Je suis heureuse de commencer cette série de billets à propos de mon voyage à Édimbourg !

Édimbourg est une ville fascinante et mystérieuse à plus d’un titre ; nombreuses sont les choses à y faire et à y voir.

Néanmoins, s’il y a bien un élément caractéristique de la ville, que peu d’autres cités peuvent se vanter d’avoir, c’est bien Arthur’s Seat, la colline d’origine volcanique autour de laquelle Édimbourg s’étend.

Arthur's Seat
Arthur's Seat

N’est-ce pas curieux de voir surgir, en pleine ville, ce mont colossal ainsi que l’immense parc qui s’étend à ses pieds ? À toute heure du jour et de la nuit, on y voit touristes et indigènes y grimper.

Il faut dire que c’est un parcours de santé idéal ! Rien de tel que l’ascension pour se décrasser. C’est donc après un copieux repas que nous nous sommes attaqués à cette randonnée, que nous pensions facile.

N’importe quel·le randonneur·se chevronné·e me rirait au nez si je lui disais que j’ai trouvé ça éreintant ! Il paraît que la montée est plus facile à l’est ; bien évidemment, nous avons fait tout l’inverse, nous réservant une descente plus douce…

Géologie

Il faut donc être bien équipé·e pour monter tout en haut d’Arthur’s Seat, qui ne s’élève « qu’à » 251 mètres, mais qui réserve son lot de marches irrégulières et de montées casse-gueule aux intrépides.

Bien que j’aie personnellement vu une touriste japonaise monter tout en haut du mont en talons, je vous conseille amicalement d’enfiler une paire de bonnes chaussures de marche. Ça serait quand même bête de ramener une fracture d’Édimbourg ! (#OhWait)

Randonnée à Édimbourg
Là on a l'impression que le sentier est tout joli, tout lisse, et qu'il va nous mener tranquillement au sommet. Que nenni ! Derrière se cache un sentier accidenté auquel je n'étais pas préparée psychologiquement :'D

Toute trace de fatigue disparaît presque instantanément dès que l’on arrive au sommet d’Arthur’s Seat.

Quelle joie, alors, de contempler Édimbourg à 360 degrés ! Vue sur la mer, sur la vieille ville, et la silhouette du château au loin, le tout sur fond de cieux dramatiques, en cette fin d’après-midi nuageuse.

Le panorama s’étend du pont du Forth à l’ouest jusqu’à la colline de forme conique de North Berwick Law, à l’est. Au nord-ouest, on aperçoit même les Highlands !

Silhouettes
Arthur's Seat
Arthur's Seat à Édimbourg
Tout en haut d'Arthur's seat
Panorama depuis le sommet d'Arthur's Seat
Hauteur de Arthyr's Seat

À peine le temps de profiter d’être arrivés que vient déjà le moment de redescendre. Qui a dit que redescendre d’Arthur’s Seat était plus facile ? J’aurais deux ou trois mots à lui dire…

J’en ai quand même profité pour prendre un petit selfie de la victoire.

La colline d'Édimbourg

On redescend donc à travers Holyrood Park, ancien terrain de chasse des monarques écossais, et on bifurque jusqu’aux ruines de St Anthony’s Chapel, datant du XVe siècle.

Ruines à Holyrood Park
Ruines à Holyrood Park et vue sur la mer

Pour finir, quelques anecdotes à propos d’Arthur’s Seat :

  • Le nom Arthur’s Seat est lié à la légende arthurienne : en effet, la colline pourrait être le site de Camelot, le château légendaire du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde.
  • Outre Arthur’s Seat, les deux autres collines d’Édimbourg, Calton Hill et Castle Rock, sont elles aussi issues de l’activité volcanique qui sévissait dans la région à l’âge du Carbonifère.
  • Arthur’s Seat est évoqué dans plusieurs œuvres littéraires, notamment Frankenstein de Mary Shelley (1818) et Les Indes noires de Jules Verne (1877).
  • En 1836, un groupe de jeunes garçons découvrit 17 cercueils miniatures cachés sous un rocher à Arthur’s Seat. Un véritable mystère dont je vous parlerai en détails dans quelques jours !

J’espère que cet article vous a plu et vous a appris des choses ! N’hésitez pas à partager vos anecdotes avec moi ou à me poser des questions en commentaire.

J’ai prévu de publier pas moins de sept autres billets consacrés à Édimbourg : pensez à vous abonner pour ne rien louper ! :)

Victoire !

Edit : un billet intéressant du célèbre randonneur Chris Townsend sur le lien entre Arthur’s Seat et Caleb’s List, un livre de l’auteur écossais Kellan MacInnes.

Déjà 22 commentaires

  1. J’attends avec impatience les autres billets ! Un de mes amis va s’installer bientôt à Edimbourg, ce sera un prétexte parfait pour suivre tes traces :-)

    Répondre

    1. Oh quelle chance ! L’idée de vivre à l’étranger commence à me trotter dans la tête j’avoue, et quand j’ai visité Édimbourg je me suis souvent dit que ça doit être agréable d’y résider.

      Répondre

  2. C’est un des endroits que je regrette de ne pas avoir fait lors de mon bref séjour sur place. Ta description fait envie en tout cas ;)

    Répondre

    1. Hello Mealin ! Contente de te croiser sur l’astre pourpre !

      Je comprends ton petit regret – mais tu auras sans doute l’occasion de repasser à « Edi » pour grimper sur Arthur’s Seat, non ?

      Combien de temps es-tu resté à Édimbourg, si ce n’est pas indiscret ?

      De mon côté, mon petit regret est de ne pas avoir fait l’ascension jusqu’à Calton Hill…

      Mais je me dis que c’est chouette aussi de ne pas avoir tout fait, et de garder quelques jolies découvertes pour la prochaine fois ! Car il y en aura forcément une :)

      Répondre

      1. Je compte bien y retourner et peut-être même si les astres s’alignent dès l’été prochain ;)

        J’y ait passé à peine 2 jours (le temps de me prendre une prune parce que trop dormi :p ) sur le trajet d’un roadtrip d’une dizaine de jours pour découvrir (beaucoup trop vite) une grande partie du pays.

        Répondre

        1. Ah, un roadtrip ! Ça m’intéresse beaucoup, on pense en effet prendre notre voiture quand on retournera en Écosse. Tu avais fait ça toi aussi, ou bien loué une voiture ?

          Je n’ai pas trouvé de billet consacré à ton voyage sur ton blog, j’ai mal cherché ?

          Répondre

        2. On avait pris la voiture sur le ferry pour 2 raisons : ça permettait d’emmener plus d’affaires qu’en avion (dont une tente) et aussi ça évitait le stress d’avoir à s’habituer à tour de rôle à avoir le volant d’un autre côté.

          Pas de billet en parle directement non, ça remonte déjà un peu et je n’ai que peu de photos persos en stock qui pourraient faire des liens…  Tu pourras en trouver une ici.

          En fait l’allusion la plus directe est sans doute Wally le petit mouton/mascotte que j’ai ramené de là-bas (et qui ne rêve que d’y retourner ) et notamment son bref article d’introduction.

          Je suis loin d’être un spécialiste du pays du kilt malgré tout, juste un voyageur lambda qui a beaucoup aimé sa visite. ;)

          Répondre

          1. On avait pris la voiture sur le ferry pour 2 raisons : ça permettait d’emmener plus d’affaires qu’en avion (dont une tente) et aussi ça évitait le stress d’avoir à s’habituer à tour de rôle à avoir le volant d’un autre côté.

            Ah oui, ce sont deux très bon arguments ! (Signé : celle qui ne sait pas voyager léger et celle qui a eu un accident en Irlande quand elle a conduit à gauche avec le volant à droite.)

            Pas de billet en parle directement non, ça remonte déjà un peu et je n’ai que peu de photos persos en stock qui pourraient faire des liens… Tu pourras en trouver une ici.

            J’aime beaucoup ce billet, et surtout cette image :)

            En fait l’allusion la plus directe est sans doute Wally le petit mouton/mascotte que j’ai ramené de là-bas (et qui ne rêve que d’y retourner ) et notamment son bref article d’introduction.

            J’ai trouvé très mignons les billets avec Wally ! D’ailleurs j’ai cru apercevoir une bouteille de Cragganmore : j’en déduis que tu es amateur de whisky. Pendant notre séjour à Édimbourg, on a découvert la super boutique de Robert Graham, qui produit ses propres single malt. On est tombés sous le charme puissant du Hoebeg.

            En tout cas maintenant que j’ai fait la connaissance de Wally, je comprends mieux l’icône RSS située dans le footer de ton blog :)

  3. Jolies photos :) C’est la raison pour laquelle Edinburgh est ma capitale préférée, la nature n’est jamais loin!

    Pour ceux que ça intéresserait, il y a quelques activités au pied de Arthur’s Seat:
    * Le parlement écossais, où débattent les MSP et le premier ministre. Il est possible de le visiter, et il y a une petite exposition qui explique son fonctionnement à l’entrée. À noter, l’Écosse est beaucoup plus progressive que l’Angleterre ou même la France en ce qui concerne la citoyenneté des étrangers. Les résidents européens peuvent voter et même se présenter aux élections. Il y a d’ailleurs eu un MSP français jusqu’en 2016.
    * Dynamic Earth, entre Holyrood et le parlement. Il parait que c’est intéressant pour les enfants, en tout cas moi je connais parce que la conférence UX Scotland y a lieu tous les ans. C’est sympa de prendre une pause entre deux talks avec vue sur Arthur’s Seat :)
    * Beltane, la fête celtique marquant le début de l’été, a lieu tous les ans sur Calton Hill: https://beltane.org/beltane-fire-festival-2017/

    (Sinon l’expatriation en Écosse c’est très simple pour le moment… À voir après Brexit… :/)

    Répondre

    1. Hello Eirwen ! Merci beaucoup pour la liste de ces activités complémentaires ! C’est chouette !

      As darkness falls and the fire torches are lit, our drums will thunder and the May Queen will awaken. Across the night She leads her court around the hill and through a great arch of fire; the Green Man will be stripped of his Winter guise and reborn; and together they will light the traditional Beltane bonfire.

      J’avoue que ça fait super envie ! Tu y as déjà assisté ? Ça vaut le coup ?

      Ça pourrait être sympa de visiter Édimbourg lors d’une saison plus douce, bien que nous n’ayons pas eu une goutte de pluie lors de notre séjour en janvier. La lumière doit quand même être différente, et quel plaisir cela doit être de profiter de journées plus longues…

      En parlant d’expatriation, depuis combien de temps vis-tu à Édimbourg ? As-tu rencontré des difficultés particulières pour t’intégrer ?

      Répondre

      1. Contente que cela puisse t’intéresser! :)

        Non je n’ai jamais assisté à Beltane, je suis les photos avec envie mais je suis un peu agoraphobique et payer le ticket + le transport jusqu’au Burgh + accommodation pour être coincée dans la foule et stresser, pour le moment pour moi ça ne vaut pas la peine (mais si je suis sur place pour autre chose pendant la période je pense que je le ferais).

        Car je vis bien en Écosse mais pas à Edinburgh :) Je suis sur Dundee, plaque tournante de l’industrie des jeux vidéos en Écosse… et hum, des trucs pas très légaux (pas étonnant que GTA vienne de là :p).
        Je suis arrivée en Écosse en 2013, d’abord pour finir mes études, puis j’y suis resté (très simple de trouver du travail en tant que développeur et en tant qu’européen. Très simple aussi de trouver un partenaire écossais avec un accent français ^^).
        L’intégration n’est pas top difficile à condition de se faire violence et de ne pas parler français, autrement on se retrouve cloisonné avec un groupe de francophones et on ne s’intègre pas! J’étais très mauvaise en anglais mais ça vient vite sur place. Par contre il y a en effet des moments un peu durs, des barrières culturelles, et le mal du pays (pour moi il est venu après un peu plus d’un an). Un peu de malaise et drama aussi avec Brexit car j’ai le malheur d’habiter en coloc avec un pro Leave :/ mais dans l’ensemble les Écossais sont assez europhiles et pro étrangers, j’ai même reçu plusieurs lettres du gouvernement et de mon MSP pour rassurer à ce propos.

        Pour la lumière et les journées longues, en effet :) Si tu vas suffisamment au nord tu pourras profiter d’un pseudo soleil de minuit en période de solstice, ou du moins d’un état constant de coucher de soleil pendant la nuit (quand je dis nord genre Aberdeen ça marche). Par contre j’éviterais de me concentrer sur Edinburgh. Ok c’est sympa mais il y a tellement mieux à voir plus au nord; l’Écosse est un pays sauvage, ne restons pas cloitrés dans les villes :)

        Répondre

        1. Merci pour ce chouette commentaire ! Je réponds dans l’ordre :

          Car je vis bien en Écosse mais pas à Edinburgh :) Je suis sur Dundee, plaque tournante de l’industrie des jeux vidéos en Écosse… et hum, des trucs pas très légaux (pas étonnant que GTA vienne de là :p).

          Mmm mais oui, je me demande si tu ne me l’avais pas déjà dit, en plus… Au temps pour moi !

          L’intégration n’est pas top difficile à condition de se faire violence et de ne pas parler français, autrement on se retrouve cloisonné avec un groupe de francophones et on ne s’intègre pas!

          Oui, je comprends bien ! Des copaines installées à Londres m’avaient dit la même chose. Marie quant à elle me disait qu’au Québec, ça va plus loin : y’a carrément une sorte de « guéguerre » entre anglophones et francophones. En gros quand tu parles français, t’es mal vu des anglophones, tu as beaucoup de mal à t’intégrer dans leur groupe, et réciproquement. o_O

          Bon, ok, je ne suis restée qu’une semaine à Edi, mais je n’ai pas ressenti la moindre animosité vis-à-vis du fait d’être française.

          Un peu de malaise et drama aussi avec Brexit (…) j’ai même reçu plusieurs lettres du gouvernement et de mon MSP pour rassurer à ce propos.

          C’est fou ! C’est pas en France qu’on verrait ça.

          Si tu vas suffisamment au nord tu pourras profiter d’un pseudo soleil de minuit en période de solstice, ou du moins d’un état constant de coucher de soleil pendant la nuit (quand je dis nord genre Aberdeen ça marche).

          Top, merci pour tes conseils ! As-tu déjà vu une aurore boréale ? Il paraît qu’on peut parfois en voir au-dessus d’Édimbourg.

          Par contre j’éviterais de me concentrer sur Edinburgh. Ok c’est sympa mais il y a tellement mieux à voir plus au nord; l’Écosse est un pays sauvage, ne restons pas cloitrés dans les villes :)

          Ah mais oui ! C’est prévu ! Pendant notre séjour citadin, on était tombés sur un flyer vantant les mérites d’une journée en bus pour aller voir les Highlands et le Loch Ness, ça nous tentait ; mais après réflexion, on s’est dit que ça allait être beauf, qu’on ne verrait rien, et que ça serait dix mille fois mieux d’y aller par nos propres moyens, quand on aura un peu de temps devant nous. Il n’est pas impossible qu’on fasse ce voyage l’année prochaine, d’ailleurs ! :)

          Répondre

        2. C’est fou pour Québec, mais j’imagine que l’histoire coloniale un peu douloureuse doit expliquer ça :/
          Non ce que je voulais dire pour l’Écosse, c’est qu’en parlant français, on se coupe des non francophones tout simplement parce qu’ils ne comprennent pas et ne peuvent pas se joindre aux discussions. Ça n’aide pas à se sentir le bienvenu, du coup au bout d’un moment, naturellement ils abandonnent et on ne se retrouve qu’entre francophones.
          En règle générale les Écossais sont plutôt chaleureux envers les français, d’ailleurs contrairement à nous ils se souviennent bien de la Auld Alliance. Et ils aiment bien l’accent :)

          Les aurores boréales ça arrive rarement mais ça arrive, en revanche il faut être loin des villes pour pouvoir les voir, sans ça avec la pollution lumineuse c’est invisible. Il faut aussi prier pour une nuit sans nuage, ce qui est très rare :p Il y en a eu une petite dizaine à Dundee depuis que j’y habite, malheureusement je n’ai pas de voiture donc au moment où je reçois l’alerte je ne peux pas m’éloigner suffisamment de la ville. Pour chasser les aurores, ce twitter est très bien : https://twitter.com/aurorawatchuk
          Ceci dit pour voir des aurores je déconseillerais l’Écosse, clairement c’est pas la meilleure destination avec le temps nuageux.

          Et oui, un road trip où vous êtes maîtres de vos déplacements et arrêts ça reste le mieux. Je conseillerais Glencoe, Fort Williams, Cairngorms et Skye :) Mais en été, parce que les jours de 3h c’est moyen pour profiter de la nature!

          Répondre

          1. Merci pour toutes ces infos complémentaires, Eirwen ! En particulier pour tes conseils concernant les aurores boréales et tes conseils pour l’itinéraire. Skye est peut-être l’endroit que j’ai le plus hâte de découvrir… On pensait aller à Fort William l’été dernier, mais les prix étaient carrément prohibitifs… Si on a notre propre voiture, les choses seront plus faciles à organiser.

            Non ce que je voulais dire pour l’Écosse, c’est qu’en parlant français, on se coupe des non francophones tout simplement parce qu’ils ne comprennent pas et ne peuvent pas se joindre aux discussions. Ça n’aide pas à se sentir le bienvenu, du coup au bout d’un moment, naturellement ils abandonnent et on ne se retrouve qu’entre francophones.

            Je comprends ! À leur place je ressentirais la même chose.

  4. Ah l’ascension d’Arthur’ Seat ! J’ai un peu râlé aussi quand notre guide parlait d’une balade du dimanche ! ^^
    La vue là-haut est magnifique, et en effet on ne peut pas s’empêcher de se dire que vivre à Edimbourg avec la Nature si proche, ça doit être bien agréable !
    J’aime bien tes anecdotes  qui titillent la curiosité, et cette histoire de cercueils m’intriguent ! ;)

    Répondre

    1. J’ai adoré ton billet « roadtrip » ! J’aime beaucoup la façon dont tu traites tes photos d’ailleurs, avec ces bordures, ça ajoute beaucoup d’originalité !

      Ah l’ascension d’Arthur’ Seat ! J’ai un peu râlé aussi quand notre guide parlait d’une balade du dimanche ! ^^

      Ah oui toi aussi ? ^.^

      La vue là-haut est magnifique, et en effet on ne peut pas s’empêcher de se dire que vivre à Edimbourg avec la Nature si proche, ça doit être bien agréable !

      Ouais, une belle ville proche de la mer et de la nature, ça fait clairement rêver…

      J’aime bien tes anecdotes qui titillent la curiosité, et cette histoire de cercueils m’intriguent ! ;)

      Faut vite que je me remette à la rédaction des prochains billets ! Celui qui parle des cercueils parlera aussi d’autres curiosités, je suis impatiente de savoir si tu les connais, et surtout si tu en connais d’autres dont je n’aurai pas parlé !

      Répondre

  5. Wouahou, c’est magnifique !

    Édimbourg, cette ville, qu’à regret, je n’ai pas visité lors de mon séjour en Écosse il y a maintenant plus de 4 ans (je suis passée par les Highlands, par le célèbre Loch Ness et beaucoup d’autres loch, par Glasgow aussi, mais pas Édimbourg) !

    Tes photos donnent très envie d’y aller et de faire cette ascension pour admirer le paysage… J’ai très hâte de lire tes prochains articles sur la ville et de voir tes prochains clichés, ça sera comme visiter Édimbourg par procuration en attendant d’y aller en vrai :)

    Merci pour ce voyage !

    Répondre

    1. Merci Judith ! :) J’espère que mes prochains billets te plairont aussi !

      Répondre

  6. Ton billet me confirme que j’ai très envie de visiter Edimbourg, même si je n’en doutait pas vraiment ^^

    Hâte de lire les prochains articles et notamment d’en apprendre plus sur ces petites tombes…

    Merci également Eirwen pour toutes ces infos :)

     

    Répondre

    1. Merci à toi de prendre le temps de lire mes tartines et de les commenter <3

      Pour ce compte-rendu d'Édimbourg, j'ai opté pour des billets thématiques plutôt que chronologiques ; d'un point de vue rédaction c'est pas mal, ça m'oblige à creuser davantage chaque sujet. Et je dois dire que lire de chouettes commentaires, ça encourage aussi à continuer !

      Répondre

  7. Tiens, c’est la lune qui te plaît, comme c’est étrange… ;-)

    Pour le whisky, c’est plus par nostalgie (visite de la distillerie et tombée sur cette bouteille de la même origine en promo au Luxembourg) que vraiment par amour et connaissance de cet alcool (je préfère un bon russe blanc si quelqu’un veut m’inviter :-P ). Une façon aussi de pouvoir servir une des rares bouteilles dont je connais la qualité. S’il existait des mignottes de bons whisky à prix abordables ce serait parfait pour découvrir :/

    Je vois que tu as repérée WallyRSS le mouton toujours à la page ! Je n’arrive pas à me résoudre à le remplacer par un autres personnages des songes histoire de garder la cohérence… D’ailleurs en parlant de ça ton nouveau design est sublime de A à Z un grand bravo ! :-)

    Répondre

    1. Je vois que tu as repérée WallyRSS le mouton toujours à la page ! Je n’arrive pas à me résoudre à le remplacer par un autres personnages des songes histoire de garder la cohérence…

      Ton design est déjà bien propre et cohérent, tu peux te permettre cette touche de fantaisie !

      D’ailleurs en parlant de ça ton nouveau design est sublime de A à Z un grand bravo ! :-)

      Merci tout plein ! Je suis contente qu’il te plaise. :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>