L'automne bat son plein

C’est en écoutant le troublant Boys for Pele de Tori Amos que je rédige ce billet.

Je ne sais pas si ça se voit de l’extérieur, mais chaque billet que je publie demande un boulot monstre.

Oh, je ne doute pas de ma tendance à l’obsession-compulsion, à la maniaquerie et au chipotage, mais quand même : tenir un blog, ça prend du temps. De la préparation à la publication, ce billet par exemple aura demandé plus de deux heures de travail.

Le plus beau coucher de soleil

Tenez, parlons des photos : ce n’est pas tout de prendre une photo par jour (ce qui, en soi, est déjà du travail), mais il faut en plus les transférer, les retoucher, les enregistrer pour le web pour les rendre plus légères, les uploader sur Flickr, en choisir une comme image à la une, etc.

Ensuite, il faut rédiger le billet : écrire – et écrire beaucoup, vu mon goût immodéré pour les tartines –, relire, corriger, relire encore, choisir quels mots souligner, aérer l’ensemble, préparer l’extrait, choisir les tags, préparer le tweet, le partage sur Facebook, celui sur Google+, etc.

À Nantes aussi, y'a des maisons à colombages

Mais tout cela n’est pas en vain. Quand, à mon tour, je vous lis, je suis pleinement récompensée. Lire ce que vous partagez avec moi est le meilleur sentiment du monde. Et ce, quelle que soit la forme : commentaires, emails, tweets, etc.

En particulier, quand vous me dites que ce que j’ai écrit vous a donné envie de découvrir quelque chose, de fabriquer quelque chose, de vous remettre à un projet que vous aviez mis de côté depuis longtemps, c’est intensément motivant. Pour cela, merci ! ♥︎

J’adore les échanges qui naissent suite à ce que je publie. J’ai l’impression d’avoir contribué à quelque chose de beaucoup plus grand que moi. Ça n’a sûrement aucune valeur pour certains, mais pour moi, ça en a.

Mettre à jour mon blog, préparer des billets, écrire frénétiquement, illustrer, prendre le temps de faire de jolies photos, chercher des liens à partager, trouver des idées de billets sympas, tenir un semblant de calendrier de publication, veiller à ce que tout s’affiche et fonctionne bien, tout cela est sans conteste un de mes passe-temps favoris.

D’ailleurs, j’espère que vous êtes bien accrochés, car dans les semaines et les mois qui viennent, j’ai prévu de publier pas mal de nouveaux articles, sur mon blog mais pas que, dans des genres et sur des sujets assez différents. Ça va secouer ! :wink:

I love you, Internet

Je t’aime, Internet.

Récemment, Candice m’a parlé d’Evernote (← si vous cliquez sur le lien précédent, et que vous vous créez un compte Evernote, vous me permettrez d’obtenir des points pour obtenir, peut-être, la version premium d’Evernote gratuitement. J’dis ça, j’dis rien.)

Evernote sert à écrire, à sauvegarder des captures d’écran, des citations, des enregistrements audio, et, globalement, à enregistrer tout le World Wide Web en un seul endroit.

C’est un logiciel qu’on peut installer sur son ordinateur, mais c’est aussi une application web et une extension pour votre navigateur, et le tout se synchronise au fur et à mesure. Ensuite, on trie par dossier, par thème, et c’est trop bien, car on ne perd plus rien.

Avant Evernote, j’utilisais Google Drive si j’avais accès à Internet, ou alors TextEdit en local sur mon Mac si ce n’était pas le cas. L’ennui, c’est que ce n’était pas super niveau classement, et que partager mes fichiers locaux entre mes deux ordinateurs prenait des proportions. C’est tout bête, hein, mais utiliser Evernote me retire une épine du pied.

À part ça, ça y est, il fait froid. Quand il pleut ici, ça ne rigole pas, mais par chance, il y a aussi beaucoup de vent, donc les nuages ne tiennent pas bien longtemps.

Le temps varie d’un jour à l’autre, c’est une aubaine d’ailleurs, car je suis très météo sensible.

Mélancolie du soir, espoir

Mais quel plaisir de s’acheter un petit anorak pour l’hiver, de nouveaux pulls, d’enfiler ses Melvin & Hamilton, de s’enfouir derrière une écharpe gigantesque… Et quoi de plus apaisant que d’entendre la pluie tomber et le vent souffler alors que l’on est tout emmitouflé dans son lit ? Je vous le demande ! :razz:

Niveau créativité, ça turbine à 3000. Tout ce que je lis en ce moment me fait l’effet d’un pic d’adrénaline, tout m’enthousiasme, j’ai à peu près un demi million d’idées, et je sautille partout. Changer d’air me fait vraiment UN BIEN FOU. Je ne m’étais plus sentie inspirée comme ça depuis des lustres.

Et le calme, mes amis ! Le calme. Ça aussi, ça fait du bien. :smile: J’en parle tout le temps, je sais, mais c’est vraiment ce qui me choque et m’enchante le plus depuis que j’ai quitté Paris.

La belle Fifille ♥︎

Mon chat est le plus beau du monde, non ? Je l’aime tellement ! ♥︎ Sur la photo ci-dessus, on voit qu’il lui manque un rectangle de poils au niveau du cou : mademoiselle a été malade en octobre, et il a fallu lui faire faire des analyses de sang.

Ce n’était pas super marrant, et ça m’a pas mal stressée. Heureusement, tout est rentré rapidement dans l’ordre, après un traitement un peu musclé. (Par « muscles », comprendre ceux de Julien qui devait maîtriser l’animal tandis que je devais lui donner ses médicaments à l’aide d’une pipette… Oui, oui, c’était très fun.)

Et les frais engendrés ont été remboursés par SantéVet, mon assureur. Pour la petite histoire, c’est chez eux que j’avais fait mon premier stage en tant qu’intégratrice, quand j’étais étudiante à Lyon ! ^.^ J’en garde un excellent souvenir.

Si vous les avez manqués, voici les billets que j’ai publiés en octobre :

Et sur mon blog pro :

Cinq billets en un mois, pas mal, non ? 8-)

N’oubliez pas que je continue à publier une nouvelle photo par jour sur Instagram jusqu’à fin décembre.

Ensuite, on verra.

Je n’aurai plus l’obligation morale de poster une photo quotidiennement, mais j’entends bien continuer à faire l’exercice créatif de partager quelque chose chaque jour – quelle que soit la forme.

Le passage Baco, à Nantes

Profitez bien de votre long week-end ! À très vite. :)

Marie

14 commentaires

  1. Le travail effectué se voit, j’aime la touche perso de ces blogs encore entretenus à la main, voir des textes alternatifs au détour d’une image, avant j’y cachais parfois des conneries, mais plus les services tout faits se développent plus certains réflexes se perdent donc je les détourne moins. Je commente toujours aussi peu mais c’est un plaisir de te lire et je le fais toujours, mettant un point d’orgue à suivre réellement tout ce que je suis censée suivre, quitte à mettre le hola sur la quantité pour que tout ceci reste à taille humaine. Bon, tu devais pas le passer en multilingue ce site ? :p

    J’espère t’avoir apporté des points en téléchargeant Evernote. C’est un peu un delicious amélioré, non ?

    Et oh comme je te comprends pour l’irrésistible envie de se vanter, presque, d’avoir quitté Paris. Déjà, comment ne pas se sentir coupable de la météo autre qu’un immuable enchaînement de jours blancs. Même si c’est de la pluie bretonne, peu importe, ça doit changer !

    1. Salut Messalyn ! Merci pour ton commentaire :)

      Le travail effectué se voit, j’aime la touche perso de ces blogs encore entretenus à la main, voir des textes alternatifs au détour d’une image

      Je me demande toujours si quelqu’un lit vraiment ce genre de textes… Je suis contente de voir que oui ^.^

      Je commente toujours aussi peu mais c’est un plaisir de te lire et je le fais toujours, mettant un point d’orgue à suivre réellement tout ce que je suis censée suivre, quitte à mettre le hola sur la quantité pour que tout ceci reste à taille humaine.

      Cool, merci beaucoup ! Ça me fait super plaisir ! **

      Je suis en pleine phase de ménage, tant dans mon Twitter, dans mon Instagram que dans mon Feedly… C’est vrai qu’il est tentant de s’abonner à plein de choses, mais finalement a-t-on vraiment le temps de tout lire ? Moi, non, en tout cas.

      Pour autant, c’est parfois un dilemme, car j’aime bien multiplier les sources d’information et d’étonnement pour changer d’air, découvrir de nouvelles choses… Y’a mine de rien une routine qui s’établit vite quand je ne lis que mes 5 ou 6 blogs préférés.

      Bon, tu devais pas le passer en multilingue ce site ? :p

      Ouais, c’est prévu pour la prochaine version (déjà en chantier…) ;-)

      J’espère t’avoir apporté des points en téléchargeant Evernote. C’est un peu un delicious amélioré, non ?

      Et oh comme je te comprends pour l’irrésistible envie de se vanter, presque, d’avoir quitté Paris. Déjà, comment ne pas se sentir coupable de la météo autre qu’un immuable enchaînement de jours blancs. Même si c’est de la pluie bretonne, peu importe, ça doit changer !

      Héhé ! C’est bien connu : en Bretagne, il fait beau plusieurs fois par jour ;-)

  2. aH! Evernote c’est merveilleux ! Je l’utilise beaucoup, même si quand tu cumule des centaines de notes, ça commence à devenir galère à gérer.
    Un des outils qui m’est le plus pratique lors de conférences, c’est la prise de vue et l’annotation des images.

    dernièrement, on m’a parlé de scrivener, un traitement de texte assez puissant, notamment pour l’écriture d’une thèse ou d’un bouquin. Tu peux découper chaque chapitre en un fichier, cumuler notes et espace d’écriture, avoir une sauvegarde des différentes versions du fichier…

    1. Salut Joh ! Ça me fait plaisir de te lire ici :)

      Je l’utilise beaucoup, même si quand tu cumule des centaines de notes, ça commence à devenir galère à gérer.

      Même en réunissant tes notes dans des « carnets » ?

      Pour Scrivener, en effet la sauvegarde de versions précédentes peut être bien utile quand on écrit un gros pavé comme une thèse ou un bouquin… Je me pencherai dessus à l’occasion :) Merci de m’en avoir parlé !

  3. Je ne peux qu’être un peu affolée par ce billet. Ce matin je me suis levée et je suis allée travailler pour la première fois depuis 3 semaines ( oui le retour la veille de pont c’est pas mal, surtout quand tout les serveurs sont planté et que tu ne fais strictement rien de ta journée ). Bref. Tout ça pour dire que ce matin j’ai regardé un calendrier. Qu’on est mi-Novembre. Et c’est les yeux pleins de larmes que j’ai envie de dire … le défi 365 c’est bientôt fini ??!

    Moi j’admire ta capacité a tenir un blog. Je n’y arrive pas. Pourtant tu ne peux pas savoir au combien je te comprends quand tu touches tes lecteurs, à travers un écran. Comment, vas-tu me dire, avec un blog qui a 3 post depuis 6 ans ? Y a un an, peut être deux, j’ai publié une recette de tarte au citron. Et là, une fille que je ne connaissais pas qui me suivais sur Instagram a cliqué sur le lien, à Taiwan. Et on a échangé, beaucoup. Où je vais, tu dois te demander ? Avance rapide à Septembre 2014, Paris, la Sorbonne. Cette fille qui a cliqué sur un des seuls liens de mon blog se retrouve à étudier le français ici – mais pas en vain. Car un matin c’est les larmes aux yeux ( qui remonte avec l’émotion alors que j’écris !! ) que je reçois d’elle une photo de son courrier d’admission dans une grande école de pâtisserie française avec le petit mot suivant : « C’est toi et ton lien qui m’ont amené jusqu’ici en France, et grâce a toi j’ai trouvé ma voix. » … ben ça fait chialer ! Je l’attends de pied ferme très bientôt, avec ma pauvre tarte au citron qu’elle veut absolument que je lui fasse pour le symbolisme. alors oui, je te comprend, et je te souhaite de nous inspirer encore et encore, de ta vie, tes rencontres, tes envies, ton chat et ta mutuelle pour chat ( tu m’as très bien conseillée, on est très client dans la famille !! ).

    Souvenirs souvenirs <3

    1. Coucou Lalie !

      Je ne peux qu’être un peu affolée par ce billet. (…) on est mi-Novembre. Et c’est les yeux pleins de larmes que j’ai envie de dire … le défi 365 c’est bientôt fini ??!

      Tu sais ce qu’on dit, toutes les choses ont une fin, qu’elles soient bonnes (snif) ou mauvaises (youpi) !

      J’avoue que ce n’est pas toujours évident de trouver, chaque mois, comment « broder » autour de ma trentaine de photos.

      Parfois, ça vient tout seul, parfois, c’est plus dur. Quand je parle d’un sujet « neutre », c’est plus facile que quand je parle de trucs perso…

      Mais c’est quelque chose que je suis contente de faire et de publier, je suis déjà contente de relire les premiers mois, de prendre la mesure de tout ce qui a évolué dans ma vie depuis, de voir concrètement que mon quotidien a changé.

      Ce n’était pas calculé, mais prendre une photo par jour et s’astreindre à un compte-rendu par mois était une bonne idée pour me souvenir de cette année charnière. Je suis contente si cela t’a plu. Encore/plus que deux mois de défi : OUHLÀLÀ QUEL SUSPENS ! :-P

      « C’est toi et ton lien qui m’ont amené jusqu’ici en France, et grâce a toi j’ai trouvé ma voix. » … ben ça fait chialer !

      Carrément ! Merci d’avoir partagé avec moi cette histoire fabuleuse. J’ai toujours dit que la pâtisserie relève de la magie ;-)

      Bisous !

  4. Marie, tu veux un petit exemple de ce que peut représenter ton blog?? Je viens de rentrer à la maison après une grande ballade un peu frisquette avec mon chien. Je sais qu’une part de cheesecake/fruit de la passion m’attend.
    Alors pour la savourer d’autant plus, je me cale dans le fauteuil, emmitouflée dans mon plaid, et je me branche sur ton blog car je sais que j’y trouverais toujours des articles intéressants, longs (yes!) bien rédigés et bien illustrés, c’est pour ca qu’il est dans mes favoris, et que je me garde parfois volontairement des articles de côté pour les lire au soir, comme on retrouve les pages d’un bouquin qu’on aime :)
    Belle soirée

    1. Oh, Viny, tu ne peux pas savoir à quel point ton commentaire me touche. Mille mercis ! ♥︎

      (Ça me décomplexe un peu d’écrire de longs billets… ^^)

  5. Oh j’espère que tu continueras à poster souvent comme ça ! C’est mon petit plaisir de te lire ! Mention spéciale pour tes photos d’octobre que j’ai adoré !

    1. Merci, très chère ! C’est adorable ^.^*

  6. Oh que oui c’est un travail de titan, et oh que non de l’extérieur ça se voit pas forcément tout le temps surtout quand on a jamais essayé de comprendre pourquoi un blog était agréable à lire et pourquoi on laisse tomber certains très rapidement.

    J’avoue je ne suis pas un assidu, ni pour lire ni pour écrire. Mais quand même je tente un billet de temps en temps – flickR étant alimenté sans doute plus régulièrement que tout autre chose.

    Bonne continuation !

    1. Merci pour ton commentaire, bitonio :)

      D’aucuns diraient qu’alimenter une galerie FlickR, ça prend aussi du temps… Trier, retoucher, redimensionner ses photos pour le web… Les ranger dans les albums qui vont bien… Les taguer… Et ainsi de suite ! :-P

  7. Rien que la longueur des posts, on se rend compte je crois du travail que cela représente !
    Personnellement j’aime beaucoup que tes posts soient si longs justement… parce que cela me force à prendre le temps de les lire et donc à faire une pause.
    On est toujours dans la course, à se dépêcher alors tes posts sont comme de grandes respirations !
    Comme dit Viny, souvent je me garde les posts pour le soir ou les fins de semaine, pour les lire tranquillement et prendre même maintenant le temps d’y répondre !
    Merci de tes partages­.
    Je trouve qu’en plus dans ces derniers billets il se dégage une sérénité qui est totalement contagieuse et très agréable.
    On dirait que maintenant tu VIS tout simplement. Tu ne survis pas ni ne cours pas. Tu vis, un jour après l’autre, sans frénétisme, en laissant libre cours à toutes tes idées et tes envies mais en sachant que tu auras le temps.
    C’est ce que je ressens en tous cas à ta lecture !
    Bonne semaine à toi aussi !

    1. Salut Mathea !

      Merci pour ton commentaire :) En particulier pour ce passage-là :

      Personnellement j’aime beaucoup que tes posts soient si longs justement… parce que cela me force à prendre le temps de les lire et donc à faire une pause.
      On est toujours dans la course, à se dépêcher alors tes posts sont comme de grandes respirations !

      Ça fait du bien à lire :)

      Je trouve qu’en plus dans ces derniers billets il se dégage une sérénité qui est totalement contagieuse et très agréable.
      On dirait que maintenant tu VIS tout simplement. Tu ne survis pas ni ne cours pas. Tu vis, un jour après l’autre, sans frénétisme, en laissant libre cours à toutes tes idées et tes envies mais en sachant que tu auras le temps.

      Ah oui ? C’est chouette que tu ressentes ça à travers ce que je partage. En effet, je me sens plus « posée » qu’avant. J’ai le sentiment d’être pile au bon endroit, au bon moment. Je me torture moins l’esprit qu’avant. Je sais que chaque instant est précieux, aussi j’essaie d’en tirer le maximum.

      J’aimerais d’ailleurs partager encore plus de choses sur mon blog, plus régulièrement, mais dès que je veux parler de quelque chose, ça prend des proportions, j’écris et j’écris, du coup je ne vois pas le temps passer alors que j’ai plein d’autres choses sur le feu.

      En tout cas, ce sont les commentaires comme les tiens qui m’encouragent à continuer :) Merci encore !

Les commentaires sur ce billet sont désormais fermés, mais vous pouvez toujours m’envoyer un email si vous souhaitez me dire quelque chose !

Billets adjacents