Je suis un peu embêtée, car je n’ai pas pris énormément de photos ce mois-ci.

Difficile de faire mieux que mon mois d’octobre, où j’ai vu et capturé tant de belles choses et de beaux moments.

Le bel automne

Du coup, dès que je mets le nez dehors dix minutes, je m’efforce de bien observer tout ce qui me semble ordinaire, pour y déceler du beau. Apprécier ce qui nous entoure, comme si on était touriste dans sa propre ville.

Street art rennais
Street art rennais
Street art rennais

Le carnet du moment

Je tiens un petit journal intime, depuis le mois d’août et mon voyage à Londres. Le principe est simple : chaque jour sans faute, écrire quelques lignes sur la journée qui vient de s’écouler.

One line a day

Le format réduit exclut donc toute cogitation de 15 pages : au contraire, il faut aller droit au but. J’y décris donc les choses de manière assez descriptive, mais cela me suffit.

C’est un journal prévu pour durer cinq ans. En quatre mois, je vois déjà le petit morceau de chemin parcouru, et je suis vraiment contente.

Parfois, je décore un peu les pages. Mais c’est rare. J’essaie d’aller à l’essentiel sans trop fétichiser le truc.

Une ligne par jour

Ce journal, ce n’est vraiment pas la même chose ni la même utilité ni le même but que les pages du matin (que je continue de manière hyper épisodique, en général quand il se passe quelque chose de vraiment GROS dans ma vie et que mon cerveau seul n’arrive pas à en venir à bout), mais il a son utilité malgré tout.

Ça me permet notamment de me remémorer de tout un tas de trucs que ma mémoire de plus en plus sélective oublie très vite.

On verra ce que j’en dirai dans un an, puis deux, puis trois, puis quatre. J’aime l’idée de ne pas savoir à l’avance, de miser sur l’avenir, de profiter de cette sensation de ne pas savoir à l’avance et de tout avoir à gagner.

Le grain de sable : ce carnet est édité par Chronicle Books, qui édite également tout un tas de petits bouquins géniaux sur la créativité, l’art, le design, le développement personnel, etc.

Le début de ma manchette

Le gros évènement du mois de novembre », ça a été la première partie du tatouage immense qui orne désormais mon bras droit. J’avais toutes les raisons d’être anxieuse : lors de notre entrevue chez Turbo Zéro, au mois de septembre, j’avais eu du mal à convaincre Dwam de la pertinence de mes idées, qui étaient visiblement trop vagues pour qu’iel puisse en faire quoi que ce soit avec.

Ce n’est qu’après lui avoir révélé l’énorme coup de cœur que j’avais eu pour un de ses flashs que le projet de dessin a commencé à prendre forme. Le flash en question est un dessin que Dwam a fait d’après cette photo de Ancient Hearts, une jeune sorcière allemande.

J’ai été ultra heureuse quand Dwam m’a présenté le dessin. C’était tout ce que j’avais espéré, avec le fameux flash et les éléments que j’avais demandés (cristaux, papillons de nuit, cercles stellaires), mais en mieux !

La séance elle-même s’est bien passée, mais j’ai eu assez mal, en particulier lorsque le dermographe s’est approché de mon aisselle et de l’intérieur de mon bras. On n’a rien sans rien ma bonne Lucette !

Je pensais publier le motif ici pour vous le montrer, mais finalement j’ai trop peur qu’il soit copié par des gens peu scrupuleux, surtout que les dessins de Dwam sont souvent copiés, alors… il faudra attendre de voir mon bras en vrai :) Je peux quand même vous montrer un aperçu :

Prochaine étape fin janvier plus tard : les remplissages, le papillon manquant à l’arrière, et la reprise d’un autre tatouage, tout petit celui-là, que Dwam m’avait fait l’année dernière sur le poignet, et dont les traits ont un peu souffert d’une cicatrisation estivale moyennement réussie.

Bon, et sinon, c’est toujours un plaisir de retourner à Nantes, même pour une journée !

Le Château des ducs de Bretagne, à Nantes
Le Château des ducs de Bretagne, à Nantes
Une jolie porte vue à Nantes
Une jolie porte vue à Nantes
Ma librairie nantaise préférée : Coiffard
Ma librairie nantaise préférée : Coiffard

La Lune Mauve en chantier

L’autre gros chantier de ce mois de novembre, ça a été le design et le développement de La (nouvelle) Lune Mauve. La phase de réflexion éditoriale s’étant bien passée, j’étais super impatiente de commencer la conception. J’avais une idée précise de la grille et de l’organisation des contenus.

Pourtant, au moment de m’atteler aux maquettes, cela a été très difficile. J’étais à sec, créativement, et procrastinais autant que je pouvais en délaissant Photoshop pour mes aquarelles. J’ai donc beaucoup dessiné et peint, du moins au début. Mais ça n’a pas été du temps perdu, étant donné que j’ai réutilisé pas mal d’éléments créés à la main dans le design final !

Quand il te manque des icônes pour ton site web…
Quand il te manque des icônes pour ton site web…
Grille lunemauvienne
Œil

Moi qui voulais faire une page À propos « courte et fun », j’ai évidemment fini par créer un truc dense et sérieux. Mais ça me semble important de bien expliquer mes objectifs et mes valeurs sur cette page ; il faut que je sois honnête et transparente, non seulement avec vous, mais surtout avec moi.

Me remettant doucement de mon récent « blog out » (burn out de blog), il était essentiel que je tire profit du long travail de guérison et de rationalisation effectué cet été, auquel je pourrai me raccrocher quand la motivation et l’inspiration s’étioleront à nouveau.

Travail de conception de la page À propos de La Lune Mauve
Travail de conception de la page À propos de La Lune Mauve

À l’heure où j’écris tout ça, le développement du site a bien avancé, mais m’oblige à laisser pas mal de billets et de dessins en plan. Je me dis que c’est un moindre mal, et que je devrais avoir le temps de tout fignoler avant l’ouverture du site, a priori d’ici fin décembre.

J’ai par ailleurs créé un compte Instagram pour La Lune Mauve, où je partage de temps en temps l’avancée des travaux et autres clins d’œil.

Page 404
Bredele lunemauvien
Bredele lunemauvien

Et sinon

À part ça, j’ai désormais une belle cicatrice sur le visage, suite au retrait d’un petit kyste qui m’embêtait depuis près d’un an. D’aucuns disent que ça me donne de vagues airs de Harry Potter !

Sur la photo ci-dessous, je trouve que j’ai effectivement l’air d’un petit sorcier, même si j’ai pris ce selfie bien avant mon opération. Je ne porte plus mes lunettes depuis que je me suis faite opérer, le temps que la cicatrisation soit bien terminée.

Petit sorcier

Parmi les trucs cools ce mois-ci, il y a eu le concert de Magma, à L’Étage, à Rennes, où je suis donc allée pour la première fois en deux ans :

Concert de Magma à Rennes

Shera quant à elle n’a pas fait grand chose :

Shera en train de glander, figure 1
Shera en train de glander, figure 1
Shera en train de glander, figure 2
Shera en train de glander, figure 2

Ma lubie pour Disney ne s’est pas calmée, bien au contraire :

Mon pins Disney Medusa
Mon pins Disney Medusa
Pins Disney « Villains »
Pins Disney « Villains »
Maléfique
Maléfique <3

Et Rennes est toujours aussi belle ! J’adore cette ville, en particulier l’hiver. Moins de monde dans les rues !

Le vieux Rennes
Le vieux Rennes

kReEsTaL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents