça m’aide à penser un peu à autre chose qu’au déménagement et à tout le maelstrom administratif qui va avec.

S’il y a quelque chose qui me stresse, c’est bien ça : toutes les résiliations, toutes les souscriptions, faire les comptes, être sûre de ne rien oublier, de tout bien faire dans les délais impartis…

Le déménagement en lui-même ne m’effraie pas, même si j’ai forcément une petite angoisse concernant mes livres, qui j’espère sortiront indemnes de l’opération !

Le reste n’a pas vraiment d’importance, je ne possède pas de meuble de valeur, mes vêtements ne craignent rien, quant à la vaisselle, hormis une ou deux mugs auxquelles j’attache une valeur sentimentale, ça se remplace.

10 faits marquants en juin

  1. Le retour du parfum des fruits d’été. Mon odeur préférée !
  2. Ma visite du musée Rodin, à Paris : vraiment très agréable. Cela m’a replongée dans mon ancienne fascination pour Camille Claudel.
  3. Trouver un appart’ à Rennes, et fêter ça avec une crêpe à la frangipane.
  4. Acheter un laser à mon chat, best gift idea ever.
  5. Avoir migré mes sites chez Alwaysdata.
  6. Avoir dépassé les 50.000 abonnés à mes tableaux Pinterest !
  7. Voir et adorer le dernier X-Men au cinéma.
  8. Être en revanche très, très déçue par Game of Thrones.
  9. Croiser Jérôme Sevrette en pleine séance photo au Parc du Thabor.
  10. Devoir faire appel à un avocat, pour la première fois de ma vie.
15 kilomètres à pied, ça use les souliers
15 kilomètres à pied, ça use les souliers

Maintenant que nous avons trouvé notre nouvel appartement, c’est agréable de commencer à se projeter dans cette nouvelle vie.

Imaginer où je vais mettre mon bureau, choisir un ou deux nouveaux meubles, avoir une vraie chambre d’amis, profiter de la luminosité pour prendre des photos, être à 15 min. à pied du centre-ville, savoir que tu verras la couleur du ciel breton en regardant par la fenêtre, et plus les immeubles parisiens à perte de vue… Ce genre de trucs.

Je suis hyper impatiente de vivre ces petits électrochocs quotidiens, en découvrant les subtilités de ce quotidien réinventé. J’ai hâte de savoir si mes a prioris étaient fondés ou pas, si j’ai embelli la situation ou pas, si ce qui me semble aujourd’hui idéal l’est vraiment ! :smile:

Et aussi, j’ai hâte de me remettre au dessin, à la gouache, de découper, de scrapbooker, d’imprimer mes photos, de faire plus de choses concrètes. Ça me démange !

La mousse de la victoire
La mousse de la victoire !
Crêperie Ar Pillig, à Rennes
Crêperie Ar Pillig, à Rennes

Et vous, quels sont vos petits rituels pour embellir votre quotidien ?

Avez-vous déjà relevé un défi 365 ?

Vous « forcez »-vous à créer pour alimenter le feu sacré ?

13 commentaires

  1. J’aime bien ces bilans. Je m’oblige à en faire au moins un chaque année en fin d’année,ça me permet toujours un peu de voir que j’ai fait plein de nouvelles choses et avancer d’une certaine façon. Le faire mensuellement comme tu le fais, je trouve ça cool.

    Je dois avouer que le 365 que j’avais fait en 2011 me manque un peu. J’avais tellement aimé ça que je voulais le continuer en 2012, mais finalement le faire chaque année avait quelque chose de routinier et j’aimais la découverte de cette première fois. Ce que je regrette c’est comment cela sublime le quotidien et permet toujours de trouver quelque chose de bien dans une journée. Trouver quelque chose à prendre en photo, même si c’est banal. Aujourd’hui, c’est avec nostalgie que je regarde ces photos, car elles me permettent de me souvenir de cette année là comme aucune autre. Et j’avais trouvé ma façon à moi d’appréhender le défi, tout comme toi. Plus ici, si tu l’avais manqué.

    Je trouve She-ra magnifique sur ces photos. Mais je crois que je deviens plus objective avec les chats… Je me suis mis à gagater en voyant un chat dans la rue hier après-midi, je crois qu’ils commencent à avoir raison de moi :D Cela dit, je suis très intéressée de savoir où tu as acheté ton laser :)

    Bref, c’était un très chouette billet comme d’habitude. Pour répondre sur la façon d’entretenir le feu sacré, regarder pinterest, écouter de la musique m’inspire beaucoup. Après le plus dur est de continuer pour réaliser toutes les idées qu’on a en tête. J’en ai déjà fait pas mal cette année, je suis contente, ya plus qu’à continuer :)

    1. Coucou Ally !

      J’aime bien ces bilans. Je m’oblige à en faire au moins un chaque année en fin d’année,ça me permet toujours un peu de voir que j’ai fait plein de nouvelles choses et avancer d’une certaine façon. Le faire mensuellement comme tu le fais, je trouve ça cool.

      Merci ! C’est vrai qu’avec le recul, ça forme quelque chose de sympa, même si parfois je rechigne un peu : c’est drôlement long à faire (récupération des photos, les enregistrer pour le web car sinon elles sont trop lourdes, mise en page, écriture…).

      Je dois avouer que le 365 que j’avais fait en 2011 me manque un peu. J’avais tellement aimé ça que je voulais le continuer en 2012, mais finalement le faire chaque année avait quelque chose de routinier et j’aimais la découverte de cette première fois.

      Oui, je comprends. Mais tu continues à prendre des photos très régulièrement, même si elles ne sont pas estampillées « défi 365 », donc tu continues ce travail photographique malgré tout.

      je suis très intéressée de savoir où tu as acheté ton laser :)

      J’ai acheté celui-là ! Gros succès ^.^

      Bref, c’était un très chouette billet comme d’habitude.

      Merci !

      Pour répondre sur la façon d’entretenir le feu sacré, regarder pinterest, écouter de la musique m’inspire beaucoup. Après le plus dur est de continuer pour réaliser toutes les idées qu’on a en tête. J’en ai déjà fait pas mal cette année, je suis contente, ya plus qu’à continuer :)

      Moi ce qui me manque le plus c’est le TEMPS… Je ne sais pas si j’en manque objectivement, ou si je procrastine un peu et utilise du temps que je pourrais consacrer à créer à autre chose…

      Mais parfois il faut savoir lever le pied, surtout quand on est atteint de workaholism… !

      1. #cliquesurleliendulaser #hysterie

        Aaaaaaaaaaah c’est parfait !!! C’est exactement ce laser là que je cherchais et je ne savais pas où l’acheter. Un chat que j’ai gardé l’a et il adorait ça… Suis trop contente, merci !

        Moi ce qui me manque le plus c’est le TEMPS… Je ne sais pas si j’en manque objectivement, ou si je procrastine un peu et utilise du temps que je pourrais consacrer à créer à autre chose…

        Mais parfois il faut savoir lever le pied, surtout quand on est atteint de workaholism… !

        C’est marrant que tu parles de temps… Je repensais justement au fait hier qu’on a tous le même temps et qu’il ne tient qu’à nous ou aux autres à en faire plus selon nos priorités. Mais je pense que dans ton cas, ya exception et qu’effectivement, une petite pause s’impose et sache que :

        Je ne procrastine pas, j’incube !

  2. Le défi 365 j’y pense aussi, je me demande même si je vais pas me calquer sur l’année scolaire… c’est ça de travailler dans une école.
    Sinon depuis quelques temps je me force à voir le côté positif des choses, à voir la petite étincelle de positif dans les mauvaises choses et tu te rends vite compte que derrière une mauvaise nouvelle il y en a une bonne qui arrive. Et quand ça va pas ou que j’ai le blues je fais la liste de tous ce que j’ai de beau autour de moi, ça aide à relativiser et à avancer.
    Mais sinon ah ah, quelle surprise, oh joie, toi aussi tu as été déçue par Game of Thrones. T’as fait comme moi tu as lu les livres d’abord? Je sais pas pourquoi mais j’ai l’impression qu’on est une poignée de petits lutins à oser dire qu’on aime pas la série.

    1. Coucou !

      Le défi 365 j’y pense aussi, je me demande même si je vais pas me calquer sur l’année scolaire… c’est ça de travailler dans une école.

      Tu me diras si tu t’y mets, ça m’intéresse de suivre ! :)

      Sinon depuis quelques temps je me force à voir le côté positif des choses, à voir la petite étincelle de positif dans les mauvaises choses et tu te rends vite compte que derrière une mauvaise nouvelle il y en a une bonne qui arrive. Et quand ça va pas ou que j’ai le blues je fais la liste de tous ce que j’ai de beau autour de moi, ça aide à relativiser et à avancer.

      J’adhère totalement à cette philosophie yin-yang. En effet, force est de constater que les épreuves diverses de la vie, à quelque niveau que ce soit, contribuent à faire de toi une meilleure personne.

      Bien sûr, c’est une question de sagesse et de volonté personnelle, mais je pense vraiment qu’on a tout à gagner à relativiser ce qui nous arrive. Y compris le bonheur, d’ailleurs : ne rien considérer comme acquis, et profiter intensément du moment présent.

      Mais sinon ah ah, quelle surprise, oh joie, toi aussi tu as été déçue par Game of Thrones. T’as fait comme moi tu as lu les livres d’abord? Je sais pas pourquoi mais j’ai l’impression qu’on est une poignée de petits lutins à oser dire qu’on aime pas la série.

      Je crois que c’est le monologue de Tyrion sur les insectes qui m’a définitivement perdue. J’attendais cette saison avec impatience (j’adore Oberyn), je suis très fan des bouquins, mais là les scénaristes se sont perdus dans les méandres du blabla chiantissime, aux dépends de l’action.

      Je trouve qu’ils gâchent totalement le matériau originel (même si le travail d’adaptation est difficile).

      J’ai adoré le dernier épisode, mais c’est un peu facile de mettre tous les trucs cools au sein de l’épilogue…

      Je regarderai probablement la prochaine saison, mais de façon un peu blasée. L’excitation des débuts s’est dissipée.

      Ah, et apparemment ils ont décidé de – ATTENTION SPOILERS – virer l’histoire avec Lady Stoneheart, ce qui est vraiment, vraiment nul. :(

      1. Ah ben c’est la meilleur! Et qui va être la main vengeresse des Stark? Moi personnellement j’ai arrêté à la saison 2, j’en avais marre de soupirer sur les changements et de me dire « Mais pourquoi? » tout le temps. Je suis d’accord avec toi, c’est très difficile d’adapter un/des livre/s surtout aussi conséquents et riches que ceux-là, mais là, les scénaristes gardent vraiment que ce qui leur plaît, vire le reste et ajoute par ci par là des trucs qui n’ont rien à voir.
        Peter Jackson a bien réussi a faire une très bonne adaptation de LOTR donc ça ne doit pas être impossible… mais tout le monde n’est pas Peter Jackson. Bref j’arrête de pester inutilement. ;)

        Promis je te tiendrai au courant pour le défi 365, mais je pense sérieusement m’y mettre.

        1. Peter Jackson a bien réussi a faire une très bonne adaptation de LOTR donc ça ne doit pas être impossible… mais tout le monde n’est pas Peter Jackson.

          Je suis d’accord avec toi, LOTR est une excellente adaptation.

          Mais je trouve celle du Hobbit ratée…

          C’est tro « wonky »/nunuche. J’ai trouvé la scène avec les nains qui font la vaisselle au début du premier très, très embarrassante.

  3. Merveilleuse idée que ce défi photo. Je suis moi-même dans la même optique : arrêter de me prendre la tête en me disant que je ne suis pas assez douée pour faire des photos, juste prendre plaisir à le faire. Eh bah… C’est génial.

    Je viens de tomber amoureuse de ton Pinterest et du coup je me suis également abonnée à tes tableaux…
    Et en plus, je viens de voir dans ton profil Pinterest que tu codes. T’as aucun défaut ou bien ?! Moi-même développeuse/informaticienne/ingénieur machin chose, j’aspire à rester dans une dimension créative malgré le côté technique de mon boulot. C’est exactement ce que tu fais. Et tu es une inspiration fantastique que je suis ravie d’avoir trouvée par hasard.. Surtout continue comme ça, ne te dévalorise pas, ton travail est fantastique.

    1. Bonjour Mayura ! Bienvenue par ici, et un grand merci pour tes commentaires ! ^.^*

      Moi-même développeuse/informaticienne/ingénieur machin chose, j’aspire à rester dans une dimension créative malgré le côté technique de mon boulot.

      C’est exactement ma démarche aussi, même si j’ai été graphiste avant de devenir intégratrice, par la force des choses (les métiers techniques recrutent davantage, c’est bien connu).

      Aujourd’hui, je trouve que c’est une grande chance de maîtriser à la fois le langage visuel et le langage technique, cela me permet de modeler des univers web « from scratch », en totale autonomie.

      Quand je dois intégrer des maquettes créées par des designers qui n’ont pas du tout la corde technique à leur arc, en dépit de leur professionnalisme et de leur créativité, il y a toujours de mauvaises habitudes ou des choix qu’ils font que je n’aurais sans doute pas faits, car longs et pénibles à intégrer. (Les charges dont je dispose sur les projets que j’intègre ne sont hélas pas extensibles à l’infini…)

      Mais bon, ça fait partie de mon métier aussi que de réfléchir avec eux à la façon dont on peut simplifier les choses. Je vois toujours les maquettes comme un postulat de base, qui a besoin de se heurter au pragmatisme technique.

      En tant qu’inté, je dois souvent improviser sur des parties de site qui n’ont pas été maquettées ou qui sont passées outre la phase de conception. C’est ce qui rend aussi ce boulot si passionnant. On est en quelque sorte les Géo Trouvetou du web design :)

  4. J’aime beaucoup tes photos de défi :), j’ai eu souvent envie de tenter le défi mais j’ai l’impression que ma vie n’est pas assez intéressante pour ça :)

    J’ai lu ton lien sur l’absence de Lady Stoneheart… je suis archi archi archi dépitée!!!

    En voilà un commentaire bien décousu!

    Bonne chance pour ton installation à Rennes, j’espère que tu nous montreras pleins de nouvelles photos!

    1. Merci pour ce chouette commentaire, Nan’s !

      J’aime beaucoup tes photos de défi :), j’ai eu souvent envie de tenter le défi mais j’ai l’impression que ma vie n’est pas assez intéressante pour ça :)

      Je comprends totalement ta réaction, j’ai eu la même ! Mais je t’assure que les détails de ta vie sont plus intéressants que tu ne penses ;-)

      Cela peut paraître anodin au début, on se force un peu, et puis finalement on y prend goût. Ne serait-ce que pour le plaisir de revoir toutes les photos prises un mois, deux mois, six mois après… Ça fait un peu chaud au cœur.

      J’ai lu ton lien sur l’absence de Lady Stoneheart… je suis archi archi archi dépitée!!!

      Bah oui, pareil… C’était la main vengeresse des Stark, du coup que faut-il comprendre ?! Les livres sont mieux.

      Bonne chance pour ton installation à Rennes, j’espère que tu nous montreras pleins de nouvelles photos!

      Compte sur moi ! :D Et encore merci !

  5. Voilà un billet bien intéressant (pour changer :) )

    Je comprends la démarche d’un défi photo de ce type, même si cela pousse parfois à se forcer (du moins au début). Mais une chose est sûre : de la contrainte nait la créativité.

    De plus, la photo peut avoir plein d’approches. Si c’est un mois où tu fais un voyage, tu auras beaucoup de photo qui en témoigneront, si au contraire c’est un mois pluvieux où tu restes chez toi alors le résultat sera plus intime.
    Puis c’est bien d’avoir parfois des photos de soi. J’aime bien prendre mes amis en photos mais je n’ai pas de clichés naturels de moi, c’est quelque chose que je regrette parfois.
    Au final ce défi te donne une sorte de journal intime en image.

    De plus, à force de voir tes photos ton oeil s’affute et tu deviens plus critique. C’est quelque chose que j’ai appris à force de fréquenter un forum photo.

    Cela fait un moment que je n’ai plus fait de photos autre que familliales, mais j’ai ma liste de lieux à aller voir.

    Je n’aime pas me forcer à faire quelque chose, cela va à l’encontre de ma conception de la passion. Mais il faut parfois se bouger quand même… En photo cela peut être sortir avec un objectif fixe plutôt qu’un zoom et advienne que pourra. Cette contrainte peut pousser à être créatif, à regarder les choses différemment. Parfois il faut simplement se dire « aller, je vais faire un tour » et prendre son appareil. Au pire on ne prendra pas de photo mais on se sera promener.
    En revanche, avec l’écriture ou la musique c’est différent je trouve, quand ça ne vient pas on y peut rien. Peut-être parce qu’on est seul avec soi alors qu’avec la photo c’est différent selon moi : on saisit l’extérieur avec notre regard, il suffit de se poser, observer le monde et quelque chose attirera nos yeux.

    Il ne tient qu’à nous d’embellir son quotidien : rentrer à pied en faisant un petit détour par un parc pour flâner un peu plutôt que de filer chez soi après le travail. Aller dans mes lieux chétifs de temps en temps, prendre le temps de me préparer un bon plat, prend le temps de prendre des nouvelles des autres, ou simplement s’assoir dehors et regarder le monde… Jusqu’à ne plus savoir si le monde est dans une bulle ou si c’est moi qui m’y trouve, voir les gens passer, m’imaginer leur vie, chercher le sourire un peu partout…
    Le must est de voir le soleil se lever ou une lune rousse, ça embellira toujours le moment :)

    1. Salut Philippe !

      Merci pour ton chouette commentaire (pour changer ! ^^).

      Au final ce défi te donne une sorte de journal intime en image.

      C’est plutôt un journal intime public en images, car il y a plein de choses que je ne publie pas parce que trop personnelles. Je filtre et trie beaucoup tout ce que je publie sur le web, en dépit de mon apparente décontraction.

      Mais dans l’idée, oui c’est une façon de garder une trace de moments rien qu’à moi, mais aussi de les partager.

      Mais une chose est sûre : de la contrainte nait la créativité. (…) Cette contrainte peut pousser à être créatif, à regarder les choses différemment.

      Je n’apprécie pas trop le mot contrainte en matière d’art, je préfère le concept de défi ! ;-) Défi qu’on est libre ou pas de relever, qu’on peut prendre à contre-pied, qu’on peut détourner, pour au final faire ce que l’on veut. La contrainte, pour moi, se rapporte davantage au design, car tu es contraint-e, justement, de respecter un cahier des charges, diverses contraintes techniques, bref, l’effort créatif peut (et doit ?) dans ce cas-là être contraint.

      Ça me rappelle un peu les 10 règles du lecteur de Daniel Pennac : le droit de ne pas finir un livre, le droit de lire n’importe quoi, le droit de grapiller…

      J’aborde les défis artistiques dans cette veine : c’est le cas de mon défi photo, mais aussi du défi dessin que j’ai relevé en février.

      La photo est sans doute un art plus populaire que le dessin (ou que l’écriture, ou que la musique, pour reprendre tes exemples), car c’est à la portée technique d’un plus grand nombre. Il est facile de prendre n’importe quoi en photo, et de passer des heures à retoucher la photo pour en tirer quelque chose… Je ne suis pas une puriste, et ayant fait beaucoup de montages photo moi-même, c’est une démarche que je respecte.

      Toutefois, j’avoue que je suis assez titillée par cette idée de réduire la technique et le concept au minimum, et de muscler mon œil au quotidien, sans trop réfléchir.

Les commentaires sur ce billet sont désormais fermés, mais vous pouvez toujours m’envoyer un email si vous souhaitez me dire quelque chose !

Billets adjacents